Bienvenue sur Lycampire - Forum RPG Fantastique, Invité !
Le groupe des Lycampires est désormais ouvert mais très limité.
Bienvenue dans le Staff à Emily Haas notre nouvelle modératrice <3
Chers lycampiriens, le design est en cours de changement, pour un peu de renouveau ! Le forum reste ouvert en attendant la fin des changements ;).

Partagez | 
 

 Quand la vie se joue à pile ou face... ~ Angel Crow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PéchésPéchés
avatar
Angel L.Crow
Date d'inscription : 08/02/2015
Messages : 311

MessageSujet: Quand la vie se joue à pile ou face... ~ Angel Crow   Dim 8 Fév - 20:35

Angel Luxus Crow

 
Will the voices never STOP??

 
Fiche d'identité :

 
Informations Générales

 
Âge Humain :
24 ans
 
Âge Surnaturel :
124 ans
 
Date de Naissance :
6 juin 1891
 
Lieu de Naissance :
Miami
 
Lieu de Résidence :
Londres.
 
Métier/Études :
Diplôme de serveur/barman.
 
Orientation Sexuelle :
Bi.
 
Statut Civil :
Célibataire.
 
Nourriture :
Chair humaine.
 
Moyen Financier :
Aisés.
 
Groupe :
Lycan
 
Rang :
Péché
 
Avatar :
Jayy von Monroe
Je suis un :
PV
Code du règlement :
Validé par Jared
Code à remplir :

Code:
[size=22][color=#B61C2E]•[/color][/size] Jayy von Monroe [color=#ffffff]Ϟ[/color] [url=Lien de votre fiche] Angel Crow[/url]

 
Personnalité :
Caractère

  • Tout dépend à quelle période vous m'avez rencontré je suppose... Avant, ou après cette fameuse nuit... Avant cela, j'étais doux, sensible, attentionné, attentif, optimiste. Un peu jaloux, et maladroit parfois. Je cachais ma timidité derrière des citations tirées d’œuvres littéraires qui m'avaient particulièrement inspirées, ou des paroles de chansons.
Paradoxalement, j'aimais qu'on me regarde, j'aimais intriguer. Autant pour mon physique que par ma façon de m'exprimer. Ceci dit, en présence de mon frère, j'avais toujours eu tendance à me mettre en retrait. Je veillais sur lui, sans vouloir l'étouffer...

Depuis que ce démon me possède, depuis que Logan a disparu, je vis de vengeance, et de la douleur d'autrui... Quand le démon parle pour moi... Sans quoi, l'humain en moi, sommeille, n'attendant qu'une lueur d'innocence pour revenir à la surface... Un combat permanent au sein même de mon esprit... Mais qui? Dites moi qui aurait la force d'affronter une telle chose? Par amour? Mon démon le méprise, et risquerait de chercher à l'anéantir...
 
Caractéristiques

  • Mon corps porte de nombreux tatouages qui ont été gravé sous ma peau les uns après les autres au fil des décénies. C'étaitait une pratique peu courante en occident quand j'étais humain, mais, artiste dans l'âme, j'ai fait de mon corps la plus personnelle de mes toiles.
Je porte également quelques piercings: Aux oreilles, au labret, et le bridge (l'arrête du nez)

Une autre fantaisie que j'affectionne particulièrement, les lentilles de couleur. Marrons foncés d'origine, il m'arrive très régulièrement d'en changer la couleur. Par pure coquetterie d'abord, mais il faut bien avouer que cela peut s'avérer pratique quand... Le Démon prend possession de mon être... Mes yeux sont souvent les premiers à me trahir...

 
À propos de moi
Bonjour ! Mon surnom est Miss Wolf, j'ai 21 ans et je suis française. J'ai connu le forum grâce à Une pub Facebook et je le trouve Génial Very Happy. J'estime mon niveau de rpgiste à 8/10. Ma plus grande passion est L'art. Je m'engage évidemment à respecter le règlement et le contexte de Lycampire. Le mot de la fin ? Enjoy!

