Bienvenue sur Lycampire - Forum RPG Fantastique, Invité !
Le groupe des Lycampires est désormais ouvert mais très limité.
Bienvenue dans le Staff à Emily Haas notre nouvelle modératrice <3
Chers lycampiriens, le design est en cours de changement, pour un peu de renouveau ! Le forum reste ouvert en attendant la fin des changements ;).

Partagez | 
 

 Retrouvailles...? (feat. Nathan Foss)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Scarlet Skellington
Date d'inscription : 20/01/2015
Messages : 130

MessageSujet: Retrouvailles...? (feat. Nathan Foss)   Lun 26 Jan - 7:38


Retrouvailles...?
Feat : Scarlet & Nathan




Voilà des décennies que j'étais devenue une créature de l'ombre. Humaine, j’avais rêvé de faire partie de ce monde plein de mystère, de sensualité... Enfin, c'était  l’idée que je m’en faisais... Bien sûr, que ces aspects en faisait partie, mais c'était loin d'être aussi simple. Car en effet, ce monde romancé par les Hommes était régenté par une guerre qui me semblait vaine et inutile depuis que j'avais été jetée dedans, du jour au lendemain, ce fameux soir où j’étais sortie du théâtre...
J'avais perdu beaucoup de gens de mon entourage depuis lors. A commencer par les humains, au fil du temps. Mais ça, j’avais eu le temps de m’y préparer… Enfin… Plus ou moins… Voir disparaitre sa famille et ses amis humains est une fatalité pour les êtres qui comptent les siècles comme les Hommes comptent les décennies…
Cependant, il y a une perte à laquelle je ne m’étais pas du tout préparée, et je ne pouvais d’ailleurs toujours pas me résigner à l’accepter… Celle de mon plus grand ami, Nathan, « mon p’tit Loup ».
Depuis son départ, j’avais comme, perdu ma place. J’avais commencé par maudire mon créateur, qui m’avait lâchement abandonnée après m’avoir ouvert la porte de l’enfer. J’ignorais s’il était toujours de ce monde, et je ne tenais pas particulièrement à le revoir. Seule ma Rose m’avait rappelé que je n’étais pas plongée dans un sombre songe, mais que cette situation était bien réelle, et qu’un sursaut ne suffirait pas à m’en faire sortir. Après avoir assouvi mes premières soifs incontrôlables, et avoir laissé déferler ma colère sur les malheureux innocents qui croisaient ma route, j’avais décidé de me laisser glisser dans une léthargie solitaire, en espérant sans trop y croire que la douleur serait moins vive. Puis un jour, j’avais pris la décision de poursuivre mon existence. Apres tout, si je continuais à sentir ce lien, il devait bien y avoir une raison ; que j’espérais autre que de faire souffrir une âme damnée…
Je ne pouvais me résoudre à tuer les loups à vue, comme le font certains sangs froids au nom de ce conflit ancestral. Pour la bonne et simple raison qu’en mon for intérieur, les loups ne pouvaient pas être des ennemis par leur nature…  Je voyais un peu en chacun d’entre eux, celui que j’avais perdu. Je ne me défendais donc pas contre une race, mais contre des individus hostiles, et dangereux. Peu m’importait que leur cœur batte ou pas.

Malgré le fait que son absence pèse sur mon cœur (qui, selon certains, ne valait plus grand-chose), je continuais, de temps en temps, à aller flâner dans les endroits que nous aimions fréquenter. Et non, je ne me complaisais pas dans ma douleur. Mais ces souvenirs étaient la seule chose qui me restait de lui… Mon Nathan… Et pour rien au monde je ne voulais les laisser subir l’érosion du temps, et prendre le risque de les voir s’effacer petit à petit. Ce soir, par exemple, mes pas m’avaient menées jusqu’au lac souterrain, l’un de nos refuges. Il y avait peu de passage, et c’était un lieu relativement clos, plutôt intime. C’était la première fois que je revenais ici. Les moments que nous avions passés ici étaient particulièrement forts.

Je m’agenouillai près de l’eau, dans laquelle je pouvais voir mon reflet presque comme dans un
miroir et me mis à murmurer :

« Pourquoi es-tu parti comme ça, sans même me laisser la chance de te monter que je suis toujours la même… Ta Scar’… »

Une larme coula sur ma joue

« Je sens ta présence…Depuis tout ce temps…  Je sais que tu es là… Quelque part… Je ne sais où…Près… Ou loin… »

Je me redressai brusquement, fermai les yeux très fort et pris ma tête entre mes mains

« Je ne suis tout de même pas devenue folle ! »

J’étais tellement noyée dans mes pensées, que je n’avais pas entendu le bruit des pas qui approchaient…


©Remon sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Lycans NomadesLycans Nomades
avatar
Nathan Foss
Date d'inscription : 05/10/2014
Messages : 150

MessageSujet: Re: Retrouvailles...? (feat. Nathan Foss)   Ven 30 Jan - 4:24


Retrouvailles... ?
Scarlet & Nathan



Londres. Des dizaines et des dizaines d'années plus tôt. Je n'étais encore qu'un louveteau, à l'époque. Enfin, un jeune loup, tout du moins. Je me plaisais à errer, la nuit, dans les rues sombres de la capitale. Parfois je croisai des personnes sympathiques, qui me souhaitaient une bonne soirée, sans même que je ne les connaisse, de près ou de loin. Je leur rendais donc leur sourire, leurs paroles, et passai mon chemin. Et ce soir là, j'allais voir une personne bien spéciale. Une jeune femme que je voyais souvent, et avec laquelle j'avais pris plaisir à discuter. Et ce d'une bien étrange façon, soit dit en passant. Au fil des soirées, notre relation avait évolué. Si bien que, parfois, nous nous retrouvions en privé afin de finir la nuit tous les deux. Seuls. En cette douce soirée, j'avais donc prévu d'emmener cette ravissante jeune femme dans un endroit que j'avais découvert la veille. Je tournai donc au coin de la rue, réajustant ma veste et mon chapeau, pour me retrouver en face de ma compagne. Scarlet.

Soudain, je fus projeté à l'endroit précis où j'avais l'intention de me rendre avec mon amie. Elle était d'ailleurs là. Devant moi. Plus belle que jamais. Les reflets du lac souterrain que je voulais lui montrer dansaient sur son visage. Son sourire éclatant me laissai bouche bée. Sans un mot, elle s'approcha de moi. Tout doucement. Et en silence, ses mains vinrent commencer à détacher mes vêtements, tandis que Scarlet et moi étions collés l'un à l'autre. Je respirai lentement. Profondément. Seul mon cœur, en cet instant, était rapide. Plus que jamais. Tout comme les frissons que je ressentis au moment où ma compagne passa ses mains sous mon haut. Je pris donc son visage dans mes mains, pour venir l'embrasser tendrement. Alors sa bouche dériva vers mon cou. Je fermai les yeux, laissant mes mains glisser sur son corps, au rythme de mes habits qui tombaient au sol. Le plaisir montait, quand soudain, je sentis une vive douleur dans mon cou. Scarlet venait de me mordre, se mettant à me vider de mon sang tandis que je commençai à essayer de la repousser, en vain, me mettant donc à hurler à pleins poumons. Je me réveillai alors en sursaut.

J'étais chez moi. Dans mon lit. Le souffle court. Couvert de sueur. Je déglutis avant de jeter un coup d’œil à mon réveil. Deux heures et demie du matin. Je passai une main sur mon cou, vérifiant que je n'avais pas été blessé. Tout allait parfaitement bien. À l'exception de cet horrible cauchemar. Qui avait pourtant fait appel à de beaux souvenirs. Mais je secouai la tête pour me débarrasser de ces images atroces. Poussant ma couette, je me levai pour me diriger directement sous la douche. L'eau froide me fit le plus grand bien. Elle emporta la sueur, et avec elle mes légers tremblements. Ainsi que mes cauchemars. Je pus donc sortir de ma salle de bains un peu plus en paix, une serviette autour de la taille, et les cheveux encore un peu mouillés. Malgré tout, je n'allai pas me recoucher. Je pris d'abord un verre d'eau que je bu d'une traite, avant de commencer à m'habiller. J'enlevai ma serviette, la pliant et la posant sur un fauteuil, puis je fis mon lit. Sortant ensuite un caleçon de mes tiroirs, je l'enfilai, tout comme une paire de chaussettes, une jean bleu délavé, un simple maillot blanc, et ma veste de costume grise aux coudes rapiécés de pièces de cuir. J'attachai les lacets de mes chaussures de ville, avant d'enfin quitter mon domicile, vers trois heures du matin.

