Bienvenue sur Lycampire - Forum RPG Fantastique, Invité !
Le groupe des Lycampires est désormais ouvert mais très limité.
Bienvenue dans le Staff à Emily Haas notre nouvelle modératrice <3
Chers lycampiriens, le design est en cours de changement, pour un peu de renouveau ! Le forum reste ouvert en attendant la fin des changements ;).

Partagez | 
 

 Préambule | Angel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Sasha Winkler
Date d'inscription : 08/11/2015
Messages : 99

MessageSujet: Préambule | Angel   Jeu 12 Nov - 12:40

«Aren't you something to admire'Cause your shine is something like a mirror And I can't help but notice, you reflect in this heart of
mine If you ever feel alone and the glare makes me hard to find
Just know that I'm always parallel on the other side»
Préambule
Miami, il y a une centaine d'années, plus ou moins …

Mes pas m'avaient amené sur le sol américain et voilà quelques années que j'y étais installé, faisant le tour d'à peu près tous les États. Le nom que je porte me suis là où je vais. Jakob Ingstat, le compositeur et musicien Autrichien. C'est comme ça qu'on me connaît. Chaque siècle, voire plus souvent même, je suis obligé de changer de prénom pour ne pas risquer de trop attiré l'attention. Les gens n'y voient que du feu et ne vivent pas suffisamment longtemps pour se rendre compte de la supercherie. Je m'arrange aussi pour changer régulièrement de continent. Tout un procédé pour vivre le plus tranquillement possible … Même si la tranquillité n'est pas le terme adéquat pour définir ma non-vie. Le jour, je suis enfermé dans des pièces sombres, luttant corps et âme contre mes démons, et la nuit, quand la lune est haute dans le ciel, que la plupart des gens ont rejoint leur lit, c'est la folie qui guide mes pas. Le seul remède à cette aliénation, c'est la musique. Voilà pourquoi, dès que je le peux et aussi souvent que possible, je joue.

Et ce soir, comme de nombreux autres, c'est dans un bar. Celui-ci je n'y suis encore jamais allé. J'attends que le soleil décline et m'y rend, vêtu d'une chemise blanche aux manches amples, négligemment rentré dans un pantalon en toile noire. Avec mes longs cheveux noirs, mon regard de la même couleur et le teint pâle, mon entrée est remarquée. Mais je n'y prête pas attention. L'habitude … Je me présente au gérant du bar, dans un serrage de main qui fait teinter les nombreuses bagues que je porte. Celui-ci me sourit, bien que bégayant devant mon air froid et autoritaire. Je ne suis pas ici pour faire des courbettes et déjà mon regard ne voit que le magnifique piano trônant au fond de la salle. Un téléphone sonne, ce qui me fait reposer le regard sur le gérant. Il s'excuse et prend congé,m'assurant malgré tout qu'un serveur viendrait pour m'offrir à boire. Je n'ai pas le temps de lui dire que ça ne sera pas nécessaire, de juste me dire quand je devrais jouer, mais il est déjà parti, me laissant là. Je lâche un soupire, et m'assieds sur un tabouret, accoudé au bar faisant rouler la chevalière que je portais au majeur autour de mon doigt. Je n'ai pas de temps à perdre avec tout ça. Je veux juste jouer avant que la folie ne m'emporte. Mes sens de vampire me permettent d'entendre les jeunes femmes glousser, les hommes vanter leurs mérites et de sentir cette odeur étouffante de cigare.


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
PéchésPéchés
avatar
Angel L.Crow
Date d'inscription : 08/02/2015
Messages : 316

MessageSujet: Re: Préambule | Angel   Jeu 12 Nov - 20:31


Feat Sasha & Gabriel
Préambule
Je travaillais ce soir, et je dois dire que pour moi, ça n’avait rien de déplaisant. D’une part, j’aimais mon emploi. Plutôt sociable, étant donné que je passais mon temps à aller de table en table, à sourire au gens, qui bien souvent me le rendait… Griffin disait que j’avais le don de transmettre ma bonne humeur. Et… C’était un sacré compliment… même si j’avais tendance à penser que mon meilleur ami n’était pas des plus objectifs. Mais si mes bonnes ondes agissaient sur lui, alors je me faisais un plaisir de les lui transmettre chaque fois que nos services se chevauchaient, et même à l’extérieur, quand il nous était offert de passer un peu de temps ensemble hors du fourmillement du club.
Ce soir était un grand soir, et mon excitation d’artiste passionné, de fervent admirateur était à son comble. En effet, nous avions été avisés de la venue d’un grand musicien. Un pianiste. Cette simple idée me faisait trépigner depuis quelques jours… Bien qu’évidemment, je sois conscient qu’une fois devant lui, si l’occasion se présentait, je sois tenu d’être irréprochable, et de ne pas faire preuve d’une attitude déplacée.

