Bienvenue sur Lycampire - Forum RPG Fantastique, Invité !
Le groupe des Lycampires est désormais ouvert mais très limité.
Bienvenue dans le Staff à Emily Haas notre nouvelle modératrice <3
Chers lycampiriens, le design est en cours de changement, pour un peu de renouveau ! Le forum reste ouvert en attendant la fin des changements ;).

Partagez | 
 

 Un livre pas comme les autres (Blake)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Un livre pas comme les autres (Blake)   Sam 24 Jan - 13:50

Un livre pas comme les autres





Cela a commencé par un livre. Un simple livre qui pourtant aller entrainer une suite d’évènements que je n’avais même pas envisagé. Mais commençons par le début.
Il y a quelques années un homme est venu dans ma librairie, en ce temps là je me faisais passer pour Rémiel Sambre, aussi connu pour les maisons de passe que je tiens d’une main de fer sans laisser la moindre place a toute violence dans mes établissements ou envers mes filles. Je suis intraitable envers ça, n’hésitant pas a traquer et tuer les clients un peu trop violent. Je suis de ceux qui font attention au bonheur des autres avant le mien.

Mais revenons a ce livre qui a changer bien des choses. Un homme était venu me vendre un vieux livre sur ce qu’il semblerait l’astronomie et les différents comportements des espèces vivantes suites a ça. En soit, ce n’est pas intéressant, mais j’ai l’éternité devant moi, alors je l’ai lu. Je n’ai pas trouver facile mais pourtant intéressant. Alors je l’ai conservé et étrangement je ne l’ai pas mis en vente. Pourquoi ? Je l’ignore encore même aujourd’hui.

Le temps a passé, et ce livre j’ai fini par l’oublier sur une des étagères des archives de la boutique, j’ai changer un nombre incalculable de prénoms et de noms pour finalement reprendre mon vrai prénom, Lucian Archer Hellsinsky, la librairie a toujours garder le même nom : la librairie du Temps. Un nom parfait pour un propriétaire immortel non ?

Mais voilà, le livre est ressortit des archives un jour de rangement. La couverture en cuir avait était abimé avec le temps, certes les pages sont juste devenu jaunis, mais aucune n’avait pris l’eau ou avait était manger par les mites et autres créatures friandes de papier, il est resté beau comme la première fois que je l’ai pris dans mes mains. Alors je lui est refait une couverture a l’identique, je réapposai la marque de l’ancien propriétaire, tout comme avant, comme si rien n’avait changer. Je l’ai garder près de moi ce livre, le feuilletant délicatement de temps en temps. Mais jamais je n’aurais cru qu’il intéresserait quelqu’un. Jamais…

C’était un jour normal en somme. Quelques clientes et clients, certains ne sont la que pour mes yeux et d’autres sont la pour les livres qui emplissent ma librairie du sol au plafond. Comme a mon habitude, les gens me font penser a des poissons rouges, ils tournent sans fin dans un bocal géant qu’est la vie… De temps en temps un lycan passe la porte de ma boutique, un hochement de tête puis il devient un banal client. Vaguement intéressant. Mais aujourd’hui je compte sans fin mes livres de comptes pour voir si je n’ai rien oublier. Je ne compte pas que ceux de la librairie mais aussi de ceux de la maison de Passe qui ne se trouve pas si loin que ça de la boutique.

Plonger dans mes comptes, je finis par être tiré par une odeur peu commune. Une odeur de cheval certes mais une autre peu agréable… Celle d’un chasseur. Qu’importe Si cela fait un bail qu’il n’a pas chasser, je le sens. Je ne relève pas la tête et tente de continuer mes comptes. Tout vas bien fait toi passer pour un simple humain lambda et tout iras bien…

lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 21/01/2015
Messages : 28

MessageSujet: Re: Un livre pas comme les autres (Blake)   Sam 24 Jan - 14:01


Un livre pas comme les autres

Lucian & Blake



C'est dur mais petit à petit je m'y mets. Je tri les affaires de mon oncle. Je ne jette rien, sauf quelques papiers qui ne sont plus utiles, ou alors des médicaments et autres bien périssables. Il faut que je me fasse une raison. Mon tonton n'est plus là. Et il m'a laissé son ranch. Ça fait un moment qu'il est parti. Mais je n'arrive toujours pas à m'y faire totalement. C'est pour ça que je traîne dans le rangement. Seulement, un jour ou l'autre il va bien falloir que je finisse par vivre ici comme si c'était chez moi. D'autant plus que maintenant, c'est précisément ce que c'est. Ma maison. Une demeure faite pour toute une famille. Je ne sais pas combien. Entre sept et dix personnes, je dirais. Seulement, je suis tout seul ici. Tout seul avec des chevaux et un chien. J'ai l'impression d'être une vieille fille vivant avec ses chats. Mais l'amour, c'est pas pour moi. La dernière fille avec laquelle je suis sorti est mon amie et employée, Emily. Et si je ne suis pas resté avec elle, c'est parce que je me suis rendu compte que je suis bien plus attiré par les hommes. Non, décidément, les histoires de cœur, c'est pas fait pour moi.