Marchant une bonne demie heure, veste fermée et mains dans les poches, j'arrivais finalement à l'endroit dans lequel je souhaitai me rendre. La grotte au fond de laquelle se trouvait le lac souterrain. Celui que j'avais montré à Scarlet. Celui de mon cauchemar. Et si j'étais là, à cette heure avancée de la nuit, c'était tout simplement du fait que, sous la douche, j'avais ressenti ce besoin irrépressible de me rendre dans ce lieu si particulier. Pourquoi ? Sans doute pour exorciser définitivement ce rêve effrayant. Pour me rappeler uniquement des bons moments. Sans penser à cette nuit terrible. De plus, je n'étais pas retourné dans cette grotte depuis le départ de Scarlet. Ou plutôt le mien, plus précisément. Quoi qu'il en fût, je pénétrai dans la caverne, afin de m'y enfoncer plus profondément, en silence. Cependant, au plus j'avançai, et au plus une odeur étrange parvenait à mon nez. Une fragrance à la fois familière, et par là agréable, mais aussi... répugnante.

J'avançai à pas de loup, sans mauvais jeu de mots, dans le tunnel de roche, qui descendait en pente douce dans les entrailles de la Terre. L'odeur était de plus en plus forte. Et quelques murmures me parvinrent aux oreilles, par le biais d'échos quasi inaudibles, même pour moi. Finalement, je vis enfin les reflets du lac sur les parois. Je continuai ma route. Ce parfum. Cette voix, de plus en plus claire. Tout était familier, pour moi. Je me revoyais, traversant cette grotte en compagnie de Scarlet, qui ne cessait de me demander où je pouvais bien l'emmener. Tandis que moi, je lui disais, souriant, qu'elle verrait bien une fois sur place. Cette pensée m'arracha ce même sourire. Qui disparut bien rapidement lorsque j'arrivai au lac. Je reconnus immédiatement la femme qui se trouvait devant. Et ce même de dos. C'était elle. De nouveau. Dans ce lieu. Elle et moi. Dans mon passé. Dans mes rêves. Dans mes cauchemars. Dans mon présent. Sous le choc, je ne pus donc à peine dire qu'un seul et unique mot, de ma voix aussi rauque que tremblante.

" Scarlet ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Scarlet Skellington
Date d'inscription : 20/01/2015
Messages : 130

MessageSujet: Re: Retrouvailles...? (feat. Nathan Foss)   Ven 30 Jan - 11:10


Retrouvailles...?
Feat : Scarlet & Nathan




Cette voix… Cette voix que j’avais tant de fois rêver d’entendre venait de prononcer mon nom. L’avais-je vraiment entendue, ou  bien, s’agissait-il d’une illusion provoquée pas la puissante volonté de mon inconscient… ? La Présence que j’avais sentie toutes ces années était si tangible qu’il me semblait que j’aurais pu la toucher du bout de mes doigts comme un voile invisible autour de moi. Mon cœur aurait sans doute battu la chamade s’il en avait été capable, alors qu’une odeur de loup parvenait à mes narines… Si elle avait été réelle, n’aurais-je pas dû la sentir bien avant d’entendre la voix ? Si tel était le cas, je devais me ressaisir. C’était faire preuve d’une extrême imprudence que de me laisser surprendre en ce lieu si intime et isolé. Je finis par me tourner vers l’entrée de la cavité, et distinguai la silhouette de cet homme que j’avais tant aimé.

« Nat… Nathaniel… C’est bien toi ? »

J’hésitai à approcher encore, ne sachant pas quel comportement adopter. Allait-il s’enfuir approcher ou… Attaquer… Mais ne pu résister à l’envie de le voir de plus près… Il était aussi beau que dans mon souvenir. Le regard un peu plus sombre peut être… Qu’avait-il donc pu traverser pour que son regard en témoigne… ? Plonger à ce point mon regard dans le sien fit ressurgir des souvenirs plus vifs que jamais... Son sourire plein de malice, son regard tendre et profond, parfois redu fiévreux par le désir... Aussi tôt me revint la sensation de ses lèvres contre les miennes, la chaleur rassurante de son étreinte… Et la sombre lueur que j’avais vue dans ses yeux quand il avait su que je… N’étais plus la même… Tout cela formait une incroyable tornade dans son esprit. Elle ferma très fort les yeux pour tenter de s’éclaircir les idées  et reporta son attention sur celui qu’elle avait le plus aimé.
Il avait l’air aussi surpris qu’elle de la voir ici.

« Euh… Tu… Je… C’est Scar, ta Scar… Toujours moi… »

J’étais moi-même surprise d’être parvenue à construire ma phrase. Enfin… Construire était un  Mes mains tremblaient sous l’effet de ce que j’identifiais  comme étant de l’adrénaline… C’est dire à quel point le simple fait de le voir me… Bouleversait. Cela dit au fond de moi, j’étais consciente que le temps avait fait son œuvre. Rien ne reste figé, là où le temps passe. Je devais bien être la seule à vouloir échapper à ce genre de phénomène. Mais même si je m’étais arrêtée, le monde avait continué à tourner. J’espérais seulement que tout n’avais pas été effacé…


©Remon sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Lycans NomadesLycans Nomades
avatar
Nathan Foss
Date d'inscription : 05/10/2014
Messages : 150

MessageSujet: Re: Retrouvailles...? (feat. Nathan Foss)   Ven 30 Jan - 11:14


Retrouvailles... ?
Scarlet & Nathan



Une boule dans ma gorge. Le sensation d'étouffer. Et pourtant, ma respiration restait calme. Posée. Comme figée dans le temps. Dans cet instant irréel qui n'avançait pas plus dans la continuité. Le monde extérieur était un autre univers. Une réalité oubliée, l'espace d'une minute, d'une seconde. Une vague de souvenirs me submergea, comme je devinais que Scarlet en avait une elle aussi. Il faut dire ce qui est. Nos rapports avaient été bien plus qu'amicaux. Et bien que je ne l'eusse jamais aimé comme elle l'aurait souhaité, j'avais connu avec cette femme ce qui se rapprochait le plus de l'amour. Certainement pas celui qui m'avait happé dans ses filets bien des années plus tard. Mais une sorte de bonheur éphémère qui était, je l'avoue volontiers, bien loin d'être désagréable ! Cependant le monde a changé, les gens ont changé. Nous avons changé. Elle la première. Cela faisait à présent des dizaines et des dizaines d'années que Scarlet n'avait pas aperçu la lumière du jour. Sentie le soleil caresser sa peau fraiche comme la neige. Prononcé mon nom en ma présence.

Un électrochoc me ramena à la raison. Je serrai les poings. Personne, non, personne, n'avait le droit de m'appeler ainsi. Nathaniel avait vécu à un autre siècle. En compagnie d'autres individus. Cet homme était mort. Depuis un bon moment. Je détournai donc le regard. Ce même regard dans lequel ma compagne d'antan semblait avoir vu le soleil se lever au loin, à l'Est, avant de se coucher calmement derrière l'horizon, non sans avoir brillé d'une telle force qu'il réchauffa la peau et le cœur des Hommes. Un frisson me parcouru l'échine tandis que je posai un pied en arrière au moment où Scarlet s'approcha. Mon souffle se fit plus saccadé. Plus rapide. Ce n'était pas de la joie. Pas du désir. Pas de la colère. Juste... de la peur. Mais de quoi avais-je donc peur ? Du Vampire en face de moi ? Certainement pas. De mon cauchemar ? Plus que tout au monde. Ce qui me désappointait cependant le plus était le fait que pour me débarrasser de cette peur, il n'y avait qu'un seul et unique moyen : l'affronter.

Toujours elle ? Comment pouvait-elle oser prononcer de telles inepties ? Elle n'était plus la même depuis que son sang était devenu aussi froid que la glace ! Et à ce souvenir, mon visage se ferma. Mes yeux s'assombrirent. Mes dents grincèrent légèrement les unes contre les autres. Comme au moment où j'avais appris cette triste nouvelle. Et malgré le temps qui avait passé, mes sentiments n'avaient pas bougé, ne serait-ce que d'un seul millimètre. Pourtant il n'y avait aucune raison de lui en vouloir. Après tout, Scarlet n'avait sans doute pas voulue tout cela, n'est-ce pas ? Si son désir le plus profond avait été de passer le reste de l'éternité en ma compagnie, ce qui ne m'aurait sans doute pas déplu, du moins durant un certain temps, elle m'aurait demandé de me charger de son cas. De faire en sorte que nous soyons liés elle et moi par notre condition de Lycans. Je pris donc la décision de me détendre un peu pour faire un pas en avant, plus proche de mon ancienne compagne.

