Bienvenue sur Lycampire - Forum RPG Fantastique, Invité !
Le groupe des Lycampires est désormais ouvert mais très limité.
Bienvenue dans le Staff à Emily Haas notre nouvelle modératrice <3
Chers lycampiriens, le design est en cours de changement, pour un peu de renouveau ! Le forum reste ouvert en attendant la fin des changements ;).

Partagez | 
 

 Hold my Madness ~ Gaelle & Sasha [Violent]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Hold my Madness ~ Gaelle & Sasha [Violent]   Mer 17 Juin - 19:50



   

   
Hold My Madness

   


   Les murs blancs… Les couloirs interminables… Les lumières agressives… Quels contrastes avec les petites chambres sombres aux fenêtres à barreaux. Des petites pièces exigües, de grandes allées glaciales… Des salles communes bondées d’âmes en peine désorientées… tous cela était mon environnement, depuis que ma sœur avait pris connaissance de mon désarroi face à l’Immortalité de l’homme que j’aime… Et pour cause, elle l’a fait sien pour une raison que j’ignore encore… Elle a damné son cœur pur par caprice… La rage m’envahit chaque fois que j’y pense… Mais… En dehors de ses moments de confession, j’ai toujours évité le sujet avec Sasha… Il était douloureux pour lui autant que pour moi. Sans le savoir, nous avons atterri là tout les deux par la faute de cette Diablesse.

Les jours passaient, et se ressemblaient à un point que ça en devenait morbide… J’avais depuis longtemps arrêté de compter les heures… Les jours… Les semaines, et les mois. A quoi bon ? Puisque personne ne m’attendait dehors. Lui était là. Et je ne sortirais pas sans lui. Si nous quittions ces murs, nous le ferions ensemble.
Comme à l’accoutumée, une femme en blouse entra dans ma cel… Ma chambre pour m’administrer mon traitement. Une injection, et un assortiment de pilules pour étouffer mes élans de violence… De toute façon, la plupart du temps j’avais l’esprit si brouillé que je ne faisais plus la distinction entre la voix des gens qui s’adressaient à moi, et celle du Guide… Tout n’était pour moi que flou et bourdonnement machinal. Ma tenue… Une robe blanche en lambeaux… De toute façon, peu m’importait que l’on voit mon corps. L’anomalie ne venait pas de là… Enfin… Voilà un mot que je connaissais sans le comprendre… Anomalie… Quelque chose qui sort du cadre ? Mais où est-il donc que se cadre dans lequel tout le monde s’obstine à vouloir me faire rentrer. Mais pourquoi les gens craignent-ils à ce point ce qui est différent d’eux… ?

Tout ce serait passé comme à chaque crépuscule si je n’avais pas entendu un hurlement… A glacer le sang. Si mon cœur n’avais pas été assimilable à une pièce de marbre, il se serait figé à ce moment là. Sa voix, je l’aurais reconnue entre mille. Sans crier gare, je relevai la tête sans me soucier de ce que pouvait être en train de faire la femme près de moi. C’était à peine si je l’avais vue entrer, mais maintenant, elle n’existait plus. Je me jetai de toutes mes forces contre la porte, tous crocs dehors. Il fallait que je sorte… Que je le rejoigne… Non. Il ne devait pas être seul, noyé dans sa souffrance… Je ferais tout pour que cette porte s’ouvre… Tout pour quitter cette pièce, quoi qu’il m’en coute. Tremblante de rage, les yeux injectés de sang ; je frappais le battant blindés avec des grognements qui n’avaient plus rien d’humain… Des pas dans le couloir… Ils se rapprochaient… Et le cri de Sasha résonnait toujours…

   
   
Code RomieFeather
   


   
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Hold my Madness ~ Gaelle & Sasha [Violent]   Dim 21 Juin - 15:08

« Steady damage, cross the line. What's become clearly defined »
Hold my madness


La pièce était sombre … une chambre dit-on. Enfin, si on part du principe qu'elle en est une à partir du moment où se trouve un lit. Il n'y avait nul autre meuble, à part peut être cette petite chaise en ferraille. Sasha se tenait là, au milieu de ce vide, les yeux rivés sur cette fameuse chaise. Sur celle-ci se tenait une femme, une femme magnifique aux cheveux blonds. Ses grands yeux d'un rouge sang étaient rivés sur le vampire. Elle l'observait, elle lui offrait ce si merveilleux regard qui avait habillé son regard le jour où vêtu de blanc, elle lui avait dit Oui. Ce si célèbre Oui qui unit deux êtres, pour le meilleur et pour le pire, dans la santé et la maladie … A son doigt brillait toujours cette magnifique alliance, un anneau doré orné d'une pierre blanche. Mais Sasha ne ressentait plus cette immense joie, cette fierté qu'il avait pu ressentir ce fameux jour. Non, cette vision n'était que souffrance, tel un étau chauffé au fer rouge qui resserrait son cœur mort. La femme, gracieuse, se leva et, d'un pas incroyablement lent, s'approcha du sang froid qui, figé sur place, ne pouvait qu'attendre qu'elle arrive à sa hauteur. Non, il ne voulait pas. Il ne voulait pas … Tout se mit alors à tourner autour de lui, jusqu'à ce que la pièce soit basculée dans l'obscurité la plus totale. Quand la lumière se ralluma, ce fut sur une montage de cadavres ensanglantés. Le vampire défaillit et tomba genoux au sol, se prenant la tête entre les mains et hurla, il hurla de toutes ses forces jusqu'à ce que …

En sueur, haletant, il ouvrit les yeux, recroquevillé dans le coin de cette même pièce sombre. Il tremblait. Ne pouvant plus contrôler aucun de ses gestes, il regarda deux hommes qui venaient d'entrer dans sa cellule. Deux infirmiers à la carrure d'armoire à glace s'emparèrent de lui et lui enfilèrent une camisole de force sans qu'il ait pu faire quoi que ce soit pour les en dissuader. Il ne mangeait presque pas, ou ne gardait pas ce qu'il ingurgitait et ses cauchemars, associés à la somme monstrueuse de cachets qu'il devait avaler le vidaient de toutes ses forces. On le souleva pour le remettre sur ses pieds, mais il était nécessaire que les deux gorilles le maintiennent au risque de le voir tomber. Ses joues étaient creuses, ses yeux, injectés de sang … Rien à voir avec le fringant et beau jeune homme qu'il était avant d'entrer dans cet asile. Soudain, apparut une jeune femme en blouse blanche. Blonde. Evidemment. Le vampire frémit et se débattit avec le peu de force qu'il avait encore et pour résultat, il se reçut un coup de coude dans les côtes. Il grimaça alors que la blonde continuait de s'approcher, feuilletant un dossier, ne prêtant aucune attention au misérable vampire qui se tenait pitoyablement devant elle.

-Celui là on l'emmène pour une lobotomie … Le professeur à quelques expériences, et … ce sujet lui semble très prometteur.

Encore sous le choc de son cauchemar et des médicaments, il entendit à peine les mots de l'infirmière. Il ne voyait que cette tignasse blonde et une profonde envie de meurtre éveilla peu à peu ses sens. C'est quand on commença à le tirer hors de sa chambre qu'il commença à comprendre ce qui lui arrivait. Il se défendit, tentant de s'extirper malgré la camisole. Résultat, nouveau cou de coude dans le ventre. Alors, il se mit à grogner, à hurler. Ses crocs sortis n'effrayaient même pas les infirmiers. Le trainant le long d'un vaste couloir, ils passèrent à côté de la porte de Gaëlle, et instinctivement, Sasha tourna la tête dans cette direction. Il n'aimait pas l'entendre crier ainsi. Il n'aimait pas qu'elle souffre. Elle était, dans cet hôpital, la seule personne, la seule chose qui lui permettait de rester en vie. Sinon … il y a bien longtemps qu'il aurait déjà trouvé un moyen pour échapper à ce cauchemar éveillé. La blonde fit un arrêt justement devant sa chambre et regarda deux autres infirmiers.

-Faites la taire … Ordonna t-elle avant de poursuivre sa route, en compagnie de Sasha et ses bourreaux.

Ils arrivèrent bientôt devant une vaste salle qui avait tout l'air d'une salle d'opération, dans laquelle ils poussèrent Sasha, s'enfermant avec lui. A l'intérieur, un autre homme, plus frêle, en blouse blanche lui aussi, qui ordonna aux gorilles d'installer Sasha sur la table, et de l'attacher bien solidement …

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Hold my Madness ~ Gaelle & Sasha [Violent]   Dim 21 Juin - 18:46



 

 
Hold My Madness

 


  Sasha…. Ma Lumière, mon Espoir… Mon Amour… Je l’entendais approcher. Je le sentais. Il avait mal, et par la même, moi aussi. Je tambourinais contre la porte à m’en fracturer les mains. L’infirmière derrière moi approchait. Je la sentais, mais… Lui. Je ne voulais que le rejoindre. Son visage… C’était comme si je le voyais… Sa peine, sa souffrance… Non. Il  ne méritait pas de subir tout cela. Il ne méritait pas d’être ici.
Soudainement, plusieurs choses se passèrent. La porte s’ouvrit sur deux hommes en blouses. Je tombai à quatre pattes à leurs pieds. Non pas parce que le battant s’était brusquement dérobé sous moi, mais… Je… Cette brûlure… Dans mon dos, sous mes cotes… Celle du bois. Je la connaissais maintenant. Sasha s’éloignait dans le couloir. Je le voyais de dos. Je voulus hurler de nouveau, de douleur, mais aussi pour attirer son attention, l’encourager à se battre, à résister, mais rien n’y fit. J’avais le souffle coupé.

