Bienvenue sur Lycampire - Forum RPG Fantastique, Invité !
Le groupe des Lycampires est désormais ouvert mais très limité.
Bienvenue dans le Staff à Emily Haas notre nouvelle modératrice <3
Chers lycampiriens, le design est en cours de changement, pour un peu de renouveau ! Le forum reste ouvert en attendant la fin des changements ;).

Partagez | 
 

 Vivre c'est bien, à deux c'est mieux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lignée SiddyLignée Siddy
avatar
Edwin Roman
Date d'inscription : 24/01/2015
Messages : 210

MessageSujet: Vivre c'est bien, à deux c'est mieux.   Ven 6 Fév - 6:32





« Vivre c'est bien, à deux c'est mieux. »

Tu t'es levé ce matin la tête en vrac. Tu t'habilles un peu, juste assez pour ne pas attraper froid. Tu te décides enfin de descendre en bas pour y  ouvrir ta boîte aux lettres. Tu y croises quelques voisins tu entends leur médisances. Comme quoi tu n'avais personnes, que peut-être tu étais gay ou même que tu mourras seul. Toutes ces choses, rumeur et autre. Tu t'en fiches un peu au passage. Tu vis. Tu prends tes clef et ouvre ta boîte. Tu regardes ton courrier ce matin. Des factures, encore des factures. Tu peux les payer. Tu y crois ton concierge.

-Tiens bonjour monsieur Roman.
-Bonjour mon bon vieux Albert.

La conversation suis son cours, mondaine et quasi-normale. Puis en voyant la montagne de facture qui suis ton concierge part sur une hypothèse qui te t'enchante pas beaucoup.

-Vous êtes sur que c'est une bonne idée?
-Mais oui Monsieur Roman, vous feriez une bonne économie en prenant un ou une petit colocataire. Vous avez de la place non ?

Tu sembles un peu sceptique à l'idée de cohabiter avec quelqu'un d'autre, mais le concierge de l'immeuble t'as convaincu. Après tout, vivre seul était un prétexte. Tu réfléchis un instant et tu hoches la tête. Tu acceptes l'idée. Seulement, tu sais qu'au bout d'un moment il faudra que tu t'en ailles, mais bon... Tu t'actives alors, tu fait des affiches avec ton numéro de téléphone et l'adresse de ton appart. Tu laisses ce message:

« Bonjour, je m'appelle Edwin Roman. Étant donné que les temps sont durs en ce moment je cherche un ou une colocataire. Nous nous partagerons le loyer et je ne suis pas vraiment exigeant. J'accepte presque tout le monde, mais avec quelques règles simple que je vous énumérerais lorsqu'on se rencontrera. Je vous laisse mon numéro de téléphone, vous pouvez me rencontrer soit à mon magasin, soit directement dans l'appartement le soir après 18h. »


Tu te relis. Tu penses n'avoir rien oublié. Tu laisses toutes les coordonnées possibles. Tu ne sais pas si on va t’appeler ni si on va venir, mais qu'importe. La balle est dans le camp adverse après tout, tu nages en territoire inconnu. C'est un peu le Vietnam pour toi, mais tu te dis que de vivre avec quelqu'un n'est pas aussi pire que de vivre l'enfer des bombes sous le feu ennemis. On verra qui se pointera. En tout cas, tu sais quelles petites règles tu imposeras.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D Es

_________________
Psycho Lunatic & Hallucinations

S.E.:


Ed x Ed Cœur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profilEn ligne
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Vivre c'est bien, à deux c'est mieux.   Sam 7 Fév - 11:04

Là, je dois dire que c'est vraiment la dernière fois que je prends un appartement par dépit. En plus d'avoir été obligé de payer le prix fort pour ce taudis, il tombe en morceau. Non mais sérieusement, vous avez vu la peinture ? Elle s'écaille de partout ! Sans parler de l'électricité qui n'est pas stable et du sol complètement cassé. Même si j'ai procéder au plus grand nettoyage de ma vie, ce studio reste terne et délabré. Je ne peux plus vivre comme ça. Il y a des fuites d'eau, les voisins sont bruyants et je ne ferme plus l'œil de la nuit à cause d'eux. C'est décidé, je dois trouver un autre appartement. Mais cette fois, je prends mon temps. A chaque fois que je vais rapidement, je me retrouve avec une habitation pire que la dernière. Cette fois, je ne dois pas me faire avoir. Je suis bien trop naïve parfois...

Je sors donc de chez moi avec la ferme intention d'éplucher toute les annonces. Je pars chez le marchand de journaux et prend les actualités pour pouvoir voir au dos les petites annonces. Je m'arrête ensuite dans un café pour pouvoir utiliser un ordinateur. Car oui, avec le peu de moyen que j'ai, je n'ai pas d'ordinateur et encore moins de réseau internet. Mon téléphone a rendu l'âme il y a quelques semaines et comme je n'arrive pas à manger à ma faim à la fin du mois, je ne compte pas en racheter un. Mon boulot de serveuse ne convient absolument pas. Il faut que je trouve autre chose à faire en même temps. Un autre petit boulot qui puisse combler le manque de revenue présent depuis que je suis partie des chez mes parents. Même s'il me propose un peu d'argent, je sais qu'ils n'en ont déjà pas assez pour eux, je ne peux pas leur en demander en plus. Même si l'idée en est très tentante.