" Je... Je ne m'appelle plus ainsi. "

Ma voix trahissait la colère que j'éprouvai à l'encontre de ce prénom qui m'avait été donné. Et à son souvenir s'ajoutait celui des abominables êtres humains qui m'avaient donnés naissance. Je secouai donc violemment la tête, pour ensuite tourner le dos à Scarlet. Littéralement. Je refusai de la regarder une seconde de plus. Pas avant de savoir quoi lui dire. Quoi faire. Comment réagir exactement. Les choses avaient changé. Je ne devais pas penser comme je l'aurais fait auparavant en compagnie de cette délicieuse jeune femme. À chaque fois que je humai l'air, son odeur me répugnait. Tout était différent. Alors que nous n'avions physiquement pas changés. Quelle ironie. Nous sommes condamnés à être des points fixes du temps, et pourtant nous ne cessons de nous mouvoir dans un sens ou dans l'autre ! Alors, soupirant longuement, je tournai la tête vers la droite, essayant de poser les yeux sur Scarlet, sans pour autant que mes jambes ne quittent leur assise dans la roche.

" Mon nom est Nathan. Nathaniel est... décédé. Quant à ce que nous avons pu vivre... Disons simplement que certaines parties de cette histoire ne sont plus d'actualité. "

Restant dans la même position, mon regard se perdit un instant dans le vague. Je n'écoutai plus que les légers mouvements de l'eau du lac. Je ne voyais plus que les reflets dansant sur les murs de pierre. Et je ne savais pas vraiment ce que je pouvais bien être en train de faire. Je savais seulement que je le faisais, ici, et maintenant. Que ma voix rauque parlait pour moi d'un ton calme sans que je ne l'autorise à le faire. Que mes paroles étaient sèches. Directes. Peut-être insensées. Mais qu'importe. Au moins j'avais dit quelque chose. C'était un bon début. Surtout après la fin de notre histoire. Et celle de mon cauchemar...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Scarlet Skellington
Date d'inscription : 20/01/2015
Messages : 130

MessageSujet: Re: Retrouvailles...? (feat. Nathan Foss)   Ven 30 Jan - 11:45


Retrouvailles...?
Feat : Scarlet & Nathan




Je le voyais là, mon Loup, quelques mètres de moi, dans ce petit espace que nous avions chéri tous les deux, il y avait bien longtemps de cela, alors que nous nous accordions un moment d’abandon l’un à l’autre… Son sourire m’avait tant de fois réchauffé le cœur en ce lieu, alors que sa main, posée sur ma hanche, remonterait doucement le long de mon dos, en un geste tellement tendre et sensuel… J’avais toujours refusé d’oublier toute ses sensations, ses sentiments qui m’avaient maintenue en vie jusque ce soir, malgré ce que j’avais été forcée de traverser.
Je ne m’étais pas attendue à ce qu’il me saute au cou. Si cela avait été son intension, il ne serait sans doute jamais parti, ou… Pas aussi longtemps. Cependant, le goût de sa peur sur ma langue me serrait le cœur. J’aurais sans doute préféré qu’il soit en colère. Car même si je n’étais pas responsable de ce que j’étais devenue, j’aurais plus aisément compris cette forme de sombre passion brûlante, que je partageais, moi aussi, envers celui qui m’avait infligé ça. Qu’il partage ma colère m’aurais réconfortée. Je me serais volontiers joint à lui sur se point si j’avais pu lui expliquer… Et rediriger ce sentiment sur la personne à l’origine de ce malheur qui c’était abattu sur moi…Sur nous. Mais… Il avait reculé devant moi. Par peur. Mon Amour me craignait à présent, parce que mon cœur ne battait plus. Enfin… Je devrais sans doute éviter de le considérer ainsi. Beaucoup de temps avait passé, il m’aurait étonné que son cœur ne m’ait attendue. Et même je lui souhaitais d’avoir connu quelqu’un capable de lui offrir ce qu’il méritait. Soutien, force, amour et tendresse. Mes pensées furent confirmées en un sens quand il m’informa qu’il avait changé de nom, une certaine rancœur dans la voix. Une partie de lui était morte… Jusqu’à quel point mon Loup avait-il changé… ?
Je me figeai à cette révélation, laissant transparaitre dans mon regard la surprise. Mais aussi à quel point j’étais désolée de la maladresse que j’avais commise par ignorance. Je baissai la tête vers l’eau du lac sous-terrain pour ne pas à avoir à affronter l’expression de son visage. Je caressai l’eau du bout des doigts un instant en réfléchissant à un moyen d’apaiser au mieux cette tension qui m’oppressait sans doute plus que de raison.

« Je… Je suis navrée. Si j’avais su… Je n’aurais pas commis cet impair… Je te demande pardon…»

Il semblait y avoir une foule de choses qui se bousculaient dans sa tête. Mais petit à petit, il sembla, après cette vague de colère, aussi douloureuse pour lui que pour moi, se calmer un peu… Ou du moins… Se raisonner pour y parvenir… Le lien avait été tellement fort malgré la distance tout ce temps, qu’il me semblait presque pouvoir percevoir son état d’esprit comme un voile sur ma peau, maintenant qu’il était si proche. Je relevai les yeux vers lui quand il reprit la parole.

" Mon nom est Nathan. Nathaniel est... décédé. Quant à ce que nous avons pu vivre... Disons simplement que certaines parties de cette histoire ne sont plus d'actualité. "

Je l’écoutai patiemment, et analysai se qu’il venait de me dire… Une partie de notre histoire… Cela me semblait logique. Mais un espoir naquit en moi : quelle partie n’avait-il pas effacée ? Un sourire timide se dessina sur mon visage. Je me redressai lentement en lui offrant un regard doux… Du mois, j’espérais qu’il l’interpréterait de la sorte, et dit, en faisant mon possible pour laisser transparaitre toute ma sincérité :

«Je… Il y a une chose que je tiens à te faire savoir… Jamais je n’ai voulu que mon cœur s’arrête de battre de cette façon. J’aurais préféré que la Véritable Mort m’étreigne plutôt que de lire cet effroyable sentiment de trahison sur ton visage. Quoi qu’il en soit, je ne peux plus revenir en arrière. La seule chose qui me libèrerait de cette métamorphose serait un pieu… Le Soleil… Ou… Les crocs d’un Loup… »

Je laissai planer la fin de ma phrase en suspens dans le creux de cette cavité rocheuse raisonnante, mon regard braqué sur le sien. Mon esprit se perdit à imaginer Nathan me libérer de cette sombre emprise… Plantant ses crocs dans ma gorge pour me soutirer mon dernier souffle… Ainsi, la dernière étreinte de j’aurais pu sentir avant que mon corps ne reste à jamais inerte, aurait été la sienne…


©Remon sur Epicode


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Lycans NomadesLycans Nomades
avatar
Nathan Foss
Date d'inscription : 05/10/2014
Messages : 150

MessageSujet: Re: Retrouvailles...? (feat. Nathan Foss)   Ven 30 Jan - 11:49


Retrouvailles... ?
Scarlet & Nathan



Le silence. Il était là. Autour de moi. À l'intérieur de mon corps. Je ne pouvais rien faire d'autre que de me taire. Me taire et essayer de m'isoler. Je fermai les yeux tandis que la voix de Scarlet résonnait dans la grotte. Comme un écho du passé, j'entendis de nouveau son rire. Le mien. Ici-même. Il y a de cela bien longtemps, à présent. Est-ce que je regrette cette époque ? Oui, évidemment. Ma vie aurait pu être bien différente si, un soir, je n'avais pas fuit. Si je n'avais pas été à tel point en colère que j'avais massacré des dizaines de personnes innocentes en une heure à peine. Je me souviens parfaitement d'avoir couru le plus loin possible sans jamais me retourner. Le temps de trouver un endroit assez densément peuplé afin de passer mon chagrin dans la mort de pauvres victimes hurlants au loup. J'étais triste. J'étais en colère. Je venais, pour la première fois de ma longue vie, de perdre la personne qui m'était le plus cher en ce bas monde. Et la liste n'allait avoir de cesse de s'allonger.

Scarlet s'excusa de m'avoir appelé par mon vrai nom. J'en souriais légèrement. Ce n'était pas si grave. Pas si c'était elle. Ou peut-être justement que, parce que c'était elle, je devais à tout prix l'empêcher de me remémorer le passé. Ce doux passé. J'étais encore jeune. Insouciant. Puis elle est partit. Je l'ai abandonné. Comment les choses auraient-elles pu se passer si tout avait été différent ? Aurais-je été marié ? Aurais-je été père de famille ? Étrangement, l'idée d'une petite meute de louveteaux courant dans mes pattes réveilla mon instinct paternel. Celui-ci décuplé par la nécessité pour un Lycan de vivre entouré de ses confrères. Cependant bien rapidement je revins à l'instant présent. À mon ancienne compagne qui, là, derrière moi, commençait à évoquer ses propres regrets. À m'expliquer sa situation. Je me mordais la lèvre en l'écoutant. Et lorsque, d'un ton calme et posé, elle évoqua la possibilité que je puisse être capable de mettre fin à son calvaire... Je me retournai brusquement vers elle, les yeux orangés, les crocs débutants leur croissance, le pas lourd tandis que je parcourais la distance qui nous séparait elle et moi.

