Bienvenue sur Lycampire - Forum RPG Fantastique, Invité !
Le groupe des Lycampires est désormais ouvert mais très limité.
Bienvenue dans le Staff à Emily Haas notre nouvelle modératrice <3
Chers lycampiriens, le design est en cours de changement, pour un peu de renouveau ! Le forum reste ouvert en attendant la fin des changements ;).

Partagez | 
 

 Dans une autre vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lycans NomadesLycans Nomades
avatar
Vipera Pain
Date d'inscription : 07/10/2015
Messages : 53

MessageSujet: Dans une autre vie    Sam 10 Oct - 7:48




Première lune

Okami … ça veut dire loup en japonais. Et pour moi, Okami était le plus beau d'entre eux, le plus fort, le plus élégant … mais aussi le plus cruel. Un mélange malsain qui m'accrocha à lui jusqu'à ce que je ne vois mon existence que par lui. Comment aurais-je alors pu imaginer qu'il m'abandonne un jour ?


Mes pieds nus foulent le sol enneigé, mais je ne sens même pas la morsure du froid contre ma peau. Je n'ai pas froid. La lune, magnifique, ronde, m'appelle. Elle veille sur moi et m'invite à notre première rencontre. Je me sens fébrile et la louve en moi s'éveille doucement, n'attendant que le moment où elle pourrait enfin surgir. Je la porte depuis ma naissance, mais jamais elle ne s'était manifesté, jusqu'à il y a une semaine. Et l'Okami l'avait senti. Devant mon air inquiet il m'avait rassuré. De sa voix de ténor il m'avait assuré que tout se passerait bien et qu'il serait là pour m'aider.

C'est lui que je rejoins dans la nuit glaciale. Ce grand loup me protège depuis mon plus jeune âge. Il est gentil avec moi, doux, mais il reste distant. L'idée de passer cette première lune avec lui éveille en moi alors un étrange sentiment. Je me sens privilégiée. Le froid passe sur ma peau brûlante, je me sens comme fiévreuse et je frissonne à chaque coup de vent. Je m'enfonce dans la forêt et enfin je le retrouve. Sa solide silhouette se tourne vers moi avant même que je n'ai pu lui annoncer ma présence et son sourire vient éclairer cette nuit obscure. Je me fige, il s'approche de moi. Son air calme et protecteur me rassure, m'apaise. Il glisse sa main derrière mon oreille, mêlant ses doigts à mes cheveux.

-C'est le moment Tsuki … Me dit-il de sa voix vibrante, ses yeux s'illuminant alors d'une lueur bleutée, glaciale.

Sous ce regard intense, ma louve réagit sans attendre, voyant là l'invitation à surgir. Ma main s'agrippe au bras de l'Okami, et les griffes de ma louve sortent sans que mon regard, désormais lupin ne quitte le sien. Mon cœur s'est accéléré, ma respiration est plus difficile. La transformation s'opère dans la douleur. J'entends mes os craquer, je grogne. Mes griffes pénètrent la peau du Loup, mais il ne bouge pas, il ne dit rien.
Après quelques minutes de souffrance intense à me tordre dans tous les sens, je deviens cette louve qui m'habite. Elle n'est pas bien grande, et son pelage gris tire vers le bleu. De mon regard sombre, je peux voir le soudain intérêt dans les yeux de mon vis-à-vis. Mais ma louve, pour sa première sortie, ne veut pas rester là, elle veut s'en aller, courir au vent. Elle a envie de sang. Elle grogne alors sur l'Okami, menaçante. Mais c'est un grondement doublement plus dangereux qui lui répond. Ses yeux glacées nous regarde, inébranlable. Il gronde toujours plus fort. C'est lui le chef, c'est ce qu'il veut nous faire comprendre. Moi, je le sais depuis le début, mais ma louve ne semble pas d'accord. Elle m'entraîne dans sa fureur et se jette sur lui, tous crocs sortis. Mais il est plus rapide, il esquive et sa main, gigantesque vient encercler ma gorge. Ma louve se défend, elle donne des coups de dent dans le vide. Mais le loup continue à gronder, son regard toujours plongé dans le notre, et sa main se resserre, nous privant peu à peu d'air. Alors ma louve se calme, elle commence à couiner. L'Okami la relâche et sous son autorité, ma louve et moi nous aplatissons au sol, ventre à terre, les oreilles baissées. Il a gagné.

