Bienvenue sur Lycampire - Forum RPG Fantastique, Invité !
Le groupe des Lycampires est désormais ouvert mais très limité.
Bienvenue dans le Staff à Emily Haas notre nouvelle modératrice <3
Chers lycampiriens, le design est en cours de changement, pour un peu de renouveau ! Le forum reste ouvert en attendant la fin des changements ;).

Partagez | 
 

 Le Premier Pas (ft Nathan <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Le Premier Pas (ft Nathan <3)   Dim 9 Aoû - 9:13







Le Premier Pas

Feat. Nathan Foss






   Une semaine. Ça fait une semaine que je suis là tout les soirs, à scruter son domicile. Au début ce n'était qu'une heure. Puis, peu à peu... 2, 3, 4...la moitié de la nuit, jusqu'à l'aube hier. Oui, j'ai passé toute la nuit à observer une maison. Mais ce n'est pas parce que cette maison me fascine. Non, c'est ce qu'elle contient. Car je le sais oui. Je l'ai retrouvé, alors que je me refuse de penser même à son nom... J'ai passé plusieurs semaines à me morfondre, à déprimer sévère même, plus mort que vivant, un vrai zombie. Et voilà que je passe ma nuit à observer fixement une maison sans même chercher à l'apercevoir lui. Cela dit... Ces derniers temps m'ont montré que je pouvais passer du temps avec eux... les lycans. De plus, je ne chasse plus. En fait tout ce temps je l'ai passé à essayer de l'oublier...Sans y parvenir. Je soupire. Je suis en colère contre lui...et contre moi aussi. C'est...c'est un tout. C'est un tel bordel dans ma tête que ça m'avait donné un mal de crâne monstre. Aujourd'hui, c'est toujours le bordel mais... Il y a comme un énorme manque, c'est comme si je ne vivais plus qu'à demi, j'ai besoin de le voir... Et ça, ça me bouffe.

    La pluie tombe en trombe. Elle tombe sur ma sale gueule... Car ouin j'ai une sale gueule... Ces derniers temps, je me suis laissé dépérir. Des énormes cernes, la barbe mal rasé et des yeux humides... Je souffle longuement, résigné. Je ne pouvais plus continuer comme ça... Je sors de ma cachette. Je suis pas con, j'ai tout fait pour qu'il ne puisse pas me repérer, il faut dire que je suis un chasseur d'exception... Je traverse la rue, jusqu'à son domicile. Une fois devant la porte, j'attend quelques secondes. J'hésite... la dernière fois, qui était aussi la première, nous nous sommes quittés de façon... assez brutale. D'un poing lourd je frappe à la porte. J'attend patiemment qu'il ouvre la porte. Quand il arrive, je ne sais pas trop comment commencer. Je ne suis pas anxieux, je suis à demi-mort, c'est comme si je n'avais plus rien à perdre. Je le regarde d'abords sans rien dire, ce visage... Que j'avais tant essayé d'effacer de ma mémoire... Maintenant je m'en rend compte. Putain qu'est-ce qu'il est beau... Je soupire en passant ma main dans mes cheveux détrempé,

- Je crois que je ne vais pas pouvoir tenir ma promesse...

    Est-ce que je parlais de cette funeste promesse que je lui avais lancé, rageur, avant de le quitter. Ou d'une autre...plus lointaine ? Je ne savais pas très bien. J'étais là, je pouvais plus reculer, j'attendais juste de voir la suite. C'est la première fois que je n'avais aucun plan en tête...





©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Lycans NomadesLycans Nomades
avatar
Nathan Foss
Date d'inscription : 05/10/2014
Messages : 150

MessageSujet: Re: Le Premier Pas (ft Nathan <3)   Lun 21 Déc - 9:42

Le Premier Pas

Aaron & Nathan



La bouteille me glisse entre les doigts et tombe lourdement sur le parquet. Je l'entends rouler dans un bruit sourd qui résonne pourtant à mes oreilles comme un grondement de tonnerre. Heureusement, celle-ci est vide. Ce n'est pas le cas de toutes les autres qui jonchent le sol, et dont le liquide alcoolisé nappe le bois d'une couche collante en certains endroits. Il va falloir nettoyer tout ça, un jour ou l'autre. C'est ce que je me dis depuis une semaine maintenant. C'est là que tout a commencé à devenir vraiment écœurant. Moi le premier. J'en suis réduits à constater que les vapeurs émises par mes fonds de bouteille couvrent ma propre puanteur d'homme affalé dans son lit depuis plusieurs jours. Je n'ai plus le moindre souvenir de la sensation que peut procurer un jet d'eau chaude sur le corps. Les seules choses dont je me rappelle sont ma rencontre avec ce chasseur. Et l'endroit où je range mes bouteilles.