" Trouve quelqu'un d'autre ! Si tu crois que j'ai suffisamment changé pour vouloir te tuer, alors tu ne pourrais pas plus te tromper ! Jamais je ne ferai ce genre de choses ! Tu m'entends ? Jamais ! Notre relation n'est peut-être plus ce qu'elle était mais je... Mais je tiens toujours à toi. "

Ma dernière phrase se fit bien plus douce que le reste de mon discours. En même temps, comment cela aurait-il pu être autrement, alors que mon regard embrasé plongeait dans le sien, dans lequel se reflétait à merveille les eaux du lac souterrain. Je tâchai alors de respirer doucement. Profondément. Peu à peu, mes crocs se rétractèrent. La fourrure qui avait commencé à apparaître sur mon visage et le dos de mes mains s'en alla comme elle était venue. J'étais parfaitement capable d'être en colère contre Scarlet. Après tout, je l'étais en ce moment-même. Cependant, quoi qu'il puisse arriver, jamais je ne pourrai lui faire le moindre mal. Tout du moins physiquement. Car je me rendais bien compte que j'avais, à n'en pas douter, brisé son cœur en mille petits éclats écarlates. Alors le doigt inquisiteur que j'avais pointé sur ma compagne se baissa, ma posture reprenant sa noble et froide droiture.

" Tu sais bien que tu peux tout me dire. Tout me demander. À cette exception près. Saches que... malgré tout... Malgré tout, je suis heureux de te revoir. "

Un léger sourire se dessina sur mon visage suite à ces mots. Mon cauchemar était certes encore vif dans mon esprit, et l'odeur âcre des Vampires me piquait les narines, mais j'étais sincère. Toutes les créatures de la nuit ne méritaient pas de mourir. Tout comme tous les Lycans ne méritaient pas de vivre. Scarlet était, chez ses nouveaux confrères, celle qui devait rester en vie. À cette idée, mon regard de feu s'éteignit progressivement, revenant à la normale. Mais étrangement, je ne pouvais pas rester là, simplement planté devant ma confidente. Je fis donc un quart de tour sur ma gauche, avant de me diriger vers les rives du lac. Là je m'asseyais au bord de l'eau, les jambes légèrement ramenées vers moi, les avants-bras posés sur mes genoux. Soupirant, je tentai de ralentir les battements de mon cœur. L'adrénaline faisait encore trembler mes mains. Tout comme ma voix, d'ailleurs.

" Viens t'assoir. Je pense que nous avons beaucoup de choses à nous raconter, toi et moi. "

_________________

   
WHERE MY DEMONS HIDE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Scarlet Skellington
Date d'inscription : 20/01/2015
Messages : 130

MessageSujet: Re: Retrouvailles...? (feat. Nathan Foss)   Ven 30 Jan - 11:56


Retrouvailles...?
Feat : Scarlet & Nathan




Son sourire… Mon dieu comme il m’avait manqué. Je l’avais revu dans les tréfonds de mes souvenirs, inlassablement. Mais là, à cet instant, il m’était directement adressé, dans le présent. Je le sentais, il s’apaisait petit à petit. C’était tellement enivrant comme sentiment. Ses yeux recouvraient leur couleur d’origine. C’était bon signe. Même si je devais bien avouer que j’étais fascinée par cette force brute qui embrasait ses prunelles. Ma nature vampirique soufflait à mon instinct que je devais me sentir menacée par cette aura brûlante… Mais aussi loin que mon cœur s’en souvienne, j’avais toujours été grisée par sa peau qui consumait la mienne. Le contraste de devait qu’être plus grand à présent… Je ne pouvais le quitter des yeux alors que son ton s’était adouci. J’aurais tellement voulu agir comme si nous ne nous étions jamais quittés…
Mais plus rien n’était pareil… Sauf peut-être notre aspect physique, étant donné que ma peau avait toujours été incroyablement blanche. Sans contact, l’illusion était parfaite… Si tant est que l’on ne m’inflige pas la cohabitation avec le soleil. Mais en effet, ce n’était qu’illusion. Le temps avait passé et je devais me faire à l’idée que je n’étais plus celle qui faisait palpiter son cœur. Je lui souhaitais, d’ailleurs, d’avoir fait de douces rencontres. Que moi, je me sois interdit d’aimer n’était son affaire.

Une lueur naquit dans mes yeux alors qu’il disait toujours tenir à moi. Je n’avais donc pas été qu’une déception pendant tout ce temps. La découverte de la froideur infernale de ma peau n’avait donc pas dissipé tous les heureux moments que nous avions pu partager. Je sentis un poids quitter ma poitrine. Bien que notre amour ne soit plus, ou méconnaissable, J’avais compté, et je comptais toujours. Cela me donnerait la force d’affronter encore les siècles à venir. J’osai croiser son regard de façon à ce qu’il puisse percevoir combien ses mots me ravissaient. Tout semblait s’illuminer enfin après cette longue traversée des Ténèbres.

« Moi qui avait tant attendu de te revoir, mes intuition était donc bonnes. Mes espoirs étaient fondés… Je me dis presque à présent que ma souffrance n’était pas vaine… »

Je le regardais se mouvoir avec cette fluidité typique des immortels qui avait toujours été un petit charme en plus à mes yeux. Voir son corps puissant et muscler bouger avec aisance et souplesse… D’ailleurs, voilà qu’il esquissait un mouvement dans ma direction, et m’invitait à le rejoindre. Je ne ratai pas cette occasion inespérée de me rapprocher de lui, et m’assis à ses cotés, pres de l’eau. Cependant, j’avais du mal, à sa proximité à m’imposer de rester à distance… Je posai une main près de la sienne pour prendre appui dessus, ne voulant tout de même pas lui imposer un contact avec ma peau trop froide. Je dis d’une voix douce, qui m’avait semblée être toujours la mienne en sa présence.

« Je ne demande qu’à faire la connaissance de Nathan, ce nouvel homme que tu es devenu. Je suis convaincu qu’il pourra s’entendre avec celle que je pense être toujours… »

Je souriais, en m’efforçant de résister à cette envie dévorante d’effleurer son visage et repousser cette mèche qui tombait sur son front.



©Remon sur Epicode

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Lycans NomadesLycans Nomades
avatar
Nathan Foss
Date d'inscription : 05/10/2014
Messages : 150

MessageSujet: Re: Retrouvailles...? (feat. Nathan Foss)   Ven 30 Jan - 11:58


Retrouvailles... ?
Scarlet & Nathan



Mes yeux se fermèrent. Mes narines se bouchèrent. Je ne ressentais plus que la légère brise qui parcourait la grotte en venant tracer les contours de mon corps. La présence de Scarlet était aussi bien précise. Je la repérai au son de sa voix. Cette voix... Si douce. Elle me rappelait une époque à présent révolue. Le claquement des sabots des chevaux dans les rues pavées de Londres. Le cri des vendeurs de journaux au petit matin et jusqu'au soir venu. Le silence de la nuit. La fumée des usines. L'odeur âcre du charbon et du tabac qui s'incrustait dans mes vêtements. Ces mêmes habits que, parfois, Scarlet retirait. Toujours avec douceur. Sans brusquerie. Je perdais ma pudeur pièce après pièce. Seulement, cela n'arrivait pas au quotidien, loin de là, à vrai dire. Je me mettais certes à nu devant elle les autres jours, mais d'une toute autre façon. Je la laissai écouter mes histoires. Essuyer mes larmes de tristesse et de colère à l'évocation de mes parents. Me serrer dans ses bras quand je me sentais seul. Ô ! Si seul.

Je me surpris à sourire aux paroles de ma confidente. Elle voulait apprendre à me connaître. Encore une fois. Elle était semblait-il prête à écouter une seconde fois le récit de la vie d'un Lycan qui, égaré, l'avait trouvé pour le guider. Je reniflai rapidement pour retenir une larme naissante dans mes yeux. Je les rouvrais d'ailleurs, clignant à plusieurs reprises afin d'effacer au mieux l'humidité superflue qu'ils contenaient. Puis je pris un moment pour réfléchir, tournant parfois mon regard vers Scarlet, mais le gardant le plus possible sur le lac. Cette étendue d'eau froide dans laquelle nous nous sommes baignés à de multiples reprises. Je la tenais dans mes bras. À l'époque. À présent ce n'était plus qu'un souvenir. Un heureux moment, certes. Mais rien de plus qu'une image. Quelques sons. Des sensations. Un long frisson qui me parcourut le corps en cet instant. Tout droit venu du passé dans le seul et unique but de m'atteindre dans le présent.