Satisfait, il m'emmène chasser, prenant à son tour sa forme lupine, un loup immense, puissant et gris. Je l'observe tout le long avec des yeux admirateurs. Il est beau, il est majestueux. Il me guide jusqu'à un petit village reculé. Me laissant contrôlée par les instincts de ma louve, je fais un carnage … Les images de cette chasse restent pourtant floues. Je ne vois que du sang, je n'entends que des cris …

Je reprends une certaine lucidité lorsque nous nous retrouvons là où je m'étais transformée. Ma louve, épuisée, me redonne le contrôle. Je regagne mon corps humain dans un petit couinement de douleur mais l'Okami est là pour me soutenir. Je suis nue, dans ses bras, contre son corps tout aussi nu. Sa chaleur continue de m'apaiser. Je lève les yeux sur son regard . Désormais, il me regarde avec davantage d'intérêt et un sourire éclaire son visage.

-Tu as été parfaite Tsuki, je suis fier de toi.

Ses mots, je les grave au plus profond de moi, et je me promets de ne jamais les oublier. Je lui souris, sous le charme. Lentement, il attrape ma main et porte mes doigts à ses lèvres. Il les embrasse, et commence à les lécher. Je rougis, mon cœur s'emballe. Sa prise se resserre autour de moi, et il m'entraîne contre le sol enneigé. Je suis tétanisée, mais mon corps réagit positivement à ses caresses …

Cette nuit j'ai tué pour la première fois, cette nuit je suis devenue une louve, une vraie. Mais je suis aussi devenue sienne.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Lycans NomadesLycans Nomades
avatar
Vipera Pain
Date d'inscription : 07/10/2015
Messages : 53

MessageSujet: Re: Dans une autre vie    Dim 11 Oct - 21:26




Soumission



Les cerisiers sont en fleur et recouvrent notre jardin de ce rose apaisant. Les fleurs se soulèvent  sous le passage du vent, certaines se décrochent pour venir flotter au grès du vent, légèrement … Simplement. Sakura … Je murmure doucement, dans cette contemplation silencieuse. Un sourire apaisé maquille mes lèvres mais bien vite s'évanouit.

-Tsuki, Il t'appelle. M'annonce t-on.

Je frémis. Mon cœur s'emballe. Je remercie la louve qui venait de m'interpeller et sans attendre, entre dans la vaste maison, traverse les nombreux couloirs pour rejoindre la chambre de l'Okami, poussée par un mélange de crainte et d'excitation. La porte coulissante est à moitié ouverte, je m'y engouffre, les yeux baissés. Je n'ose pas le regarder en face, je ne vois donc que ses pieds nus se placer face à moi et passant un bras par dessus mon épaule, il ferme la porte. Puis, son doigt se glisse sous mon menton et il soulève mon visage. Je n'ose pourtant pas me confronter à son regard, je garde donc les yeux rivés sur ses lèvres. Celles-ci sont étirées en un fin sourire, mais je sais, sans le voir, que dans son regard brûle cette intensité autoritaire.

-Déshabille toi. Dit-il d'une voix calme mais autoritaire.

