Bienvenue sur Lycampire - Forum RPG Fantastique, Invité !
Le groupe des Lycampires est désormais ouvert mais très limité.
Bienvenue dans le Staff à Emily Haas notre nouvelle modératrice <3
Chers lycampiriens, le design est en cours de changement, pour un peu de renouveau ! Le forum reste ouvert en attendant la fin des changements ;).

Partagez | 
 

 Comme un air de famille (pv sasha)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Date d'inscription : 24/01/2015
Messages : 42

MessageSujet: Comme un air de famille (pv sasha)   Dim 5 Avr - 20:29

Quel temps pourris. Quelle pays de daube. Quelle ville chiante et quelle vie de merde...Je n'aurai jamais dû quitter l'Irlande, j'étais bien là-bas...Oh bien sûr le temps y est pas plus clément, mais je sais parfaitement que je ne pensais pas à ces 3 jours de pluie interminable qui ne cessait toujours pas de couler non-stop...Mais tout ça m'encombrait l'esprit. J'avais l'impression que ma tête était remplie de nuages sombre comme le ciel actuel de Londres. Et ça faisait voilà des semaines que je tournais en rond dans mon appart, comme un animal en cage...Je ne sortais plus, sauf rapidement pour sortir Shina, je ne dormais plus, je ne me rasais plus, en témoignait l'état assez négligé que j'avais et cette barbe de 3 jours qui commençait à pousser...Je ne touchais plus mes instruments, si ce n'est pour taper une note en boucle du piano, sans pouvoir démarrer une mélodie. Je ne faisais plus rien et je ne pensais plus à rien. Non je ne voulais pas y penser. Je ne voulais penser à rien...Je fuyais. Je fuyais ce que je ne voulais ni voir, ni entendre, ni même émettre une seule pensée à ce sujet...

Mais l'ennuie commençait à se faire sentir comme oppressant, je sentais l'engouement de ma vie dans laquelle je plongeais et j'allais péter un plomb si je ne faisais rien. A force de ne rien faire et de chercher à ne plus y penser, j'avais fini par penser à trop de choses en même temps, des trucs plus ou moins importants, qui se mélangeaient, qui devenaient tantôt lucides, tantôt absurdes. Téléphoner à ma mère, me préparer à manger, prendre ma douche en laissant la bouffe à moitié préparée, s'attarder sur le sens de la vie, téléphoner à ma mère, tomber sur le répondeur, jouer mollement avec Shina, frapper le la mineur de mon piano sans entrain, raccrocher le répondeur laissait allumé, me coucher par terre et fixer deux heures le plafond....Voilà à quoi se résumé à peu près ma vie en ce moment...

Il fallait que je bouge. Je commençai donc à chercher dans mes tiroirs de quoi m'occuper, fouiner dans le fourre tout avant de tomber sur un prospectus qui présente les spectacles de l'année...Je m'assois et commence à le feuilleter, cherchant ce qu'il y avait en ce moment. Je tombe sur la date d'aujourd'hui : récital de Jacob Ingstat, à 19 h, à la salle Lumière d'East Side. Je regarde mon horloge, 18h30. Écouter de la musique jouer sur scène me ferais peut-être du bien...Je passe rapidement à la salle de bain pour me coiffer rapidement, tant pis pour l'aspect négligé j'en ai plus rien à foutre. Je prend ma veste avant de fermer l'appart et de descendre dans la rue. Ouf, une éclaircie. Je prend donc la moto pour foncer à East Side. L'esprit ailleurs, je ne manque pas de déraper quelques fois avant d'arriver à destination. Puis je me gare avant d'entrer dans la salle. Une salle de spectacle plutôt prestigieuse, le genre de spectacle où un gars avec une veille bécane toute pourrie, des vêtements de tout les jours, une barbe non-rasé et des cernes bien marquées qui est venu à la rache à la dernière minute n'est pas censé aller. Mais là encore je m'en fous, j'veux juste écouter de la musique et je me fous de m'asseoir au milieux de gens plus ou moins bien habillé dont quelques uns me jettent des regards circonspect.

J'arrive juste à temps, au moment où je m'assois, les lumières s'éteignent. Je suis trop loin pour voir le musicien, j'entraperçoit sa coupe de visage et ses cheveux. Puis il commence à jouer et je me laisse aller. Je me laisse entraîner par la musique...Une passion que j'ai mais qui ai gardée secrète, parce que je ne cherche personne avec qui partager cela, j'évite tout lien avec les gens, à peine quelques liens avec certains autres chasseurs mais ça reste plus une relation amicale entre camarade...Non je ne cherche pas à étendre cette passion au delà du cadre strictement intime.

