LYCAMPIRE
« Flesh or Blood? »

Lycampire :

 :: This is where we start :: These are your connections :: Mon journal intime
Lycampire


 
Bienvenue sur Lycampire, Invité !


Pearl Jones
Date d'inscription : 09/05/2019
Messages : 19
Who am i !

Don't Read it Empty

Don't Read it

MessageSujet: Don't Read it Don't Read it EmptyLun 5 Aoû 2019 - 20:06
My Fair Lady ….

Don't Read it Giphy

" Tu seras sage ma poupée n'est-ce pas ? "

La brosse passe dans un mouvement lasse à travers les cheveux brun de la petite fille. Sa mère la regarde avec un sourire bienveillant et une douceur  infinie.
"Bien sûr mère … Comme toujours "

La jeune fille lui rend un léger sourire avant de pencher sa tête doucement. Elle se laisse tranquillement coiffer. Sa mère symbole de beauté pour les deux petites filles de la famille Jones. Toujours très apprêtée, parfumée, maquillée et habiller avec soin même pendant les représentations du cirque. Cette femme assez grande, avec un corps très élancée était un modèle parfait pour les demoiselles qu'elle élevait. Pearl se laisse faire. En glissant un élastique dans ses cheveux, elle place une queue de cheval sur le haut de son crâne et boucle les mèches pendantes. Comme chaque jour, après les répétitions et le placement du cirque, Pearl et sa jeune sœur se faisait coiffer, habiller et placer dans une tente en attendant leur tour.
" Ce soir …. "
" Oui je sais mère … "

Ne la laissant pas finir, elle se lève et laisse la place à sa cadette. Elle les observe. Le cirque venait de changer de propriétaire après "l'accident qu'avait suivit le précédent …. Etrangement la plus jeune ne semblait pas être traumatiser par l'événement .. Au grand bonheur de Pearl qui ne souhaitait pas subir des terreurs nocturnes ou autre méandre de son jeune esprit. Elle n'était ni assez forte ni assez mature pour ça enfin .. C'est simplement ce qu'elle pensait. Devant ce vieux miroir, alors que deux ampoules de celui-ci était grillée, elle regarde sa mère bouclé la chevelure plus courte de sa sœur. Ca avait un côté fascinant. Organiser cette matière pour prendre l'apparence que l'on souhaite … C'était comme changer de costume. Pearl aimait bien ces moments … Mère et filles partageaient et faisait épanouir un amour qu'elles ne laissaient pas tellement paraître en dehors. Une fois les deux coiffées,  La mère les emmène enfiler leurs tenues de scène. Un fin body brillant avec une jupe détachable par-dessus. Pearl enfile ses chaussons puis finit par aider sa sœur tranquillement. Au moins une chose faite. Les deux petites étaient complètement prête. Alors elles embrassent leur mère pour la remercier et approche de la sortie. Pearl attrape la main de sa sœur, lançant un dernier regard compris avec sa génitrice. Les deux petites avance doucement vers le chapiteau dresser vers l'avant de leur campement.

Passant entre différentes tentes, à différentes allures et couleurs. Elles savaient très bien qui habituaient où. Une tente émergeait derrière le chapiteau un peu plus loin sous leurs yeux. Ici tout le monde s'activent. Comme dans un monde parallèle, la vision était troublante à cette époque. Monsieur muscle s'entraînait à mettre ses biceps dans leur plus bel enflement. La sirène nettoie simplement l'eau et le fond de son aquarium. Avançant toujours, les fillettes voit par la fente d'une tente la femme barbu en train de tailler sa barbe au millimètre près. Tournant la tête de l'autre côté de cette allée improvisée, elles voient le dresseur de fauve en train de choisir son fouet du soir. Mais leur attention est vite détournée vers les clown qui faisait aussi la fanfare. Ils semblaient ajuster leurs instruments, un cigare coincé entre les lèvres. Ça grouillait de monde, de vie et d'énergie. Alors, il ne fallait pas qu'elles se laissent embraquer par temps d'effervescence. Pearl tire la petite qui était émerveiller par les éléphants sortant de leurs enclos derrières les tentes.
" Dis Pearl … Es ce qu'un jour je montrerai sur les éléphants comme maman ? "

Elle baisse les yeux vers cette boule d'innocence et hoche la tête. Elle était persuader que sa sœur allait suivre la ligné de ses parents … Dans ce cirque, leur mère avec un spectacle avec les éléphants. Et même avec un animal aussi imposant et étranger à cette culture, elle semblait gracieuse et très à l'aise. Leur père faisait partit des "bêtes". Cracheur de feu … Il était impressionnant. Il lui arrivait même de se joindre à certains numéro. Pearl trouvait que ça donnait une ambiance très exotique quand ses parents performaient ensemble. Dans le lot … Pearl, elle était prise de passion pour le trapèze … Dangereux pour son âge dirait chaque spectateurs venus dans ce cirque. Mais elle n'était que le suspens qui manquait à ce show. Sa sœur était l'assistante du dresseur de chevaux. Elle servait de voltigeuse sur les poney … étant bien plus jeune et surtout … c'était dans les même tons que leurs mère. Pearl pousse le tissu lourd de la dernière tente. Elles étaient enfin dans cette espace préparatoire avant le show. Leur père était déjà là. Prêt à se lancer sur la piste dès que tout le monde serait installer. La diseuse de bonne aventure se penche vers Pearl et lui chuchote.
" Il me semble que Cobra est encore sous les tribunes"

