Bienvenue sur Lycampire - Forum RPG Fantastique, Invité !
Le groupe des Lycampires est désormais ouvert mais très limité.
Bienvenue dans le Staff à Emily Haas notre nouvelle modératrice <3
Chers lycampiriens, le design est en cours de changement, pour un peu de renouveau ! Le forum reste ouvert en attendant la fin des changements ;).

Partagez | 
 

 Par une nuit tranquille [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Par une nuit tranquille [Libre]   Ven 17 Avr - 15:29


Par une nuit tranquille




Le temps était calme. Aucun grain de vent, aucun nuage dans le ciel, aucun bruit à l’horizon. La seule chose que je pouvais ressentir c’était la lumière de la lune et des étoiles sur ma peau froide. Pieds nus sur le sable, j’avançais vers la mer avec la seule idée de prendre du bon temps pour moi. Ces dernières semaines furent beaucoup plus mouvementées que prévu. L’attaque d’une meute de loups isolés dans l’état de la Californie de l’autre côté de l’océan ne fut pas de tout repos. Surtout que l’un des hommes avec qui j’avais combattu durant la Deuxième Guerre mondiale est mort dans cette attaque de routine.

Alors que je n’étais vêtu que de mes sous-vêtements, j’entendis des rires et des bruits de pas devant dans ma direction. Quel ne fut pas mon plaisir de voir arriver deux femmes d’une vingtaine d’années qui venaient prendre un bain de minuit! Me faisant silencieux et discret, j’attendis qu’elles soient en sous-vêtement pour prendre direction du rivage et me faire voir. Comme prévu, les filles se mirent à hurler de peur, car elles pensaient être seules. Me faisant rassurant, je leur dis de ne pas s’inquiéter et que je m’apprêtais à partir et que je leur laissais la mer. N’étant pas totalement à jeun, une des filles ayant retrouvé son calme et me voyant également en sous-vêtement insista pour que je reste avec eux. Son argument premier était qu’elle avait peur qu’un inconnu arrive, les viole et les tue. Ce qu’elle ne savait pas c’est qu’elle venait exactement de décrire ce qui allait se produire si je restais. Étant le parfait gentleman qu’elle souhaitait voir, je suis resté avec eux. La nuit s’apprêtait à être des plus délicieuses.

J’ai passé une bonne partie de la nuit dans l’eau à faire des choses dont même les plus dépravés auraient détourné le regard. Au début, je ne m’occupais que de celle qui m’avait demandé de rester, mais plus les choses avançaient, plus j’en demandais. Assez tôt, l’envie prenait plus de place et une seule femme n’était pas suffisante. Il m’en fallait plus. Heureusement pour moi, la deuxième en demandait également. J’en aurais bien pris d’autres, mais il n’y avait que ces femmes qui étaient à portée de main. Ce fut une partie de plaisir à laquelle je n’aurais jamais demandé de fin.

Malheureusement, mon instinct primaire prit place et avant que je n’aie pu faire quelque chose, mes yeux devinrent aussi sombres que la nuit avec en son centre une petite lueur aussi rouge que les flammes des enfers. L’une des femmes hurla de terreur en me regardant. Comprenant la raison de son cri et profitant que la deuxième a la tête sous l’eau, je pris la femme par les épaules et planta mes crocs dans son cou pour aspirer son sang et la tuer. Empli par une tout autre sensation, je ne pus m’empêcher d’aspirer de plus en plus de sang au point d’oublier l’autre femme.

Cette dernière remonta à la surface pour reprendre une respiration, mais ce qu’elle vit la laissa sans voix. J’étais là, en train de la dévorer du regard avec mes yeux démoniaques alors que mes crocs étaient toujours plantés dans le cou de son amie. Elle se mit à courir dans l’eau pour rejoindre le rivage et fuir dans les bois pour m’échapper, mais en un éclair, je jetai ma nourriture sur le côté et me retrouvai immédiatement en face d’elle. L’attrapant au passage, je lui fis le plus beau de mes sourires. Bien entendu, le sang toujours chaud dans ma bouche ne fit que l’effrayer encore plus. Prenant un malin plaisir à faire souffrir mes proies, je l’embrassai et lui fit avaler quelques gouttes du sang de son amie. La voir se débattre m’excitait encore plus. On dit souvent de ne pas jouer avec sa nourriture, mais c’est tellement amusant que je ne peux m’en empêcher.

L’eau autour de nous était teintée du sang de son amie et son corps flottait à présent vers le rivage passant près de nous. L’obligeant à la regarder, je lui susurrai à l’oreille qu’elle allait subir le même sort. L’entrainant vers le rivage d’une main et tirant la femme morte par sa chevelure, je les balançai toutes les deux dans le sable en riant. Pendant que celle vivante essayait de s’extirper d’en dessous son amie morte, je m’avançai vers elles encore plus avide de sang. Avant qu’elle ne puisse sortir de sous le corps, je sautai sur ce dernier et commençai à m’abreuver des dernières gouttes de sang maintenant tiède sous un regard effrayer.