 
 
Mon Histoire

 
Au commencement de ce récit, rien ne semblera hors du commun. En effet, je ne suis, à ce moment là qu’un jeune homme, ayant ses deux parents, des parents qui s’aiment. Rien de bien exceptionnel donc. Là où je me démarque légèrement, C’est qu’il se trouve que j’ai un frère jumeau. Et, une chose qui a son importance, mon nom d’origine est Gabriel. Gabriel Shades. Mon frère, lui, s’appelait Logan… Nous vivions tous les quatre. Pour ce qui est de mes études… Impossible de dire que je n’étais pas studieux, je passais des nuits entières à réviser les langues, à lire les œuvres littéraires imposées et à réaliser mes planches à dessins…. Mais mon esprit refusait d’assimiler tout ce qui s’apparentait aux sciences. J’ai donc échoué à mon examen de fin d’année. Inutile de le repasser, tout le monde était conscient que cela reviendrait à perdre un an.
J’avais donc du me réorienter, ce qui m’a conduit à passer un diplôme de restauration, afin de pouvoir trouver un emploi en temps que serveur, ou barman. Ce fut un succès, et je fus rapidement embauché dans une petite brasserie près de chez nous.
Mon frère et moi avons eu 20 ans en 1882. Nos styles proches, très sombres faisaient parler le voisinage. Nous n’en avions que faire. Nous nous sentions dans notre élément dans cette obscurité apparente partagée… C’est mon intérêt pour la littérature du XIXème siècle qui m’a donné cette façon de m’exprimer un tant soit peu romanesque. Nombreux sont ceux et celles qui se sont vus rougir, par le simple fait que je m’adresse à eux.

Idyllique, presque enviable me direz vous… Cela l’aurait sans doute été si un fléau ne c’était pas immiscé dans nos vies…
Je n’ai jamais pu savoir comment c’est arrivé. Mais… Un jour, Logan est revenu à la maison après avoir passé la soirée avec des amis. Il avait perdu sa lucidité. Il chancelait et son regard était vitreux. Sans compter que je pouvais sentir des odeurs de fumée émaner de lui… Il était directement parti ce coucher ce soir là. La nuit était déjà bien avancée. Je l’avais laissé faire, interloqué.
Cette situation n’était qu’occasionnelle, puis a fini par se répéter de plus en plus régulièrement, et fréquemment. Son caractère changea… Sa joie de vivre s’envola… alors que son teint ternissait, ses joues se creusaient.
Je me sentais si impuissant devant le déclin de celui qui était en fait une partie de moi, que je me sentais moi-même faiblir…
Alors que nous avions toujours été inséparables, il ne voulait plus que je ne l’accompagne nulle part. Je l’avais suivi à son insu, une fois. Il était entré dans une colère noire, alors que ses soi-disant « amis » riaient bêtement, amusés, à peine lucides… J’ignorais ou il allait, et impossible de savoir avec qui. Nos amis disaient ne plus le voir.

Un soir, alors que je m’étais réveillé pendant la nuit, j’avais entendu du bruit en direction de sa chambre. Je me surpris à être étonné qu’il soit à la maison. Ceci dit, mon instinct me soufflait que quelque chose d’anormal se produisait. Sans réfléchir, j’avais ouvert la porte. Dans la pénombre de la pièce. J’avais pu remarquer qu’il était agité. J’avais approché. Il respirait avec difficulté. J’avais tendu la main vers son front par réflexe. Il avait saisi bon avant-bras… Sa main était glacée. Il fallait le réchauffer. Mon premier reflexe fut d’aller faire couler un bain chaud d’une main, et appeler les secours de l’autre. La suite des évènements me semblèrent  la fois extrêmement rapide, et d’une lenteur insoutenable.
J’allais sortir Logan de son lit. C’est à ce moment là, que je pus constater à quel point il avait perdu du poids. Mon cœur se serra. Mon frère dans les bras, qui s’accrochait tant bien que mal à moi, la respiration heurtée. Déjà torse nu, je me glissai dans la baignoire, maintenant le dos de Logan contre mon torse. Notre mère avait dut être réveillée par le bruit qu’on venait de faire, parce qu’elle entra dans la salle de bains les yeux embrumés, et elle eu un temps de réaction avant de s’attarder sur le fait que j’étais presque habillé avec mon frère dans la baignoire, qui semblait d’ailleurs se calmer un peu. Les pompiers que j’avais contactés ne tardèrent pas à arriver. Je leur signalai où nous nous trouvions. D’un seul coup, la petite salle d’eau fut bondée. Logan me fut arraché sans ménagement. Je laissai faire. Pour la simple et bonne raison que je me devais faire confiance à ses hommes, qui, je le sentais, avaient la vie de ma moitié, et la moitié de ma vie entre leurs mains… Tout s’embrouillait dans mon esprit. Les gestes était flous, les paroles des gens qui m’entouraient, un bourdonnement proprement indéchiffrable. Le regard de ma mère croisa le mien. Je pus y lire une peur panique…