Les deux hommes me relevèrent comme si je ne pesais rien, (ce qui ne devait pas être loin de la vérité), sans ménagement aucun pour me plaquer contre… Le « matelas » de mon lit à roulette. Je me débattais autant que j’en étais capable mais mon traitement embrouillait mon esprit de sorte à désordonner mes gestes. Je me retrouvai donc sanglée comme un morceau de viande à l’étalage comme offerte au regard pervers de cette association d’êtres sordides. Je détestais leurs regards sales. Mon dos me lançait à ce point que je me trouvais comme tétanisée.
Ils se regardèrent, et sans un mot poussèrent ce chariot des plus… horrifiants dans les dédalles des couloirs qui semblaient être tous les mêmes. Nous prenions, me semblait-il la même direction que celle qu’avait prise ma Lumière. Je sentais son odeur derrières celle des substances soi-disant médicales qui circulaient en ces lieux.
Soudain, tout devint sombre, et je perdis sa trace. Le lit s’arrêta. Je tressaillis, réduite au silence par cette brûlure qui m’incendiait le dos. Puis, une lumière blanche et agressive éclaira la pièce dans laquelle je me trouvais. Sans que je n’ais le temps de trouver mes repères, le lit fut positionné à la verticale. Je ne m’effondrai pas au sol pour la seule raison que j’étais toujours attachée. Devant moi, une grande vitre derrière laquelle je ne distinguai rien, mais j’étais certaine que cela ne durerait pas. Je pouvais voir vaguement mon reflet.  Je paraissais comme crucifiée… Cette vision me fit frémir.

Brusquement, la lumière s’alluma derrière cette immense baie vitrée… Alors, je le vit. Lui. Attaché, plus solidement encore que je ne l’avais été. Mon cœur se serra, et malgré cette douleur mordante, je voulus me débattre.

« SASHAAAAA ! »

J’avais hurlé à m’en briser la voix. Des larmes de rage et de panique perlèrent à mes yeux. Ma tête partit alors sur le coté. On m’avait giflée.

« Silence, folle ! »

Un homme. Evidemment, sous le choc,  et non par preuve de soumission, je m’étais tue. La femme avait planté une aiguille dans mon bras, et je vis mon sang me quitter à travers un petit tube transparent.
Je tremblais de tout mon corps… Sa souffrance était la mienne, et ils le savaient. Ils voulaient nous détruire… Nous anéantir.
Je tournai difficilement la tête pour voir ce qui m’entourait. Parmi les trois personnes en blouse blanche, un homme qui tenait… Un poignard. Un sourire dérangeant fendant ses lèvres, ses petits yeux sadiques étaient rivés sur moi. Il était à l’affut de la moindre de mes réactions, et visiblement, il s’attendait à passer un bon moment…

 
 
Code RomieFeather
 


   
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Hold my Madness ~ Gaelle & Sasha [Violent]   Mer 1 Juil - 7:41

« Steady damage, cross the line. What's become clearly defined »
Hold my madness


Dans cette vaste pièce blanche, Sasha était solidement sanglé à une table d'opération. En plus de sa camisole de force, des sangles en cuir le maintenait fortement contre  la table, au niveau de son torse, de sa taille, et les deux infirmiers étaient occupés à attacher ses cheville, tirant de manière exagérée sur les lanières de cuir. Bien qu'il n'ait pas besoin de respirer pour vivre, Sasha haletait sous le coup de la panique. Il n'aimait pas ça. Privé de ses mouvements, il avait l'impression de suffoquer, et pour le peu qu'il regardait au dessus de lui, il avait l'impression que la pièce tournait autour de lui. Les mots des infirmiers n'étaient que bourdonnement dans ses oreilles et il aurait sans aucun doute cédé à la panique si un cri ne l'avait pas fait sursauter. Il l'aurait reconnu entre mille. Les pupilles dilatées, il tourna vivement la tête sur le côté pour apercevoir Gaëlle, au travers la fine vitre de verre. Un violent grondement sorti du plus profond des entrailles du vampire qui, dans un mouvement de rage, parvint à faire céder les sangles qui maintenaient ses chevilles et frappa les deux infirmiers qui tombèrent au sol, sonnés. Non, il ne pouvait pas la laisser dans cette situation. D'ici il pouvait sentir l'odeur du sang et … du bois. Elle était blessée, il ne le supportait.

-GAELLE !

Les crocs apparents, les yeux injectés de sang, le sang froid se débattait du mieux qu'il pouvait, la sangle autour de son torse commençait à céder, mais rapidement, une aiguille s'enfonça dans son cou et malgré lui, il sentit tous ses muscles se détendre et sa voix se brisa. Mais sa poitrine continuait d'être secouée par une respiration trop haletante et le noir de ses pupilles continuaient de s'étirer sous le coup de la drogue qu'on venait de lui injecter. Ils pouvaient lui faire ce qu'ils voulaient mais il ne fallait pas qu'elle, elle souffre. Pourquoi … Les deux infirmiers, ayant reprit leurs esprits, revinrent attacher solidement les chevilles du vampire qui, le corps engourdi, n'arrivait même plus à se débattre.

Le regard glacial de l'Immortel se braqua alors sur le frêle médecin. Derrière ses petites lunettes en demi-lune, on aurait pu croire à des yeux de serpent tellement son regard révélait toute sa perfidie. Entre ses mains se trouvait une longue et fine tige de métal. D'un pas lent, le médecin s'approcha de lui et Sasha aurait même cru voir naître sur ses lèvres un léger sourire sadique. La panique prit à nouveau le vampire qui partit rechercher le regard de Gaëlle. Il avait compris à quoi cette tige de métal allait servir, et l'idée que sa petite protégée puisse assister à ce spectacle lui fendait le cœur. Il ne voulait pas qu'elle voit ça. Ca va aller, voulait-il lui dire, et c'est ce qu'il se répétait sans cesse avec l'espoir qu'elle puisse lire ces mots dans son regard. Même quand le docteur apparut dans son champ de vision, il ne détourna pas son regard, rivé sur la vampire. Il se sentait tellement impuissant … Des larges mains vinrent attraper son visage, le maintenant fermement et la tige de métal approchait de son œil gauche. La respiration du sang froid se fit encore plus rapide à cette vue. Non, pas ça … Puisque c'est tout ce qu'il pouvait faire, Sasha jura, grogna, ses crocs toujours sortis, mais rien ne semblait empêcher l'approche de l'instrument. On maintint son œil ouvert et bientôt, le morceau de métal se glissa entre son œil et sa paupière. Violemment, Sasha serra la mâchoire, étouffant un profond cri de douleur qui ne fit que monter crescendo au fur et à mesure que le bout de métal avançait jusqu'à son cerveau. Humain, il aurait déjà tourné de l’œil sous la douleur trop vive, mais son état surnaturel le forçait à affronter la douleur en face. Sa vue se brouilla, mais il parvenait toujours à discerner la silhouette de celle pour qui il ne devait pas céder à la panique et à qui il s'accrochait. Tout va bien se passer Gaëlle ...


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Hold my Madness ~ Gaelle & Sasha [Violent]   Mer 1 Juil - 11:59




Hold My Madness



Je me sentais capable de tout pour le sortir de là. Qu’importe les sévices que je pourrais subir par la suite. Mon regard ne pouvait se détacher de lui, qui luttait. Je sentais sa peur. Sa peur panique, comme de l’électricité sur tout mon corps. Il me fallait entrer dans la résistance moi aussi. En voyant leurs collègues se faire assommer par la puissance de Sasha, mes bourreaux furent désarçonnés un instant, juste assez long pour me laisser le temps, malgré la douleur qui enflammait mon dos de rassembler mes forces pour faire céder les liens qui retenaient mes poignets dans un bruit de déchirement épais. La voix de mon autre raisonnait encore dans mon esprit aliéné quand j’arrachais cette perfusion sordide  de mon bras dans un giclement de sang qui macula la blancheur aseptisée de la salle de torture. Ces taches me donnèrent comme le signal de la revanche…

Tues-les ! Et sors d’ici !

