Bienvenue sur Lycampire - Forum RPG Fantastique, Invité !
Le groupe des Lycampires est désormais ouvert mais très limité.
Bienvenue dans le Staff à Emily Haas notre nouvelle modératrice <3
Chers lycampiriens, le design est en cours de changement, pour un peu de renouveau ! Le forum reste ouvert en attendant la fin des changements ;).

Partagez | 
 

 The way of music (Pandore/Svenja)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: The way of music (Pandore/Svenja)   Mar 28 Avr - 15:44







Terminant d'enfiler ma robe noire, je pris place devant le miroir. Comparés à ceux des humaines, tout particulièrement de nos jours, mes effets cosmétiques étaient en nombre réduit. Mais qu'aurait à faire une vampire avec des crèmes hydratantes, des gommages ou un fond de teint ? Il ne me restait donc plus qu'à ajouter du mascara, de l'eye-liner et un peu de rouge à lèvres. La force de l'habitude, plus encore que ma vitesse vampirique, me permit de peaufiner mon apparence en moins de cinq minutes, un record que m'envieraient bien des humaines.

Aussi ne me fallut-il pas longtemps avant d'être prête à sortir. Et si je m'étais mise sur mon trente et un - ou plutôt, pour reprendre la formule originale, se mettre sur son trentain - c'était parce que je comptais me rendre au Sinful Extasy, le club appartenant à Mr Crow. J'étais assez curieuse de la découvrir, ayant entendu des rumeurs selon lesquels de véritables talents s'y produisaient. Et puis j'avais faim, et même si je n'escomptais pas me nourrir là-bas, ce serait un endroit idéal pour pister une proie.

C'était un samedi soir, aussi y avait-il beaucoup de circulation, et j'arrivai bien plus tard que si j'y étais allée en courant. Sauf que bien entendu, une jeune femme bien habillée qui semblerait sortie de nulle part attirerait l'attention. D'ailleurs beaucoup de regards, du genre lubriques majoritairement, se tournèrent vers moi durant le trajet de moi voiture à la porte du night club. Plusieurs hommes, visiblement déjà bien avinés, m'interpellèrent, mais je les ignorai. Plus tard peut-être pisterais-je l'un d'entre eux. Pour l'instant je voulais découvrir l'ambiance à l'intérieur.

Les dernières notes d'un morceau de musique retentirent dans l'air avant de s'éteindre et
d'éveiller les applaudissements du public. M'installant au bar je commandai une boisson que je me mis à savourer tandis qu'une nouvelle musique au rythme lent débuta. Doucement une voix féminine et sensuelle s'éleva dans les airs, apportant une toute nouvelle dimension à la chanson. Je ne pris pas la peine d'essayer de comprendre les paroles, me laissant juste emporter par la beauté de la musique. J'eus une brièvement pensée à mon ami Sasha, avant qu'une réalisation brusque ne m'arrache à l'harmonie du moment.

Je connaissais cette voix, et le frisson dans mon dos me signifia qu'elle n'était pas associée à de bons souvenirs. Un souvenir me revint d'une brune aux yeux bruns d'une froideur digne de l'ère glaciaire tandis que je me tournais vers la scène pour y voir la même brune que dans mes souvenirs. Je me rappelais d'elle : une vieille vampire, ancienne aristocrate de surcroît. Hautaine et cruelle. Sadique et égocentrique. Je fis la moue, certainement pas ravie de la voir là. Installée depuis quelques semaines seulement à Londres, il fallait que j'y retrouve une vieille « connaissance » peu appréciée. C'était d'ailleurs parce qu'elle m'avait une mauvaise impression, que je ne m'étais jamais approché d'elle, à peine un signe de tête en guise de salut. J'avais essayé d'avoir l'air neutre en face d'elle pour ne pas m'attirer d'ennui, et jusqu'à maintenant. Mais si je devais la croiser à chaque fois que je venais au Sinful Extasy, les chances de devenir un jour son ennemi augmentait considérablement.

