Bienvenue sur Lycampire - Forum RPG Fantastique, Invité !
Le groupe des Lycampires est désormais ouvert mais très limité.
Bienvenue dans le Staff à Emily Haas notre nouvelle modératrice <3
Chers lycampiriens, le design est en cours de changement, pour un peu de renouveau ! Le forum reste ouvert en attendant la fin des changements ;).

Partagez | 
 

 Felow, un nom comme son caractère, doux mais dangereux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Felow, un nom comme son caractère, doux mais dangereux   Mer 21 Jan - 16:22

Alexander Felow

     
Je n'ai jamais été aussi libre que dans la solitude.

     
Fiche d'identité :

     
Informations Générales

     
Âge Humain :
34 ans
     
Âge Surnaturel :
67 ans
     
Date de Naissance :
13 Mars 1947.
     
Lieu de Naissance :
Elgin, Écosse.
     
Lieu de Résidence :
Londres.
     
Métier/Études :
Consultant policier - Conférencier - Écrivain.
     
Orientation Sexuelle :
Hétérosexuel.
     
Statut Civil :
En couple <3.
     
Nourriture :
Omnivore, beaucoup de viande animale, quelquefois de la viande humaine.
     
Moyen Financier :
Dépend des mois et de son activité, mais globalement assez riche.
     
Groupe :
Lycan.
     
Rang :
Lycan nomade.
     
Avatar :
Guy Berryman.
   
Je suis un :
Inventé (Flow 2.0)
   
Code du règlement :
Ok by Amelia
   
Code à remplir :

   
Code:
[size=22][color=#B61C2E]•[/color][/size] Guy Berryman [color=#ffffff]Ϟ[/color] [url=http://lycampire.forum-canada.com/t113-felow-un-nom-comme-son-caractere-doux-mais-dangereux] Felow Alexander [/url]

     
Personnalité :
Caractère

Première chose à dire sur son caractère : il est toujours curieux de tout, avide d’apprendre, de connaitre, et cette soif de curiosité l’amène parfois dans des situations assez compliquées. De plus, sa conscience d’être surnaturel l’a un peu déconnecté, il lui arrive ainsi souvent de perdre la notion de vie et de danger, quoique son attachement pour la vie ne soit pas énorme non plus…
En parlant de sa vie, il aurait sûrement aimé qu’elle soit bien différente, et cela l’attriste régulièrement, jusqu’à ce qu’il rencontre et s’attache à Kaitlyn. De lâche et égoïste, il va devenir très protecteur, au point d’accorder plus d’importance à elle qu’à lui-même. D’ailleurs, sa capacité à se montrer grand charmeur lui permet de lier beaucoup de bonnes relations, et il préfère largement discuter, plutôt que de se battre.
La seule chose qu’il déteste plus que l’affrontement physique est l’espèce humaine ; sans pour autant vouloir l’exterminer, il n’éprouve jamais aucun scrupule à tuer un humain. En ce qui concerne les Vampires, ses relations avec eux sont assez ambiguës : d’un côté il les déteste, de l’autre, il arrive facilement à se lier d’amitié avec (sans doute pour leur côté surnaturel et immortel).
il n’a à peu près qu’une seule passion. Ce qu’il adore étudier, décrypter, décortiquer : le temps.
     
Caractéristiques

C’est un Lycan bien maigrelet qui est présenté ici, quand même assez musclé, il est relativement petit et fin pour sa nature, quoique bien bâti par rapport à un humain. Son apparence de trentenaire est forgée par ses cheveux bruns et courts, complétés par une barbe de trois jours qu’il entretient régulièrement. Son regard, presque innocent, brille cependant de lucidité et de maitrise de soi. Il sourit fréquemment, même lorsque la tristesse ou le remord l’envahissent.
Quelques blessures vont apparaitre au cours de son histoire, notamment une cicatrice au flanc droit pour avoir reçu une balle en argent. De plus, il possède une montre en étain à plusieurs cadrans, très précise, qu’il ne retire de son poignet que quand il prend une douche.

     
À propos de moi
Bonjour ! Mon surnom est El Surry, j'ai 17 ans et je suis français. J'ai connu le forum grâce à son staff, en quelque sorte, même si au départ c'était une recherche internet, et je le trouve génial Ooooooh. J'estime mon niveau de rpgiste à 9/10 *voit ses chevilles enfler*. Ma plus grande passion est diversifiée en écriture, réflexion, paresse et les maths. Je m'engage évidemment à respecter le règlement et le contexte de Lycampire. Le mot de la fin ? Tant de swag en vous, merci pour tout Ooooooh

     
     