Le Guide avait parlé.
Mes pieds toujours liés, les yeux, injectés de sang, et les crocs sortis, je me débattais comme un fauve, hurlant la douleur de son corps meurtri, et celle de son cœur au désespoir qui ne cessait d’augmenter en voyant la souffrance de celui qu’il considérait comme sa moitié s’approcher irréfutablement.

« PAS SANS LUI !! »

J’avais hurlé en réponse à mon For Intérieur. Mes longs ongles solides, pareils a des griffes étaient prêts à me servir d’armes défensives malgré mes pieds toujours liés. Mes gestes avaient été rendus moins rapides par la virulence de mon traitement, mais ils l’étaient toujours plus que ceux d’un humain. Ainsi, le temps que ces médecins réalisent que je m’étais libérée en partie, j’étais prête à les accueillir.
Deux d’entre eux se jetèrent sur moi dans l’espoir de me rattacher. Mais ils ne seraient pas assez de trois pour cela à présent que le prédateur en moi était en éveil. Comme je m’en étais doutée, mes poignets furent la cible de leurs assauts vains. En effet, je parvins à planter mes ongles dans le bras d’un de mes attaquant, lui arrachant donc un cri… Jouissif pour moi. Je ne lâcherais pas ma prise avant de l’avoir tué. Telle était la devise du boa.  L’autre tentait de remettre la perfusion dans mon bras, mais l’avait manqué jusqu’à lors.  Occupée à ne pas être de nouveau à leur merci, je n’avais plus fait attention à l’homme armé qui s’était tenu en retrait… Sa présence me fut rappelée par une douleur lancinante dans le bas ventre… Au dessous de mon nombril. Autant que la peine, la douleur m’arracha un cri puissant, qui fit écho à celui, effroyable, de Sasha, alors que ma prise se resserrait autour du bras que je tenais au point de le briser.
La lame se retira, pleine de sang. Un rire sadique retentit alors que la main libre de l’homme armé s’insinuait entre mes jambes. Il me fixait de son regard perfide, puis lorgna sa lame… Son sourire malsain me mit sur la voie de ses intentions… Le cri de l’homme que j’aimais raisonnait dans ma tête…  Mes jambes prisonnières, j’allais devoir choisir… Laisser cette lame meurtrir mon intimité… Ou lâcher ma victime pour en faire une seconde…



Code RomieFeather



 
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Hold my Madness ~ Gaelle & Sasha [Violent]   Mer 8 Juil - 19:47

Sa vue se brouillait et ses sens semblaient tous défaillir, comme si tout était en train de se déconnecter. La tige de métal enfoncée dans sa tête venait troubler le bon fonctionnement de son cerveau et laissait une sensation des plus désagréables. Il devait pourtant rester conscient, pour elle, pour Gaëlle. Il eut une première fois l'intention de tirer sur ses liens, mais l'ordre ne parvint à jusqu'à ses bras. Il ne put pousser qu'un grondement réprobateur … Ca faisait mal, effroyablement mal. Mais son attention était davantage portée sur tout ce qui se passait de l'autre côté de la vitre, du côté de sa protégée, de sa Lueur d'espoir. Elle souffrait, et il ne supportait pas ça. Mais il était pieds et poings liés, et la lobotomie troublait tout, le réduisant à un état lamentable. Des ricanements arrivèrent à ses oreilles, le médecin et les infirmiers semblant se réjouir de la situation. Dans son esprit, Sasha les avait déjà tous tués mille fois et des manières toutes plus sanglantes les unes que les autres. Mais les cris de Gaëlle recouvrirent bientôt tout autre son. Elle s'était détachée … L'appréhension gagna le vampire. Il savait qu'elle était capable de se défendre, mais il ne savait pas ce que le personnel de l'hôpital serait capable de lui faire … ou plutôt, où s'arrêterait-il.

Contre toute attente, la tige de métal envahissant son cerveau se retira, provoquant momentanément un trou noir chez le sang froid, comme si on avait tiré sur son esprit et sa vision un voile noir. Quand il retrouva la vue, sentir un liquide chaud glisser au coin de son œil lui apprit qu'il saignait. Comme une larme de sang, le liquide carmin coula le long de sa joue pour se perdre dans son cou. Son corps entier était engourdi, et il mit un certain moment avant de remarquer que ses poings et ses pieds avaient été libéré. Les médecins semblaient vouloir voir comment un patient lobotomisé réagissait sous la pression et la menace d'un être cher … Ils savaient exactement que les deux vampires étaient liés.

Surpris, le vampire tenta de se lever, mais chaque geste était difficile et très brouillon. Il aurait voulu profiter de sa liberté retrouver pour sauter au cou de ses bourreaux, mais il n'en avait pas la force, et son premier réflexe fut de se retourner vers Gaëlle. Il se laissa glisser de la table d'opération et tout en titubant, vint s'écraser contre la vitre en plexiglas, sur laquelle il plaqua ses deux mains. A s'en tordre douloureusement les doigts, Sasha serra les poings suite à la vision qu'il avait. Cet abominable pervers n'avait pas le droit de la toucher ainsi … Sous le coup de la lobotomie, ses yeux roulaient dans ses orbites, et il peinait à les garder diriger vers la scène. Il tremblait de tout son corps, traversé par de violents frissons, et sans même avoir le souvenir d'avoir voulu commander ce geste,  son poing s'abattit violemment sur la vitre, puis encore une fois, et ainsi de suite, de plus en plus fort. Et plus à chaque coup, une nouvelle larme carmin coulait. Une fissure finit par apparaître sur la couche transparente et menaçait de s'étendre à chaque nouveau coup. L'équipe médicale eut un hoquet de surprise. Visiblement, ils ne s'attendaient pas à ce que le vampire ait gardé autant de force. Rapidement, les deux infirmiers vinrent dans son dos pour chacun lui saisir un bras. Alors le sang froid eut un grondement puissant qui relevait davantage d'un cri bestial. Dans des gestes totalement désordonnés, il se débattit et envoya l'un des infirmiers violemment contre la vitre qui se brisa sous l'impact et l'homme tomba inanimé au sol, des fragments de verre dans le crâne. Un épais liquide rougeâtre se répandit bientôt sur le sol, jusqu'au pied du vampire qui sembla comme hypnotisé par cette vision. L'adrénaline montait d'un cran, rendant sa perception des choses encore plus brouillon. Il allait enjamber la vitre désormais brisée pour écraser ce pervers qui maltraitait sa protégée quand une violente décharge électrique lui parcourut le corps qui posa un genoux au sol, sous l'insupportable brûlure. Derrière lui, l'infirmier tenait deux câbles électrique dans ses mains, le grésillement électrique couvrant à peine les grognements du vampire …
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Hold my Madness ~ Gaelle & Sasha [Violent]   Jeu 9 Juil - 20:26




Hold My Madness



Nous restâmes figés plusieurs secondes, comme deux prédateurs prêts à bondir. Ce fut sa main qui remonta encore entre mes jambes qui mit fin au statut quo… Ses doigts atteignaient une partie de mon corps que je n’avais aucune envie de le laisser toucher. Je montrai les crocs en brisant le bras de la femme que je tenais toujours, et l’attirai a moi ne me souciant pas de sa plainte, la saisit par les cheveux et éclatai son crane comme un œuf contre l’armature de cet espèce de lit sur lequel j’étais attachée. La « soignante tomba lourdement, définitivement inerte.
Les yeux de l’homme armé se teintèrent de rage.

« Tu aggraves ton cas, trainée ! »

Sa voix me fit frémir par la hargne qu’elle traduisait. Sa main qui tenait le poignard tremblait. Il serrait le manche si fort que ses jointures en étaient blanches. Mon ventre et mon dos me lançaient comme si… Comme si mon cœur battait en mes plaies. Je fixais la lame étincelante, rougie par mon sang. Mon bourreau jeta un regard autoritaire a son collègue restant qui s’avança vers moi d’un pas mal assuré, une seringue à la main, que je devinai remplie d’une drogue en vue de me paralyser. D’un geste vif –Du moins, autant que j’en étais capable- Je me tournai vers lui en claquant des mâchoires près de son visage. Il eu un mouvement de recul instinct qui lui valut de ne pas littéralement perdre la face.
Le sadique en chef profita de ma distraction pour dénuder ma féminité, et quasiment dans le même geste, y enfoncer le long morceau de métal tranchant.
J’en eus d’abord le souffle coupé. Mes yeux se révulsèrent dans leurs orbites. J’en eu un haut-le-cœur, tant la douleur me tordit l’estomac… Comment osait-il me souiller à se point ? Tout mon corps tremblait… Je ne pouvais plus me tenir assise. Mes jambes étaient prises de spasmes incontrôlables… Je retombai mollement sur le… Matelas…

Il me sembla entendre frapper contre cet immense mur vitré… Mais… J’étais en état de choc. Alors… Peut-être hallucinais-je… Mais… Sasha… Elle était… Aussi libre qu’il pouvait l’être… Ses mains qui frappaient semblaient rythmer les assauts de douleur qui m’enserraient de plus en plus fort quand quelqu’un passa à travers la vitre dans un bruit fracassant, la lame se retira de mon corps, m’arrachant un nouveau cri. Le subalterne en profita pour essayer de neutraliser mes bras… Mais… Ce bruit… Une décharge… La douleur de Sasha m’incendia à présent que plus rien de matériel ne faisait obstacle entre lui et moi.