Ses pupilles s'agrandissent à cette entente. Des étoiles s'y posent. Cobra ou la charmeuse de serpent. Pearl adorait passer son temps avec elle. Fasciner par ce monde. Bien sûr les éléphants, les cheveux ou les fauves sont intéressant mais Pearl aimait les serpents. Cobra en possédait sept. Tous plus dangereux et venimeux les uns que les autres mais à cette époque … Les gens n'en avaient pas franchement conscience. Et c'était loin d'être le soucis de Pearl. Elle lâche la main de sa sœur et se faufile à travers les personnes dans la tente. Elle pousse encore le tissu puis se glisse sous les tribunes. Elle regarde de hauts talons se déplacer et s'arrêter devant une assise. Elle continue d'avancer et enfin elle les vois. Cette femme assise entouré par sept longs corps reptiliens. Bon dieu que cette vision lui semblait belle. La charmeuse sort une sourit d'une boite et d'un petit couic chaque prédateur se tourne vers cette friandise. Cobra la lance et les regarde ramper à pleins vitesse pour gober cette proie.
" Cobra … ça va commencer "

La charmeur se lève en entendant et lui sourit. Elle siffle doucement alors que chaque reptile reprend sa place le long de son corps. Pearl retourne vers la tente en parlant un peut avec la charmeuse. Pearl appréciait vraiment sa compagnie. Cette femme vivait dans le danger et ne se faisait aucun soucis. Elle vivait au jour le jour avançant fièrement, arborant cette tenue de serpent que Pearl adorait. La musique démarre. Le show commence.

Chaque personne entre et sort suivant l'organisation du spectacle. Allant du spectacle le plus simple au plus périlleux et risqué. Pearl se trouvait vers la fin. De quoi rendre bouche bée chaque personne assise dans l'espace.

( Musique conseillée pour ce passage : https://www.youtube.com/watch?v=Vk0xkd8qs9I )

Puis une musique à l'ambiance plus froide se lance. Pearl entre seule et cours sur la bordure de la piste. Dans sa course, elle laisse s'envoler la jupe pour être dans la simple tenue qui lui permettait de se produire correctement. Dans quelques mouvements gracieux, elle rejoint un poteau aux quel elle monte rapidement. Prend de plus en plus de hauteur, elle les voyaient … Ces femmes prêtes à s'évanouir par cette inquiétude leur agrippant les tripes. Ces hommes ayant trop d’ego pour montrer la peur de voir le crâne de cette enfant s'éclater au sol. Elles les voyaient bien tous enfoncé dans le fond du siège par peur de tomber dans un enfer sans nom auxquels ils assistaient. Spectateur …C'est bien ce qu'ils étaient et comme chaque soir, Pearl leur rappelaient qu'ils n'étaient rien d'autre ici. La jeune fille attrape le fin rondin de bois et s'élance alors se balançant au dessus du vide. La sécurité tapis dans l'obscurité. Elle suit la musique. La petite enchaîne quelques figurent … Celles-ci ce montrent dangereuses, périlleuses mais tout était si aérien et élégant… Comme la peur portait des gants de velours rouge pourpre. Puis elle s'élance vers un autre trapèze. Elle s'y accroche sans difficulté alors que chaque personne présente retenait son souffle à se passage. Son corps se contorsionne pour effectué chaque figure de l’enchaînement. A la fin du numéro, des hommes se place en bas avec un filet. Alors sous les yeux écarquillés, elle se laisse tomber. Son corps rebondit et on l'aide à reprendre pied. Descendu de son nuage, les spectateurs n'en reviennent toujours pas. Elle sourit en sortant sous les applaudissements et rejoint sa mère qui l'applaudis aussi.
" C'était parfait chérie ! "

Pearl sort et inspire l'air en dehors des tentes. Elle marche tranquillement et rejoint la tente de sa famille. Elle enfile les vêtements noirs et regarde son père. Lui et son sourire malicieux.

" Tu sais ce que tu dois faire ma douce ? "

Elle hoche toujours la tête et finit par glisser ses mains pleines dans ses poches. Elle sort en courant et dissimule son visage sous une large capuche. La course dura un petit moment. Elle s'éloignait du cirque comme il était prévu et tombe sur un vieux hangar semblant abandonné. Le spectacle n'était pas encore finie et elle entendait la musique de là où elle était. Elle fredonne doucement et entre dans le bâtiment.
(Musique conseillée pour ce passage : https://www.youtube.com/watch?v=D8xbLCIHlOo )


"London Bridge is falling down … falling down … falling down …London bridge is falling down … my …. Fair ….Ladyyyyyy"

La dernière note sonne un avertissement et des cris se laisse déjà entendre alors que Pearl n'avait même pas approché de cette personne. Elle continue de fredonner et avance lentement. Les murs semblaient craquer à chaque coup de vent. La mousse s'était approprié les lieux et une odeur d'huile mécanique repose encore dans le lieu. Tout résonne … L'espace semble vide. La jeune fille laisse enfin tomber ses yeux sur une femme. Elle est assise sur une chaise. Une chaise rouillée qui devait faire partit des lieux. Les chevilles liées par du cordage. Ses bras croisés dans son dos semblait la faire souffrir. Une mèche de cheveux entrave son visage … Ce visage baignait dans les larmes. Ni émotion, ni remord, ni pensée, Pearl était vide. Elle repense à cette nuit où elle a tuer l'agresseur de sa sœur. Un pas et le visage se redresse. Ce bout de chair semblant épuisée fixe Pearl. Son expression change, son visage de tord sous une expression plus que pathétique comme une supplication muette pour se faire délivrer. Pearl avance innocemment et lui offre un sourire avant de continuer à chanter. Elle sort sa main de sa poche et présente une lame. Un long couteau. Presque soulagée, la femme se détend et tourne la tête voulant lui indiquer ses bras liés. Pearl coule le bâillon doucement n'oubliant pas au passage de lui couper la joue.
"Oups pardon ?"