Je crois que c’est là dernière pensée cohérente que j’ai eu se soir là, car je serais bien incapable de conter les heures qui ont suivi de façon claire… Le trajet dans le véhicule des secouristes sous les lumières agressives des néons, notre arrivée à l’hôpital, le dédale des couloirs, l’attente interminable pour finalement voir un homme en blouse blanche approcher, l’air grave. Il nous regarda tour à tour mes parents et moi, avant de nous annoncer que… C’était fini… Le cœur avait lâché. Le mien me sembla imploser tant la douleur qui l’étreignit fut violente. Je m’effondrai sur les genoux en hurlant ma douleur. Mes parents se réconfortèrent mutuellement. Moi… Je voulais mourir… Quiconque me touchait réveillait ma vive et douloureuse colère.

Le choc passé, la peine devint lourde et lancinante. Comme une bête tapie dans l’ombre attendant un moment d’inattention pour sortir les griffes et surgir. Mon père s’était complètement renfermé. Il avait tout le temps l’air accablé. Son visage était devenu figé, et il ne m’adressait plus la parole. Chaque fois que ses yeux se posaient sur moi, un poids m’écrasait la poitrine. C’était comme s’il imaginait toujours Logan, souriant à coté de moi, son bras passé autour de mes épaules. Et quand il posait une question, et n’obtenait qu’une seule réponse, on aurait dit que c’était comme un retour à la réalité. Ne pas entendre la voix de mon frère lui rappelait brusquement la réalité. Logan était mort. Enterré. Non l’avions vu, livide, inerte. Maquillé comme à son habitude… Il semblait dormir, bien que la drogue meurtrière ait creusé ses joues, terni son teint, abimé sa peau et ses cheveux…

Les répercutions les plus néfastes pour moi furent les réactions de ma mère, qui elle, me haïssait. Ou plutôt, elle haïssait le fait que je sois en vie…. Ou… Quelque chose d’approchant. Ma vue la mettait dans une colère noire. Chaque mot à mon adresse était tranchant, quand elle me parlait. Le reste du temps elle préférait m’ignorer, au point de ne pas prévoir mon couvert à table, me laisser la porte verrouillée quand il m’arrivait de décider de sortir le soir, chose qui était devenue rare. J’avais perdu mon travail peu de temps après l’évènement funeste.
Un soir, ma mère avait fait irruption dans ma chambre alors que j’étais allongé sur mon lit, silencieux, à regarder le plafond. Logan était mort à 22 ans… Cela faisait donc deux ans que nous l’avions perdu, quand elle s’abattit sur moi telle une furie pour m’asséner des coups violents en vociférant des choses que je comprenais à peine

« Pourquoi… Rien fait… Mort… Trop tard… Ta faute »

Ma tête bourdonnait. On ne pouvait pas vraiment parler de douleur tout était diffue comme à travers de l’eau. Impossible de dire qu’on ne ressent rien, mais tout nos sens sont… Engourdis. Elle pleurait de rage en continuant à la déverser sur moi. Je ne cherchais pas à me défendre, parant à peine les coups. Mon père, comme par enchantement finit par intervenir. Il avait du pensé que je freinerais l’enragée par moi-même. Mais ce ne fut pas le cas. Cependant, quand les coups cessèrent, je levai les yeux vers eux, plus sombres que jamais. Ils avaient brisé quelque chose en moi, de plus que ce qu’avait déjà anéanti la perte de mon âme sœur. L’un par son inertie, l’autre par sa folie furieuse.  Nous nous étions regardés, un moment, dont je ne saurais estimer la durée, puis mon père avait raccompagné  sa femme au salon… Je ne pouvais plus l’appeler « mère » Ses instincts n’en étaient pas dignes… Comment oser rejeter la cause de la mort de l’un de ses enfants sur le second, qui pourtant avait toujours veillé, et plus qu’elle ? Comment reprocher à se dernier de porter en lui le souvenir du disparu ?