MAI NTENANT !

Je n’en attendais pas plus que l’ordre du Guide pour agir. Je saignais abondamment, marquée par le passage de cette lame… Mais alors que l’un de mes poignets était aux prises du jeune maladroit, ma main libre lui enserra la gorge, à lui couper le souffle.. Toujours plus fort jusqu’à ce que mes « griffes » percent sa peau. J’eus rapidement sa trachée entre mes doigts, l’empêchant de produire le moindre son… Tout ce sang excitait le prédateur en moi, animé par une ardente rage. L’infirmier ne tarda pas à me céder son dernier souffle. Je le lâchai donc, son sang coulant sur ma main que je léchai sans gêne. Le chef, toujours armé espérait sans doute que les survivants lui viendraient en aide… Une chance pour lui que la blessure qu’il m’avait infligée rende le bas de mon corps épouvantablement douloureux. Je ne pouvais pas encore me plier suffisamment pour me libérer tout à fait… Il me fallait plus de sang… Et… Il fallait que ce soit le sien.
Comme je m’en étais doutée, il gronda en constatant que personne n’osait plus approcher, trop préoccupés par une éventuelle réaction de Sasha, et s’avança alors seul vers moi, son arme au poing. Je le fixai sans ciller. Si sa lame me frappait encore une fois, ce serait assurément la dernière…




Code RomieFeather



Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Hold my Madness ~ Gaelle & Sasha [Violent]   Mar 21 Juil - 14:50

Le violent courant électrique qui avait traversé le corps de Sasha l'avait forcé à plier un genoux à terre et bientôt, pour ne pas s'effondrer totalement, ses deux mains se plaquèrent au sol, trempant dans la flaque de sang qui jonchait désormais le sol. Le liquide chaud dégagea une odeur qui permit au vampire de retrouver une certaine lucidité, ou du moins de guider ses instincts de prédateur. Encore secoué par les spasmes produits par la secousse électrique, il porta ses doigts tremblants à ses lèvres, léchant maladroitement le sang dans un grondement menaçant. Ses gestes étaient lents, mal assurés, mais au moins ceux-ci n'inquiétèrent pas l'infirmer et le médecin restant de son côté. Les cris de Gaëlle tambourinaient dans ses oreilles, lui faisant grincer les dents tellement ce bruit était insupportable. Il ne pouvait pas la laisser souffrir, il ne le pouvait pas, mais son cerveau meurtri et embrouillé l'empêchait d'agir comme il l'aurait fait en étant en totale maîtrise de ses moyens. Dans son dos, il pouvait encore entendre les grésillements des câbles électriques, l'informant ainsi que l'infirmier était toujours là, prêt à lui porter un nouveau coup. Ce qu'il ne permettrait pas. Alors, une de ses mains tâchées de sang vint attraper sa cheville, toujours au sol et tira dessus pour le déséquilibrer. Profitant de la surprise occasionnée, il se plaça sur lui et s'empara des deux câbles d'une main, de sa mâchoire de l'autre pour le forcer à ouvrir la bouche de manière exagérée et douloureuses. L'infirmier se débattait mais rien n'empêcha les cables chargés d'électricité de s'insinuer dans sa bouche. Le pauvre homme se mit bientôt à convulser violemment, ses yeux roulant dans leurs orbites jusqu'à finalement tomber inactif.

Un sourire sadique apparut sur le visage torturé du vampire qui leva son regard éteint sur le médecin qui s'était recroquevillé contre un des murs de la salle de torture. Toujours aussi maladroitement, Sasha se remit sur ses jambes, tanguant dangereusement avant de réussir à se stabiliser. Il allait se jeter sur l'homme en blouse quand un nouveau hurlement de Gaëlle le fit faire volte-face. C'est donc du cadre brisé qui les avait séparé jusqu'alors dont il s'approcha et posa malencontreusement ses mains sur les fragments de verre brisés qui restaient. S'en rendant compte dans un violent grognement, il arracha l'un des morceaux de verre à main nue, ne prêtant même pas attention à l'entaille qu'un tel acte engendrait et se donna l'impulsion nécessaire pour enjamber le cadre et se retrouver dans la même pièce que sa protégée. Titubant, il s'approcha de son bourreau pour le prendre à la gorge et y enfoncer le fragment de verre qu'il avait arraché. Un rapide coup d’œil à sa protégée, à sa lueur d'espoir qui était elle aussi dans un sale état. Il aurait voulu lui dire que tout irait bien, qu'ils allaient se sortir de là. Mais il ne put même pas ouvrir la bouche qu'une détonation se fit entendre, ainsi qu'une violente brûlure dans le dos vampire, qui lui fit lâcher le médecin et lui tira un long grognement. A quelques mètres derrière lui, de l'autre côté du cadre dans le mur, le dernier médecin encore sur ses pieds, un pistolet entre ses mains tremblantes …
Revenir en haut Aller en bas
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Fauve G. Mortis
Date d'inscription : 17/09/2016
Messages : 30

MessageSujet: Re: Hold my Madness ~ Gaelle & Sasha [Violent]   Mar 4 Oct - 20:28

Hold my Madness


Sasha se relevait… Le soulagement devait être lisible sur mes traits, bien que je sois toujours attachée. Je l’entendais… Je le sentais se rapprocher,  même si mon regard était toujours braqué sur le sourire jubilatoire de l’homme au poignard, dont les mains étaient aussi ensanglantées que les miennes. Mais les siennes, portaient le sang du viol… Le mien. J’avais beau me porter peu d’estime, personne n’avait le droit de me souiller de la sorte impunément… Un homme était déjà mort pour avoir seulement osé y penser. Mais j’étais impuissante, et ça semblait être un spectacle ravissant pour lui. Je n’attendais que qu’il approche pour pouvoir joindre son sang à celui qui imprégnait le tissu qui recouvrait vaguement le corps, me faisant office de vêtement… Qui commençait à sécher sur ma peau en refroidissant à l’air ambiant, puant l’antiseptique, comme les prémisses d’un nettoyage encore plus sordide que les actes qui s’étaient tenus ici.

Soudain, le regard de mon ennemi changea. Je croisai celui de mon allier le temps d’une inspiration… Mais c’était trop tard. Trop lent et trop rapide à la fois. Le verre pénétrait la chair impropre du dirigeant des opérations. Il allait mourir, c’était certain maintenant. Mais je n’eus pas le temps de me réjouir… Parce que moi… Je l’avait vue cette ombre blanche… Le canon braqué sur lui… J’allais hurler pour le prévenir, mais la balle était déjà partie. Je vis le regard de Sasha se troubler…

« Gaëlle…. Bouge… Qu’est-ce que tu attends ?! »

Ma plaie obscène ne saignait plus… La peau s’était refermée. Une douleur lancinante persistait. Mais ce n’était plus ma priorité du moment. Non. Plus du tout. Elle était désormais d’abattre le dernier barbare. Je me pliai donc en deux, non sans un grondement douloureux pour défaire les liens qui retenaient mes chevilles. Ceci fait, je glissai de mon support jusqu’au sol. Moins souplement que si mon état général avait été meilleur. Mais l’adrénaline avait dissipé la torpeur provoquée par les calmants. Je braquai mon regard meurtrier sur l’infimier, en me repliant lentement sur moi-même, comme un prédateur engage sa détente pour bondir. Le jeune homme semblait tétanisé par la peur. Mais je n’étais en rien d’humeur à compatir. Pour ne pas prendre le risque qu’il reprenne ses esprits, je m’élançai bel et bien sur lui. Un second coup partit quand je le percutai de plein fouet. Sa munition frôla mon épaule entaillant celle-ci d'une brulure sanglante sur son passage... Mais peu m’importait… Mes crocs s’enfonçaient déjà dans sa gorge. Trop inquiète pour le Maitre de mon cœur, je ne pris pas vraiment le temps de me nourrir, ne m’accordant que deux ou trois grandes lampées de  ce liquide indispensable à notre subsistance. Tandis que le corps de ma proie était secouée de ses derniers spasmes, la blouse qu’il portait devenue écarlate, je me précipitai vers mon vampire, et dégageai ses longs cheveux de son visage par réflexe.