Ce musicien est très doué, j'ai l'esprit apaisé en entendant les notes se suivre dans une mélodie savante et rêveuse en même temps. J'arrive à vider mon esprit encombré et je le sens valser dans cette musique belle et douce...Je ne sens même pas le temps qui passe et m'étonne en entendant les applaudissements finales, sursautant, surpris avant de me mettre à applaudir également. Mais je saute rapidement de ma place pour me glisser vers la sortie afin d'éviter de me retrouver dans une foule remplie de veilles personnes ou d'adultes vieux jeu, snob et suffisant. Je sors dehors avant de me stopper. Il pleut. A torrent. Les routes ressemble plus à des rivières qu'à des routes. Quel con. J'ai pris la moto...Décidément ce court instant d'évasion était passé bien trop vite...En soupirant agacé je reste sous le perrons devant le hall, j'attendrais une éclaircie...En attendant je sors une cigarette de ma poche, la glisse entre mes lèvres et l'allume avant de souffler la fumée...Profitant d'être encore détendu par cette merveilleuse musique qui me reste encore dans les oreilles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Comme un air de famille (pv sasha)   Dim 12 Avr - 9:07

https://www.youtube.com/watch?v=Pbngj7ik8XI

Le visage du vampire est fermé. Ses pieds foulent le sol verni de la scène de la Salle des Lumières et évoluent de manière aérienne jusqu’au piano à queue noir, imposant maestro et unique instrument présent sur scène. Les applaudissements accueillent l’entrée du musicien qui ne les entend pas. Concentré, dans sa tête, il n’y a que lui et cet instrument derrière lequel il s’assoit. L’intensité des lumières se fait plus basse jusqu’à ce que la salle soit plongée dans l’obscurité. Uniquement un projecteur reste allumé, dirigé vers l’instrument et son musicien. Les applaudissements s’évanouissent et un silence englobe la salle jusqu’à ce que les premières notes résonnent.

Des soupirs appréciateurs s’échappèrent de l’assemblée, ils avaient attendu longtemps pour pouvoir venir écouter Jacob Ingstat, célèbre musicien et compositeur, jouer les Nocturnes de Chopin. Dans cette salle, personne ne le connaissait sous son vrai prénom. Sasha. Sasha Winkler. Mais si ils avaient vécu au siècle précédent ils l’auraient connu sous un autre nom encore. Pour éviter d’éveiller les soupçons quant à sa condition de surnaturel, le vampire changeait de prénom et de nom régulièrement.

Les longs doigts fins de Sasha évoluaient gracieusement sur l’instrument, caressant avec finesse les touches noires et blanches. Il était rare qu’il se produise encore sur scène, mais il arrivait des moments, quand la solitude se faisait trop sentir, qu’il se montre sous les feux des projecteurs. Ce n’était pas là une quête d’applaudissements ou de reconnaissance pour son art. Juste le plaisir de sortir de chez lui, de toucher un autre instrument. La résonnance de la salle était parfaite et la douce mélodie de Chopin venait englober toute la salle. Le musicien quant à lui était déjà ailleurs. Il n’était pas dans cette salle magnifique. Il était dans cette pièce isolée, les fenêtres sont ouvertes et les rideaux volent au gré du vent. Ce n’est que lorsque la dernière note, l’ultime final de ce récital, s’évanouit que le musicien revient à la réalité, porté par les applaudissements. Mais son visage est toujours fermé. Il se lève, fait quelques pas en avant de la scène, s’incline respectueusement face au public et part.

Il attend dans les coulisses plusieurs minutes que tous les spectateurs soient partis. Il savait parfaitement que resteraient plusieurs curieux, souhaitant lui toucher quelques mots. Voilà pourquoi il attendit d’être sûr que toutes ces personnes aient regagné le confort de leurs appartements. Par chance, il pleut. Ils se précipiteront donc dans leurs voitures … les mortels n’aiment pas trop être mouillés … Enfin, le vampire sort. Il réajuste son veston, relève le col de sa veste et s’apprête à s’enfoncer sous la pluie torrentielle. Mais quelqu’un attire son regard. A quelques mètres de lui se tient à jeune homme, cigarette à la bouche. Ce profil … Il lui était étrangement familier. Mais ça remontait déjà à plus de cent ans … O’Connor. Ce nom lui revint en même temps qu’un flot de souvenirs. Mais ça ne pouvait être lui, car jamais il n’aurait gouté à l’immortalité. Se pourrait-il alors qu’il soit face au fruit de sa descendance ? Un léger sourire, presque imperceptible apparut sur ses lèvres et doucement il s’approcha de lui. La ressemblance était frappante. Se plaçant à ses côtés, il toussa pour signaler sa présence. Sasha n’était pas d’un naturel avenant, et n’allait que très peu vers les gens.

-Bonsoir.

Commencer ainsi n’était déjà pas trop mal … Il glissa ses mains dans ses poches.