Dommage qu'une si jolie voix appartenait à une créature pareille. Cette réflexion en amena une autre : pourquoi diable était-elle en train de chanter sur scène ? L'image que j'avais gardé d'elle ne collait pas vraiment avec le motif de sa présence ce soir. Maintenant la curiosité m'avait réellement piquée. Mettant en sourdine mes pensées, je choisis de profiter du reste de la représentation.

Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: The way of music (Pandore/Svenja)   Ven 1 Mai - 20:45



Vous êtes-vous déjà retrouvé face à une connaissance passée qui n'a su que voir l'horreur dont vous pouviez être capable ne gardant de vous qu'un souvenir loin d'être bon ? C'est ce à quoi fait face Pandore en ce moment même lorsque son regard se posa sur la vampire de son passé. De mémoire, elle n'a jamais été tendre avec la demoiselle toujours à la rabaisser que cela soit en parole ou en acte. Alors, ce regard de froideur posée sur elle, ne l'a surpris aucunement. Au contraire, Pandore pensa qu'il était tout à fait mérité considérant le peu de rencontre fait avec l'immortelle pourtant si douce. Avait-elle essayé de se montrer gentille et de devenir amie avec l'ancienne Pandore ? Si ce fut le cas, alors, l'immortelle se souvient de la réaction qu'elle a pu avoir. Dénigrement, rire moqueur et insulte envers cette pauvre qui n'avait sûrement absolument rien demandé hormis une amitié immortelle. Pandore n'a pas été élevé dans un environnement que l'on peut qualifier de sain, sa fin de sa vie se résume à une tentative de viol après avoir été poignardé à plusieurs reprises pour ensuite être étreinte par deux vampire. Demona ne lui laisse qu'un souvenir amer et futile tandis que James lui laisse un souvenir bien plus doux et tendre. Son ami lui manque d'ailleurs. Peut-être le reverra-t-elle un jour ? Son immortalité ne s'arrête pas demain après tout.

Sur scène, Pandore continue de chanter ce rythme blues qui la berce et l'encourage à se faire pardonner de cette femme envers laquelle la douceur n'a pas été offert. Mais aujourd'hui, même si les choses ne peuvent pas être conduite vers une amitié, au moins la vampire se sera-t-elle excusé. Elle ne demande pas de pardon, simplement à lui faire savoir que la jeune femme a changé prenant l'immortalité comme une sagesse d'avancer et non de rester sur des points sombres qui auraient probablement pu la tuer depuis fort longtemps. Alors, devant cette vampire, Pandore esquisse un sourire loin de celui d'autrefois. Celui qu'elle offre ne témoigne d'aucune moquerie, bien au contraire, il est plus vrai que les émotions qu'elle veut transmettre de par sa musique qui semble enchanter l'assistance. Mélangé au charisme propre des vampires, le message que l'on souhaite passé est deux fois plus prenant présume-t-elle parfois.

Les applaudissements fusent tandis qu'elle descend de la scène. Immédiatement après, une musique d'Aretha Franklin résonne et Pandore tourne la tête vers le DJ qui lui fait un clin d’œil charmeur. Ce dernier connaît les goûts de la chanteuse. Cela amuse Pandore de voir ce dernier déployer ces connaissances musicales pour plaire à la vampire qui ne lui offrira rien de plus que des remerciements et des sourires.

Pandore se dirige vers le bar où se trouve Svenja ? Il lui semble que c'est son prénom. Même si la vampire ne fut pas des plus sympathiques envers elle, la jeune femme a tout de même la capacité de retenir les noms et les visages des gens qu'elle croisent. Enfin, la plupart du temps... Elle admet que parfois sa mémoire lui fait défaut, mais pourrait-on en vouloir à une femme immortelle qui croise tant de personne dans son éternité ?

« Bonsoir lady Erlingdòttir . »

Un premier pas de fait, plus que la suite à présent. Encore faut-il que la vampire veuille bien accepter de la suivre à une table éloignée loin des oreilles indiscrètes.