Une fois le cadavre vide de tout son sang, je le poussai un peu plus loin pour me retrouver finalement sur celle qui respirait toujours. Alors que je m’apprêtais à enfoncer mes crocs dans la peau tendre de son cou, j’entendis d’autres pas arriver en notre direction. Un homme ou une femme? Un vampire ou un chien?
Revenir en haut Aller en bas
Lycans NomadesLycans Nomades
avatar
G. Melvin Hawkings
Date d'inscription : 13/03/2015
Messages : 69

MessageSujet: Re: Par une nuit tranquille [Libre]   Mar 28 Avr - 5:52





« Par une nuit tranquille »

Les journées à la bibliothèque avançaient doucement. Pourtant tu aimais beaucoup, à la lecture de certain, la sensation de voyager rien qu'en portant tes yeux sur les lignes, les mots... Cela ne faisait pas longtemps que tu étais en ville, mais la bibliothèque de Londres était le paradis des grands lecteurs comme toi. Tu peux ainsi passer d'un policier à un grand documentaire historique en une heure. Tu guides aussi les gens dans leur recherche. Aujourd'hui tu as même trouvé deux livres pour une jeune étudiante. Tu aimes bien voir le sourire des gens aidés. C'est gratifiant.

Le soir même, tu es juste parti en ville. Tu as mangé dans un resto, pas loin. Tu n'avais pas spécialement envie de chasser à ce moment là. Tu as apprécié la lumière des ruelles, le calme de la nuit. Croissant de lune. Il joue avec les nuages. Tu aimes bien la lune, même si tu en es esclave une fois par mois.

Tu as donc marché dans la ville animée pendant un bon moment, sans but. Mais tu as vite compris qu'il fallait te mettre en route. Tu sais qu'à un moment ou un autre, une jolie proie allait te tomber dessus. Tu l'égorgeras sans crier gare et si la tête te plais, tu l'as mettras au congélateur. Tu es comme ça, un collectionneur, un chasseur de tête autant au sens propre qu'au figuré. Tu ne sais pas depuis quand, mais qu'importe, c'est ta façon de voire les choses.

Alors tu es rentré chez toi pour aller cherche ton matériel de chasse. Un arc et deux poignards. C'est plus silencieux et tu n'aimes pas le bruits des armes à feu. C'est stressant pour toi. Tu as choisis les plus tranchant et les plus petits. Tu ne sais pas sur quoi tu risques de tomber, alors tu prends ce qu'il faut contre loup et vampire.

Tu t'es ensuite dirigé vers un endroit quelconque, laissant ton odorat te guider dans tes pas. Il y a du sang sur la plage. Tu te diriges droit vers le lieu et... jolie spectacle. Tu jubiles presque. Une femme hurlante à la vision macabre du vampire au loin.  Tout s'enchaîne et au final, c'est un corps gisant et un buveur de sang qui s’apprête à donner le coup de grâce que tu vois. Tu tires alors une flèche assez précise pour qu'elle se plante près de l'oreille de la jeune femme. Tu dis simplement tout haut, de la où tu es.

-Lorsqu'il y a un témoin dans un acte créer par un surnaturel et qu'on sait que le témoin en question est aussi un non-humain, la logique voudrait que l'on partage... non?

Qu'importe qu'il dise oui ou non, tu pourras le faire chanter, vu qu'il ne voit pas encore ton visage.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

_________________


Ma petite Puce:


"Vis ta vie comme tu le sens, le visage tourné vers l'avenir, mais n'oublie jamais les racines du passé... C'est les valeurs de la famille et ton vécu qui font de toi l'homme que tu es aujourd'hui." (Dimitri T. M-M. alias Larkosteph)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Par une nuit tranquille [Libre]   Mar 19 Mai - 1:30





Par une nuit tranquille
L’odeur pestilentielle d’un cabot vint jusqu’à mon nez alors que mes crocs allaient s’enfoncer pour taillader la peau de cette femme surement aussi succulente de son amie. Pensant que le lycan allait continuer son chemin et allait me laisser tranquille, je commence à la mordre. Le sang commença à traverser la peau par les deux petits trous que mes canines acérées et pointues étaient en train de former. La sensation du sang qui essayait de se faufiler entre la dent et la peau était une jouissance des plus jouissives pour un vampire comme moi. Chaque gorgée de sang était bienvenue et même nécessaire pour me calmer, car lorsque je suis dans cet état, je ne réponds plus de mes actes.