Elle sourit et lui plante dans le ventre. Elle cri. Un mélange de douleur et d'incompréhension est bien visible par ses yeux, son visage mais toute la posture de son corps. Il se contracte et s'affaisse une fois le coup attribué.

" Mais qu'es ce que tu fou petite !?"
"Bah .. Je te fais dormir … ça me semblait plutôt clair … "

Comme ci elle n'avait aucune conscience de ce qu'elle était entrain de faire. La femme hallucine complètement à ses paroles. Cette fille était en train de la tuer … Mais tout semblait comme un jeu pour elle … Enfin non c'était un univers au multiples possibilités à découvrir aux yeux de Pearl. Elle  sort le couteau de la plaie et essuie le sang sur le jean de cette femme. Puis sans prévenir un autre coup part. La vitesse à laquelle la lame traverse l'air surprend les deux personnes. La lame travers l'épaule droite de cette femme part en part. Pearl la regarde dans les yeux. Elle découvre en elle une incompréhension lié à cette douleur si intense que pouvait offrir un poignard. Et puis peu à peu … la peur la reprend. Son visage détendu avait prit ses jambes à son cou … et voilà le sang coulant le long de sa peau, de ses vêtements …. Emportant tout espoir de survie avec..
" Oh je vais être en retard"

Dit-elle alors que la musique du chapiteau se coupe. Elle pousse le couteau dans son abdomen perforant un poumon. Pearl se décale quand elle la voit se pencher en avant. Une flaque de sang rejoint le sol. Elle n'y était pas aller de main morte. Elle lâche tout ainsi et puis part en courant. Elle savait que son père serait furieux si elle ne rentrait pas à temps…
Oh Fair Lady … Mais qu'avais tu fais pour voir cette petite te poignardée doublement avec son sourire glacé ?
Revenir en haut Aller en bas
Pearl Jones
Date d'inscription : 09/05/2019
Messages : 19
Who am i !

Don't Read it Empty

Don't Read it

MessageSujet: Re: Don't Read it Don't Read it EmptySam 17 Aoû 2019 - 23:49
Don't Read it E658d6b09c4ca10dbfffc5a6a1aa3e2c

Cobra et Serpents


(Musiques conseillées pour ce passage : https://www.youtube.com/watch?v=zLsYpniBbDw )

Le train s'arrêtait. Un autre jour, une autre ville. L'adolescence de Pearl se déroulait plutôt bien et pour autant qu'elle se souvienne… Elle ne pouvait pas espérer mieux. Elle se baladait toujours avec le cirque au sein de l'Angleterre. Il avait quatre représentations par semaine. Et comme d'habitude, quand le train du cirque déplaçait tout le petit monde, la journée d'arrivée était libre pour les plus jeunes. Après tout, il fallait tout installer à nouveau et il ne valait mieux pas qu'ils traînent dans les pattes des adultes. Alors la charmeuse de serpent, Cobra, proposait simplement d'aller visiter la ville avec les enfants. Comme ça, elle les surveillaient, faisaient prendre l'air à ses bêtes et en profitaient pour visiter. Une nouvelle ville pleine de bonne opportunités. Cobra avait envie de saisir  cette chance et venir se déplacer avec les enfants. Alors sortant tout juste du wagon avec ses parents, Pearl observait un serpent ramper entre ses jambes et redresse la tête. La femme à la chevelure noir et épaisse tel le plumage d'une corneille, et la crinière d'un lion, s'avançait. Ses yeux gris clairs glissaient de part en part le long des serpents et des vipères qui ornaient son propre corps.

Pearl avait toujours manifesté un grand intérêt envers la charmeuse de serpent. Tout le danger qui tournait autour d'elle. En fait, ses reptiles pouvaient être vraiment dangereux et venimeux mais visiblement ça ne dérangeait pas la propriétaire et ne parlons pas de Pearl. C'était comme une véritable passion pour la petite fille puis l'adolescente. Rien ne s'était essoufflé ! En fait ce n'en était que plus passionnant avec le temps parce qu'elle comprenait de plus en plus de choses. Comme si l'animal n'avait plus un seul secret pour la demoiselle. Un jour, ils n'en auraient plus aucun, elle le sentait au plus profond de son être. Enfin pour le coup, sa présence avec tout ce monde sur son corps ne dérangeait pas. Elle pouvait être nue en dessous que ça ne dérangerait personne et sûrement pas les pervers du coin. Pearl se tournait vers elle doucement et la rejoignit pour la saluer.
"Une virée en ville demoiselle?"


Les yeux de la jeune s'illuminaient doucement. Elles allaient passer la journée avec les quelques autres enfants du cirque et Pearl en était ravi. Cobra ne se libérait jamais de son habillage reptilien et aujourd'hui ne ferait sûrement pas exception au plus doux plaisir de la jeune femme. Son premier réflexe fut de se tourner vers ses parents pour les supplier d'un regard adorable de pouvoir partir avec Cobra. Alors sa mère s'agenouilla avec élégance devant elle et sa sœur avant de faire un sourire.
"Tu garde bien ta sœur … Vous essayez de rentrer avant la tombée de la nuit …D'accord Cobra ?"