Je commence donc à lire toute les petites annonces, entourant chaque appartement dans mes prix. Le problème, c'est que les photos ressemblent toute à mon appartement actuelle. J'ai beau regarder sur internet aussi, je ne trouve pas mieux. Ou alors, ils sont beaucoup plus petits. Ce qui ne peut pas me convenir. Je ne peux pas vivre dans une chambre étudiante, j'ai trop d'affaire et comme je ne rentre pas chez mes parents, il me faut de quoi stocker mes affaires. Je finis par tombers sur quelques petites annonces de colocation. Je ne m'étais jamais demandé si c'était une très bonne idée. Je ne pense pas être difficile à vivre alors... Et puis les prix sont beaucoup plus bas et la taille de l'appartement beaucoup plus grande. J'entoure les quelques annonces, puis je finis par tomber sur l'une d'elle assez abordable. Ça peut être un bon commencement. Je note l'adresse sur un bout de papier en rentrant chez moi. Je préfère attendre l'heure indiquée par le propriétaire et y aller directement. Je verrai à qui j'ai à faire et surtout, comment se dessine l'appartement.

Quelques heures plus tard, je prends le bus en direction du quartier mentionné dans l'article et attend patiemment d'arriver à destination. Lorsque j'arrive enfin au terminus, je descends avec le papier en mains. Je demande autour de moi si les gens peuvent m'indiquer le chemin à prendre. Je tombe sur un homme assez âgé qui m'y guide gentiment. Je le suis donc et arrive dans un petit immeuble, plutôt bien placé et très accueillant. J'y rentre et me dirige jusqu'au numéro d'appartement. Je prends une bonne inspiration et toque trois fois à la porte. J'espère qu'il ne me mettra pas dehors, je n'ai pas pu le prévenir de mon arrivée...
Revenir en haut Aller en bas
Lignée SiddyLignée Siddy
avatar
Edwin Roman
Date d'inscription : 24/01/2015
Messages : 210

MessageSujet: Re: Vivre c'est bien, à deux c'est mieux.   Sam 7 Fév - 16:42





« Vivre c'est bien, à deux c'est mieux. »

La journée défile sous tes yeux plus ou moins rapidement. Tu vois les heures, doucement, à leurs rythme qui s'écoulent. Ton stock se vide lui aussi, tu te dis alors qu'il faudrait que tu rappelles tes fournisseurs. Tu vois de nouveau clients qui arrivent, des vétérans, des petits bleus qui se lancent dans le métiers. Tu t'y reconnais un peu en eux, quand tu vois leurs yeux plein d'étincelles. Toi aussi tu avais cette lueur de joie lorsque tu avais commencé dans l'armée. Tu souris en leur vendant des permis de port d'armes. Oui tu en vends depuis quelques temps. C'est nouveau, mais seulement si on te montre des papiers authentique militaire. Tu es comme ça, on sait jamais sur qui tu peux tomber. Tu prends des précautions. Tu as déjà eu de mauvaises expériences dans ce domaine. Tu vois, tu conseilles et tu sors même de derrière ton comptoir pour guider le choix de tes clients sur le calibre, le recul de ton matériel, les armes blanches et autre trouvaille qui se trouve dans ta caverne d'Ali Baba. Des fois tu vois même des petits curieux dehors qui hésitent à entrer, mais avec un grand sourire accueillant, tu les détends et ils osent pousser la porte de ton magasin.

Puis le soir commence ainsi à tomber. Tu vois le soleil qui s'en va au-delà de l'horizon et tu décides de tourner le panneau de ta porte vers le côté « Close ». Tu respires un peu, seul, en faisant le compte de la journée. Tu te rends compte que les affaires marchent doucement, mais que tu as quand même assez pour payer le loyer, seul. Mais peut-être que c'est justement cette solitude qui, au bout de nombreuses années, te ronge un peu. Tu as eu le temps de réfléchir et cette idée de colocation n'est peut-être pas une si mauvaise idée que ça. Bon ok, dans quelques années tu devras t'en aller et refaire une vie ailleurs pour éviter tout soupçon, mais pour le moment, oui tu te sens seul. Tu l'avais choisi cette solitude… mais au bout d'un siècle…

Tu rentres chez toi, tu poses tes affaires et tu te sers un verre d'eau. Il est bien frais, tu le sens qui coule dans ta gorge. Tu as un peu chaud, tu as soif, c'est tout. Tu croquerais bien dans un morceau de viande cru, mais on toque à la porte. Trois coups. Tu te lèves et tu ouvres.

-Oui c'est pour?

C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D Es

_________________
Psycho Lunatic & Hallucinations

S.E.:


Ed x Ed Cœur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profilEn ligne

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Vivre c'est bien, à deux c'est mieux.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vivre c'est bien, à deux c'est mieux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Deux têtes valent mieux qu'une...
» MHB-46 + MT 130
» Petits conseils pour avoir une équipe de la mort qui tue (ou presque)!
» Les Récompenses Démoniaques en sachet, c'est bien, en boite, c'est mieux!
» Le live c'est bien en illustré c'est mieux
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycampire - Forum RPG Fantastique
  • Archives
  • Cimetière des RPs
  • -
    La date/heure actuelle est Mar 17 Oct - 17:19