Je soupire longuement d'une voix rauque tout droit venue d'outre tombe. Je n'ai plus rien à boire. Je suis fatigué. J'ai à peine la force et pas la moindre envie de me lever. Mais je le fais. Je me redresse, laissant mes os craquer à leur guise un à un, et grimaçant tel le vieillard que je suis. À bientôt deux cent soixante-dix sept ans, je peux bien me le permettre, non ? Cependant, je reste dans un premier temps assis sur mon lit, immobile. Je pense à lui. Je le revois me surplombant. Son visage se rapprochant peu à peu du mien. Nos lèvres... Je secoue la tête et passe mes mains sur mon visage. Je déloge le sable qui a élu domicile sous mes yeux, ramasse la couche de crasse qui noircit mon visage, et m'essuie les mains dans mes cheveux gras, en les rabattant en arrière. C'est seulement après cela que je pose les pieds par terre. Directement dans une flaque de whisky.

Ronchonnant dans ma barbe, je me redresse, manquant de tomber par terre. Je suis dans un bien bel état. Titubant, je boîte en direction de la salle de bain. J'ose à peine me regarder dans la glace, mais je sais que je n'ai pas le choix. Puis de toutes manières l'homme que j'y vois est loin de me ressembler. Pâle, les traits tirés, la barbe hirsutes, ses cheveux sales vulgairement aplatis sur son crâne, le tout mettant en valeur des yeux rouges et dénués de toute lueur de vie. Comment ai-je pu en arriver là ? Tout simplement en essayant de l'oublier. D'oublier ce maudit chasseur. Cette pourriture. Cette vermine. Cette abomination. Cet... Cet homme si charmant qui fait s'envoler mon cœur à chaque battement. J'ai bien compris que ma vie lui appartient à présent. Que je ne suis plus Maître de moi-même depuis que mon regard a croisé le sien. Depuis que je suis tombé amoureux de lui.

Je me détourne presque rageusement de mon reflet. Je me dégoute. Parce que je suis laid ? Parce que j'aime un homme ? Un chasseur ? Non. Parce qu'à cause de mon passé je ne parviens pas à avancer. À me dire que peut-être, enfin de compte, je pourrai être heureux. Si seulement je fais le premier pas. Mais par où commencer ? Après tout notre première et dernière rencontre s'est soldée d'une façon pour le moins... tendue. Oh, depuis le temps je n'ai plus la moindre égratignure. Malgré tout je continue à sentir la douleur dans ma mâchoire. Comme si elle voulait me faire comprendre que je me devais de retrouver son auteur. Je soupire donc de nouveau longuement, avant de grimper sous la douche. J'allume le jet d'eau, de sorte qu'il délivre presque sa pression maximale, bien que l'eau soit gelée. Je reste sous cette cascade de givre un long moment. Avant d'en sortir, la peau rougie, mais le dos droit.

Suis-je un homme nouveau ? Pas le moins du monde. Je sais simplement qu'il faut bien que je sorte de chez moi si je veux acheter quelques bouteilles d'alcool supplémentaires. Je me sèche donc rapidement avec une vieille serviette qui traine là depuis je ne sais combien de temps, avant de me couper un peu les cheveux, de me raser grossièrement, et enfin de me passer un coup de peigne. Je retourne dans ma chambre, évitant les flaques visqueuses et le verre, parfois brisé, qui parsèment le sol, afin de m'habiller. Un caleçon à peu près propre, un jean plus gris que blanc, une chemise bleu clair froissée que je ne prends même pas la peine de rentrer dans mon pantalon, et j'ouvre pour terminer un tiroir de ma commode pour en sortir des chaussettes. Sauf que j'y trouve autre chose. Une bouteille de rhum.