" Qu'on le veuille ou non, la souffrance est toujours vaine. Elle ne sert à rien. Elle n'a jamais été utile qu'à détruire les Hommes. C'est elle qui l'a tué. C'est à cause d'elle qu'il est mort. Ton Loup. Nathaniel. "

Ma propre voix était froide. Rauque et froide à la fois. J'allais présenter à mon ancienne compagne un homme nouveau. Un homme presque pitoyable en certains points. Quelqu'un qui se faisait passer pour un autre. Ce même homme bon qu'elle avait trouvé sous une couche de glace. Cependant, cette fois-ci, mon cœur était en plus entouré d'une forteresse de pierre toute aussi gelée. Ce n'est pas cela que je voulais montrer à Scarlet. Alors je tachais de me ressaisir afin de réchauffer ma voix. Je commençai par me redresser. Me forcer à lui sourire légèrement en tournant mon buste dans sa direction. Mes efforts cessèrent au moment où mon regard plongea dans le sien. Je n'avais plus à me forcer pour faire quoi que ce fût. Chaque geste, chaque mot, chaque frisson me venait naturellement. Comme au bon vieux temps. Si ce n'est cette barrière invisible qui, en plus de séparer nos espèces, nous séparait Scarlet et moi.

" Je n'ai pas été seul après toi. Il y a eu des moments difficiles durant lesquels j'ai essayé de combler le vide en allant de relations en relations. Je voulais retrouver ce que j'avais perdu. Et j'ai réussi. En mieux. Sans te vexer. Une femme sublime. Hélène. J'en étais éperdument amoureux... Jusqu'à ce qu'elle ne périsse sous mes yeux. Je n'ai plus été capable d'aimer la moindre femme après cela. "

Je détournai un instant le regard, reprenant longuement ma respiration. Je ne voulais pas parler de ces événements une énième fois. Ils me faisaient toujours aussi mal. Alors qu'allait donc ressentir Scarlet ? De la douleur. Encore. Par ma faute. Toujours. J'ai toujours apporté la souffrance, partout où j'allai. Du moins c'est ce qu'il me semblait. Un soupir. Un simple soupir et tous ces souvenirs laissèrent place aux suivants. J'avais la volonté d'en finir au plus vite avec mes histoires d'amour. Elles étaient tristes et ne constituaient qu'une infime partie de tout ce que j'avais pu vivre entre le moment de ma séparation avec ma compagne et le jour, ou devrais-je plutôt dire la nuit, de nos retrouvailles. Cependant, débuter ainsi par le pire mêlé au meilleur de ce que j'avais pu connaître, donnait un assez bon résumé de mon existence. Des hauts. Des sommets. Des bas. Des chutes. Le bonheur. La mort.

" Je ne suis pas resté seul depuis les années mille neuf-cents, suite à la mort d'Hélène, non. J'ai rencontré quelqu'un. Encore. Pas un second coup de foudre. Mais un amour qui s'est construit au fil des jours. Des semaines. Des nuits. De belles nuits, d'ailleurs. De notre temps on m'aurait pendu pour avoir passé ce genre de moments avec un homme ! Seulement, Andrew était si gentil... Perdu dans le conflit de la Seconde Guerre mondiale, comme l'ensemble du globe. Il avait ce sourire tellement... Malheureusement il est mort lui aussi, en voulant me sauver la vie. "

C'est drôle comme me souvenir de lui m'avait fait sourire. Comme mon regard s'était mis à pétiller en se rappelant de son visage. Puis soudain, quand le son de l'obus est parvenu à mes oreilles, les braises de ma passion pour cet homme furent de nouveau piétinées. Je posai alors mes yeux sur Scarlet, en espérant que ce pincement au cœur disparaisse. Ce ne fut pas le cas. Je soupirai en déglutissant bruyamment pour retenir mes larmes. Cependant, mes yeux en disaient déjà bien trop long sur mon état d'esprit. Et ce malgré le fait qu'ils cherchaient de nouveau le réconfort dans un regard à tel point familier qu'ils en connaissaient depuis des années les moindres recoins chauds et rassurants.

_________________

   
WHERE MY DEMONS HIDE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Scarlet Skellington
Date d'inscription : 20/01/2015
Messages : 130

MessageSujet: Re: Retrouvailles...? (feat. Nathan Foss)   Jeu 5 Fév - 19:05


Retrouvailles...?
Feat : Scarlet & Nathan




J’étais assise à coté de lui. C’était étrange. Le temps dans cette grotte semblait être en suspens. Je le voyais, dans mon champ de vision, sans lui imposer un regard frontal, en attendant de voir s’il allait reprendre la parole. Je ne voulais pas me montrer insistante, même si en réalité j’étais pendue à ses lèvres…
J’avais cette impression de pouvoir sentir sa gorge se serrer, mais malgré cela, je gardai un léger sourire bienveillant.

Ce qu’il avait pu traverser ne pourrait pas changer cet amour que je lui portais… Enfin… Disons plutôt qu’il me serait impossible de le haïr. Ni même de lui en vouloir. Quoi qu’il ait pu faire, il devait bien y avoir des raisons, que ce soit celles du cœur, où de l’esprit.

Bien qu’heureuse… Comblée même de l’avoir si proche de moi en ce lieu précis en ce moment même, il avait pris soin de souligner habilement que certaines choses avaient changé… Même si nos corps étaient restés les même tout ce temps. Nous n’avions pas subi d’érosion physique, mais ce n’était pas pour autant que nos esprits étaient restés imperméables aux évènements qui avaient pu se produire…
J’avais d’ailleurs pu constater qu’une fois la surprise passée, la peur qui l’avait étreint s’était changée en une certaine émotion. Les souvenirs d’un passé partagé ne pouvaient pas disparaitre totalement…

Je lui avais dit ne pas avoir changé depuis que mon cœur s’était arrêté de battre. Voilà bien une facette de moi qui était restée intacte. Depuis que nous nous connaissions, il avait pu se rendre compte que je savais me montrer attentive. Sans le juger. Cela avait sans doute été une raison qui l’avait poussé à me faire partager sa vie de lycan… Par certains aspects du moins ? Personne ne peut prétendre tout savoir d’une personne, aussi proche d’elle que l’on puisse être… Ou penser l’être.

Je tournai la tête vers lui quand il brisa le silence… « Ton loup, Nathaniel » Entendre ses mots de sa voix me fit l’effet d’un étau qui enserrait mon cœur. Il affirmait que mon loup était mort, certes, mais lui, il était là. Après avoir laissé ces mots flotter dans l’air résonnant du lac souterrain, Je me mis à genoux, les mains jointes sur les genoux pour répondre calmement. Mon regard posé sur lui cette fois.

« La souffrance, utile ou non, est malheureusement inévitable… Alors, disons qu’elle nous permet d’apprécier à leur juste valeur les périodes de joie que l’existence nous accorde. Elle n’est que succession de temps calmes et de tempêtes… Toutes les tempêtes font des dégâts…»

Sa voix était presque méconnaissable, mais la brèche était ouverte. Même si cela était éprouvant pour lui, il s’apprêtait à répondre à mon invitation. Une fois encore, j’avais envie de prendre sa grande main chaude dans la mienne, comme j’avais pu le faire de nombreuses fois par le passé. Ce simple gestes avaient fait naitre plusieurs fois un léger sourire aux coins de ses lèvres. Ce sourire qui montrait qu’il était réceptif au soutien que je voulais lui apporter. Mais… Aujourd’hui, je craignais que ce contact ne manque de chaleur… Dans tous les sens du terme…
Je lui laissai le temps qu’il lui fallait pour se sentir prêt à me présenter Nathan.