Je soupire en regardant où j'en suis dans mon rangement et ce qu'il me reste à faire. Honnêtement, je suis à côté de la plaque, là. Si au départ je pensais que je pouvais tout ranger tout seul, maintenant je me dis qu'un coup de main ne serait pas de refus. Seulement je n'ai personne à qui demander. Ou plus précisément je ne veux embêter personne en demandant un service. En particulier si c'est pour avoir une dette juste après. Non, c'est non. J'ai horreur de devoir quoi que ce soit à mes amis. Je m'apprête donc à prendre un nouveau carton pour mettre des affaires dedans, quand j'en ouvre un dans lequel est entassée une collection complète de livres d'astronomie. Enfin, complète... En réalité, de ce que j'ai pu voir quand j'ai découvert ces bouquins, il manque un tome. Je n'y ai pas prêté plus d'attention que ça, mais maintenant que je revois les livres en question, j'ai comme un léger pincement au cœur en repensant à mon oncle. Instinctivement je me mets donc à sortir un par un les numéros de la collection de leur carton. Je veux les exposer chez moi. En souvenir de mon tonton.

Après une rapide recherche sur internet, je m'habille, d'un simple jean, de chaussures de ville, ainsi que d'un T-shirt orange. Oui, j'aime mettre une touche de fantaisie dans mes vêtements. J'enfile donc mon manteau et quitte la maison de mon oncle. Enfin, ma maison, maintenant... Pour aller où ? Eh bien tout simplement dans l'endroit que j'ai cherché et trouvé sur internet. Logique, n'est-ce pas ? Il s'agit d'une librairie qui, d'après ce que j'ai pu lire, regorge de pas mal de livres aussi rares qu'anciens. Sachant que la collection de mon oncle date d'il y a un bon moment déjà, je me suis dis que s'il y avait bien quelque part où dénicher le dernier tome, c'était forcément cette boutique. La Librairie du Temps. Je marche rapidement dans sa direction, demandant parfois mon chemin aux passants. Le problème de cet endroit, c'est qu'il est niché dans une ruelle de Londres. Pas facile à trouver, en somme. Et c'est bien dommage, parce que je suis certain qu'il est plein de trésors ! Après, c'est peut-être pour cette raison que le propriétaire a préféré la tenir un peu à l'écart. S'il est sympa, je lui demanderais certainement ! Et ça tombe bien, parce qu'après une longue balade, je suis enfin arrivé sous la grande enseigne du magasin.

Je pousse la porte tout doucement, presque hésitant. La boutique a l'air assez ancienne, de dehors comme de dedans. La clochette au-dessus de l'entrée me fait presque sursauter quand je l'entends résonner. Je secoue un peu la tête, souriant doucement à ma propre bêtise. Dire que dans une autre vie je traquais et tuais des créatures surnaturelles. Et maintenant une clochette me fait trembler de peur. Il est beau, le Chasseur ! Enfin... Heureusement que je n'en suis plus un. Quoi qu'il en soit, je me rapproche du comptoir, souriant doucement. Un homme, la quarantaine, plutôt bien sur lui, se trouve derrière. J'imagine qu'il s'agit du propriétaire. Si j'avais su, ça fait longtemps que j'achèterais tous mes livres ici ! Parce que oui, c'est vrai... Je le reluque un peu. Mais juste un tantinet ! C'est pas le premier homme que j'observe de cette façon, et certainement pas le dernier. Même si c'est le premier que je fixe aussi intensément. Bah ! De toutes façons il doit être marié et avoir des enfants qui l'attendent chez lui, donc bon... Et puis, faut voir aussi la différence d'âge... Sans compter le fait que je ne suis pas du tout venu pour ça. Je sors donc un petit papier de ma poche, le tendant nerveusement, tremblant légèrement de peur que le vendeur ne remarque mon regard qui jamais ne le quitte.