J'attrape le goulot, manquant, en tendant le bras, de basculer en avant, et je m'empresse de retirer le bouchon, le laissant tomber par terre. Au moins j'ai pris une douche, c'est déjà ça. Et surtout je ne serai pas contraint de sortir. J'avale donc quatre ou cinq gorgées d'affilé pour fêter l'événement. Jusqu'à ce que quelqu'un sonne à ma porte. Je laisse quelques gouttes de mon précieux liquide m'échapper, alors qu'elles viennent s'écraser sur ma chemise. Je m'essuie la bouche du revers de la main. Qui peut bien venir me déranger à une heure pareille ? Je sèche mes doigts humides à l'aide de mon jean tout en quittant ma chambre, prenant la direction de la porte d'entrée en m'aidant du mur afin de ne pas lamentablement m'étaler sur le parquet. Ce n'est pourtant pas l'envie qui m'en manque lorsque j'ouvre la porte. Ce n'est alors pas le froid qui pénètre chez moi, mais une chaleur intense qui envahit tout mon être. Pour un peu, ma bouteille allait rejoindre ses congénères sur le sol.

Je secoue la tête, bouche bée, les yeux grands ouverts. Le voilà. Ce chasseur. Celui qui avait fait bien pire que me tuer. Celui qui m'avait volé mon cœur. Je le regarde attentivement. C'est dingue cette façon que nous avons eu de régler notre problème selon la même méthode, lui et moi. Il est sale, trempé, crevé. Absolument pas attirant. Pas le moins du monde. Non. Je... Je suis le pire menteur de tous les temps. Bien sûr qu'il est séduisant à en tomber ! Évidemment qu'il me fait fondre ! Moi, avoir envie de lui retirer ses vêtements et de l'enrouler dans une serviette ? Jamais de la vie ! C'est dans mes bras que je veux le prendre. Et pourtant je reste là à ne rien faire. Enfin... presque. Pour être tout à fait honnête, je me mets à rire. D'abord un simple sourire. Puis un rire qui se fait de plus en plus sonore. Je tourne alors le dos à la porte, sans pour autant la fermer, et je prends la route du salon, levant ma bouteille bien haut.

" Allez, entre. Fais comme chez toi. Viens boire un coup ! "

Je suis définitivement irrécupérable. À tel point que je m'affale dos contre le mur, glissant le long de la paroi en riant à gorge déployée. Des rires qui soudain se transforment en pleurs. Mais que suis-je donc en train de faire, bon sang ?!

_________________

   
WHERE MY DEMONS HIDE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Le Premier Pas (ft Nathan <3)   Mar 22 Déc - 7:26







Le Premier Pas

Feat. Nathan Foss






 

J'aurais pas cru qu'il dépérisserait autant que moi... Ça me fait bizarre, j'ai presque l'impression de regarder dans un miroir. Et il embaume l'alcool... Mouais, j'ai essayé aussi... Mais tenter de saouler un irlandais ... Je me demande si c'est la même chose pour lui, vu sa... nature. Et je ne m'attendais pas non-plus à être accueilli d'un grand rire.. même si en vérité je n'attendais rien du tout, qu'il me renvoie la pareille pour mon dernier geste à son égard, qu'il referme la porte sans dire un mot.. Je ne sais pas trop comment réagir à ça là... Peut-être que j'aurais dû le prendre mal mais... Jusque là je n'étais qu'une coquille vide avec la seule faible volonté de le voir... C'est tout. Mais je rentre chez lui, d'un pas lent, je ne me sens pas très à l'aise, j'ai l'impression que rien que ça... ça m'engage... Si je n'aime pas que l'on rentre chez moi, je n'aime pas vraiment non-plus rentrer chez eux. Un domicile pour moi c'est... comme une chambre secrète, la vie d'une personne...

Je n'aurais jamais cru voir non-plus autant d'alcool et de bouteilles sur un même sol, il est vraiment mal on dirait... Je tourne la tête, il s'affale contre un murs, son rire se transforme en pleur... Il pète un capable... Je comprend, j'en ai eu pas mal aussi, suite à .. ça. Je m'approche en soupirant, m'accroupissant près de lui. Ne sachant pas trop quoi faire je passe ma main dans mes cheveux avant de doucement lui prendre la bouteille des mains pour la poser sur le côté,

- Tu sais...je ne crois pas que ce soit une solution... durable...