Enfin il se tourna vers moi, et son expression forcée sembla abandonner ses airs de masque pour devenir plus sincère… Etait-ce ma vue qui lui faisait cet effet ? Rien que le fait que cela soit une éventualité, me fit élargir mon sourire.
Il poursuivit son récit, que j’écoutai avec la plus grande attention.
Impossible de nier le fait que mon cœur se serra quand il évoqua ces gens qu’il avait aimés après moi. Moi qui n’avais attendu que lui pendant près d’un siècle. Ceci dit, c’était lui qui avait fait le choix de me quitter. Il allait donc de soi que cette décision ait été prise dans le but de lui donner l’occasion de changer de vie… Ainsi… Mon cœur se serra encore plus quand il en vit à mentionner sa perte. Je savais quelle douleur cela pouvait être, étant donné que j’avais cru le perdre à jamais… Lui… Et encore, j’avais toujours eu l’espoir que nous nous retrouvions un jour, d’une façon ou d’une autre. Or, lui, l’avait vus mourir… Non. Je n’avais pas subi cela. Ma gorge se serra, des larmes menaçaient de perler à mes yeux d’une seconde à l’autre. Sans doute risquait-il de mal les interpréter, mais je ne me sentais pas en mesure de parler. Mon émotion paraîtrait dans ma voix, et je ne voulais pas me laisser aller. Ce récit était déjà assez éprouvant pour lui. Je me concentrais donc sur ma respiration que je m’appliquais à garder régulière en écoutant ce qu’il ajoutait, sans le quitter des yeux.
Je le vis sourire en me parlant de cet homme qui avait été le premier qu’il avait aimé. Cet homme qui avait littéralement été près à donner sa vie pour lui. De tout évidence, le souvenir était encore vif en son esprit. Assez vif pour que son regard me semble crier à l’aide… Ses yeux bleus… Qui ne fuyaient plus les miens à présent.
Sa peine m’atteignit violemment. Si violemment que je fus bien incapable de m’en tenir à la distance raisonnable que je m’étais imposé jusqu’à présent. Je me dressai sur mes genoux, et l’étreignit, aussi sincèrement et solidement que mon cœur l’aimerait toujours.

« Enchantée de faire ta connaissance… Nathan… »




©Remon sur Epicode

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Lycans NomadesLycans Nomades
avatar
Nathan Foss
Date d'inscription : 05/10/2014
Messages : 150

MessageSujet: Re: Retrouvailles...? (feat. Nathan Foss)   Jeu 30 Avr - 11:39


Retrouvailles... ?
Scarlet & Nathan



Se laisser aller. Voilà bien une chose que je ne connaissais pas. Quand j'étais en colère, je laissai bien souvent ma haine, toute ma rage contenue, s'emparer de moi. Je n'avais pas honte. Pas de regrets. Aucun remord. Après tout, pour un Lycan, il était bien naturel de se soumettre aux instincts animaux primaires qui dictaient sa vie. Dont la mienne, par conséquent. La faim. La fatigue. La colère. Des sentiments et besoins primaires auxquels je ne résistais pas. Je n'en étais tout simplement pas capable. Pas le vrai moi. Pas cette espèce de guimauve. Cette boule de poils. Cette peluche qui se terrait au fond de mon âme. Quant à ma forteresse de glace... Elle était dirigée par mon côté le plus animal. Par conséquent, elle lui était dévouée, quelles que soient les circonstances. Cependant, cette fois-ci, c'était bien l'humain qui dominait.

C'était assez étrange de retrouver dans le présent des événements et des personnes que l'on avait connu à une toute autre époque. Je me souvenais encore de mes longues soirées, voire nuits, en compagnie de Scarlet. Nous discutions beaucoup. Je lui ouvrais mon cœur. Elle m'offrait le sien. Cependant, cela faisait bien longtemps que nous n'avions pas parlé. Elle avait changé, cette nuit-là. Elle était devenue un Vampire. Elle le savait. Et pourtant elle était quand même venue me voir. Qu'ai-je donc fait pour la remercier ? Pour la récompenser de son courage ? Je l'ai renié. Je lui ai fait comprendre que... Que tout avait changé. Qu'elle me dégoûtait. Et je m'en suis allé. Comment pouvait-elle de nouveau, même plusieurs décennies après, accepter de me parler à nouveau ? Je ne comprendrai jamais rien aux rapports sociaux. Mais ce soir, j'étais bien heureux d'avoir quelqu'un dans les bras de qui pleurer.

Aucune surprise. Aucun rejet. Pas cette fois. Je me contentai simplement de verser mes larmes tandis que Scarlet me serrait dans ses bras. Je me blottissais contre elle, enfonçant tellement mes doigts dans ses vêtements que j'avais peur de les déchirer. Bandant tellement mes muscles sous la douleur que je craignais de briser les os de mon ancienne compagne. Habituellement, j'aurais senti une certaine colère monter progressivement en moi. Être faible n'était pas dans ma nature de Lycan. Cependant, dans cette position, protégé par celle avec qui j'aurais pu, si ce n'est dû, partager ma vie... J'étais bien incapable de ressentir le moindre sentiment négatif. Je ne faisais que me laisser aller. Pour une fois que j'en étais capable sans tuer qui que ce soit.

Je mis un certain temps à me calmer. Repenser à Hélène. À Andrew. Avoir Scarlet là, juste devant moi. L'entendre me dire qu'elle me pardonnait tout ce que j'avais pu lui faire. C'était trop pour moi. Suffisant pour percer mes défenses les plus solides. Je n'avais plus envie de me battre. Seulement de me laisser aller. Pour quelques minutes. Je comptais reconstruire mes murs par la suite, évidemment. Mais pas dans l'immédiat. Il fallait que ça sorte. D'un coup. Tout ce que j'avais pu garder en moi depuis la dernière fois que j'avais craqué. Alors une fois que mes larmes eurent fini de couler, je me redressai, essuyant mes joues du revers de ma main, tentant de reprendre mon souffle en respirant tout doucement, m'arrêtant parfois pour déglutir un peu, la gorge légèrement enrouée. Passant ensuite mes doigts dans mes cheveux afin de les recoiffer un minimum, j'évitai de nouveau le regard de ma confidente. Ainsi lui posais-je donc quelques questions, d'une voix qui semblait absente.

" Excuses-moi. Je me suis un peu... Emporté. Je te remercie. Et... Et toi alors ? Que deviens-tu, Scarlet ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Scarlet Skellington
Date d'inscription : 20/01/2015
Messages : 130

MessageSujet: Re: Retrouvailles...? (feat. Nathan Foss)   Mar 19 Mai - 12:59


Retrouvailles...?
Feat : Scarlet & Nathan




Il s’accrochait à moi… Comme si tout s’effondrait. Moi qu’il avait choisi de quitter, alors que les autres s’en étaient allé brusquement, sans ménagement. Mais… Finalement, il ne restait que moi… Et… Il en parut soulagé.
Ses larmes se mirent à couler. Je les sentis au creux de mon cou, comme des trainées de douleur ardentes qui consentaient enfin à quitter son corps. Peut-être que son cœur s’en ressentirait moins lourd… Du moins je l’espérais sincèrement pour lui. Ma main se glissa instinctivement dans ses cheveux en un geste de réconfort. Il me semblait faire un bon en arrière… Son armure était tombée brusquement comme il lui était arrivé de la faire en une autre époque. Sa douleur m’atteignait profondément. Au point que je dus me concentrer pour ne pas en trembler. Mais sa confiance me réchauffait le cœur. J’avais crains un instant qu’il me repousse.

Au bout d’un long moment, sa prise se desserra, et ses larmes cessèrent. Une partie de moi aurait adoré pouvoir le garder contre moi, une fois apaiser pour pouvoir me lover dans sa chaleur qui me faisait l’effet d’un havre de paix… Mais je ne résistai pas, et le laissai s’éloigner. Il s’excusa… Mais de quoi… ? De ne pas m’avoir menti ? Je ne pouvais que lui en être reconnaissante, moi qui avait passé une grande partie de mon existence vampirique dans le non dit. Il essayait de se refaçonner son attitude maitrisée. C’était logique. Même en présence de personnes de confiance, personne n’appréciait particulièrement de se sentir faible.
Un sourire bienveillant se forma sur mon visage.

« Ne t’excuse pas… Il n’y a pas de mal…

Suite à quoi, vint la question légitime… Elle était prévisible, mais je fus tout de même prise de cours… Comment lui dire ? Comment lui dire que je n’avais attendu que lui tout ce temps ? Que je n’étais restée en vie que dans l’espoir de le revoir… Que mon amour pour lui tait si puissant, que sa perte m’avait fait sombrer, pendant cent ans dans un chaos de violence, et de peine… Que j’avais massacré des innocents, comme si voir couler leur sang comblerait ce trou béant dans ma poitrine…. ? Tout cela avant de tomber dans une léthargie quelques années plus tard, en espérant que si je restais immobile, comme un orage, la douleur finirait par passer. Mais… J’avais pu me rendre compte que son nom martelait toujours mon esprit… Jusqu’à ce soir encore…
Cela ne ferait-il pas que remuer le couteau dans ses plaies ? Je ne voulais pas qu’il culpabilise. Le bourreau, ce n’était pas lui. Mais l’égoïste qui m’avait abandonnée après m’avoir détruite… Mais, il s’était dévoilé à moi. Il n’était pas question que je lui mente. Je devais donc choisir soigneusement mes mots. Mes mains revinrent se joindre sur mes genoux.