"Bien sûr Miss Jones .. De toute façon elles sont en sécurité ! "

Alors la mère de famille se redresse et leur donne leur veste tranquillement. Puis elle part rejoindre son mari dans le wagon pour sortir leurs affaires. Alors les deux filles suivent doucement. Le terrain est encore vague près des rails. Tout le monde commençaient un peu. Comme la fourmilière au lever du jour, il était temps de s'installer et de commencer le travail. Dans tout les cas, les répétitions reprenaient le lendemain. Même si Pearl pensait dans le fond à perfectionner son numéro de trapèze qui qui s'était nettement amélioré. Enfin Cobra avance le long du train alors que les serpents montent et descende sur son corps ai même rythmé que les gens montant et descendant du train.
"Dit Cobra... le petit il a muer pendant le trajet ?"


Alors elle baisse son regard perçant vers la jeune fille et sourit.
" Oui j'ai retrouver les écailles sous ma couchette si tu veux venir voir ça ce soir ! "


Comme un cours de science naturelle, Cobra se faisait un merveilleux plaisir à parler de ses reptiles et leur fonctionnement avec Pearl. Conrad sifflotait laissant les serpents s'animer. Elle faisait signe aux autres enfants et jeune de les rejoindre. Et puis quand un petit groupe fut enfin formé, elle leva le bras et leur fit signe de la suivre. Il était temps d'aller visiter la nouvelle ville dans laquelle ils venaient de poser les pieds ! Les enfants étaient curieux. Ils avaient un enseignement dans le cirque surtout pour les garçons mais étant un peu différent parce qu'ils venaient du cirque selon la société … Alors il était impensable qu'ils soient dans une école. Enfin rien ne coupait pour autant à leur innocence.
(Musique conseillée pour ce passage : https://www.youtube.com/watch?v=dX3k_QDnzHE )

Le groupe s'élança dans cette ville. Les enfants passaient entre les boutiques. Les échoppes étaient colorées, lumineuses. Tout le monde semblait accueillant. Passant prêt des pâtisseries, une douce odeur de pain fraîchement cuit s'en dégageait. Des femmes discutaient dans les salons de coiffure et des hommes déchargeaient des livraisons pour plusieurs boutiques. Tout était si vivant, grouillant de monde. Oui et vraiment c'était plaisant à voir ! Les enfants étaient émerveillés et attirés par tout ce qui brillaient, faisaient du bruit ou étaient tout nouveau pour l'un d'entre eux. Pearl admirait les livres exposés dans la vitrine de la librairie. La vitre était entourée d'un bel ornement en bois, le tout recouvert de dorure. C'était vraiment beau et attirant. Pearl essaye de livre les titres inscrits sur les couvertures. Peut-être que l'un d'entre eux parlait de serpent ou de reptiles. Cobra l'observa en souriant et fit signe au enfants de rentrer dans la librairie. Alors Pearl suivit le groupe tranquillement et se rapprocha de Cobra aussi rapidement qu'elle le pouvait. Se faufilant entre les étagères de livres et les empilements d'encyclopédies. Un vieux monsieur un peu enrobé se tient derrière le comptoir caisse. Il frottait lentement sa moustache observant derrière son monocle les enfants entrer les uns après les autres. Cobra se posta face à lui doucement. Cette discussion se présentait comme un affrontement. Lui la jugeait du haut  de son petit tabouret le gardant à hauteur et elle faisait de même alors que les serpents sifflaient.
"Avez-vous des lires sur les reptiles …?"

" Hum oui j'en ai quelques uns ! "

" Présentez les moi alors s'il vous plait ! "

Il descend si lentement de son tabouret que Cobra eu le temps de pouffer dans un sifflement qui se mélangea avec ceux des serpents ! Il la regarda à nouveau avec un peu plus d'énervement. Il prend une démarche affirmé et avance dans les allées de bouquins. Il sortit quelques ouvrages et les tendit à la jeune femme. Cobra se déplaça et Pearl finissait par attraper doucement les livres. Elle en montra un à son amie et alors elle hocha la tête après avoir lu le titre et observer quelques pages. Une fois ouvert, le livre dégageait une odeur de page fraîchement imprimée. Le livre neuf. Une odeur bien nouvelle pour le nez si fin de Pearl. Cobra glissa son bras entre les serpent et en sortit un billet de sa poche. Sa main glissa sur le comptoir frais et finit par y déposer les autres exemplaires et le billet.
"Merci Cobra"


Souffla la plus jeune passant la porte de la librairie. L'homme semblait souffler en les voyant sortir. Il finit par fermer la porte de manière assez virulente. La jeune adulte continuait de les guider dans la ville alors. Mais plus ils avançaient au sien de cette société, plus cet émerveillement s'estompait. Les gens changeait de trottoirs, évitaient les questions des plus jeunes sur des statues de la ville. Pearl, qui commençait à voir que la rue se vidait sur leur passage.
"Ne les approche pas chéri !"

Cria une mère alors qu'elle retient son fils par le bras pour l'attirer dans ses jupons broder avec des tissus de grande valeurs visiblement.
"Le cirque expose ses monstres ou quoi ?"

"Qu'es ce que ses enfants font en ville ?"