« Sasha… » Soufflai-je en essayant de l’aider _ se redresser. Il faillait que cette fichue balle quitte son corps…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Sasha Winkler
Date d'inscription : 08/11/2015
Messages : 89

MessageSujet: Re: Hold my Madness ~ Gaelle & Sasha [Violent]   Dim 9 Oct - 13:21

A l'impact, je me cambre fortement, criant rageusement. La balle s'était logée entre mes deux omoplates. … autant donc dire à un point auquel je n'ai pas accès. Je pensais donc avec ironie que les infirmiers de cet hôpital avaient au moins le mérite d'être de bons tireurs … Heureusement, la balle était en argent. Mauvaise pioche, railla ma conscience sarcastiquement tandis que j'arrachais la blouse que je portais, n'étant donc porteur que d'un espèce de pantalon en toile rêche, nullement confortable pour n'importe quel être, vivant ou non … A cette époque, je ne portais sur mon corps que ce cœur brûlant sur le torse et les deux poignards sur mes côtes …

Lorsque la blonde apparaît sous mon regard, que sa main effleure mon visage, c'est un nouveau souffle qui me gagne. Elle va bien, me rassurais-je, alors que mes doigts porteurs du sang de nos bourreaux effleuraient sa joue lentement, la main tremblante. Mon regard sombre se plonge dans le sien. Je reprends mon souffle, lentement. Ma seule alliée ici bas. La seule pour qui je me bats encore. A part elle, je n'ai personne. Que ce soit ici ou dehors. Encore une fois nous nous en sortons vivant … mais pour combien de temps ? Combien de temps leur faudra t-il pour avoir raison de ce qui reste de notre âme ? Trouverons-nous un jour la force de nous échapper de cet enfer ? En ai-je seulement envie ? En tout cas, je ne partirai pas sans elle, c'est certain.

-Gaëlle … murmurais-je dans un souffle presque inaudible.

Si je me détache de son regard, c'est pour parcourir son corps du regard, m'assurer que – hormis les différents traitements subis – elle aille bien. A croire qu'il n'y a pas besoin d'être immortel pour être un monstre. Puis, je ferme mes yeux et laisse un instant mon front se poser contre le sien. Elle est ma force, l'étincelle qui me maintient à flot … Contre elle, je reprends donc mes forces, sa simple présence apaisant mon esprit.
Malheureusement, la balle toujours logée dans mon dos me rappela à l'ordre et je grogne entre mes mâchoires serrées. Je soupire lourdement, et rouvre les yeux sur la jolie blonde.

-Tu dois m'aider à la retirer … J'y arriverai pas tout seul.

Je grimace et me tourne donc pour lui présenter mon dos, une légère traînée de sang retraçant la ligne de ma colonne vertébrale pour aller se perdre dans le tissu de mon pantalon. Je serre un peu les poings tandis que mon regard tombe sur le corps inerte des différents membres du personnel de l'établissement … Un nouveau soupire franchit donc mes lèvres. Je sais parfaitement comment ça se terminera ...

-Ils vont venir nous chercher et nous mettre en isolement … mais quoi qu'ils disent ou quoi qu'ils fassent, ne me lâche pas, d'accord ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Fauve G. Mortis
Date d'inscription : 17/09/2016
Messages : 30

MessageSujet: Re: Hold my Madness ~ Gaelle & Sasha [Violent]   Lun 10 Oct - 19:40



Mon regard s’attarde sur lui un instant durant lequel je jaugeai son état général.

« Jamais je ne t’abandonnerai… » Le rassurai-je

Ils s’en étaient pris à sa tête… Avec le courant électrique. Forcément, son corps en était impacté. Malheureusement, je ne pourrais pas vraiment agir là-dessus directement. La seule bonne nouvelle sur le sujet, c’est que je n’avais pas subi les mêmes sévices que lui. Mes blessures étaient uniquement physiques, et bien visibles. Mais il parlait, bien que sa voix n’ait pas vraiment de timbre, et ses propos étaient  cohérents. C’était aussi un bon point, non négligeable. La balle. Bien-sûr qu’il fallait l’enlever. Je l’aidai donc à se mettre sur le  coté, pour qu’il puisse garder ses bras sous sa tète sans tendre ses épaules qui pourraient compliquer l’extraction de l’intruse. Je finis de le débarrasser du tissu qui me cache le haut de son corps et me plaçai derrière lui. Mes ongles valaient n’importe quelle pince qui pourrait se trouver sur les lieux. La grosse différence c’est que je,  ne perdrais pas un temps précieux à les chercher. Une main sur son épaule, je maintiens ses cheveux hors de mon « champ d’action », et me penchai sur lui pour murmurer à son oreille, tandis que mon autre main s’approchait de la plaie. Evidemment, mon souffle était un peu heurté par la douleur qui continuait à enflammer mon bas ventre.

« Pour nous mettre en isolement, il faudra d’abord qu’ils nous mettent la main dessus. »

Doucement, je saisis le projectile sans jamais cesser de parler pour continuer à captiver son attention.

« Ce sera une course contre la montre, mais… Il y a bien un endroit où nous pourrions être hors de portée. »

L’équipe était constituée d’humain, probablement, parce que le sang qui coule en ses lieux éprouverait la constance de n’importe quel prédateur… Et tant de substances nous étaient administrées, associées à divers traitements innommables altéraient nos capacités, que le danger que nous représentions devenait relativement… Maitrisable… En dehors des cas comme celui qui venait de se produire… Les tortionnaires venaient à oublier la force des sentiments… Le genre de choses qui peut donner un élan incommensurable.  Je ne savais pas vraiment ce qu’il en était du coté de Sasha. Mais moi… Je savais que sans lui, je me ferais sans doute tuer. Si je le perdais, je deviendrais incontrôlable. Et ce que l’Homme ne maitrise pas, il l’élimine. Enfin… Toujours était-il que je me sentais prête à marcher le long du Styx pour le tirer de cet Enfer. Mes lèvres viennent effleurer son oreille, pour distraire son toucher de la douleur.

« Il faudra être rapide… C’est difficile d’accès, mais après, on aura du temps devant nous… »

Son corps aurait pu rejeter la balle tout seul s’il avait pu cicatriser normalement. Mais notre organisme était détraqué par toutes les drogues qu’on nous forçait à ingérer…  Alors… Je dus attraper le morceau de métal, et tirer d’un geste vif pour le retirer sans faire durer le désagrément trop longtemps. N’importe qui aurait sans doute reculé, au risque de faire les frais d’un geste brusque instinctif… Mais pas moi. J’avais promis de me pas le lâcher quoi qu’il arrive. Ainsi soit-il. Alors que je projetais l’objet au loin, je poursuivis, en parlant un peu plus fort… Enfin… Assez pour qu’il continue à m’entendre. Je resserrai ma prise.

« C’est fini… Tu peux te lever… ? On va les prendre de vitesse… Nous sommes des vampires Sasha… Même ralentis, on peut les battre à la course… Il faut y croire… »

Mes derniers mots avaient été murmurés au creux de son cou, alors que je me trouvais toujours contre son dos… Il ne fallait pas s’y méprendre… Un frisson éveille bien plus le corps d’un homme que toutes les tortures du monde…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Sasha Winkler
Date d'inscription : 08/11/2015
Messages : 89

MessageSujet: Re: Hold my Madness ~ Gaelle & Sasha [Violent]   Ven 14 Oct - 11:01

A deux nous sommes plus forts. Je l'ai toujours su. Au moment où j'ai franchi les portes de cet hôpital, que je l'ai, je sais qu'il y a eu un déclic. A ce moment, on ne se connaissait pas plus que ça, je la croisais de temps en temps en allant … quand j'allais … en me rendant sur le domaine Mortis. Mais cela n'allait pas plus loin que quelques salutations cordiales. Ce qui était assez dommage en soit. Et aujourd'hui nous voilà, unis contre tous. L'un sans l'autre, nous ressemblerons à ces autres malheureux qui ne sont que l'ombre d'eux même. Je me doute que je ne dois pas en être loin et que mes cauchemars ont eu raison de celui que j'étais, mais Gaëlle me maintient à flot. Ils ont voulu voir comment se comporteraient deux êtres liés face à la souffrance de l'autre ? Les voilà servi !

Docilement, je m'allonge sur cette table de torture afin de permettre à Gaëlle d'extraire la balle. Elle est douée, elle ne tremble pas. Sa voix … je me concentre dessus. Son souffle. Mes yeux se ferment. Mais je ne peux retenir tout mon corps qui se crispe, ni ce grondement rageur qui fait vibrer toute ma cage thoracique. Mais je me concentre toujours sur la jolie blonde cachée dans mon dos. Malgré les odeurs de sang, de médicaments qui pourrissent nos corps ainsi que les produits qui imprègnent nos peau et nos vêtements, je reconnais le parfum qui lui est propre, que n'appartient qu'à elle. Je me concentre dessus jusqu'à ce que mes muscles se détendent et que cette affreuse sensation de nausée ressentie depuis qu'ils ont joué avec mon cerveau s'amenuise.