« Et bien… Il est parti sans même me donner son nom… Pour seule preuve que tout cela n’était pas un cauchemar, j’avais… Une rose rouge, immortelle, selon ses propres mots, et un mot écrit de sa main, me demandant de prendre soin de sa fleur… Livrée à moi-même… J’ai… Perdu le contrôle de moi-même… Cet égoïste… M’a arrachée à toi… Mais n’a pas jugé bon de répondre de ses actes… »

Comme chaque fois que je pensais à mon meurtrier, la colère enfouie en moi s’embrasa. Sans oser regarder, celui que… Qui s’avérait être l’amour de ma vie, je serrai les poing en essayant de ne pas laisser se sentiment me faire encore imploser.

« J’ai fini par me laisser sombrer… Pour arreter de mettre la population humaine à feu et à sang… Au bout d’un siecle, je suis revenue à moi, avec pour objectif de me reprendre en main. »

Je levai sur lui des yeux timides, et repris quelques secondes plus tard.

« Je ne sais comment… J’ai toujours eu le sentiment que tu étais en vie… Et ça m’a aidée à tenir… Alors… J’ai ouvert mon salon, le Carsons Art’s… J’avais besoin d’un projet. Un objectif. J’ai eu un mal fou, mais… Je me suis laissée aller à croire de nouveau en l’amour… Une louve…. »

Le visage d’Amelia m’apparut… Je soupirai profondément.

« Partie elle aussi… Elle craignait ne pas être à la hauteur… Elle se dénigrait sans cesse. Alors… J’ai fait une croix sur mon cœur… Et celui des autres… »

Je le regardai de nouveau, un sourire plus franc sur le visage. J’hésitai un instant, et repris finalement une de ses deux grandes mains entre les miennes.

« Mon bonheur réside à présent dans le fait que tu es bien vivant… Et que… Le destin aura fini par me laisser la chance de te revoir…



©Remon sur Epicode

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Lycans NomadesLycans Nomades
avatar
Nathan Foss
Date d'inscription : 05/10/2014
Messages : 150

MessageSujet: Re: Retrouvailles...? (feat. Nathan Foss)   Jeu 25 Juin - 14:41


Retrouvailles... ?
Scarlet & Nathan



Les choses avaient beaucoup changé en ce qui me concernait. Je n'étais assurément plus le même homme que celui que Scarlet avait pu connaître. Sans même évoquer mon orientation sexuelle, depuis notre séparation, j'avais vécu plus de choses qu'un simple humain ne pourrait en connaître en une seule vie. Et une grande partie de ces choses étaient terribles. Deux guerres mondiales. Deux amours perdus. Plus d'un siècle d'errance. Au final mon seul véritable moment de détente avait été mon voyage à travers l'Europe. J'avais eu l'occasion de rencontrer beaucoup de bonnes personnes. D'en perdre certaines, certes. Cependant, plus je m'enfonçais dans les terres, et plus tout semblait aller pour le mieux. Peut-être aurais-je dû rester à l'abri en Autriche ? Voire plus loin encore ? C'était un peu pour les mêmes raisons que j'appréciais cette grotte. Y pénétrer me permettait de m'enfoncer un peu plus dans la Terre. Mais aussi et surtout dans ma mémoire, en l'occurrence.

Je tâchai de reprendre mon souffle et d'oublier mes larmes en observant les alentours. Comme si je ne les connaissais pas déjà par cœur. Comme si le fait que Scarlet soit là, assise à côté de moi, me laissait indifférent. Pas le moins du monde. J'évitais certes de croiser son regard, mais je pouvais la sentir sans le moindre problème. Et particulièrement essayer de percer ces relents de crasse et de mort qui constituent l'ignoble parfum des Vampires, dans le but de retrouver en-dessous, immaculée, la fragrance de l'humaine que j'ai connue. Un parfum aussi doux et rafraichissant que Scarlet l'était avec moi. Sentir ces effluves chatouiller à nouveau mes narines était pour moi inespéré depuis plusieurs décennies. Et pourtant... Ah comme je me trompais !

Pour être tout à fait honnête, je n'écoutais pas vraiment ma confidente, au début de son discours. J'étais trop accaparé par mon odorat, allant jusqu'à en oublier mes autres sens. Et ce jusqu'à ce que je me rendisse compte que cette voix provenait bel et bien du présent et non pas, comme je l'avais imaginé, de mon passé. Ainsi donc je secouais un peu la tête, me tournant vers Scarlet pour l'observer alors qu'elle me parlait de ses péripéties depuis notre séparation. La voir ainsi, plus calme que je ne l'ai été malgré ce qu'elle a vécu... Je me sentais assez gêné, à vrai dire. Notamment du fait du contenu des paroles de mon amie. Le fait que je la quitte semblait l'avoir beaucoup affecté. Je savais bien, déjà à l'époque où elle était encore humaine, qu'elle avait une certaine attirance pour ma personne. Je mentirais si je disais que je n'avais jamais songé à passer le restant de mes jours en sa compagnie. Cependant, les choses s'étaient passés autrement et j'avais été contraint de tourner la page. Scarlet ne l'avait semblait-il pas entièrement fait. Pas en si peu de temps que moi, tout du moins.

Je me mordis la lèvre afin de tenter de soutenir le regard de ma confidente. Plus elle parlait, et plus mes dents s'enfonçaient dans la peau tendre. L'espace d'un instant, j'en vins même à croire que je finirais par me faire couper au sang. Jusqu'à ce que mon ancienne compagne ne se mette à parler d'amour. Au féminin. J'en fus doublement surpris. Non pas qu'elle soit parvenue à retrouver l'envie d'aimer. Mais du fait que ce fût avec une autre femme. Tout comme moi je m'étais finalement mis à préférer la compagnie des hommes à celle des femmes. Malgré tout je finis par me ressaisir au moment où Scarlet me prit par la main. La regardant droit dans les yeux, mes canines se remirent à mordre ma lèvre. Suffisamment cette fois pour qu'un goût métallique vienne emplir ma bouche.

La sensation du sang coulant dans ma bouche en un mince filet épais me fit ouvrir de grands yeux ronds. Me relevant brusquement, je tournais le dos à ma confidente, les mains recommençant à trembler. Je ne savais pas quoi faire. J'étais encore plus perdu qu'au moment d'entrer dans cette grotte. Je refusais de croire aux paroles de Scarlet. Je ne pouvais pas accepter qu'elle puisse encore ressentir la moindre bribe d'amour pour moi. Pas après ce que je lui avais fait. Je m'essuyais rapidement la lèvre avec deux doigts. La blessure s'était refermée mais quelques tâches pourpres s'étaient déposées sur mon index et mon majeur. M'approchant alors du lac, en silence, j'y plongeais mes doigts. Puis ma main. Ma seconde main ne tarda pas à rejoindre la première. Accroupit devant mon reflet, je le brisais en ramenant de l'eau à mon visage dans le but de me rafraîchir autant que de m'éclaircir les idées. Puis je me tournais vers Scarlet, l'air sérieux. Intransigeant.

" Tu devrais savoir depuis le temps que je ne crois pas au destin. Quant au reste... Si tu veux me voir un jour heureux, Scarlet... Oublies moi. Tu as tout pour toi. Tu mérites mieux que moi. Mieux qu'un vieux loup stupide et aigri. Trouves donc le bonheur avec un autre homme. Ou une femme. Tu me rendras heureux moi aussi de cette façon. S'il te plait. "

_________________

   
WHERE MY DEMONS HIDE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Scarlet Skellington
Date d'inscription : 20/01/2015
Messages : 130

MessageSujet: Re: Retrouvailles...? (feat. Nathan Foss)   Ven 17 Juil - 19:26


Retrouvailles...?
Feat : Scarlet & Nathan





Je savais au fond de moi, en prononçant ces mots que j’aurais dû les garder pour moi… Les nuancer davantage, surtout après ce qu’il venait de me dire. Nathaniel n’avait eu de cesse de me dire que l’homme que j’avais connu n’était plus. Il m’avait même expliqué à quel point, et puis… Rien que son changement d’identité en disait long… Et pourtant… Je ne pouvais nier que j’avais espéré… Qu’il réside un tant soit peu en lui de ce qui m’avait tenue en vie…

Je sursautai quand il se dégagea pour  s’éclaircir les idées… J’étais allée beaucoup trop loin… Non, la réalité n’était pas ce dont j’avais mille fois rêvé. Pauvre fille que j’étais d’avoir pensé voir tout cela se réaliser… Stupide, et naïve
Je regardais le loup en face de moi, figée. Tout était brouillé dans ma tête… Il avait pourtant semblé réellement soulagé de pouvoir lâcher prise un instant plus tôt… C’était comme si je vivais ce que redoutent beaucoup de gens… Cette fameuse phrase qui pouvait faire s’envoler tous les espoirs… « C’est une erreur… » Peut-être Nathan ressentais ce moment d’égarement comme une erreur de parcours…  Cette pensée me serra le cœur, alors que je me relevais lentement, les jambes tremblantes quand il reprit la parole.