"Bon dieu certains sont inhumain complètement monstrueux. Mais quel immondice ! "


En se concentrant, Pearl pouvait clairement les entendre. Tous ces passants qui les défiguraient. Tous ces gens qui se sentaient bien supérieur. Tous ces gens …Qui les insultaient ouvertement mais étaient si heureux de venir au cirque. Pourquoi insérer des personnes dans la société les dérangeaient ? Parce qu'ils avaient moins de moyens ? Non parce qu'ils semblait totalement différents. Comme ci il était écrit "bête de foire" sur leur front. D'une main, Pearl sera le nouveau bouquin contre elle et d'un autre, la main de sa jeune sœur. Il n'était sûrement pas le moment de se perdre. Un groupe d'homme avec des outils se postèrent devant le groupe.
"Il me semble mademoiselle que le cirque c'est de l'autre côté … Les bêtes ne sont pas admises en ville."

"Mes serpents peuvent aller où je vais …C'est non négociable."

Cobra n'avait pas l'intention d'effrayé les enfants mais elle savait qu'ils ne parlaient pas seulement des multiples reptiles entourés autour de son corps. Elle sentait la pression monter chez les enfants qui commençait à se serrer derrière elle. Un serpent lui fit comprendre avec la pression qu'il venait à exercer sur son corps. La jeune femme leur indiqua de reculer. Elle finissait par suivre le mouvement. Les hommes étaient menaçant, imposant et même pour Cobra qui ne craignait plus la violence et la mort, ça la faisait frémir au plus profond de sa chair. Le groupe se trouver dans une petite ruelle. Une impasse. Et merde … Les impasses c'étaient jamais bon signe. Quand Cobra s'en rendit compte, son pas s'arrêta brusquement. Elle voulait absolument rester à une bonne distance des enfants pour que ces hommes ne puissent mettre ou ne serait-ce que lever la main sur eux. Aucun parent ne le pardonnerait à Cobra et elle le savait au fond d'elle. Ainsi, pour la première fois depuis que Pearl connaissait Cobra, elle vit la peur s'inscrire dans son regard. Elle vit celle-ci se diffuser dans tout son être. Elles attrapent une tige en métal qui traînait dans la rue. En fait, elle n'avait pas de quoi se défendre. Les serpents sûrement mais tuer un homme par venin donnerait une mauvaise réputation au cirque. Et il ne fallait pas non plus que cela arrive. En fait …Toutes les options possibles avait un "mais". Sous les yeux apeurés des gosses, un homme élança sa batte qui fracasse une des côtes de Cobra. Elle lâche un cri plaintif et crèche du sang. Elle ne pouvait pas se défendre.
"Pearl ! Je vais les retenir … Ramène les enfants au cirque … DÉPÊCHE TOI !"


Un autre coup s'abattit avec le bruissement sourd de l'air fendu. Les cris de douleur de Cobra se mélange aux coups enchaînés sur son corps. Les serpents en position défensive avait bien essayer de défendre la charmeuse mais elle leur avait siffler de bien rester à leurs place. Pearl guide les enfants contre le mur leur faisant esquiver des coups qui pourraient leur tomber dessus.
( Musique conseillée pour ce passage : https://www.youtube.com/watch?v=viimfQi_pUw )

Faisant passer sa sœur sous ses jambes, Pearl se prit un coup dans l'épaule. Elle tomba contre le mur. Tous les enfants partaient déjà en courant sur la route du cirque. Elle leva les yeux vers son amie. L'une des femme qui semblait les plus fortes dans sa vie étaient en train de se faire battre. Si c'était un film, elle verrait la scène au ralentit. Son cœur se serra. Pearl commençait à se sentir si mal. Un sentiment qu'elle n'avait pas connu. Et elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Une larme roule contre son grès le long de sa joue. Pleurer. Pearl n'avait jamais pleurer par tristesse. Quand elle était bébé sûrement mais plus grande. Elle ne sentait pas le besoin de pleurer, ni la tristesse la traverser. La souffrance … Elle ne connaissait pas. Ses parents lui avaient dit : Tue .. Tue chaque personne qui te dérange. Ta vie sera joyeuse ! Personne ne t'atteindra.
Mais là elle souffrait… Elle souffrait vraiment de voir une personne si proche d'elle se faire attaquer. Les serpent crachaient leur venin, tous les crocs dehors. La peur la prit alors que les yeux clairs de Cobra se retrouvaient dans les orbes de Pearl. Une sirène retentit dans la rue principale. Les hommes se redresse et partaient en courant. Alors même que Pearl voulait approcher, les serpents sautent sur le maîtresse et commence à la mordre.
"Non …Non non NON COBRA !"


Elle se précipita. Elle essayer d'arraché les bêtes une à une et vit la chair de Cobra partir avec. Elle ne savait plus quoi faire. Cobra ne bougeait plus, plus un bruit de s'échappait de ses lèvres. Et Pearl entendait encore les battes frapper sa peau. Elle ferma les yeux. Elle revit encore Cobra lui dire sous les gradins du cirque.
"Un jour je vais mourir … Et ce seront mes serpents qui feront disparaître mon corps… Ils me manqueront .. Que je le veuille ou non !"