Cette nuit là, j’avais pris des affaires, l’argent que j’avais de coté, et j’étais parti… Avec un seul objectif. Venger Logan. Torturer à mort tous ceux qui avaient potentiellement pu lui voler sa vie, me l’arracher, et briser ma famille. Je les avais cherchés dans les quartiers les plus lugubres de la ville… Evidemment, la police était partout et risquait de les arrêter s’ils agissaient en pleine lumière. J’avais passé mes premières nuits dans des chambres délabrées. Peu m’importait. J’observais mes cibles. Après quelques jours d’errance, j’étais passé devant un club. Majeur, j’avais le droit d’y faire un tour.  Passionné par tout ce qui était attrait à l’art, j’aimais aussi le théâtre et le cinéma. J’admirais la façon qu’avaient ces gens de changer de peau au gré des décors qu’on leur présente. Ce club avait quelque chose de particulier… Au bout d’un moment je compris. Tout était mise en scène. Chaque membre du personnel jouait un rôle. Pas uniquement les artistes qui se donnaient en spectacle sur la scène qui comportait les barres des danseuses… C’était ici que je voulais travailler… Enfin, je pourrais allier travail et passion, tout en poursuivant mon objectif.

En effet, l’établissement accueillait un public très varié, ouvert d’esprit et libéré, à l’image des shows que l’on pouvait y voir. Ainsi, je pouvais poursuivre ma quête des réseaux de consommateurs et de revendeurs de drogues. Rien ne me détournerait de ce but, même si j’adorais cet endroit qui tolérait plus ou moins ce genre de pratiques.

Il était de notoriété publique que des surnaturels se fondaient parmi les clients et les membres du personnel, ce qui pouvait éventuellement attirer du monde. Des gens qui cherchaient à ajouter un peu plus de frisson à leur soirée en croisant une créature de légende. Ou… Ces créatures elles-mêmes qui entendaient être mis à l’honneur dans ce genre de climat.
En effet, je décrochai le poste de barman. Mon look convenait parfaitement à l’ambiance des lieux, ainsi que mon état d’esprit. J’aimais l’excentricité, la provocation… Surtout depuis que le sort m’avait arraché Logan… Moi qui avais toujours été effacé et introverti, timide même, j’étais devenu… Pour ainsi dire, l’opposé. Même si je n’aime toujours pas m’étendre quant à ce que je ressens.

Toujours était-il que je me sentais bien en ce lieu aux activités nocturnes. Mon sourire ne quittait que très rarement mon visage quand je me trouvais derrière mon comptoir. Il m’arrivait de faire des démonstrations un peu spectaculaires aux shakers. Même moi j’avais ma place dans ce décor incroyable. C’est justement lors d’un de ces fameux moments qu’une femme est venue prendre place juste devant moi, au comptoir, me réclamant un alcool fort. Enfin, juste après l’un d’eux, pour être tout à fait juste. Elle était belle… Il fallait bien l’avouer. Elle me souriait. Son regard braqué sur moi, j’étais bien incapable de détourner les yeux. Quelques secondes passèrent, enfin… C’est ce qu’il m’avait semblé… Puis je clignai des paupières… Elle avait disparu. Son visage avec persisté dans mon esprit toute la durée de mon service. Je me sentais troublé.

Quand arriva l’aube, je passai la porte réservée au personnel, prêt à rentrer chez moi. A peine avais-je passé cette petite porte que je fus plaqué contre le mur… Elle… Qui me fixait comme elle l’avait fait tout à l’heure à l’intérieur. Je voulais l’éloigner de moi, et lui demander ce qu’elle voulait de moi. J’avais beau avoir changé, j’étais humain, et donc, conscient que je pouvais bien être une proie.
Compte tenue de la force avec laquelle elle me maintenait les épaules contre la façade, elle, ne l’était pas. Mon cœur se mit à battre à tout rompre. Mon sang qui pulsait dans mes tempes me rendait sourd, mais je ne cherchai pas à me débattre. Quoi qu’elle avait décidé de faire de moi, elle le ferait. Son corps tout contre le mien, elle murmura à mon oreille

« N’aies pas peur petit Ange… »

Ses dents et sa langue jouaient avec mon lobe… Mes mains se posèrent sur sa taille fine pour descendre jusqu’à ses hanches aux courbes sensuelles… Mais… Pourquoi ?
Pourquoi agissais-je de la sorte, avec cette femme que je ne connaissais pas ? Une partie de moi paniquait… Mais elle devenait de plus en plus floue… L’autre resserrait mon emprise autour de ce corps plus chaud que le mien.