Cependant, quelque chose vint interrompe ce moment de plaisir. Avant même que je n’aie pu prendre une bonne gorgée de son sang, une flèche vint se planter près de l’oreille de ma proie. Retirant immédiatement mes crocs du cou, je me suis levé la tête pour regarder d’où venait cette flèche. Voyant la disposition de la flèche et sentant l’odeur du loup, je pus apercevoir la silhouette d’un homme. Comment ai-je su qu’il s’agissait d’un homme? C’est parce qu’il me parla.

Je ne pus retenir un rire après ce qu’il m’avait dit. Il y avait deux choses incohérentes dans ce qu’il disait. Un, comme si un vampire et un lycan allaient partager une proie alors qu’un des deux arrive alors que la proie est déjà à la merci de l’autre. Deux, comme si moi, possesseur du péché de la gourmandise, allais partager quelque chose avec quelqu’un. Tant que la faim ne s’arrête pas, je ne peux partager avec quelqu’un. Et c’est dommage pour les autres, mais la faim ne s’arrête jamais, je ne peux que l’ignorer.

Je relâche l’emprise sur l’humaine qui s’était finalement évanouie et me lève pour me tenir bien droit au-dessus de ma proie en regardant toujours l’homme qui ne montrait toujours pas les traits de son visage toujours caché dans l’ombre. Je lui répondis aussi calmement que je pus.

— Je suis désolé, mais ce n’est pas dans mes habitudes de partager mes repas avec quelqu’un. Je te conseille de chercher ailleurs s’il n’en traine pas d’autres.

Ne pas faire allusion à sa race et ne pas l’envoyer balader ne fut pas facile, mais avec moi aux commandes de mon corps, ce fut plus facile que si Gula y avait été.
Revenir en haut Aller en bas
Lycans NomadesLycans Nomades
avatar
G. Melvin Hawkings
Date d'inscription : 13/03/2015
Messages : 69

MessageSujet: Re: Par une nuit tranquille [Libre]   Ven 29 Mai - 9:58





« Par une nuit tranquille »

L'homme en face s'est mis à rire en relâchant son emprise sur sa proie. Elle s'était évanouie d'ailleurs. Pauvre humaine. Ce genre de chose on n'en voit pas tous les jours. Mais qu'importe. Le vampire te répond, avec calme, mais tu sens quand même qu'il n'est pas serein.

-Je suis désolé, mais ce n’est pas dans mes habitudes de partager mes repas avec quelqu’un. Je te conseille de chercher ailleurs s’il n’en traîne pas d’autres.

Tu ne peux t’empêcher de rire à ton tour. Tu baisses ton arc, non sans faire attention à ses réactions. Tu ne bouges pas, tu restes dans ton coin pour qu'il ne voit pas son visage. C'est un peu de méfiance peut-être. Après tout, il semble plus vieux que toi ce surnaturel. Beaucoup plus vieux que toi. Ton instinct de chasseur veut que tu soit prêt à tout. Mais ton esprit joueur et analyste voit qu'il possède autre chose... serait-ce un péché?

-Oh, mais je ne voulais pas spécialement de la viande très cher.

Tu souris tout en observant la jeune fille. Non ce n'est pas la viande que tu voulais. Tu voulais uniquement un trophée. Certes ce n'est pas toi qui l'a tué, mais une tête de plus dans ta collection, même humaine, c'est gratifiant. Et puis... tu pourras ainsi faire affaire avec lui d'une manière ou d'une autre.

-Je voudrais juste la tête et en échange je pourrais vous proposer quelque chose...

Tu sais que ton intelligence hors norme peut aider certain personne, en bien ou en mal. Te faire des amis? Non, juste des connaissances et des infos pour d'autre. C'est ta manière de faire. Mais d'abord, tu penses aussi aux présentations. Tu n'es pas si impoli que ça, juste un peu garnement sur les bords, mais pas méchant. Juste opportuniste.

-D'ailleurs, je devrais vous nommer comment, monsieur le vampire?

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

_________________


Ma petite Puce:


"Vis ta vie comme tu le sens, le visage tourné vers l'avenir, mais n'oublie jamais les racines du passé... C'est les valeurs de la famille et ton vécu qui font de toi l'homme que tu es aujourd'hui." (Dimitri T. M-M. alias Larkosteph)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Par une nuit tranquille [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Par une nuit tranquille [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Réflexions au coeur de la nuit...[RP libre]
» [Refusé] Postulation Simag rogue elfe de la nuit
» Une nuit magique. Ou pas. [PV: Roy & Aï]
» Tout, vous saurez tout, vous saurez tout sur le DK
» Un Parenter Elfe de la Nuit et Troll?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycampire - Forum RPG Fantastique
  • Archives
  • Cimetière des RPs
  • -
    La date/heure actuelle est Dim 23 Juil - 5:47