Je m'assois près de lui, le regardant. Je pourrais... Le prendre dans mes bras ?... Il me fait de la peine et j'endure la même chose que lui après tout... Je soupir à nouveau, passant mon bras autours de ses épaules,

- On s'est foutu dans un sacré pétrin hein ? Mais, c'est bon.. ça va aller

Je tousse, pas vraiment habitué à ce genre de situation. J'ai du mal à être vraiment à l'aise, un peu distant, détournant la tête,

- On devrait.. apprendre à se connaître... Qu'est-ce que t'en dis .. ? Même si je sais que... J'avais clairement dit non...

Cette nuit là me revient en tête, je me rend compte... De toute la haine que j'avais déchaîné contre lui, alors qu'il n'avait rien demandé... Le pauvre... ça avait dû être terrible. J'ose enfin le regarder dans les yeux avant de baisser la tête

- je suis désolé, vraiment désolé... Je me suis comporté comme un sombre con... J'aurais pas dû, même si j'étais en colère, je ne me sers pas tout le temps très bien de ma tête...

Je le regarde à nouveau. C'est étrange comme mon cœur me semble moins lourd quand je croise son regard... Il n'éveille plus en moi cette colère de l'autre nuit... Je souris légèrement,

- Moi c'est Aaron...







©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Lycans NomadesLycans Nomades
avatar
Nathan Foss
Date d'inscription : 05/10/2014
Messages : 150

MessageSujet: Re: Le Premier Pas (ft Nathan <3)   Dim 27 Déc - 12:38

Le Premier Pas

Aaron & Nathan



Jamais je n'aurais pensé me retrouver de nouveau dans un état pareil. La dernière fois remonte au début du XXème siècle, lorsque je vivais dans les rues de New York, suite au naufrage du Titanic. Le souvenir de la mort d'Hélène, accompagné de la colère de son frère, avaient suffit à m'envoyer au plus profond des abysses. Certes je m'en suis relevé. Malgré tout, cela ne semble pas avoir été un acte assez fort pour me permettre de les éviter. Me revoilà plongé dans les ténèbres. Noyé dans la bouteille. J'en viens à laisser entrer un chasseur entre mes murs ! Mais que suis-je donc devenu ? Qu'a-t-il réussi à faire de moi ? Il m'a détruit. Cet homme sur le pas de ma porte. Il m'a anéanti. D'un simple regard.

Je ne le vois même pas s'approcher. Je l'entends à peine. La puanteur de l'alcool m'empêche de sentir son doux parfum. Sauf... Sauf lorsqu'il s'assied à côté de moi. Mes larmes se calment légèrement. J'essaye surtout de les contenir. De redevenir fort pour faire face à ce monstre. Cependant, bien vite je me rends compte que c'est sa présence à mes côtés qui m'apaise. Le simple fait qu'il soit là fait battre mon cœur plus rapidement. Quant à mon esprit embrumé, il ne suffit que d'un geste de la part de ce parfait inconnu pour qu'il retrouve sa vivacité. Je sens un bras autour de mes épaules. Un long frisson parcoure mon dos en partant de ma nuque. Je me braque un peu, serrant les poings et ramenant mes jambes contre moi. Mais j'essaye de ne pas le rejeter. Bien que je sois visiblement crispé dans cette situation. Certains ont déjà perdu leur bras pour moins que cela.

Des excuses ? Je ne rêve pas ? Il est en train de me présenter ses excuses ? Un léger sourire narquois se dessine sur mes lèvres. Étrangement, je ne le crois pas le moins du monde. Ou plutôt, j'ai une terrible envie de lui faire confiance. Mais je m'y refuse. Je crois... Je crois que j'ai peur. Je veux boire une gorgée de rhum. Malheureusement la bouteille n'est plus dans mes mains. Malédiction ! Je me force à regarder ce chasseur droit dans les yeux. Non. Résiste. Sois fort. Je craque. Je fonds. Je peux sentir ma peau se réchauffer. Mes poils se dresser sur tout mon corps. Je me perds avec plaisir dans son regard si profond. Si sincère. Qu'il est dur pour moi de m'en détourner ! Mais c'est un mal nécessaire. Ou tout du moins c'est ce que je pense. En réalité, je ne le sais même pas. Je lutte contre moi-même.