" Bonjour Monsieur. J'ai... J'ai entendu dire que vous aviez pas mal de livres anciens. Du coup je me demandais si vous n'aviez pas celui-ci, par hasard. Parce que je le cherche pour compléter une collection, et c'est le seul qui me manque. Je l'ai cherché sur internet, évidemment, c'est même par là que j'ai commencé, mais... Ah, non, en fait j'ai d'abord cherché s'il n'était pas chez moi et ensuite seulement... Désolé. Je vous embête avec mes histoires ! "

Moi qui croyais être gêné, je me suis mis le doigt dans l’œil ! Maintenant, oui, maintenant, je suis vraiment gêné. Je viens pour un simple renseignement, et je me mets à raconter ma vie à qui veut bien l'entendre. Tout ça pour quoi ? Pour rien. Si ce n'est casser les oreilles de ce pauvre homme. Je suis sûr qu'il ne mérite pas ça, en plus ! Après tout c'est un libraire. Enfin, ce que je veux dire, c'est que dans certaines professions, on peut se dire que les employés méritent quand même des baffes. Du genre... Je sais pas moi. Les huissiers. Faut quand même avoir été battu dans son enfance pour finir par faire ce genre de boulot ! Mais je m'égare. Ce sur quoi je veux mettre le doigt, c'est que les libraires sont des personnes plutôt calmes, cultivées, qui n'ont pas de raison d'avoir de secrets. Je pense que c'est aussi le cas de cet homme. En tout cas il m'a l'air honnête, c'est déjà ça. Et puis, de toutes façons, qu'est-ce que pourrait bien cacher un simple libraire, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Un livre pas comme les autres (Blake)   Mar 10 Fév - 18:51

Un livre pas comme les autres





La Librairie du Temps… Une librairie qui porte bien son nom. Depuis le temps que je suis ici, cette Librairie est sans doute aussi vieille que moi, elle renferme les secrets aussi bien de l’histoire que les miens. Je me souviens de chaque choses qui c’est passer dans cet endroit. Des clientes qui passent  et qui on reçus mes faveurs, mes conquètes plus ou moins longues, les fouilles régulières de l’état et surtout les meurtres commis ici, des gens qui ont cru pouvoir me dominer et me dompter. Mais cette librairie, c’est aussi ma demeure, bien plus que la Rose Sanglante, ici je suis bien, je n’ai pas a me cacher dans ce lieu. Certes le jour, je suis qu’un simple libraire, mais la nuit ce lieu devient ma tanière. Un lieu ou mes larmes peuvent s’épancher sans craindre le regard des autres. Un endroit ou je peux pleuré la mort de mon fils et de ma femme, tout comme celle de mon amant malgré tout ce qu’il a fait, malgré le fait qu’il m’est transformé en Lycan.

Je fus tiré de mes pensés par le bruit de la clochette de la porte d’entrée l’odeur du chasseur était la mais elle était diffuse presque effacé mais quand même présente. Je finis par relevé la tête vers le nouveau venu. Apparence classique et passe partout mais ce qui attire en premier mon regard c’est se T-shirt orange, mais c’est pas le plus choquant, c’est son regard profond qui semble s’attarder sur chaque détail de la boutique. Un sourire vint éclairer son visage, je me retient de pencher la tête sur le côté, comment un jeune homme peut sourire face a une vieille boutique comme la mienne ? Je me redresse doucement sur mon siège en fermant mon livre de compte de la maison de passe pour le ranger dans le tiroir approprier. Je souris doucement, non pas un sourire commercial comme j’ai l’habitude, mais un sourire un vrai. Pourquoi ? En voilà une bonne question, pourtant je ne me fais pas d’illusion, ce garçon doit avoir une petite amie, une vie tranquille pas une vie de dépravé ou de sodomite comme moi, cela ne sert a rien que je tente d’en savoir plus.

Il sort nerveusement un petit papier pour me le tendre, je fixe le petit mot non sans sentir le regard fixe de mon jeune interlocuteur.

" Bonjour Monsieur. J'ai... J'ai entendu dire que vous aviez pas mal de livres anciens. Du coup je me demandais si vous n'aviez pas celui-ci, par hasard. Parce que je le cherche pour compléter une collection, et c'est le seul qui me manque. Je l'ai cherché sur internet, évidemment, c'est même par là que j'ai commencé, mais... Ah, non, en fait j'ai d'abord cherché s'il n'était pas chez moi et ensuite seulement... Désolé. Je vous embête avec mes histoires ! "

Tranquillement je prend le morceau de papier avant de le fixai dans les yeux.

-Ne vous en faites pas, vous ne m’embêtez pas avec vos histoires au contraire.