« Je suis contente de vous revoir... »

Pandore tourne la tête vers le barman en souriant.

« Une vodka-martini s'il te plaît. » Tournant le visage vers Svenja, elle conserve son sourire. « J'espèrais que l'on vienne à se revoir un jour. Voudriez-vous me tenir compagnie à ma table ? »

Prenant le verre que lui a préparé le barman, cette dernière le remercie simplement tandis qu'elle regarde à nouveau la vampire.

« Enfin... Je comprendrais que l'envie ne soit pas là, mais au cas où, sachez que vous êtes la bienvenue à ma table. »

Pandore ne voulait pas paraître trop oppressante offrant le temps à la vampire de prendre sa décision alors, que la jeune femme s'installait à sa place patientant à se demander si oui ou non, elle finirait pas la rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: The way of music (Pandore/Svenja)   Lun 4 Mai - 12:06







Après sa prestation je la vis se diriger vers le bar en saluant le DJ au passage. Je fronçai un peu les sourcils. Pandore Blackwood qui saluait une personne du peuple. Je ne pus développer cette pensée puisqu'elle s'arrêta près de moi. La suite me stupéfia quelque peu. Tout d'abord elle me salua par mon nom de famille. Qu'elle s'en souvienne était vraiment surprenant. Ensuite elle prétendit être contente de me revoir. Et enfin elle m'invita aimablement à sa table.

Cela ne ressemblait tellement pas à la vampire que j'avais brièvement rencontré il y avait tant d'années que je ne répondis pas tout de suite. je me demandai si c'était une sorte de piège mais je n'en voyais pas l'intérêt. Après tout, si elle ne m'avait accordé aucun intérêt au premier abord, pourquoi maintenant chercherait-elle à me manipuler ? Je n'avais rien à lui apporter. Sans compter qu'elle ne déployait pas seulement des efforts pour être gentille avec moi, mais avec tout le monde. L'ancien Pandore aurait sans doute trouvé ça inenvisageable.

De toute façon, passer la soirée à me poser des questions ne me ferait pas avancer dans mes hypothèses. Le mieux était encore d'aller la rejoindre et de voir ce qu'elle avait à dire. Aussi, tandis que la chanson de la Reine de la soul s'achevait, je rejoignis Miss Blackwood à la table, un peu à l'écart, où elle s'était installé.

« Bonsoir Miss Blackwod. Je dis vous avouer que je suis surprise que vous vous rappeliez de moi. Quand à moi je me rappelle d'une vampire si différente que j'ai l'impression que ma mémoire me joue des tours. Oh, et votre performance était remarquable, vous avez une voix magnifique. »

J'étais curieuse de savoir ce qu'elle allait répondre à cela. En fait j'étais curieuse de tout un tas de choses. Avait-elle réellement changé ? Si oui, pourquoi ? Sinon, pourquoi toute cette comédie ? Que faisait-elle à Londres ? Allait-elle rester ?
Toutefois je me retins de les poser. J'avais toute la nuit pour obtenir mes réponses.


Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: The way of music (Pandore/Svenja)   Ven 8 Mai - 20:58



La chose peut paraître particulièrement incroyable. Pandore qui salut et sourit à des personnes qu'elle aurait regardé de haut et aurait soumis à ses moindres désirs même les plus loufoques. Mais, avec le temps, la sagesse s'apprend et commence à faire partie de soi. Pandore ne voulait plus de ces jeux puérils et sans véritables plaisirs. Dans son immortalité, elle avait compris qu'elle a fait fausse route et devant vivre dorénavant avec le poids des âmes torturées dans son ancienne vie d'humaine où elle-même le fut par sa propre famille. Si l'on venait à prendre connaissance de son histoire peut-être que l'on éprouverait une certaine compassion et compréhension, mais la vampire ne voulait pas de cela. A quoi cela la servirait ? Au bout du compte, les actes commis fut de son propre chef et pour son plaisir parce que le mal coulait dans ses veines et il continue toujours d'ailleurs. Mais, sa condition vampirique lui permettait de faire front et de taire ce côté sadique ne le laissant prendre vie que pour servir une juste cause. La bête en elle sommeille et doit se réveiller pour être repus. On ne peut l'ignore ni l'éviter, elle fait partie intégrante de soi. Venir à la balayer serait comme courir droit à une perte de contrôle sans précédent.