" Tu devrais savoir depuis le temps que je ne crois pas au destin. Quant au reste... Si tu veux me voir un jour heureux, Scarlet... Oublies moi. Tu as tout pour toi. Tu mérites mieux que moi. Mieux qu'un vieux loup stupide et aigri. Trouve donc le bonheur avec un autre homme. Ou une femme. Tu me rendras heureux moi aussi de cette façon. S'il te plait. "

Mes tremblements se propagèrent à l’ensemble de mon corps… A la fin de sa première phrase, je crus bien que j’allais retomber à genoux. Mon esprit se brouilla, et j’eus un mal fou à suivre sa tirade jusqu'au bout… Mon cœur me faisait l’effet d’un poids mort alors que je reculais vers l’ouverture de la cavité rocheuse, sans toutefois oser le quitter de mes yeux de nouveau humides. Le silence plana plusieurs secondes… Si je parlais maintenant… J’étais presque sûre de fondre en larmes, et de me sentir encore plus pathétique.
Après avoir plusieurs fois respiré profondément, bien que ca ne me soit pas physiologiquement nécessaire, je parvins à répondre

« Jamais je ne pourrais poursuivre mon existence comme si elle n’avait jamais croisé la tienne… »

J’avais reculé jusqu’à ce que mon dos heurte la paroi de la caverne.

« Mais… Soit… »

S’il le voulait vraiment je serais prête à m’évaporer… Maintenant que je savais qu’il était bien en vie… Que j’avais pu le revoir… Peut-être était-ce la dernière fois… Je le fixais, comme pour graver ses traits dans ma mémoire… Et s’il le souhaitait… Je partirais sur-le-champs





[/b][/b]
©Remon sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Lycans NomadesLycans Nomades
avatar
Nathan Foss
Date d'inscription : 05/10/2014
Messages : 150

MessageSujet: Re: Retrouvailles...? (feat. Nathan Foss)   Sam 5 Déc - 12:29


Retrouvailles... ?
Scarlet & Nathan



Rien. Il ne me resterait plus rien si Scarlet sortait de ma vie. Si elle sortait de cette grotte. Et pourtant c'était ce que je lui avais demandé de faire. Là. Elle était là, mon erreur. Pas dans le fait que j'ai connu Scarlet. Pas dans notre relation. Mon erreur était d'avoir parlé. Encore une fois. Après tout, cela commençait à devenir une habitude. Gâcher ma vie. J'étais un expert dans ce domaine. Et ce depuis plusieurs dizaines d'années à présent. Voilà donc que je recommençais. J'abandonnais Scarlet une fois de plus. À croire qu'au fond l'histoire ne peut que se répéter. Encore et encore. Inlassablement. Et moi... moi je l'ai toujours encouragé. Ce cercle vicieux. Ce destin perfide. Cette fatalité à laquelle on ne peut échapper. Pourtant je refusais de l'accepter.

Je fixais Scarlet, incapable de détourner mon regard de ses formes qui se détachaient gracieusement dans la nuit sombre. Les reflets de l'eau lui donnaient un air irréel. Comme une illusion. Une vision. Un jeu d'ombres et de lumières dans l'obscurité. La seule part de réalité dans son être qui me semblait si fin, si fragile, si délicat, n'était autre que ses yeux. Ces mêmes yeux dans lesquels je m'étais laissé perdre à de multiples reprises. Ce même regard qui ne cessait de me montrer la force de Scarlet. Ce même regard qui, en cet instant, était terrifié du simple fait de ma présence. Non. À cause de mes paroles. Car après tout c'était bien le fait que je fusse ici, maintenant, qui donnait toutes ses couleurs aux iris de mon amie, de mon amante, de cette jeune femme qui à présent semblait vouloir me fuir. Car c'était ce que je lui avais demandé.

Impossible. Impossible que tout cela recommence. Pas encore. J'en avais assez de tout ceci. De tout perdre. Mais je ne savais pas pour autant ce que je devais faire. Comment réagir face à de tels événements ? Je n'avais jamais su m'y prendre. Si bien que j'étais tétanisé. Et persuadé que j'allais me décider à faire quelque chose soit trop tard, soit au plus mauvais moment possible. Ainsi, tandis que je brusquais mon cerveau et mon cœur afin que l'un des deux ne se décide à prendre une décision, Scarlet avait atteint la paroi de la caverne. Un frisson me parcourut l'échine à l'idée qu'une chose aussi froide et rêche puisse entrer en contact avec la peau douce de mon ancienne compagne. Je me mis à serrer les poings de plus en plus fort. Cette fois, je pouvais sentir le sang commencer à se déverser doucement dans mes paumes, mes ongles s'enfonçant dans ma chair. J'avais cette impression, cette certitude, que si je ne bandais pas l'ensemble de mes muscles afin de créer ne serait-ce que la plus infime des résistances, Scarlet allait traverser le mur et que plus jamais je ne serais en mesure de la revoir.

Je fis un pas en avant. Puis un autre. Et je m'arrêtai. Pourquoi ? Pourquoi mettais-je donc remis à marcher ? Après tout je n'avais aucun but. Rien de précis à dire à Scarlet. J'étais parfaitement incapable de remédier à cette situation. Pourtant je me remettais à avancer. Tout doucement. Un pas après l'autre. Simplement pour ne pas rester immobile. Pour essayer de faire en sorte que cet instant ne soit pas figé dans le temps. Qu'il ne devienne pas un souvenir. Un mauvais souvenir. Un de plus. Et à mi-chemin... Toujours rien. Je continuais donc à avancer à pas de loup. Seul, mon souffle emplissait l'air de la caverne, résonnant contre ses parois balayées des reflets bleutés de l'eau pure. Sans même m'en rendre compte j'étais de nouveau au niveau de Scarlet. Je me mis alors à la fixer sans dire un mot. Sans même respirer.

Combien de temps étais-je resté là sans esquisser le moindre geste ? Sans doute plusieurs minutes. Ou peut-être pas. Quoi qu'il en fût, je devais faire quelque chose. N'importe quoi qui serait susceptible de rattraper mon erreur. Mes paroles maladroites. Ma profonde bêtise. Je me mis donc à fouiller mes poches. Jusqu'à y trouver ce que je cherchais. Un stylo. Oui. Un simple stylo. Mes doigts tremblaient en le tenant. Je fis sortir la mine, le cliquetis du ressort déchirant le silence ambiant. C'est ensuite avec douceur, la peau frissonnante et les mains aussi moites que tremblantes, que j'attrapais avec la plus grande délicatesse, la plus grande tendresse du monde, le poignet de Scarlet. Je n'avais pas posé mes mains sur une femme de cette façon depuis Hélène. Inutile de préciser, dès lors, que mon cœur battait à tout rompre. Je relevais la main de ma compagne vers moi, tandis que sans brusquerie je laissais la fine mine de mon stylo courir sur la peau immaculée de mon amie. Je rangeais ensuite mon crayon à sa place, avant de reculer d'un pas. Refusant de regarder le poignet de Scarlet, sur lequel elle pourrait dorénavant lire, d'une écriture saccadée, une adresse, un numéro de téléphone, et surtout un nom. Un prénom. Nathaniel.

Hochant la tête, je pris une profonde inspiration avant de me diriger vers la sortie de la grotte. Je ne savais pas quoi dire. Ni même si je devais dire quelque chose. J'avais une peur bleue de tout gâcher. Surtout maintenant. Alors je me tus. Mes pas atteignirent l'entée de la caverne. Il faisait étrangement plus frais dehors que dedans. Ou alors cela venait-il de moi ? Quoi qu'il en fût, je n'osais me retourner, de peur que tout ceci ne disparaisse. J'étais, tel Orphée revenant des Enfers, incapable de savoir si celle que j'avais aimée me suivait en dehors. Parmi les vivants. Incapable de savoir si j'allais la revoir. Tandis que pour la première fois de ma vie je souhaitais sincèrement que l'histoire se répète.

_________________

   
WHERE MY DEMONS HIDE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Retrouvailles...? (feat. Nathan Foss)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles...? (feat. Nathan Foss)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Nathan Foss : Le Loup Garou de Londres
» G. Melvin ¤ Retour aux origines...
» Connaissez-vous un certain Nathan Foss ?
» Costume Nathan Drake
» « you spin my head right round when you go down » feat. Jordane
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycampire - Forum RPG Fantastique
  • Archives
  • Cimetière des RPs
  • -
    La date/heure actuelle est Ven 24 Nov - 14:35