Le nom du livre est inscrit sur le papier me fait perdre doucement le sourire, oui il s’agit bien du livre que l’on m’a vendu il y a de cela bien longtemps. Comment ce jeune homme puisse connaître ce livre ? Je me relève doucement du fauteuil sur lequel j’étais installé avant d’ouvrir le comptoir en faisant un geste de la main pour que le jeune homme me suive, des livres de si grande valeur ne sont pas a mettre aux yeux du monde.

-Je suis surpris que vous soyez intéressé par un si vieux livre, Ce sont généralement des vieux collectionneurs ou des antiquaires qui vienne chercher ce genre d’ouvrage. A moins que ce soit un héritage ? Demandai-je curieux.

Je l’entraine dans une salle sombre a l’air conditionné naturellement sec, où ni humidité ni de lumière trop forte. Une lumière tamisé éclaire la pièce. Je m’avance doucement au centre de la pièce pour commencer a fouiner dans les étagères.

-Voyons voir où peut il bien être ?

Mes doigts parcourent les reliures en cuirs, d’autres en tissus. Cela sont comme mes enfants, j’ai souvent du mal a les laissé partir, mais chaque chose a une fin et souvent je les laisse vivre leurs vies. Sans doute un jour reviendront ils entre mes mains. Enfin je le trouve coincé entre une éditions des travaux de Galilée et un ouvrage de Jung. Lentement, je le retire de sa place avant de retiré la poussière présente sur la couverture.

-« Les cycles de la Lune et leurs effets sur les créatures de Dieu » Voilà le dernier livre qu’il vous manque jeune homme
lui souriais-je doucement

lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 21/01/2015
Messages : 28

MessageSujet: Re: Un livre pas comme les autres (Blake)   Ven 1 Mai - 8:50


Un livre pas comme les autres

Lucian & Blake



Je me sens un peu rougir en attendant la réponse du libraire. C'est vrai quoi. Je viens pour acheter un bouquin et au lieu de ça je me mets à déballer ma vie. À ce rythme là, la prochaine fois que je passerai à une caisse de supermarché, je discuterai de mes amours et emmerdes avec la gentille dame qui n'en aura strictement rien à faire mais me sourira parce que c'est son métier. Mon Dieu... J'ai que vingt-cinq ans et j'agis déjà comme une petite vieille ! Et les déambulateurs c'est loin d'être mon trip ! Après les fauteuils roulants, je dis pas. Pour avoir été déjà mis en chaise à roulettes, j'ai bien aimé. Enfin, dans la mesure où un homme handicapé, d'une quarantaine d'années, faisait des courses avec moi dans les couloirs de l'hôpital ! Et c'est en y repensant que je sors de mes pensées. Il m'a parlé ? À moi ? Le libraire m'a parlé ? Il... T’emballes pas, Blake. Il fait juste son boulot.

En souriant, un peu gêné, je me gratte légèrement la nuque, riant nerveusement. Je ne le dérage pas ? C'est vrai ? De la petite mamy qui fait son marché après la messe tous les dimanches, je viens de passer à l'ado stressé lors de son premier rencard ! Pitié, que quelqu'un m'achève sur place... Surtout que je m'étais bien dis que je ne venais que pour le livre, et certainement pas pour draguer cet honnête homme. Même si j'avoue que j'ai du mal à m'empêcher de le détailler. C'est pas la première fois que je regarde un homme en me disant qu'il est sexy, et que j'aimerais avoir le courage d'aller lui parler. Si ce n'était pas le cas, alors jamais je n'aurais quitté Emily ! Seulement voilà, j'aime les hommes. J'ai encore du mal à m'y faire, c'est vrai. Mais au moins je me dis que je ne suis pas aveugle quant à... ça. Quoi qu'il en soit, ce libraire, bien qu'il doit avoir au moins dix ans de plus que moi, eh bien... C'est le premier. Le premier homme pour lequel je m'imagine dans ses bras. Je secoue alors la tête. T'es pas là pour ça, mec ! Et en plus sa femme risquerait de ne pas être très contente... Tu vas te ridiculiser, c'est tout. Je soupire intérieurement avant de suivre le ténébreux vendeur de livres.

Sur le chemin, je reste perdu dans mes pensées. J'observe les alentours, admirant les décors de la librairie. Ils sont vraiment beaux. Non pas que ma maison à moi et la partie professionnelle de l'installation soit moche, hein. C'est juste que ça me plairait bien de travailler ici. Pour l'ambiance et pour la vue sur le joli fessier du Patron... Je me donne une baffe. Pas en vrai. Mais c'est comme si je m'en étais donné une. Si bien que pour le moment je préfère ne pas répondre à la question de l'homme devant moi. Je me contente juste de grogner légèrement, lui faisant bien comprendre, au moins, que j'ai tout entendu. Seulement... Bah c'est débile. Je veux dire... Je lui montre que j'ai compris, mais je ne réponds pas ! Super ! Vas-y, Blake ! Montre lui à quel point tu es mal élevé ! T'as raison tiens ! Et puis pourquoi je m'en fais autant pour mon image auprès de cet homme, hein ? Bon... C'est sans doute parce que je compte déjà repasser dans cette librairie. Histoire de savoir si j'ai une chance avec le beau propriétaire de la boutique. Mais pour le moment, je dois me concentrer sur le bouquin !