En ouvrant les yeux, elle prenait en compte la violence de la scène. Pearl essuya ses larmes et vit le bébé serpent que Cobra venait d'avoir. Elle le prit dans ses bras et l'emmena au plus vite au cirque. De toute façon, personne ne pouvait plus rien faire.
(Musique conseillée pour ce moment : https://www.youtube.com/watch?v=RAVJgZrnFtM )

Elle arrivait rapidement au cirque en larmes. Sa mère qui venait de calmer sa petite sœur attrapa Pearl dans ses bras et la serra.
"Je ne veux plus être attachée … ça fait si mal maman … j'ai si mal au fond de mon cœur ! "

Un policier arriva rapidement et demanda le directeur du cirque. Ils eurent une longue discussion dans la tente. Les membres étaient pendus de chaque côté pour entendre un bout de leur discussion et un fait tomba.

"Votre charmeuse de serpent ..Cobra est décédée … Elle est décédée sous les coups d'hommes … Puis ses reptiles ont commencé à dévorer sa chair… Le corps est arrivé à la morgue … Nous souhaitions vous prévenir pour votre deuil. Je vous conseille de ne plus vous balader dans les rues de la ville et encore moins avec des enfants aussi dangereux … Sinon ses hommes ne l'auraient pas attaquer .. Tout était de la légitime défense."

Pearl vit rouge. Il n'avait aucune honte à mentir et à enfoncer le cirque. Comme ci ils devaient tous vivre enfermer dans ce coin alors que le terrain vague n'était même pas délimité  à la ville. Elle regarda sa mère et dans un regard entendu, les deux vinrent à leur tente. La jeune posa le serpent dans une boîte. Elle la perçait la boîte et la ferma pour qu'il ne parte pas. Sa mère lui glissa un couteau dans la poche et vient chuchoter à son oreille. Dans un hochement de tête, elle se glissa derrière les  tentes. Elle ne vit passer. Lui, le menteur, l'hypocrite, le policier qui osait proclamer Cobra comme violente. Or elle était celle qui restait dans son coin, ne s'engueulait jamais … Le cirque se retrouvait pour faire le deuil de Cobra. Et alors que le monde avait le dos tourner, la lame trancha chaque cheville puis habilement la gorge. Pearl laissa le corps tomber. Cet homme la répugnait. Il la répugnait au plus au point. Le père de Pearl s'occupait du corps alors que Pearl lui lançait son couteau dans le corps. Elle voulait qu'il souffre tout comme elle venait de souffrir pour Cobra. Elle était en Transe. Elle ne pouvait rien faire d'autre dans cette état que d'apporter sa propre justice comme elle venait de le faire. Personne ne pouvait la protéger mieux qu'elle même !
" Je ne souffrirais plus maman … Je ne m'attacherai plus ! "

"Et le serpent de Cobra ?"

"Il sera le seul avec vous … pour la mémoire de Cobra … Et rien d'autre ! "
Revenir en haut Aller en bas
Pearl Jones
Date d'inscription : 09/05/2019
Messages : 19
Who am i !

Don't Read it Empty

Don't Read it

MessageSujet: Re: Don't Read it Don't Read it EmptyLun 26 Aoû 2019 - 16:01
Marry, Marry this is so Bloody !


Le cirque continuait son circuit dans toutes l'Angleterre. Le tout avait évolué. Maintenant, Pearl apprivoisait le serpent qu'elle avait récupéré et son numéro de trapèze était devenu plus sexy, plus électrisant, plus flirtant avec le danger et la chaleur de l'ambiance que cela dégageait ! Et le personnel du cirque avait changé. Finalement les époques aussi défilait et Pearl atteignait ses 20 ans. Morphologiquement. Elle était sexy. Un corps fin, élancé, avec des courbes toutes en douceur, et un teint légèrement halé. Elle était la jolie jeune femme que sa mère attendait ! Pearl soignait son physique. Elle frottait une crème parfumée tout les jours pour attiré ne serait-ce qu'à son passage ! Elle était l'assemblage parfait de l'élégance de sa mère et de l'audace de son père! Sa sœur était beaucoup plus douce, beaucoup plus timide. Néanmoins les deux restaient proche enfin avec la distance que Pearl aimait garder. Elle ne voulait plus ressentit le mal qu'elle avait eu quand Cobra fut assassinée. Elle sauta au sol et bloque un mulot entre ses doigts.
" Pearl … Chérie l'entraînement va commencer ! "

A l'entente de la voix de sa mère, la brune se dépêcha de jeter le mulot au serpent avant de partir. La jeune femme ajusta sa jupe et son top. Une queue de cheval en haut du crâne et enfin, elle était prête à commencer son entraînement pour le nouveau spectacle !


" Sexy, glamour et audacieuse tels sont les mots clé de ton show chérie alors applique toi sinon on ne va pas s'en sortir ! "

Elle hocha la tête et souriait finement avant de venir au centre de la piste. Son regard monta jusqu'en haut de la toile rayée. Le chapiteau était de plus en plus grand avec la réputation que le cirque continuait de sa faire. Pearl avait aussi gagner un partenaire pour son spectacle. Alex. Ils s'entendaient, avaient entretenue une confiance mutuelle mais Pearl ne se montrait ni proche ni attirée par lui. Elle voulait vraiment être épargner par toutes sortes de relation. Comme une fine carapace, elle plaçait une distance constante pour tant en gardant le côté chaleureux et charmeur qu'elle avait appris de sa mère. Elle voit Alex déjà sur un trapèze. Leurs proximité ne la dérangeait pas. Ils faisaient souvent semblant d'avoir l'osmose d'un couple alors … Pour jouer le rôle, Pearl faisait suffisamment d'efforts.
(Musique conseillée pour ce passage : https://www.youtube.com/watch?v=bfQ7ucGQdOM )