Alors oui, le fait que Pandore s'avance d'elle-même vers une ancienne connaissance envers laquelle elle s'est montrée peu commode voir insultante dans sa manière d'être de lui parler lui riant au nez de cette petite humanité que Pandore trouvait inutile et dégradant autrefois, lui paraissait à l'heure actuelle plus que vital pour ne pas se perdre vers des monts sombres. Un peu nerveuse, la vampire observe la boisson de son verre faire de petites ondulations face à la musique qui s'élevait faisant trembler dans une délicate harmonie l'ameublement de la salle que Pandore pouvait parfaitement ressentir sous la pulpe de ses doigts à jamais refroidit par sa compagne la Mort.

Soulagée de voir la jeune femme la rejoindre à sa table, Pandore esquissa un léger sourire se préparant mentalement à cet amoncellement de questions dont la vampire n'avait pas la moitié de réponse. Il est assez compliqué d'expliquer le changement conséquent dont elle fait preuve aujourd'hui. C'est une prise de conscience assez difficile à expliquer à vrai dire que parfois Pandore s'y perd elle-même.

« Bonsoir Miss Blackwod. Je dis vous avouer que je suis surprise que vous vous rappeliez de moi. Quand à moi je me rappelle d'une vampire si différente que j'ai l'impression que ma mémoire me joue des tours. Oh, et votre performance était remarquable, vous avez une voix magnifique. »

« Je vous remercie beaucoup de compliment lady Erlingdòttir. Il est vrai qu'à notre dernière rencontre j'étais différente. Parfois, il me semble que ce fut une autre personne. Celle d'avant et d'aujourd'hui sont tellement différentes. Mais, vous êtes la seule à comprendre véritablement le changement étant donné que vous m'avez connu autrefois. »

Pandore laissa la musique emporter le silence qui aidait la vampire à mieux capter les anciens souvenirs qui lui revenaient et qui, à vrai dire, ne l'enchantait aucunement.

« Votre mémoire ne vous joue pas des tours, je vous rassure. J'ai simplement changé au fil des années. Et puis même si avant je le formulais autrement, je n'oublie jamais un visage ni un nom surtout si c'est une personne que j'ai fait souffrir. Et autant vous dire qu'à ce niveau, je vis avec le poids de mes fautes... Je ne vais pas m'en plaindre, c'est totalement mérité. »

Peut-on devenir honnête après avoir passé sa vie à jouer et à mentir formulant des demi-vérité parce qu'on lui a appris à être ainsi ? Oui, c'est possible avec beaucoup d'effort.

« Je vous ai causé du tort et je m'en excuse, très sincèrement. Vous avez le droit de ne pas me croire et d'ailleurs avec le médiocre exemple donné par le passé cela serait tout à fait normal de votre part. Je n'attends aucun pardon, simplement à faire savoir que je m'excuse. »

Si vous aviez croisé l'ancienne Pandore, il faut savoir que s'excuser revenait à se mettre à mort soi-même. C'est un état de faiblesse que son père n'aurait jamais pardonné et aurait certainement battu jusqu'à faire comprendre Pandore de sa médiocrité. C'est ce qu'il ferait s'il était toujours de ce monde d'ailleurs. Mais l'homme se trouve probablement dans le plus profond des Enfers payant les méfaits causés sous les coups de fouets d'une multitude de diablotin prêt à accueillir Pandore, une fois que la dernière mort aura sonné pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: The way of music (Pandore/Svenja)   Lun 11 Mai - 16:27







Je laissais quelques minutes passer, le temps d'assimiler ses paroles. Par expérience, je savais que l'immortalité avait rarement tendance à rendre les gens meilleurs. Au contraire. Au fil du temps la soif de sang – ou de chair – s'aiguise. On se désinhibe, on laisse ce qu'il y a de plus mauvais en nous se libérer. Quand vous étiez plus rapide et fort que vos proies, qui va vous empêcher d'en abuser ? Pour nombre de vampire – et sans doute de lycans – seuls les autres créatures surnaturelles étaient à craindre. A tord selon moi, mais peu importe. Dans ces conditions, pourquoi chercher à bien agir ?