-Merci, soufflais-je

Je peux déjà sentir mon corps qui cicatrise sans la présence de l'intruse. Plus lentement, ne voulant pas entraver le processus, je me redresse assis sur la table et attrape la main de la vampire pour l'attirer plus proche de moi et embrasser doucement le coin de ses lèvres. Un petit moment de répit avant de repartir dans la bataille, parce qu'à peine mes lèvres effleurent-elles les siennes qu'une alarme stridente, la même alarme qui appelle des renforts, qui prévient d'un danger … mais pour qui ?
On peut entendre les cris des autres patients affolés, encore plus perdus … et bientôt on entendrait les pas des infirmiers qui se précipitent dans les couloirs.
Le plan de Gaëlle se tient. Malgré tout, on reste plus rapide. Quant à l'endroit où elle veut nous amener … j'en ai aucune idée. Mais je lui fais confiance. Glissant ma main dans la sienne, je me relève et nous dirige rapidement vers la porte, une main sur la clenche, prêt à ouvrir et à me lancer dans cette course contre la montre.

-Allons-y, guide nous …

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Fauve G. Mortis
Date d'inscription : 17/09/2016
Messages : 30

MessageSujet: Re: Hold my Madness ~ Gaelle & Sasha [Violent]   Lun 17 Oct - 20:30


Me remercier… Si tu savais à quel point tout ça était naturel pour moi… Comment aurais-je pu te laisser comme ça… ? Non… C’était impensable…

Autant de mots qui parurent dans mon regard alors que l’espace d’un instant, le temps sembla ralentir… Les pas dans le couloir se firent lointains, presque sourds… Irréels. Le temps pour moi de sentir ses lèvres si proches des miennes, tandis que  ma main se resserrait autour de la sienne. J’aurais voulu lui dire tant de choses, que la nuit entière n’aurait pas suffit. Or, il était question de secondes… Et pour preuve, à la résonance des pas s’ajoutaient des éclats de voix, de plus en plus distincts.
Consciente comme lui que le temps jouait contre nous, je sentis tous mes muscles se bander, pour raffermir ma poigne, et nous propulser littéralement vers la sortie. Je ne lâcherais pas Sasha. Sous aucun prétexte. Dejà la porte s’ouvrait à la volée un long couloir étroit. Les « soignants » venaient d’un coté… Je m’engageai donc dans la course de sorte à les avoir dans le dos. De toute façon, tous les passages de cette bâtisse infernale se croisaient.  Le plus important étaient que nous gardions assez d’avance pour que nos ennemis rentent derrière nous. Qu’ils ne nous barrent pas la route. Sinon, ils l’emporteraient par le nombre.

Allan Wind:

Alors, je me concentrai sur un visage. Le seul qui, en dehors de celui de Sasha, ne m’était pas hostile. Du moins, ne l’avait pas été… Celui d’un dénommé  Allan Wind…. Un homme aussi blond et tatoué que moi… Peut-être plus, mais sa tenue réglementaire ne laissait voir que son cou, et ses mains. Son regard gris, presque translucide avait quelque chose de troublant… Lui ne faisait jamais partie de ceux qui s’adonnaient aux… « traitements répressifs » comme celui que nous venions de subir. Il m’apportait mon repas, si on pouvait appeler ça comme ca. Une poche de sang vaguement tiédie tous les 3 jours. L’idée de se faire pomme de sang lui avait déjà traversé l’esprit… Mais il risquait bien trop gros si ça venait à se savoir. Alors, un jour qu’il prétendais vouloir me conduire au travaux forcé, il m’avait montrée cette ouverture vers les combles, accessible uniquement pour quelqu’un capable de se propulser à 4 mètres du sol pour atteindre une  grosse chaine, normalement étudiée pour porter de lourdes charges… Selon lui, se trouvait là haut, un tonneau qui recueillait l’eau de pluie qui s’écoulait par une espèce de morceau de tuyau en métal. Il avait dit que je pourrais… Me… « Débarrasser de toutes ses saletés… » Oui… Il avait dit ça les dents serrées, au point que sa mâchoire carrée devait lui faire mal. Je savais qu’il ne mentait pas. Sa colère était si palpable que j’avais pu la sentir hérisser les poils de mes bras. Je me demandais  bien alors, pourquoi  il travaillait là, mais on ne nous laissait jamais le temps de discuter. Dieu sait ce qu’on aurait pu lui faire si on le soupçonnait de compassion…

Mais là n’était pas l’enjeu du moment. Nous ne tarderions pas à arriver au niveau de la fameuse chaine. Le problème, cette blessure prodiguée par la lame rendait mes mouvements plus raides que je ne l’aurais voulu… Mais quoi de plus normal quand on force sur un, ou plusieurs muscles déchirés… ? Habituellement, je serais parvenue sans mal, grâce à la vitesse, à prendre l’élan nécessaire pour bondir sur le perchoir en métal. Mais là… Ce serait une autre paire de manche… Toutefois, je regardai Sasha du coin de l’œil, en espérant que nous aurions le temps de nous mettre à l’abri avant un nouvel assaut de balles ou autres projectiles.

«Prépare toi à sauter… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Sasha Winkler
Date d'inscription : 08/11/2015
Messages : 89

MessageSujet: Re: Hold my Madness ~ Gaelle & Sasha [Violent]   Mer 26 Oct - 7:41

Gaëlle sait où elle va, et moi je lui voue une confiance sans limites. A grande vitesse, nous courrons donc comme un seul être parmi les couloirs glacialement angoissants de l'hôpital psychiatrique, malgré nos blessures et même si nous ne sommes pas au meilleur de nos performances ... Je ne prends meme pas la peine de regarder par dessus mon épaule, j'entends parfaitement les infirmiers et autres membres du staff hospitalier qui se précipitent, certains lançant des ordres ... Mais nous sommes plus rapides.

Au moment où Gaëlle me demande de me préparer à sauter, je croise son regard, curieux. Mais pas le temps de poser de questions, surtout que ça pourrait donner des informations au personnel de l'établissement ... Mon regard, rivé sur le plafond, cherche l'endroit où elle voulait qu'on saute ... C'est là que je vois cette chaîne qui pend à quelques mètres, remontant vers un renfoncement dans le toit. Je me crispe un peu alors que j'étudie la situation. Au meilleur de mes capacités, faire un tel saut n'aurait pas été un problème. Mais là, je ne bois du sang que très rarement, et pas de bonne qualité, sans compter les produits qu'on nous injecte ainsi que la séance dont nous venions d'être victime ... Et nous sommes deux.
Nouveau regard en direction de ma partenaire puis je prends les devants. Ma main se resserre autour de la sienne. Hors de question que je la lâche, hors de question que je prenne le risque de la voir rester au sol. Finissant par ralentir ma course, je me tasse légèrement le temps d'enfoncer un peu plus mes pieds dans le sol et me propulser en l'air. Mais je ne me dirige pas vers la chaîne, je saute d'abord vers le mur juste à côté pour y prendre appui et nous donner une seconde impulsion. Je sais que je n'y serais pas parvenu en une seule fois. Alors enfin, je parviens à attraper la chaîne d'une main, tous les muscles bandés sous l'effort et la tension, le reste du corps pendant dans le vide.

-Hisse toi jusqu'en haut. Je te suis.

Je ne nous avoue pas encore vainqueur et je ne parviendrais à me détendre une fois que nous serons tous les deux en sécurité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Fauve G. Mortis
Date d'inscription : 17/09/2016
Messages : 30

MessageSujet: Re: Hold my Madness ~ Gaelle & Sasha [Violent]   Mer 2 Nov - 20:36

J’ignorais bien comment j’arriverais là haut avec cette douleur… Mais maintenant, Sasha avait les cartes en mains… Et donc, les moyens d’être sauf. Je me préparai à donner une impulsion vers la chaine, quand notre trajectoire dévia, à l’initiative de mon compagnon. Je le suivis. Des vertiges commençaient à troubler ma vue. Deux impulsions moins violentes… Il avait indéniablement réfléchi son coup. Et sans doute très justement. J’étais bien incapable d’assurer de pouvoir assumer un saut unique.
Alors que dans la salle de torture je me sentais pousser des ailes, voilà qu’à présent je me sentais faiblir si perceptiblement que ça me faisait peur… Heureusement, c’est le moment que choisit Sasha pour déployer ses ailes à son tour, et nous insuffler la force nécessaire pour atteindre l’abri, prometteur d’un instant de répit. Projetée par l’impulsion de mon acolyte, si précieuse pour palier la médiocrité de la mienne, j’atteins presque le haut de la chaine. C’est donc par la force des bras que je parviens sur le support solide de ce grenier salvateur. A peine y suis-je que je m’empresse de mobiliser toute ma force, physique et mentale pour aider ma raison de vivre à se hisser avec moi sur le plancher. Evidemment, je contracte mes muscles, qui ne se privent pas de me signaler leur désapprobation. Je bloque alors mon souffle comme pour faire barrage à la douleur. Les plaies étaient refermées. Autrement dit, je ne saignait plus. Mais persistait tout de même une sensation lancinante qui faisait trembler mes jambes, mes bras, mes mains… Mais ses mots résonnaient dans ma tête.