« C’est bien… Continue…

Sa voix m’enivrait… Enfin… Mes pensées commençaient à devenir incohérentes. Mais ses lèvres descendaient vers ma gorge, et je la laissai faire… Ma tête légèrement penchée vers l’arrière… Mon dos cambré… Non… Ce n’était pas moi… Pas moi qui m’offrait à cette inconnue… Je perdait totalement pied. Mes mains glissaient sous son petit haut moulant

« Angel… »

Elle soufflait inlassablement ce mot alors que mon bassin commençait à répondre à l’appel de son corps. L’une de ses mains quitta mon épaule pour glisser vers ma virilité… J’allais protester. Certes, je n’étais pas en mesure de me dérober à ses caresses, mais… Pas ici… J’ouvris la bouche, mais c’est le moment qu’elle choisit pour me mordre violemment. J’eus un hoquet de surprise, mais aucun autre son ne pu franchir mes lèvres. Cette sensation… De douleur vive mêlée aux brumes qu’elle avait insufflées à mon esprit… Je ne saurais la décrire précisément.
Incapable de respirer, je perdis conscience peu de temps après.  Je repris mes esprits plus tard. J’avais l’esprit étonnamment vif. Tous mes sens semblaient décuplés… La chaleur des corps, les fumées illicites, le sexe, la mort… Je sentais… Ressentais tout.

Les jours qui suivirent, j’explorai mes nouvelles capacités comme un enfant à qui on aurait offert un jouet inadapté à son âge. Je repoussais toujours mes limites plus loin, sans me soucier des conséquences et j’ai fait beaucoup de dégâts. Beaucoup de pauvres âmes corrompues par la drogue ont péris sans aucune forme de procès.

A partir de la pleine lune qui a suivi cette morsure que je pris finalement pour un don du ciel… Ou plutôt de l’enfer… La chasse… Activité passionnante qui me permit de démanteler des réseaux entiers de dealer et leurs junkies.
Au bout d’un certain temps, j’ai fini par réussir à me faire un nom dans leur communauté abjecte… Comme on dit, il faut apprendre à connaitre son ennemi pour mieux le vaincre. C’est ainsi, de fil en aiguille que certains se mirent à m’appeler, le Corbeau. Je devinai sans mal que leur inspiration venait de mon apparence… Mes cheveux teints en noir, vêtu de cuir, mes mains souvent gantées, mon regard habilement souligné… « The Crow »
Angel Crow… J’aimais aussi bien la sonorité que la symbolique cette association reflétait. Ma chute…  Et ma résurrection en un certain sens. C’était donc ainsi que tout le monde m’appellerait. Angel Crow.

Ma notoriété finit par attirer un certain Jake Hale dans mes serres d’oiseau de proie. J’avais eu vent de sa visite quelques jours avant qu’il ne se présente. J’avais donc eu le temps de glaner quelques informations bien utiles à son sujet. Un loup, possessif et égocentrique qui cherchait à retrouver un homme qui, selon lui, lui appartenait. Ce loup avait tout d’un proxénète. J’ignorais ce qu’on lui avait raconté sur moi, mais il était venu avec un objet appartenant à sa cible. Risible. Me prenait-il réellement pour un magicien ? Un maitre vaudou ? Risible… Toutefois, je le guiderais vers sa cible, alors que lui-même deviendrait l’une des miennes.

J’avais plongé dans le vice pour atteindre mon but… Même si, au fond de moi, je savais que rien n’apaiserait ma douleur que de n’être plus que la moitié de moi-même… Moitié qui se battait avec une bête avide de sang et de sexe… Bienvenue dans la peau d’Angel Crow…

.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Quand la vie se joue à pile ou face... ~ Angel Crow   Lun 9 Fév - 2:57

Un chien... Encore...

Bienvenue à toi malgré tout (C'est Rebecca qui parle, pas la personne irl :p)
Par contre ton rang n'est pas "lycan" mais "pêché" Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Lycans NomadesLycans Nomades
avatar
Jared Carter
Date d'inscription : 05/10/2014
Messages : 383

MessageSujet: Re: Quand la vie se joue à pile ou face... ~ Angel Crow   Lun 9 Fév - 17:21

Mother of God... Who's ever said that angels could not stand in the darkest side of ourselves....