Toutefois il existait des exceptions. Il y a ceux, qui fidèles à eux-même, ne s'améliore ni n'empire en devant immortels. Il me semblait pour ma part appartenir à cette catégorie. Et il semblerait qu'il y avait le cas de Miss Blackwood. Une vampire arrogante, égoïste et cruelle, qui était, apparemment, devenue ouverte, gentille et capable de s'excuser. Car c'était ce qu'elle faisait. Elle s'excusait de son comportement d'autrefois envers moi, s'excusait de m'avoir blesser.

Mais pour me blesser, il aurait fallu que ce qu'elle pense de moi m'ait un jour importer. Je n'avais alors certes pas aimé son attitude, et c'est pourquoi je n'avais pas cherché à me rapprocher d'elle. Mais j'étais de ceux qui ne se préoccupait que de l'opinion de leurs proches. Et justement parce que je n'étais pas proche d'elle, son comportement avec moi ne m'avait pas autant atteinte qu'elle semblait le croire.

Soudain certains de ces mots me revinrent à l'esprit : « Mais, vous êtes la seule à comprendre véritablement le changement étant donné que vous m'avez connu autrefois. »
Ainsi elle était seule à Londres, avec un conscience tout neuve et une main tendue vers moi.

Je n'accordais pas ma confiance facilement. Je n'aurais pas été là où j'en étais autrement. Et je n'étais pas du genre à croire en la rédemption. Trop pragmatique pour ça. Mais l'homme était une créature complexe. Si en plus on le condamnait à une nuit éternelle, le sang pour toute nourriture et des capacités surhumaines comme compagnes de toutes les nuits, on ne pouvait pas s'attendre à ce qu'il soit simple à comprendre. Puis si j'étais capable de devenir amie avec quelqu'un qui avait cherché à me tuer, alors pourquoi pas avec Miss Blackwood.

Ah et autre toute nouvelle qualité de mon interlocutrice : la patience. Elle n'avait pas cherché pas à interrompre ma réflexion. Lui adressant mon premier sourire de la soirée, je lui répondis enfin:

« Miss Blackwood, je suis toute disposé à vous croire. Sachez que pour moi, votre attitude passée à mon égard, et bien, fait partie du passé, et je ne vous en veux pas. »

Buvant que gorgée de ma boisson, je repris :

« En fait, je suis contente, d'avoir une la chance de rencontrer la nouvelle vous. ce n'était pas les jours que l'on peut voir l'immortalité améliorer quelqu'un, sans vouloir vous offenser. Et puisque tel est le cas, je propose que l'on partions sur de nouvelles bases. Alors, je vous en prie, appelez-moi Svenja. »

Désormais, j'avais envie d'un peu mieux la connaître, et voir où cette nuit allait nous mener.

Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: The way of music (Pandore/Svenja)   Sam 16 Mai - 16:10