"Mais quoi qu'ils disent ou quoi qu'ils fassent, ne me lâche pas, d'accord ?"

Je ne le lâche donc pas avant que tout son corps ne soit réfugié sous les combles. Ceci fait, mon regard cherche le tonneau mentionné par Allan. Je ne tarde pas à le trouver, trônant dans un coin de cette espèce de pièce poussiéreuse, moins étriquée que nos cellules. A peine l’ai-je repéré que ce tissu obscène qui couvre mon corps me fait l’effet d’une brûlure sur ma peau… Trop de sang et de lacérations. Je me traine vers le petit point d’eau, en vue de retirer ce qui avait pu ressembler un jour à une robe, et l’humidifier. J’entreprends alors de débarrasser ma peau du sang séché qui la recouvre. Notamment le long de mes bras et… Entre mes cuisses. Mes cheveux étaient bien assez longs pour voiler ma poitrine… Et puis… La scène derrière la vitre devait être bien plus terrible que la vue de mon ma silhouette dans l’ombre de ce modeste refuge. Lentement, je fais disparaitre le sang, agenouillée sur le sol… Bien qu’une partie de mon attention reste concentrée sur le souffle du vampire qui se trouvais à moins de deux mètres derrière moi… C’était bon de l’entendre respirer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Sasha Winkler
Date d'inscription : 08/11/2015
Messages : 89

MessageSujet: Re: Hold my Madness ~ Gaelle & Sasha [Violent]   Lun 19 Déc - 19:27

Enfin, la voilà en sécurité. Je ne bougeais pas, pendu à cette corde. J'entends les pas et le bruit des gardiens et médecins se rapprocher, mais je voulais attendre que Gaëlle ait fini son ascension pour en faire de même. C'est donc lorsqu'elle disparaît de ma vue que, par la force de mes bras, je me hisse jusqu'en haut, bientôt aidé par ma protégée. J'aurai bien protesté, mais toute aide était bienvenue. J'étais affaiblie par toute cette récente agitation. Je manquais de sang … et certaines blessures étaient encore omniprésentes … notamment cette brûlure entre mes omoplates, qui entrave beaucoup mon ascension, que je n'aurai décidément pas réussi tout seul. En dessous de nous, le personnel de l'hôpital passe et continue sa route. Ils ne devaient pas se douter de la cachette que nous avions trouvé … Du coin de l’œil, j'aperçois juste l'un d'entre eux, un blond, qui semble traîner le pas … comme peu concerné quant au fait de nous retrouver rapidement …

Lorsque Gaëlle commence à retirer cet infâme morceau de tissu qui couvrait son corps, j'ai le réflexe de détourner le regard. Respectueux. Si je ne doute pas un seul instant de la beauté de ses courbes, je n'abuse pas de ce qui ne m'est pas destiné. Enfin … je ne peux tout de même pas empêcher mon regard de glisser un court un instant sur elle … et sa peau qui, malgré tout ce qui avait pu la souiller, semblait si douce …

Je la laisse se nettoyer … peut être faudrait-il que j'en fasse de même. L'eau nous fera du bien, à l'un comme à l'autre. Je n'ai aucune idée de l'allure que je peux avoir. A genoux sur le plancher, j'allais engager un mouvement mais une douleur au crâne me fait serrer les dents. Instinctivement, je plaque une main contre mon œil. Celui par lequel ils étaient passés pour la lobotomie. Ils avaient pu aisément se rendre compte que le cerveau d'un immortel est plus résistant qu'un cerveau humain, mais que cela entravait tout de même sa motricité … entre autres capacités. Lentement, je souffle pour me décharger de cette douleur et approche, à quatre pattes de la bassine. Une main toujours contre l'oeil, je m'approche dans le dos de Gaëlle. Délicatement, je lui prends le tissu de la main et, le plongeant un instant dans l'eau, je l'applique dans son cou, et sur son bras, là où persistait quelques tâches de sang à côté desquelles elle était passée, mon regard restant respectueux à son égard, comme depuis notre première rencontre. Qui aurait pensé qu'on se retrouverait en de telles circonstances ? Moi qui l'avait toujours vu que comme celle qui vivait sous le même toit que ma femme mais à qui j'avais à peine le droit de dire bonjour. Pourtant dès le premier regard j'avais perçu quelque chose de particulier en elle, ce même quelque chose qui semble nous unir aujourd'hui.

-Comment tu te sens … ? Demandais-je enfin, brisant le silence qui s'était instauré, uniquement troublé par les quelques craquements du grenier et le bruit de l'eau dès qu'on passait la main dedans.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Fauve G. Mortis
Date d'inscription : 17/09/2016
Messages : 30

MessageSujet: Re: Hold my Madness ~ Gaelle & Sasha [Violent]   Sam 28 Jan - 23:19

J’ai beau frotter, j’ai toujours l’impression de sentir le liquide poisseux à cet endroit de mon corps que nul ne devrait avoir atteint sans mon consentement. Non pas que qui que ce soit ait pris la peine de me l’apprendre, mais tous les mammifères ont une vague notion de l’intimité d’un corps… Le respect de l’intégrité d’un individu vivant… Même si dans mon cas, on ne peut pas vraiment parler de « vie » … Et Ils en reviennent toujours là… Quand ils veulent me faire taire juste avant que je hurle de douleur… Et ce regard… Ca me donne envie de leur crever les yeux, pour qu’ils hurlent eux aussi, tous autant qu’ils sont, tous ces monstres…
Mes gestes se font presque frénétiques. Les larmes rougeoyantes, typiques de nous autres, vampires, s’écrasent en silence sur mes cuisses repliées sous moi.

C’est à ce moment-là que mon linge crasseux m’échappe… C’est là que je réalise que prise dans les griffes de ma mémoire, je n’avais pas perçu le mouvement de Sasha. Je me raidis par réflexe une fraction de seconde, avant de reprendre le dessus. Il n’y avait que nous. Que lui, et moi… Cette pensée était la plus réconfortante qui soit pour moi. Enfin, le silence était revenu… Ou presque, puisque nous étions les seuls, par nos gestes, à pouvoir le troubler. Le bourdonnement assourdissant des sévices s’était enfin éloigné, et une partie de ma crainte avec. Surtout celle de les voir triompher. Mais nous avions encore remporté la bataille, bien que je sois certaine que la guerre n’était pas finie.

Je ne bouge plus, brusquement intimidée, quand je prend conscience de notre proximité… Sans pouvoir m’empêcher de penser que Felicy n’approuverait pas… Qu’elle me ferait surement du mal pour ça, elle aussi… Puisque c’est elle qui nous a, plus ou moins directement, envoyés ici… Et… Peut-être s’en prendrait-elle aussi à Sasha… Cette pensée fait déferler une vague de frissons désagréable le long de ma colonne vertébrale, mais la voix douce du pianiste me ramène à l’instant présent. Un instant où Félicy n’était plus… Je penche alors ma tête en avant pour tenter de me détendre depuis la nuque jusqu’au bas du dos.

« Sale. » répondis-je du tac au tac sans même avoir pu réfléchir à ma réponse… Mon regard retombe inconsciemment sur mon entre-jambes… Mais étant donné l’application du musicien dans ses gestes, je ne tarde pas à me ressaisir pour ajouter… « Mais soulagée… »

Je ne l’avais pas lâché, et nous avions réussi à leur échapper malgré quelques dommages qui finiraient bien par s’estomper.

« Et toi…. ? » M’enquis-je d’une petite voix en espérant de tout mon être une réponse sincèrement positive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Sasha Winkler
Date d'inscription : 08/11/2015
Messages : 89

MessageSujet: Re: Hold my Madness ~ Gaelle & Sasha [Violent]   Ven 24 Fév - 15:49