J’avais pris mon service, bien à l’heure. Tout était réglé au millimètre. Comme d’habitude. C’était une question de respect, selon moi d’avoir un minimum de conscience professionnelle. J’étais encore dans le vestiaire pour une dernière vérification de mon matériel, quand le gérant du bar vint me trouver, l’air un peu affolé… Y avait-il déjà un problème avec le programme ? Je ne pus m’empêcher de froncer les sourcils.

« Gabriel… Il est arrivé… Je compte sur toi pour lui faire une bonne impression. Il doit commencer dans quelques minutes. Pas de paroles superflues, mais sois avenant… Tu sais le faire, alors vas-y. »

Mon cœur se mis à battre plus fort… Sans doute parce que le Patron m’avais transmis son stress… Mais je tâcherais de ne pas faire de faux pas. En remontant, je vis un homme accoudé au comptoir ; l’air sévère… Mais… Il dégageait quelque chose qui me fit aussitôt penser à l’image que l’on se fait souvent du poète gothique maudit… L’un de ses sombres artistes meurtris… Je m’appliquai à ne pas le dévisager en prenant place derrière le bar, et arborai un sourire chaleureux.

« Bonsoir et bienvenue monsieur Ingstat. Puis-je vous proposer quelque chose en attendant que s’écoulent les dernières minutes qui précèdent votre représentation, que nous attendons tous ? »

J’étais certain que mon regard s’était illuminé d’admiration à mesure que je parlais… Devais-je craindre qu’il s’en offusque ? Il me semblait bien que les artistes se réjouissaient toujours que leur travail soit visiblement apprécié… J’espérais que le pianiste ne ferait pas exception…

© PRIDE SUR EPICODE

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Sasha Winkler
Date d'inscription : 08/11/2015
Messages : 99

MessageSujet: Re: Préambule | Angel   Ven 13 Nov - 19:17

Mon regard était rivé sur le plateau du bar, scrutant le bois légèrement écorché, nullement observable avec un œil humain, faisant machinalement tourner un anneau d'argent autour de mon majeur. J'entendis quelqu'un s'approcher de l'autre côté du bar. Je m'apprêtais à décliner son offre avant même qu'il ne la formule, mais qui sait pourquoi je lève d'abord le regard. Je découvre ainsi un jeune serveur, humain à en juger par les battements rapides de son cœur. Stress ? Presque imperceptiblement, un léger sourire vient étirer le coin de mes lèvres. J'écoute chacun de ses mots. Quel jeune homme poli, pensais-je. Il n'est pas comme la majorité de ses semblables, les mots dans sa bouche ne sont pas qu'un enchaînement de son sans saveur … J'en apprécie la musicalité, les vibrations, le regardant droit dans les yeux. Il a au moins la qualité d'attiser une certaine forme de curiosité en moi. Je me tourne donc davantage de manière à lui faire réellement face, lâchant l'anneau d'argent et observe les nombreuses bouteilles présentes dans son dos, le regard glissant sur chacune d'entre elles avant de se reposer sur le jeune homme aux yeux sombres. L'alcool pouvant être un bon alternatif au sang, ou du moins épancher la soif le temps d'un instant, celui qui pulsait dans les veines du serveur semblait des plus appétissants.

-Je prendrais un verre de votre meilleur vin rouge. Lui demandais-je d'une voix basse, vibrante.

Je lui laisse ainsi le plaisir de choisir quelle bouteille il juge être la meilleure. Je sais pertinemment que tout dépend des goûts de chacun et que si l'un trouve un vin excellent, l'autre pourrait y trouver un arôme qui ne lui convient pas. Mais je suis curieux de voir qu'est ce qu'il choisira. Quelque part, j'aurai l'impression que cette robe rouge n'est autre que son délicat liquide vital … à défaut de pouvoir y goûter. Je le gratifie d'un sourire plus franc, malgré un regard toujours sombre et rapidement, celui-ci se porte à nouveau vers le piano du fond de la pièce. Je le regarde comme on observe une femme, intensément, appréciant ses courbes et n'attendant qu'une chose, pouvoir y toucher.