-Le récital vous a-t-il plu ?
Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 24/01/2015
Messages : 42

MessageSujet: Re: Comme un air de famille (pv sasha)   Dim 17 Mai - 9:54

Ma main s'abaisse, la fumée vient se confondre dans la nuit. Je regarde sans voir la pluie qui tombe en trombe, noyant le trottoir et transformant la route en fleuve. Me repassant dans la tête les brides de musiques qui restent. Plongé dans mes pensées je ne remarque l'homme qui s'approche moi. Il tousse et commence à me saluer. Je coule un regard vers lui, haussant un sourcil. Faut dire que j'ai pas l'habitude d'avoir contact avec d'autres personnes...Et lui non-plus apparemment. Il me dit vaguement quelque chose. Je souffle la fumée dans ma gorge en tournant la tête pour éviter qu'il se recoive tout dans la gueule, je cherche pas à me faire des amis mais je reste un minimum poli puis je lui répond en baissant ma cigarette. Je n'ai pas l'habitude qu'on m'aborde et encore moins pour me demander ainsi mon avis...C'est un peu bizarre. Mes yeux gris le regarde de haut en bas rapidement avant de lui répondre en détournant la tête à nouveau pour me concentrer sur ma réponse,

"- Eh bien..Chopin c'est toujours très savant mais toujours très réussi dans le sens où c'est très doux...Et les Nocturnes, c'est profondément mélancolique...Et je dois avouer que c'était vraiment bien joué...c'était pas donné "

Je le regarde à nouveau en prenant une nouvelle bouffée. Puis je saisis mon paquet de cigarette pour lui tendre, lui en proposant une sans rien dire. Je plisse les yeux avant de dire

"- C'était vous non ...? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Comme un air de famille (pv sasha)   Jeu 28 Mai - 13:35

Sasha observa le jeune homme, entouré par ce nuage de fumée, comme une protection à un monde trop sombre ? Trop compliqué ? La fumée dissimule beaucoup de chose, pour le peu de soin qu’on veut bien y mettre, et peut souvent servir d’écran … pensa le vampire. Son regard sombre rencontra le gris de ses yeux. Au fond de ces pupilles il y avait ce même éclat que celui que le sang froid avait trouvé dans le regard de son aïeul lors de leur première rencontre, sans doute propre aux chasseurs originels.
Il l’écouta attentivement, et même dans ses intonations il ne put que reconnaître les mêmes qui étaient sorties plusieurs années plus tôt de la bouche de son vieil ami. Un léger sourire en coin éclaira son visage tandis qu’il fit un pas vers l’homme, main tendue en signe de salutation.

-C’était moi effectivement. Bien observé. Jakob Ingstat, enchanté …

Un éclat bienveillant brilla alors dans son regard, il n’y avait dans ses mots rien d’hostiles. Il ne s’était pas présenté sous son vrai patronyme car si ses suppositions s’avéraient justes, il avait face à lui un chasseur. Avant d’en savoir plus, il préférait rester prudent et ne rien laisser paraître sur sa nature vampirique.

-Vous savez de quoi vous parlez, ça se sent. C’est agréable. Nombreux sont ceux qui ne viennent ici que pour se faire voir et se donner une certaine apparence de gens cultivés alors qu’ils seraient bien incapable de décrypter ce qui se dégage réellement de cette œuvre.

Il avait suffit à Sasha de balayer rapidement l’homme du regard pour voir qu’il n’était pas là pour se faire voir, ni qu’il tentait de faire valoir quelconque apparences …
Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 24/01/2015
Messages : 42

MessageSujet: Re: Comme un air de famille (pv sasha)   Sam 11 Juil - 13:38

Ayant fini ma cigarette, je la jetai d'une pichenette dans le caniveau où s'écoulait un flot qui reflétait les lumières nocturnes de la ville.

- Merci.. C'est vrai que j'ai quelques connaissances pratiques. D'ailleurs c'était vraiment très bien joué, bravo.

Mes propos étaient sincères, malgré le certain ennui qu'on pouvait entendre dans ma voix et sentir dans mon regard vague sur la pluie. Mon ennui était tout autre, cette vie amorphe dans laquelle j'avais préféré me plonger pour oublier...M'abandonnant à une vie morte. Soupirant, je tourne la tête vers mon interlocuteur..Pourquoi venait-il me parler ? C'était assez étrange...Il avait quelque chose de bizarre, il souriait en me regardant. Mais après tout je m'en foutais comme tout en ce moment...Je me contentai de grimacer en voyant la pluie qui ne se calmait pas et qui empirait même de plus belle,

- Foutue flotte ! Pas moyen de rentrer en moto, je jetai un coup d'oeil à ma vieille bécane près d'un arbre, si ça continue je vais devoir rentrer à pied...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Comme un air de famille (pv sasha)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Comme un air de famille (pv sasha)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» LISA ★ La vie c'est comme le PQ, soit tout rose, soit plein de merde .
» 4gifs la compile
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe
» arbalette ou un truque comme ca
» [Sondage] Jolival 2011 - Rien ne sera jamais plus comme avant!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycampire - Forum RPG Fantastique
  • Archives
  • Cimetière des RPs
  • -
    La date/heure actuelle est Dim 24 Sep - 7:14