En entrant dans la pièce suivante, j'entre-ouvre un peu la bouche. J'ai l'impression d'être dans un musée. Lumière tamisée. Air visiblement idéal pour conserver de vieux ouvrages. Je m'y connais un peu parce que chez moi j'ai une salle semblable. Celle avec tout mon matériel de chasse. Entre les armes à conserver de la rouille et les journaux de mes ancêtres, qui ont pour certains plus de trois cents ans, il faut bien trouver un moyen de garder tout ça bien au chaud. Enfin bref. Pour en revenir à la librairie, j'attends un peu à l'écart, à proximité de la sortie. J'ai un peu d'appréhension à rentrer dans ce sanctuaire comme si ce n'était qu'un vulgaire magasin. Je respecte ce lieu. Vraiment. Et le libraire lui aussi, apparemment. Quand je le vois caresser ses livres, je me dis qu'il a sans doute toujours voulu faire ce métier. Je souris un peu, décontracté. J'aimerais tellement qu'il me caresse comme ça, moi aussi... Faut dire ce qui est, je crois bien que je fantasme sur cet homme. Est-ce que je suis amoureux de lui ? Non. Mais je suis presque certain que si on sortait ensemble, ce serait vite arrangé. Mais encore faudrait-il qu'il quitte sa femme et ses enfants... Et que je l'intéresse. Même si de mon côté je n'ai pas l'air de m'intéresser à grand chose actuellement... En effet, je suis là, à sourire comme un débile à ce gentil monsieur, pendant qu'il me tend un ouvrage. Je secoue vivement la tête pour revenir à la réalité et attraper le livre d'une main tremblante, sans pour autant le tirer vers moi.

" Oh... Hum... Merci. C'est pour mon oncle. Enfin, en fait il est... Il est plus là. Et j'ai retrouvé sa collection. Alors je me suis dis que j'allais la compléter. Ça lui aurait fait plaisir je pense. Il avait tout le temps le nez dans un vieux bouquin ! Mais il était tellement gentil. Surtout avec moi. Il m'a légué sa maison et son affaire parce qu'il n'avait pas d'enfants. Et ma tante, elle... Je ne l'ai jamais connu. Mais j'imagine que vous n'en avez rien à faire de ma vie ! Excusez-moi monsieur... C'est comment votre nom ? Moi c'est Blake. Campbell. Mais appelez-moi juste Blake, hein. Enfin... "

Mais quel boulet ! Décidément je suis juste irrécupérable. Alors je souris, encore plus gêné, au séduisant vendeur. Au moins, avec la lumière tamisée, on voit moins mes joues se teindre de rouge. À moins justement que ça ne rende ce petit effet encore plus flagrant ? Franchement j'en sais rien. Et je n'ai aucune envie de connaître la réponse. Bien que l'homme en face de moi la détienne, lui. Oh... Mais pour quoi je passe, moi, maintenant ? Déjà que ce parfait inconnu n'est sans doute pas intéressé par moi, si ça se trouve il est... Contre. Contre ce que je suis. Et rien qu'à cette pensée, j'ai comme une boule qui se forme dans ma gorge. Un sentiment de honte s'empare de moi. J'ai envie d'arracher le livre des mains du Patron et de m'enfuir en courant. D'ailleurs je ne peux empêcher mes doigts de se crisper sur la couverture du vieil ouvrage. Pourquoi je suis comme ça ? Pourquoi je n'aime pas les femmes, comme les hommes normaux ? Pourquoi cet homme m'attire autant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un livre pas comme les autres (Blake)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un livre pas comme les autres (Blake)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [SANS SUITE] Une barre de vie ... pas comme les autres
» Axolotl, un héros pas comme les autres de mon armée.
» Malicia :Un aventurier pas comme les autres ....
» -Ma fic- "L'histoire d'un chasseur pas comme les autres
» Soirée entre filles pas comme les autres... | Lyann
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycampire - Forum RPG Fantastique
  • Archives
  • Cimetière des RPs
  • -
    La date/heure actuelle est Ven 24 Nov - 14:37