On pourrait croire que Pandore voulait tromper et se jouer de la vampire qui lui fait face. Si cette pensée la traverse, la jeune femme ne pourrait pas lui porter ombrage de ce qui aurait pu être une envie d'autrefois. Cependant, elle est tout à fait sincère envers celle qui lui fait face et avec qui elle voulait repartir sur de nouvelles bases. Plus saines. Peut-être une amitié en devenir, quelque chose de fort, un soutien comme la vampire n'en a jamais eu. L'amitié qu'elle a pu, elle l'avait forcé sous les menaces de tortures qu'elle aurait prête à offrir ou bien en l'ayant déjà donné. C'est comme ça qu'on lui a appris à obtenir les choses. Sous la violence. C'était comme un dieu parmi les siens. Un démon s'acharnant dans leurs âmes pour exprimer ce dont était capable les vices de la famille. Parfois, Pandore avait pensé que son père en fut un, un être possédé par un démon. Cela pourrait être le cas ou bien était-ce vraiment ce qu'il savait faire. Le mal dans l'un de ces aspects poussant le vice jusqu'à l'inceste envers ces deux filles, l'une d'elle étant la mère de Pandore emmuré vivante par le chef de famille trop honteux de la folie qui a pris les chairs de sa fille. Comment aurait-elle pu combattre ce qu'il lui a fait enduré parce qu'elle avait osé se rebeller. Pandore avait eu alors, trop peur de suivre cette voie et s'était laissé faire n'éprouvant aucun plaisir simplement une douleur insoutenable la première fois qu'il a pris son innocence. Non, de force, mais un passage tel que celui-ci n'était déjà à la base pas agréable pour une jeune fille, alors fait sous de mauvaises raisons et sans être préparé, où pensez-vous que mène le résultat ?

Patiente, la vampire observe son interlocutrice se perdre dans son esprit sans doute dans le peu de souvenir qu'elle peut avoir de la vampire assise face à elle réunissant sûrement les paroles rapportées ou bien garder sous silence après avoir minutieusement coupé la langue de ces serviteurs et servantes que trop curieux. Pandore gardait contenance sous le flux désagréable de ses souvenirs tenant bon et faisant face avec une force que parfois dont elle ignorait la provenance. Elle était simplement présente, tapissé dans ses chairs, prête à sortir et à soutenir son immortelle propriétaire.

« Miss Blackwood, je suis toute disposé à vous croire. Sachez que pour moi, votre attitude passée à mon égard, et bien, fait partie du passé, et je ne vous en veux pas. »

« Merci. » dit-elle simplement avec un sourire sur les lèvres.

Imitant la vampire, Pandore but une gorgée de sa vodka martini, la gorge moins serrée.

« En fait, je suis contente, d'avoir une la chance de rencontrer la nouvelle vous. ce n'était pas les jours que l'on peut voir l'immortalité améliorer quelqu'un, sans vouloir vous offenser. Et puisque tel est le cas, je propose que l'on partions sur de nouvelles bases. Alors, je vous en prie, appelez-moi Svenja. »

« Aucune offense dans vos paroles ne vous en faites pas. Quant à moi, appelez-moi Pandore. »

Prenant à nouveau son verre en main, la vampire invita l'autre immortelle à trinquer à ce nouveau départ pour ensuite prendre une nouvelle gorgée de cette boisson dont était friand Pandore.

« Je suis contente de pouvoir partager un moment avec une personne que je connais déjà vu. Bien que je connaisse l'Angleterre, on vient à se sentir égaré par moment quand le temps s'écoule et nous offre une vue différente de celle d'autrefois. »

Reposant son verre sur la table, la vampire observa la scène où se produisait un nouveau groupe dont le chanteur eu le don de faire frissonner la vampire avec sa voix rauque et puissante. Elle se laissa accaparer un instant avant de revenir à la vampire.

« Parlez-moi un peu de vous Svenja, avec un nom aussi délicat, je vous imagine venir des terres nordiques. Terre continuellement immaculé où la mythologie a pour moi quelque chose de captivant et d'envoûtant. Durant mes voyages, j'ai pu particulièrement apprécier les cultures des pays environnants. J'ai pris énormément de plaisir à étudier et à observer tout cela. Mais, j'avoue avoir un faible pour les nordiques. »

En particulier pour un mortel qui a pu devenir l'amant de Pandore, son aspect effrayé certes, mais son cœur était si tendre et avenant que cela avait étonné la vampire qui s'était laissé prendre au jeu. Elle n'avait pu lui offrir l'immortalité trouvant qu'il méritait le repos éternel, celui qui échappait encore à ce jour à Pandore. La jeune femme était restée longuement à ses côtés jusqu'à ce qu'il finisse par s'éteindre à 45 ans. Pour son époque, il avait bien assez vécu, mais pas pour la vampire qui a ressenti une vive douleur. Il lui paraît parfois que la condition d'immortelle lui fait ressentir les émotions de manière bien plus importante qu'un être lambda.