Alors les première notes résonnaient dans l'enceinte du chapiteau. Pearl laissa la musique l'enivrer. Ainsi chaque note pouvait infiltrer son corps et son âme. Elle entama des pas de danse sensuelle, lent, langoureux. Quelques pas avant de sauter aussi haut qu'elle pouvait. Au passage, Alex, la tête en bas, l'attrapa. Il agrippa ses poignets et le mécanisme les fit remonter dans les airs. Pearl suivit l'enchaînement et exécuta des figures plus périlleuses les unes que les autres. Les deux jeunes se montraient si complices et énamouré. Pearl attachait sa vie à ce jeune homme pour une bonne partie du spectacle. Tout semblait si bien maîtriser. Les mouvements étaient fluides et lents. Leurs contacts si charnelles, presque intimes. Comme une invitation silencieuse à l'abandon de soi ! Leur spectacle était comme un poème aérien et érotique contenant une ambiance torride et frémissante. La mère de Pearl , en bas, les fixait. La chair de poule parcouru les bras de la mère sans même qu'elle ne s'en rende compte. Pearl, dans un balancement, attrapa Alex par la nuque. Elle entoura son corps de ses jambes et frôla doucement ses lèvres. Le garçon soupire et enfin quand la musique s'adoucit, il déposa Pearl au sol lentement.
" Dis hum … On pourrait peut-être sortir un soir .. Tu sais pour le show on pourrait se rapprocher .. Paraître plus amoureux …"

La jeune femme le fusilla du regard. Comment osait-il seulement parler de relation avec Pearl ? En fait, elle ne pouvait pas vraiment lui en vouloir. Alex était arrivé deux ans après le drame. Il le savait .. Les parents de la jeune femme avaient fini par lui raconter un peu la vie de leur fille parce qu'elle s'était montrée, dans un premier temps, très fermée à l'arrivée d'Alex. Mais l'acrobate avait espérer une bonne entente entre eux parce qu'une confiance aveugle ne suffisait simplement pas pour ce numéro. Toute la complicité et la liaison entre les deux devaient se faire sentir même à des kilomètres. L'un à côté de l'autre, ils devaient transpirer d'amour et de sensualité. Maintenant que la sensualité et la grâce étaient acquise … Il ne manquait plus que l'amour et Alex en avait bien plus conscience de Pearl. La brune se disait que le numéro fonctionnait très bien comme il était et qu'ils tendaient à la perfection. Cette même perfection qui la rendait si fière de se produire ! Un œil vers sa mère, Pearl secoua la tête et repartit vers sa tente d'un pas décidé.
"Attend! Pearl ! Je t'en prie … "

Il ne servait à rien qu'elle en écoute plus. De toute façon, Pearl allait rester planter sur ses positions parce que personne ne méritait qu'elle souffre d'attachement à ses yeux. La jeune femme souffla doucement en se posant sur son lit. La couchage de plume soutenait son corps pour un certain confort et un peu de détente.


"Pearl … Pourquoi as-tu quitter la répétition si tôt ? "

"Il veut qu'on … sorte ensemble papa … "

Passant le pas de la tente, le père de famille s'agenouilla devant la couchette de sa fille et lui caresse les cheveux doucement. Ce geste n'avait pas pour but réel d'être rassurant mais plutôt une sorte d'accord avec les dires de sa petite.
" Il n'est pas nécessaire et … je veux pas de lui … L'amour … ça craint "


Il pouffe et vint lui embrasser le front tendrement. Ce n'était pas avec Pearl qu'il allait se soucier d'un quelconque petit ami. Elle se protégeait seule et elle savait très bien comment s'en sortir ! Elle était une femme forte comme sa mère et c'était ça qui l'avait fait craquer à l'époque d'ailleurs. Les deux parents n'avaient d'yeux l'un pour l'autre que par leur force de caractère … Mais aussi par ce masque plus doux et ensorcelant qu'ils pouvaient porter. Et il aimait que ses filles puissent se débrouiller seule et se battre pour obtenir tout ce qu'elles souhaitaient. Il l'aida à se redresser et la fixa. Une expression, plus dur, plus sévère finissait par se poser sur son visage.
" Te souviens-tu du couple ? Celui de l'autre ville ? "

Elle hocha la tête en se rappelant les jeunes fiancés qu'ils avaient croisé dans la ville précédente. Deux êtres infâmes et totalement hautain.


" Bien … Ils t'attendent pour jouer à chat chérie !"

Il savait comment remonter le moral de sa petite fille. Une mission. Une mission dans laquelle elle pouvait aider ses parents et ils finiraient par la récompensée. Elle faisait ce qu'ils leur semblaient bon et se sentait bien dans cette ambiance. Et puis Pearl n'avait jamais craint de tuer quelqu'un. En fait, elle ne l'avait jamais prit comme un meurtre mais plutôt comme un soulagement pour ceux qui l'avait commandité ! Et pour l'instant, ses parents étaient ses principaux clients. La jeune femme pris un pull sombre et l'enfila avant de mettre son serpent autour de son cou. Le père lui tendait doucement un nouveau couteau et elle le glissa dans la poche de son pull. Elle lui embrassa avec douceur la joue et lui souffla au creux de l'oreille.