Bienvenue, Angel

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Lignée SiddyLignée Siddy
avatar
Lycampire
Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 223

MessageSujet: Re: Quand la vie se joue à pile ou face... ~ Angel Crow   Mar 10 Fév - 2:36

Bienvenue à toi cher ange déchu, je sens qu'on va bien s'amuser ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
PéchésPéchés
avatar
Angel L.Crow
Date d'inscription : 08/02/2015
Messages : 311

MessageSujet: Re: Quand la vie se joue à pile ou face... ~ Angel Crow   Mar 10 Fév - 7:24

Merci à vous pour l'accueil
*sourit en coin* Serait-ce une notion que nous aurions en commun, Enora..?
Quoi qu'il en soit, je me réjouis de poser mes valises ici

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Scarlet Skellington
Date d'inscription : 20/01/2015
Messages : 130

MessageSujet: Re: Quand la vie se joue à pile ou face... ~ Angel Crow   Mar 10 Fév - 13:39

Bienvenue sieur Crow... Puisse notre compagnie vous être agreable
Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Meute WonhalfMeute Wonhalf
avatar
Elian Wonhalf
Date d'inscription : 01/02/2015
Messages : 72

MessageSujet: Re: Quand la vie se joue à pile ou face... ~ Angel Crow   Mer 11 Fév - 3:31

Bienvenue à toi Very Happy ! Tâche de ne pas TROP TROP t'amuser avec Enora, elle fait pas des choses très propres :/ ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Quand la vie se joue à pile ou face... ~ Angel Crow   Mer 11 Fév - 6:06

Bienvenue :3 J'espère que tu te plairais parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
PéchésPéchés
avatar
Angel L.Crow
Date d'inscription : 08/02/2015
Messages : 311

MessageSujet: Re: Quand la vie se joue à pile ou face... ~ Angel Crow   Mer 11 Fév - 7:22

Quel honneur M. Wonhalf que vous me faites en me saluant personnellement Caché
Pas très propre vous dites? Qu'entendez vous par là? Ange

Merci beaucoup Lady Kostas, je suis certain de pouvoir prendre du bon temps en cette merveilleuse ville de Londres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Lignée SiddyLignée Siddy
avatar
Edwin Roman
Date d'inscription : 24/01/2015
Messages : 210

MessageSujet: Re: Quand la vie se joue à pile ou face... ~ Angel Crow   Mer 11 Fév - 8:18

Welcome mon joli. :3

_________________
~ My Heart ~:


S.E.:


Ed x Ed Cœur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
PéchésPéchés
avatar
Angel L.Crow
Date d'inscription : 08/02/2015
Messages : 311

MessageSujet: Re: Quand la vie se joue à pile ou face... ~ Angel Crow   Mer 11 Fév - 10:10

Oh M. Roman... Deja des compliments... Héhé Quel charmant homme vous faites...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Lycans NomadesLycans Nomades
avatar
Nathan Foss
Date d'inscription : 05/10/2014
Messages : 150

MessageSujet: Re: Quand la vie se joue à pile ou face... ~ Angel Crow   Mer 11 Fév - 12:30

Bienvenue parmi nous, Monsieur Crow. Attention à ne pas vous attirer les foudres de certains d'entre nous dès votre arrivée.

Au plaisir de vous revoir.

_________________

   
WHERE MY DEMONS HIDE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Quand la vie se joue à pile ou face... ~ Angel Crow   Jeu 12 Fév - 4:23

Bienvenue a toi Jeune Angel
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Quand la vie se joue à pile ou face... ~ Angel Crow   Mer 18 Fév - 22:52

Quelle histoire..

C'est un honneur pour moi de te valider cher Ange et il me tarde de pouvoir partager un petit moment en ta compagnie lors d'un RP Mignon

Ce serait bien que tu ajoutes un petit chapitre sur le moment où la Luxure a pris possession de ton être Ange

Encore une fois, bienvenue parmi nous <3
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Quand la vie se joue à pile ou face... ~ Angel Crow   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand la vie se joue à pile ou face... ~ Angel Crow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» A pile ou face !
» Quand GMT se la joue classe...
» [Musique] RADIO CLIP Backintoys ! Remember... (Tube n°11).
» Bienvenue dans mon armoire à Sackboy...
» Présentation tardive de Jessie
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycampire - Forum RPG Fantastique
  • This is where we start
  • This is you
  • Présentations
  • Présentations validées
  • -
    La date/heure actuelle est Ven 24 Nov - 14:37