Mes gestes sont lents, beaucoup plus qu'ils ne devraient l'être de la part d'un être surnaturellement capable d'atteindre des vitesses inatteignables pour un simple humain. A cause de la fatigue ? A cause de la encore trop récente lobotomie ? Ou juste par envie de prendre le temps après cette cavale dans les couloirs de l'hôpital psychiatrique. Pourquoi se presser. Tout le temps que nous serons ici, dans ce faux toit, nous serons tranquilles, dans un semblant de liberté dans cette prison aseptisée.
Mes gestes sont minutieux aussi, ne laissant rien au hasard. Mes mains plongent dans la cuve, noyant le tissu, le tordant sous l'eau pour tâcher d'en retirer le plus de saleté et je le ressors, dégoulinant, et le tords à nouveau pour essorer le maximum d'eau. L'eau perle sur mes avant-bras, puis s'écrase sur mes genoux repliés tandis que j'applique le tissu sur la peau tachée de sang de Gaëlle. Le tissu est enroulé autour de mon pouce. Ainsi, je peux l'appliquer contre sa joue et nettoyer celle-ci, de la même manière que si je l'avais juste caressé. Délicat, je m'applique. Autant pour l'aider à se laver que pour l'apaiser. Je n'ai pas l'habitude de m'adonner à la tendresse … du moins je l'ai perdu. Et ce n'est pas dans ce genre d'endroit qu'on peut s'y abandonner. Pourtant j'en suis capable. La preuve … Gaëlle doit être la seule pour qui j'ai envie de l'être. Encore plus quand je la vois dans cet état. Nous avions vécu un moment fort … difficile. Atroce même. Elle se dit sale … comme je la comprends. Assailli par un flash, je revois cet homme, la main entre ses cuisses … Je me tends une première fois. Et je me rappelle qu'au bout de cette main il y a une lame. Je me tends plus fort, éloignant ma main du visage de Gaëlle alors que mes phalanges craquent sous la tension. La seconde d'après, je souffle pour libérer toute cette tension et revenir au présent. Mes yeux s'étaient fermés, je les rouvre et les pose sur le visage de Gaëlle. Elle va bien maintenant, du moins elle va mieux. Soulagée. Elle le dit elle même. Alors je me détends malgré un mal de crâne persistant qui rend ce dernier lourd et qui étourdit un peu mon esprit. Me déplaçant de manière à faire face à la belle sans que ni elle ni moi n'ayons à nous tordre le cou, je m'adosse à la cuve et passe ma main libre dans mes cheveux pour les ramener en arrière.

-Hm … J'ai toujours l'impression d'avoir cette tige de métal dans le crâne … Dis-je en écrasant mon doigt contre ma paupière droite close.

Je soupire et laisse retomber mollement ma main contre ma cuisse étendue au sol.

-Je retrouve un peu mon souffle malgré tout … si on peut dire ça comme ça.

Un furtif sourire passe sur mes lèvres, presque inexistant. Puis, je laisse tomber mon autre main, celle qui tenait le tissu une fois ma tâche accomplie.

-Et voilà … Adieu traces infâmes, puisse-tu apaiser cette peine qu'aucun linge ne saurait effacer … Marmonnais-je distraitement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Fauve G. Mortis
Date d'inscription : 17/09/2016
Messages : 30

MessageSujet: Re: Hold my Madness ~ Gaelle & Sasha [Violent]   Jeu 13 Avr - 11:12

Je me laisse faire, immobile. Je n’ose pas le regarder… Parce que j’ai honte. Honte qu’ils aient atteint mon corps de cette façon… Ravagé ce qui fait de moi une femme, dans tous les sens possibles. Ma condition m’empêche d’enfanter, je le sais… Et c’est sans doute mieux comme ça de toute façon. Qu’aurais-je bien pu apporter à de petits êtres tous neufs, pour les aider à se construire, alors que je n’ai moi-même jamais su quoi faire de mon existence ? Sans compter que toutes ces substances qu’on m’administre depuis longtemps n’ont rien de saint… Le vampirisme est de loin l’une des moindres tortures qu’on m’ait infligées. Mais… Etre damnée n’interdit pas l’abandon au plaisir… Ce serait même plutôt le contraire,  si  on en croit les textes sacrés que récitaient les hommes d’Eglise, à la messe dominicale à laquelle nous assistions chaque semaine… Du moins, y assistais-je, avant que je fasse la bêtise de me confier à ma sœur…. Qui d'ailleurs en a été une preuve, elle aussi... Mais voilà que tous ses hommes en blanc s’acharnaient à m’arracher ça… L’espoir d’un jour ressentir autre chose que de la douleur, en lacérant mon corps au même titre que mon esprit…

Cette lame martèle ma mémoire… Je ferme les yeux pour retenir des larmes de désespoir mêlé de rage face à l’injustice qui semblait régner sur ma vie… Mais je me laisse faire. Sasha efface en partie ces tâches. Oui… Il débarrasse ma peau de ce sang infâme, et par la même, soulage un peu mes pensées ravagées. Sans bouger, je me concentre sur sa voix, sans oser le regarder. Je n’ai pas à lui infliger ma peine en plus de la sienne. Il faut que je me ressaisisse.
Mon sang pourtant déjà froid se glace dans mes veines quand il dit avoir encore mal… Je soupire profondément, et plonge ma main dans l’eau fraiche. - Le tissu qui m’avait servi de vêtement me faisait simplement trop horreur pour que je le touche encore- puis m’approche de lui, en fixant mes doigts d’où tombe une enfilade de petites gouttes. Je la lève lentement, puis la pose sur sa joue, m’appliquant à frotter du bout des doigts les marques de blessures qui souillent la beauté de ses traits… La ligne de sa mâchoire, son cou… Je remonte sur son front, en prenant soin de ne pas rencontrer la profondeur de ses prunelles. Je descends doucement le long de l’arrête de son nez… Ce n’est que lorsque j’arrive à cet œil douloureux que je le regarde, attentive à la moindre réaction, je l’effleure à peine, juste pour enlever moi aussi les traces visible de cette barbarie. Enfin, mes doigts terminent timidement leur course au-dessous de ses lèvres dont la pulpe porte encore une tache de sang séché…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Sasha Winkler
Date d'inscription : 08/11/2015
Messages : 89

MessageSujet: Re: Hold my Madness ~ Gaelle & Sasha [Violent]   Sam 20 Mai - 12:50

Je suis enchaîné à cet hôpital, à une existence dont je ne suis plus le court, à une immortalité que je ne suis même pas certain de vouloir. Si j’ai renoncé à ma vie, c’était pour Elle. Car ma vie c’était Elle. Je lui ai dit qu’elle pouvait en disposer de la manière qu’elle le voulait. Jamais je n’aurai imaginé qu’elle la jetterait au feu. C’est elle qui m’a trahie. Et c’est moi qui me retrouve ici, enfermé, à devoir subir les sévices de gens qui se prétendent répondre à la médecine. Mais ma maladie, elle ne se soigne pas messieurs-dames, ma maladie est incurable. Je suis incurable.
Mais je continue à vivre, malgré un cœur absent. Je vis parce que je veux que cette jolie jeune femme torturée qui partage ce grenier avec moi vive aussi. Je veux que dans notre malheur elle trouve sa place. Je veux tenir sa main, panser ses plaies même si elles ont la capacité de se régénérer toutes seules. Je veux m’installer à ce vieux piano désaccordé qui trône au milieu d’une des salles de l’asile, et je veux jouer pour elle, parce que lorsque je joue, je m’accroche à ce regard qui s’éclaire et ces traits qui s’adoucissent.
Tandis que les gouttes d’eau perlent sur mon visage, je ne quitte pas son regard qui semble me fuir … ou alors, je me dis qu’elle est trop concentrée sur les gestes de ses doigts pour me voir. Je me sens alors comme un enfant privilégié, qui regarde sans être vu, qui pousse discrètement les rideaux de sa voisine pour la regarder se déshabiller.

Lorsque son doigt effleure mon œil blessé, je serre un peu plus les machoîres … qu’elle s’était pourtant évertué à décrisper en passant ses doigts mouillés dessus juste avant. Je me concentre alors pour ignorer la douleur et me détendre et … lorsque la douceur de ses doigts atteint mes lèvres, c’est à mon tour de fermer les paupières. Bien qu’inutile à mon organisme, j’ai ce réflexe de souffler sur ses doigts, d’un souffle aussi frais que tendre, puis j’approche un peu plus mes lèvres pour pincer délicatement le bout d’un de ses doigts avec et l’embrasser. Je la garde ainsi entre mes lèvres, je m’attarde sur ce contact infime et pourtant ô combien rassurant.

- Tes doigts sont doux … constatais-je dans un souffle

Je les avais vu barbares, sauvages, meurtriers … mais je vois aussi qu’ils sont capable de douceur et de tendresse. Elle est la seule femme à parvenir à me toucher avec mon consentement. Et je ne suis pas prêt à en laisser une autre tenter l’expérience. A elle, je lui fais confiance. Pas aux autres. A personne d’autre.
Lentement, avec autant de précaution que de légèreté, je dépose ma main contre sa hanche. Une fois le contact peau à peau fait, je marque un temps de pause, comme pour anticiper tout mouvement de repli, de recul … ou de refus. Je suis parfaitement à même de comprendre qu’elle refuse d’être touchée après de telles expériences. Mais pour la première fois depuis longtemps, je sens monter en moi cette envie de présence. De contact.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Hold my Madness ~ Gaelle & Sasha [Violent]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hold my Madness ~ Gaelle & Sasha [Violent]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» BAKUREE SAD de chez MADNESS
» [MULTI] Alice: Madness Returns
» Règles du Ramponneau (Poker Texas Hold'em) sans limite
» Madness
» Résultat Coubron Madness
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycampire - Forum RPG Fantastique
  • Where we live and die
  • Spirits' world
  • I Remember...
  • -
    La date/heure actuelle est Lun 24 Juil - 3:29