« Excusez-moi... Les souvenirs qui me reprennent. Que disiez-vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: The way of music (Pandore/Svenja)   Mar 19 Mai - 8:24







Quand je lui exposai ma volonté de laisser le passé en arrière et de repartir sur de nouvelles bases, je pus voir mon interlocutrice se détendre. Je fus un peu perplexe de voir à quel point mon avis comptait pour elle. Délaissant cette idée pour le moment, j'écoutais la réponse de Pandore - puisque c'était ainsi que je devais l'appeler maintenant. Après avoir trinqué avec elle, scellant de la sorte le renouveau de notre relation, elle me dit :

« Je suis contente de pouvoir partager un moment avec une personne que je connais déjà vu. Bien que je connaisse l'Angleterre, on vient à se sentir égaré par moment quand le temps s'écoule et nous offre une vue différente de celle d'autrefois. »

Je comprenais ce qu'elle voulait dire. J'avais beau avoir voyagé dans de nombreux lieux et pays, après un demi-siècle à vivre en recluse, tout semblait neuf à nouveau, le temps ayant remodelé le paysage, les mœurs et les langues. Ou remodelant aussi la personnalité de certains immortels. N'ayant pas grand chose à ajouter, je laissai un silence tranquille s'installer, seulement interrompu par le groupe qui se produisait sur scène. Après un moment à profiter de la voix envoûtante du chanteur, Pandore me poussa à parler de moi. Je retins un grimace : je n'aimais pas trop me révéler. Toutefois, je décidai de faire un effort : si je voulais en savoir plus sur Pandore, il faudrait m'ouvrir à elle.

« Eh bien commençons par le début, je suppose. Je suis née dans ce qui est l'actuelle Norvège, au début du XVIème siècle. Je - »

Je m'interrompis quand je vis que son regard semblait porter ailleurs. Devais-je me sentir insultée ? Mais elle se reprit et s'excusa de s'être laissée emporter par sa mémoire. Je repris donc mon histoire, cette fois le regard de mon interlocutrice fixée sur moi.

« J'ai été transformée par un vampire que j'ai appris à aimé. Malheureusement sa "vie" a pris fin un siècle plus tard. »

Je ne me voyais pas parler de Nghia à Pandore pour le moment. Tout ce qui concernait mon créateur me semblait un peu trop intime pour le moment. Peut-être plus tard.

« Je dois avouer que je ne sais guère quoi raconter après ça. J'ai beaucoup voyagé, j'ai fait quelques rencontres intéressantes. En fait, avant de venir à Londres, j'ai passé près de cinquante ans à l'écart du monde. Une sorte de déprime passagère. A part ça je ne suis pas sure de vous raconter quoi que ce soit qui ait de l'intérêt. »

J'étais capable d'exposer pendant plus d'heure mes connaissances en histoire scandinave devant un amphithéâtre d'étudiants. Mais parler de moi, ce n'étais vraiment pas mon truc. Surtout que, l'assassinat de Nghia mis à part, je n'étais pas du genre à m'attarder sur le passé. Je l'avais fait pendant ces cinquante dernières années, c'était fini désormais.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: The way of music (Pandore/Svenja)   

Revenir en haut Aller en bas
 

The way of music (Pandore/Svenja)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Maitresse-pandore, panda 166
» Hello! pop’n music
» Music "Ico- You were there" De Mushroom Samba
» Music genre manga
» Music Gungun!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycampire - Forum RPG Fantastique
  • Archives
  • Cimetière des RPs
  • -
    La date/heure actuelle est Sam 23 Sep - 13:30