Aaron. C'est donc comme cela qu'il se prénomme ? Aaron. Plus je me répète ce nom et plus je frissonne. Aaron. Un léger sourire se dessine sur mon visage. Je secoue la tête pour me remettre les idées au clair. Cela fait des semaines que nous n'avions pas été aussi proches lui et moi. Collés l'un contre l'autre. Nous regardant droit dans les yeux. La dernière fois, il avait une arme pointée sur ma tempe. Aujourd'hui, il semble inoffensif. C'est le moment ou jamais d'attaquer ! Je pourrais l'attraper par le bras. Le lui tordre. Le briser pour qu'il hurle à la mort. Puis je lui déchirerais la gorge à coups de dents ! Pas de crocs, non. De dents. Mais je n'en fais rien. En fait, ce ne sont même pas des insultes qui sortent de ma bouche quand je me mets à bafouiller quelques mots en plongeant de nouveau mes yeux dans les siens.

" J'accepte tes excuses. J'accepte tout venant de toi. "

Je me raidis en détournant le regard. Qu'est-ce qui m'a pris ? Je me sens rougir jusqu'aux oreilles. Je respire profondément, tâchant de me détendre. Impossible. Pas là. Pas de cette façon. Pas en étant dans ses bras. Je m'arrache donc avec tristesse à son étreinte, afin de me relever, face à lui. Le regardant de haut, je me mords la lèvre. Peu importe l'angle, cet homme est parfait en tous points. Malgré mon émerveillement, je me mets à faire les cent pas dans le couloir. Je verrouille ma porte d'entrée. Je pousse les bouteilles contre les murs du bout du pied. Je passe devant Aaron sans même le regarder. Et pourtant c'est bien à lui que je m'adresse. Dans un flot continu de paroles sans queue ni tête, mélangeant tristesse, colère, ... et amour.

" Des excuses ? Je n'ai droit qu'à de simples excuses ? Alors que tu as essayé de me tuer ? Tu pourrais très bien vouloir recommencer ! Profiter de ma fai... De ma détresse ! Me sauter dessus, là, maintenant, et en finir. Il te faudrait bien peu de choses. Et pourtant tu préfères me réconforter. Me consoler. Me... Me prendre dans tes bras. Je ne sais pas quoi faire avec toi. Je ne sais pas quoi faire avec... avec ce que je... ce que tu me fais. Et... Et merde. Montre-moi que tu es un homme ! Lève-toi et embrasse-moi ! "

Chez moi le mélange d'émotions, surtout lorsqu'elles sont contradictoires, est pour le moins... explosif. Je n'avais aucune envie de dire cela. Mon inconscient, quant à lui, brûlait de m'entendre dire ces mots, à n'en point douter. Cependant, j'aurais préféré les garder pour moi encore un peu. Seulement quelques jours. Quelques minutes. Quelques secondes. Mais au lieu de cela je me retrouve debout, face à Aaron, lui tendant une main afin de l'aider à se relever. Je ne me suis même pas présenté. Je n'ai même pas clarifié la situation. Je ne l'ai pas remercié. Je n'ai pas demandé ce qu'il venait faire ici. Rien de tout ceci. Et pourtant j'ai l'impression d'avoir dit tout ce que j'avais à dire. Je reste immobile, attendant sa réaction. Tremblant un peu et serrant mon poing libre pour qu'il le remarque moins. Je tente une diversion. Mais en réalité je réponds plutôt à un besoin.

" Je m'appelle Nathan. Et je ne sais absolument pas ce que je fais. Mais je suis enchanté de te connaître, Aaron. "

_________________

   
WHERE MY DEMONS HIDE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Le Premier Pas (ft Nathan <3)   Mer 6 Juil - 18:13







Le Premier Pas

Feat. Nathan Foss






 

    A mon contact, je le sens se raidir. Ce que je comprends, à vrai dire je ne suis pas bien à l'aise moi même. A vrai dire, tout ce que je fais, parler doucement et tenter d'être un minimum réconfortant, me demande un effort surhumain. J'ai.. besoin de lui, je ne l'accepte pas
pour l'instant et rien que ça, ça m'a pris du temps, alors je suis encore loin de l'assumé. Pour l'instant je prend sur moi pour rester près de lui. Parce que je le veuille ou non, ça me fait du bien et puis.. ce n'est pas si mal.