Mon Histoire

     
Il a vécu son enfance dans le nord de l’Écosse, à Elgin, où il est né le 13 mars 1947 de deux Lycans. Son enfance fut plutôt normale, il était bon à l’école mais restait assez insolent ; il s’amusait d’ailleurs assez souvent à distraire ses camarades en classe, ne s’attirait jamais d’ennuis, et réussissait à rester intéressé en cours. Ses études furent assez littéraires, il était passionné par certains sujets existentiels, notamment par le temps. Outre l’aspect scientifique, il s’était amusé très tôt (vers 16-17 ans) à décrire tous ses aspects philosophiques, fantastiques, mystérieux, et se renseignait dès qu’il le pouvait sur le sujet.
Il n’oubliait cependant pas sa nature, dont il savait qu’elle allait surgir dès ses vingt-et-un ans, et restait très anxieux face à elle. Il avait souvent connu la fascination, étant plus petit, de voir ses parents se transformer et l’emmener à travers quelque pré ou forêt isolé du reste de l’humanité, et c’est par ces sorties sauvages qu’il avait tant aimé, qu’il fut pris petit à petit d’une haine envers l’humanité, quand on lui disait que tout ce qu’il avait devant les yeux allait sans doute bientôt disparaitre. Mais malgré tout, devenir un Lycan ne l’alléchait pas tant qu’il l’aurait espéré. Et pour combler cela, il persévérait dans ses études, dans sa vie sociale, qu’il estimait primordiale à cause de sa nature, et dans sa quête du temps.
Tout cela jusqu’à la semaine précédant son vingt-et-unième anniversaire. Déjà préparé mentalement et physiquement, il n’avait pas prévu une seule chose : le départ inattendu de ses parents pour Londres, avec pour seul mot d’excuse, posé sur la table du salon, à côté d’une montre emballée : « Toutes nos excuses pour notre absence, nous te souhaitons un joyeux anniversaire, de ne pas faire trop de blessés, et à bientôt, nous l’espérons. »
Et une semaine il dut attendre, l’angoisse à la gorge, renfermé, espérant plus que tout au monde qu’ils reviendraient avant la nuit fatidique. Et au bout d’une semaine sa déception et sa peur s’emparèrent de lui. Il regardait chaque seconde passer sur la montre qu’ils lui avaient offerte, le cœur battant, la respiration lente et forte, ne sachant pas ce qu’il se passerait.

La nuit fut longue, il avait souffert, et un vieillard aussi. Sa carcasse, il l’avait immédiatement fait disparaitre, comme planifié par ses parents avant leur départ ; tout s’était déroulé comme prévu, avec la plus grande amertume au cœur. Parce que sa faim l’avait battu, et qu’il se sentait plus seul que jamais. Le reste du mois fut pluvieux et il s’habitua peu à peu à ses transformations.
Passé ses 26 ans, doctorat en philo en poche, ce qui fut une étonnante surprise autant pour lui que pour ses proches restants, il fut prêt à partir pour Londres. En parallèle, il commençait à se défaire de son humanité, pour accepter un peu mieux sa part bestiale. Il se surprit d’ailleurs à trois ou quatre reprises à chasser de l’humain en forêt, sans trop de remords à l’égorgement. Ses proies avaient été assez bien sélectionnées, s’évitant les enfants et autres âmes innocentes, leur préférant les bons malfaiteurs de sa mère nature.
C’est donc au crépuscule de sa vingt-sixième année qu’il fit ses adieux à tous ses amis pour prendre le train en direction de Londres, où il pensait retrouver ses parents. Ne trouvant tout d’abord pas de travail, il accepta un poste de consultant à la police, ce qui lui permettait de passer ses nerfs à chaque fois qu’il en avait besoin. Il écrivit aussi trois romans fantastiques, deux essais et plusieurs discours sur la fuite du temps et son inaccessibilité à l’homme. Mais il vivait en hôtel, ne se sentant jamais de posséder une habitation à lui seul.
Entretemps, il poursuivait ses recherches sur ses parents, s’approchait peu à peu du milieu lycan, ce qui lui permit de nouer quelques liens avec certaines personnes. Mais partout où il demandait, nulle trace d’Ariana ni de Steeve Felow, à son grand désarroi.
Plus le temps passait, plus le public lançait des soupçons sur son incroyable juvénilité, qui d’abord était appréciée, mais qui désormais faisait souvent parler de lui. Quel comble, pour un philosophe fasciné par le temps, que de lui échapper ! Et entre remarques ironiques, satiriques ou élogieuses, il commençait à connaitre le prestige. Il avait déjà assez vécu pour parfaire sa connaissance sur son sujet favori, et l’approfondir, et s’était déjà souvent questionné sur son propre devenir ; car un jour où l’autre, on commencerait à comprendre l’inhumanité de sa jeunesse extraordinaire, et les questions adviendraient.
Mais pour l’heure, désormais, au courant des années 2010, personne n’en tenait réellement compte. Pour ses parents, aucune nouvelle, et pour le reste, tout allait bien. Pour l’instant.

     
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Felow, un nom comme son caractère, doux mais dangereux   Mer 21 Jan - 16:36

Tout est ok pour moi, je te valide ! Bon jeu parmi nous Ooooooh
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Felow, un nom comme son caractère, doux mais dangereux   Mer 21 Jan - 16:40

J'adore cet Alex 2.0 Ooooooh Cœur
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Felow, un nom comme son caractère, doux mais dangereux   Mer 21 Jan - 18:02

Rebienvenuuuuue ! En espérant que ce nouveau départ donne des ailes à ton personnage et que tu t'y sentes bien ! :3
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Felow, un nom comme son caractère, doux mais dangereux   Ven 23 Jan - 14:12

Merci à vous tous ^^
Revenir en haut Aller en bas
Lignée SiddyLignée Siddy
avatar
Lycampire
Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 223

MessageSujet: Re: Felow, un nom comme son caractère, doux mais dangereux   Dim 25 Jan - 20:27

Re Coucou Alex Very Happy

J'espère que tu aimes ce nouveau Lycampire Razz Contente que tu sois encore parmi nous ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Felow, un nom comme son caractère, doux mais dangereux   

Revenir en haut Aller en bas
 

Felow, un nom comme son caractère, doux mais dangereux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Comment faire un défilement de texte comme crédit mais centré avec pour fond map ?
» [SANS SUITE] Une barre de vie ... pas comme les autres
» panda soutien ...mais mettre terre ou agi comme element ????
» Poèmes d'Abyss, le grand méchant qu'est tout doux
» Je roule comme un sac mais je me présente quand même...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycampire - Forum RPG Fantastique
  • Archives
  • Vieilles présentations
  • -
    La date/heure actuelle est Sam 19 Aoû - 13:47