Je m'exécute. Mes doigts tremblant dénoue ce qui maintenait le kimono en lin que je portais en seul vêtement. Le  tissu s'ouvre, et glisse le long de mon corps, ce qui me tire un couinement de douleur. Mon corps, nu, est entravé de multiples marques. Dans un geste vif, l'Okami me retourne et contemple son œuvre. Ses doigts glissent là où ses griffes ont entaillées ma peau, sur mes épaules, sur mes fesses … Je devine le sourire satisfait qui orne ses lèvres et sans prévenir, tout son poids vient contre moi, m'entraînant contre le mur face à moi, réveillant chacune de mes douleurs. Ses larges mains commencent à me caresser. Je couine. Me manipulant à sa guise, il me retourne sans ménagement, et c'est mon dos cette fois qui rencontre le bois. Les larmes menacent de couler. Mon amant l'a remarqué, et je vois dans ses traits qu'il s'adoucit. Ayant baissée ma garde, je lève les yeux vers les siens. Il me regarde de cet air protecteur. Sa main se lève, il me caresse la joue avec une infinie tendresse.

-Ca te fait mal ? Me demande t-il dans un murmure doux.

Timidement, je hoche la tête. Il poursuit.

-Tu n'aime pas ça ?

Je ne réponds pas.

Alors, il m'attire dans ses bras, contre son torse chaud. Reprenant mon souffle, je me blottis contre sa chaleur. Je m'apaise. Sa main glisse dans mes longs cheveux, avec tendresse. Mais rapidement, sans que je n'ai le temps de réagir, sa poigne se resserre et d'un geste sec, il m'envoie contre le futon. La chute est dure, je suis sonnée, le cuir chevelu meurtri. Sans attendre, il vient au dessus de moi et tire sur ma cheville avec force pour que je me retrouve sous lui. J'ai peur. Je n'ose pas bouger.

-Tu es à moi Tsuki. A moi.

Sa voix vibre au fond de moi comme le tonnerre. Sa voix est ferme, mais ses gestes sont tendres. Il glisse sur mon ventre, il flatte mes hanches, mes formes … Et me répète encore une fois que je suis à lui. J'aime ses caresses. Alors j'acquiesce d'un signe de tête. Satisfait, l'Okami m'embrasse et me fait basculer sur le côté pour me placer au dessus de lui. J'aime ce regard qu'il porte sur moi, sur mon corps. Je me sens belle, je me sens désirée. Il poursuit ses caresses et je me perds à l'imiter. Sa main se loge à nouveau dans mes cheveux, j'ai peur qu'à nouveau il me fasse mal, mais rien. Il se contente de baisser ma tête pour m'embrasser. Yeux clos, je lui fais confiance alors. Je ne vois donc pas sa deuxième main qui s'étend sur le côté. Je ne vois donc pas ce qu'il saisit. Je ne sens que trop tard la brûlure de l'argent qui griffe ma cuisse. Je crie, me redressant vivement, mais il me retient. Il m'empêche de partir et recommence. Nouveau cri. Sa poigne est ferme, douloureuse. Mais il tente de m'apaiser, caressant ma joue, me disant que tout va bien. Je ne comprends pas. Mais je sens son excitation et celle-ci attise la mienne. J'ai toujours, dans ma mémoire, cette nuit où il m'a fait sienne pour la première fois et depuis, j'avais eu envie d'y regoûter.

Encore et encore.

Quand je me réveille, mon corps est endolori, mon être entier … Je ne peux pas me lever, mes cuisses me brûlent. J'ai mal. Les draps sont rouges, le sang a séché. Quand j'ouvre les yeux, je rencontre ceux de l'Okami. Je m'y perds. Il sourit, il est content de moi. Ses lèvres sont douces, elles me récompensent. Je suis à lui. Je ferme à nouveau les yeux, un sourire conquis aux lèvres. La nuit, je repense à cette brûlure sur ma peau. J'y repense sans cesse, je n'arrive pas à dormir. Le feu bouillonne en moi. J'aime ça.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
 

Dans une autre vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Déménager un sims dans une autre ville ?
» Question sur diverses choses dans wow (Lore)
» Dark-Guigui, une plume dans la main, un baobab dans l'autre.
» Tr: Deplacer les véhicules d'une maison à l'autre
» Chatroulette , Un monde pas comme les autre =)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycampire - Forum RPG Fantastique
  • This is where we start
  • These are your connections
  • Mon journal intime
  • -
    La date/heure actuelle est Mer 22 Nov - 14:17