"Tu sera fier de moi papa … "


Puis sans attendre de réelle réponse, elle sortit rapidement et se mit à courir derrière les tentes. " Avance et ne regarde jamais si quelqu'un te suis … C'est suspect et je le ferais pour toi chérie ! " Voici simplement ce que ses parents lui avait dit à chaque fois qu'elle exécutait quelqu'un. Alors elle ne traînait pas et se pressait de rejoindre cet endroit calme qu'ils avaient aperçu bien plus tôt. Ses parents préparaient tout à la perfection. Tout était si réfléchit que Pearl n'avait même plus rien à faire après cela. La jeune femme se faufila dans l'ouverture d'une porte et à peine a-t-elle fermé qu'elle entend déjà les cris de peur et d'appel au secours s'élever dans les airs. Elle posa le serpent au sol qui allait directement se faufiler jusqu'aux voix. Pearl détacha ses cheveux puis souffla doucement. Elle entra dans une pièce et tomba sur ses jeunes fiancés. L'homme assis sur une chaise, la demoiselle pendu par les bras. Dans une telle position, les bras au dessus sa la tête, sa respiration devait devenir de plus en plus dur à maintenir.
"Oh enfin quelqu'un … Je vous en supplie libérez nous … Moi et ma fiancée ! "


Pearl haussa un sourcil presque interrogateur. Ils avaient tous cette foutu phrase au bord des lèvres quand ils la voyaient arrivée. Oui elle n'avait pas le profil du tueur et elle n'inspirait en rien la peur à première vue. Mais qui donnerait sa confiance à la première personne qui venait à passer le pas de la porte. Elle s'approcha doucement de la femme et la regarda dans les yeux.
" Elle va bientôt ne plus pouvoir respirer dans cette position … "


Ne l'écoutant qu'à moitié, la jeune fille se déplaça assez rapidement jusqu'au système de cordage. Elle la remonte encore un peu faisant suffoqué la femme. Faignant qu'elle s'était simplement tromper de bouton, elle revint lentement et fait glisser ses doigts le long de son corps. La déshabillant presque du regard. Le chat tenait les souris en cage … Et bon dieu, les souris étaient bien en mauvaise posture aujourd'hui ! Pearl regarda l'homme qui lui-même la fixait suspendu à ses gestes. Dans le dos de cette femme, elle fit glisser la lame tout au long de son dos. Elle se met à pleurer et son adorable fiancé détourna le regard vers elle. Les larmes ruisselaient déjà sur les joues de la femme de sa vie.
( musique conseillée pour ce passage : https://www.youtube.com/watch?v=qN4ooNx77u0 )

"Chuuuut ! Qu'es ce qu'il y a princesse ? "

Pearl fronça les sourcils. Il essayait de la calmer ? Il avait attisé la curiosité de la jeune femme armée. Elle inséra la lame dans la chair et des cris éclataient. L'homme ne comprenant pas vraiment ce qu'il se passait essayer de capter son attention. Et tout ceci devenait si intéressant. Des larmes de tristesse et de panique finissaient par envahir le visage de cet homme. Intéressant, tout semblait intéressant, devant ce danger sans nom, la panique avait prit le dessus ! Et il semblait réagir à la douleur de sa femme. D'un coup si violent, elle enfonça la lame. Tranchant la chair, les muscles et sûrement un organes au passage. Pourquoi ? Les cris se bloquaient un instant et une flaque de sang s'évacuait par la bouche de la jeune femme. L'homme entrait en trans. Il s'agitait, hurlait, pleurait ! On maltraitait sous ses yeux et il ne pouvait simplement rien faire ! Pearl retira le couteau et essuya doucement sur ses vêtements. Elle glissa le couteau sur le cou de l'homme et retourna son regard vers la jeune femme. Elle devait souffrir déjà de la blessure dans le bas de son dos. Mais Pearl voulait qu'elle voit ça. Parce que leur réaction l'attirait !
"Hey Miss lève les yeux … "


Elle peinait à regarder la scène. Et Pearl la fixait avec un si gros intérêt ! Elle attrapa fermement le menton de cet homme qui se débattait pourtant alors que le couteau était positionné sur sa gorge. Elle entendait la respiration de la jeune mariée qui semblait en panique et sans prévenir, sans attendre, sans même changer d'expression. Pearl lui trancha la gorge. Le sang giclait et sous les cris de sa femme, la tête tomba. La mort. Lui qui avait souhaité la rassurer … Aurait peut-être du protéger ses arrières avant toute chose … Mais voici ce que l'amour procurait. Mais c'était la première fois qu'elle voyait ce genre de réaction. Enfin, elle avait souffert pour Cobra mais cela semblait tellement plus intense ! Peut-être que d'autre liens procurait des réactions différentes. L'entente de ses gloussement fit revenir Pearl en place. Elle soupira puis lui lança son couteau. Elle avait prit quelques cours avec le lanceur du cirque simplement ... Elle n'évitait pas le corps humain pour cette fois.
"Mince j'ai loupé le cœur … "


Comme s'approchant de sa cible, elle attrapa le manche et reprit un peu de recule. Elle lance à nouveau. Encore. Encore. Et encore.
" Cette cible ne m'amuse plus … plus du tout même ! "


Pearl retrouva le serpent qui avalait les doigts de l'homme. Elle le plaçait autour de son cou, reprenant simplement la route du cirque.
"Allons- y … Il n'y a honnêtement plus rien à faire ici… "
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Don't Read it Empty

Don't Read it

MessageSujet: Re: Don't Read it Don't Read it Empty
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» "RSS Full" service is not working!?
» on s'en doutait tous mais maintenant c'est officiel....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycampire :: This is where we start :: These are your connections :: Mon journal intime-