Lui par contre, je le sens un peu plus confus, ce qui me dit est contradictoire d'un instant à un autre. D'abord il me dit doucement qu'il accepte mes excuses et à peine quelques instants plus tard, d'un coup il se lève, animé par un sentiment qui m'échappe, de la colère ? Non.. ou pas que.. Je le regarde, stupéfait, tourner en rond comme un animal en cage alors qu'un torrent de parole aux discours différents se mêlent dans sa bouche. Tout en allant de droite à gauche il se contredit tout seul sur ce qu'il vient de dire.

Je fronce les sourcils au fur et à mesure de son discours. Faudrait peut-être pas pousser le bouchon trop loin, j'ai fais l'effort de venir ici, d'essayer d'être gentil... Mais les derniers mots de son discours font retomber toutes ces émotions négatives d'un coup, comme de l'eau froide qui me brûle, mon esprit les réfutent de suite et il finit par se planter devant moi. J'essaye de trouver une excuse dans ce qu'il vient de dire pour pouvoir m'énerver et partir en claquant la porte mais en le voyant, je n'arrive pas à faire monter la moindre colère en moi. Il a l'air autant perdu que moi dans ses émotions, peut-être que lui aussi de son côté, quelque chose le retient, l'empêche comme dans mon cas. Non, c'est même sûr. Nous sommes tout les deux enchaînéq à quelque chose...

Je soupire, détournant la tête. Comme j'aimerai que les choses soit aussi simple qu'en mécanique... Quand quelqu'un nous plait, on sort avec, quand on doit en tuer une autre, on l'a tue sans rien dire, etc.. Mais non, la vie c'est pas un moteur qu'on monte comme on veut.. c'est bien dommage mais c'est comme ça. J'attrape sa main pour me redresser. Je crois que Nathan est encore sous tension.

Mais il se présente. J'ai un petit sourire, quand je suis las de tout ce bordel dans ma tête, c'est comme si j'étais stone,un rien me fais sourire, même si c'est souvent mauvais signe. Il s'est déjà présenté et d'ailleurs je me suis renseigné sur lui. Il a peut-être oublié, mais au vu de ce qui s'en est suivit ça ne serait pas étonnant. Je secoue lentement la tête,

- Moi non-plus, j'ai aucune idée de ce que je fais.. Et de ce qu'on va faire maintenant..

Je passe une main dans mes cheveux, le regardant. Franchement, si mon esprit pouvait briser cette barrière que je me suis imposé à son image, je n'hésiterai pas à..

-Si on sortait ? Histoire d'essayer de discuter dans un contexte.. normal ?

C'est vrai que jusque là, notre rencontre n'avait rien de naturelle. Pour moi c'est plus une échappatoire mais ça permettra de faire connaissance, calmement.





©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Lycans NomadesLycans Nomades
avatar
Nathan Foss
Date d'inscription : 05/10/2014
Messages : 150

MessageSujet: Re: Le Premier Pas (ft Nathan <3)   Mar 26 Juil - 11:20

Le Premier Pas

Aaron & Nathan



Ce n'est pas dans mes habitudes de ne pas savoir où j'en suis. Loin de là. À vrai dire, tant que je le peux je calcule absolument tout. Chaque étape à suivre pour atteindre un but, qu'il soit flou ou non. Je ne laisse rien au hasard. Particulièrement tout ce qui concerne les sentiments, que j'évite avec une grande attention. Cependant, je suis visiblement incapable de les empêcher de me tomber sur le coin de la figure. Car je ne vois pas bien ce qui peut me retenir d'étriper ce Chasseur. Si ce n'est ce que je commence à ressentir pour lui. J'aurais dû le voir venir. Après tout, je n'ai jamais connu de situation simple et stable côté cœur. D'où mon irrépressible envie de fuir. Fuir ce monde. Fuir ces sensations. Fuir Aaron.

À y regarder de plus près, j'ai l'impression de ne pas être le seul dans cet état. Ou bien je me fais simplement des illusions. Quoi qu'il en soit, le Chasseur devant moi n'a pas l'air à l'aise en ma compagnie. Ou alors l'est-il un peu trop à son goût. Tout comme moi. Je ne sais pas sur quel pied danser. D'un côté je me sens en confiance avec Aaron. Mais d'un autre côté mes vieux instincts, ainsi que mes vieux démons, me poussent à rester dans le déni. J'ai la tête qui va exploser. J'ai vraiment l'impression d'avoir pris une cuite. Si seulement cette migraine n'était due qu'aux litres d'alcool que j'ai ingérés ces derniers jours... Malheureusement pour moi, un cachet d'aspirine ne réglera pas le problème. Une balle dans la tête, à la rigueur...

Ce n'est finalement pas un projectile en argent qui me libère de mes pensées confuses. Il s'agirait plutôt d'un frisson. Une légère décharge lorsque Aaron attrape la main que je lui tends pour se relever. Mon regard, perdu dans le vague, revient tout de suite se poser sur lui. Puis mes paroles me reviennent en mémoire comme un électrochoc. Il ne va tout de même pas oser ? Ce ne serait qu'un juste retour des choses. Après tout c'est bien moi qui le lui ai demandé... Je me mords la lèvre, presque jusqu'au sang. Au moment fatidique, je n'ai plus la moindre envie de voir ce Chasseur m'embrasser. Je crois que j'ai peur de ce que je risque de ressentir. Peur que mes doutes se dissipent à cause de ce simple baiser. Je retiens donc ma respiration, le cœur battant à tout rompre. Ne fais pas ça s'il te plaît Aaron...

Je respire profondément. Je suis sauvé. Il n'a pas eu assez de cran pour aller jusqu'au bout. Malgré tout, je sens un léger sentiment de frustration naître en moi. Je secoue la tête pour ne plus y penser, me concentrant sur les mots du Chasseur. Je dois dire qu'il est assez rassurant de constater que lui non plus ne sait plus où donner de la tête. Et j'ai envie de l'aider à y voir plus clair. Même si ça ne change rien pour moi. Même si je n'y gagne rien. Quelle drôle de sensation. Et quelle drôle d'idée de la part d'Aaron. Sortir ? Lui et moi ? Ensemble quelque part ? Il a essayé de me tuer et maintenant il veut m'offrir un verre pour se faire pardonner ? Pour discuter comme deux personnes civilisées ? Comme deux amis ? Comme... Tous les indicateurs ont beau virer au rouge dans ma tête, je ne peux pas nier que cette idée m'est pour le moins agréable. Je glisse donc mes mains dans les poches arrières de mon jean, avant de m'essayer à sourire un peu, mes yeux ne se détournant jamais du moindre recoin du corps de cet homme si... Passons. Je tâche de me concentrer pour ne plus dire n'importe quoi.

" Je doute que notre situation puisse un jour être qualifiée de normale... Mais je pense qu'un peu d'air ne peut pas nous faire de mal. Et un lieu public a l'avantage de nous faire passer l'envie de nous entre-tuer ! "

Je laisse échapper un petit rire nerveux. Par entre-tuer j'entends plutôt embrasser. Cependant je préfère m'abstenir de prononcer ce mot ou l'un de ses synonymes. Pour le moment en tout cas. Je me contente donc, un peu gêné, d'indiquer la sortie à Aaron en tendant une main vers la porte. Cela peut paraître étrange, seulement j'ai envie de le suivre. Comme si ma confiance lui était déjà acquise et que je savais qu'il ne me mènerait pas droit dans un piège. Seul l'avenir me dira si oui ou non je me suis fourvoyé. Tout cela à cause de ces fichus sentiments. Tellement humains. Tellement déroutants. Tellement... bons.

_________________

   
WHERE MY DEMONS HIDE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le Premier Pas (ft Nathan <3)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Premier Pas (ft Nathan <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Neutre] Le Premier Cercle
» Finir le premier niveau en une vie
» Un jeu sur le premier empire pour rassembler la communauté..
» MTGO Sealed Premier event.
» premier scorpion
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycampire - Forum RPG Fantastique
  • Archives
  • Cimetière des RPs
  • -
    La date/heure actuelle est Lun 20 Nov - 16:57