-C'est une magnifique pièce que vous avez là … dis-je plus bas, le regard toujours rivé sur le magnifique instrument.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
PéchésPéchés
avatar
Angel L.Crow
Date d'inscription : 08/02/2015
Messages : 316

MessageSujet: Re: Préambule | Angel   Dim 15 Nov - 20:38


Feat Sasha & Gabriel
Préambule
J’aurais juré que l’expression de mon client s’était adoucie… Mais l’expression de mon client demeurait trop froide malgré son léger sourire pour que je puisse dire qu’elle se faisait avenante. Toutefois, mon cœur s’apaisa un peu… Le musicien avait cessé de faire remuer sa chevalière… Geste crispé souvent signe d’agacement. Mais peut-être… Peut-être faisait-il un effort certain pour ne pas se montrer désagréable envers moi ? Je me posais indéniablement trop de questions… Il répondit d’ailleurs à celle que je lui avais posée, en me demandant un verre de vin rouge. Je n’étais pas expert en la matière, étant donné que j’en consommais très peu. Mais je n’étais pas sans savoir que le vin français était renommé dans le monde entier pour sa variété et ses arômes combinés d’une main de maitre. Je hochai donc la tête.

« J’ai ce qu’il vous faut ! » Affirmai-je en me dirigeant vers la réserve, accessible par une petite porte située dans un petit renfoncement à droite du comptoir.

Je ne tardai pas à ramener une bouteille de « Château de la Mingerie » Un vin de Bordeaux, soyeux et fruité issu d'une cuvée dite "prestige". Je lui présentai donc ma trouvaille, mon sourire toujours aux lèvres

« Le connaissez-vous ? »

Afin de lui laisser le temps de détailler l’étiquette du vin, je sortis un verre à pied, et de quoi ouvrir la bouteille, puis versai un peu de son contenu dans le fond du verre pour lui laisser le soin de juger si la boisson était à son goût.
Je ne fus pas surpris que dans l’intervalle, l’attention du pianiste ce soit portée sur l’instrument qui trônait sur la petite estrade. Inconsciemment, mon regard se tourna vers le piano.

« En effet, c’est une vraie œuvre d’art. Et selon moi, son timbre vaut bien la peine de ne pas le condamner au silence… Il pourra vous considérer comme son libérateur… Voilà quelque temps qu’il n’a pas eu l’occasion de faire entendre sa voix. »

J’étais visiblement bien plus à l’aise pour parler de musique que de vin… Et c’était bien ma veine, puisque l’homme qui me faisait face  était un mélomane, et non un œnologue. Même si je savais associer les saveurs des cocktails, guider les gens dans leurs choix, et magner le shaker avec adresse, ce n’était pas en l’alcool que résidait ma passion. Moi, ce que j’aimais dans la vie, c’était toucher le cœur des gens…

© PRIDE SUR EPICODE

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Sasha Winkler
Date d'inscription : 08/11/2015
Messages : 99

MessageSujet: Re: Préambule | Angel   Mer 18 Nov - 13:05

«Aren't you something to admire'Cause your shine is something like a mirror And I can't help but notice, you reflect in this heart of
mine If you ever feel alone and the glare makes me hard to find
Just know that I'm always parallel on the other side»
Préambule


Laisser le choix du vin au jeune serveur était une manière indirecte de le mettre au défi. Nombreux sont ceux qui cherchent à se mettre en valeur sans en valoir réellement la peine. Ils se contentent de parader sans réelle contenance. Mais le jeune homme mène la route et ne se laisse pas impressionner. Il semble même plutôt à l'aise à en juger par les battements de son cœur qui ont retrouvé un rythme plus calme. Patient, je le laisse aller chercher sa bouteille et glisse mon regard sur celle-ci et un sourire ironique étire le bord de mes lèvres en voyant sa provenance. La France, encore elle. A sa question je hoche la tête. Il était rare que je me montre particulièrement bavard, excepté quand la conversation en vaut réellement la peine. Cela peut rapidement me montrer prétentieux. Je ne suis juste pas le genre de personne à parler pour rien dire, ou à évoquer mes souvenirs. Ceux-ci sont encore trop difficilement scellés pour que je n'ose en évoquer ne serait-ce qu'une bride, qu'un murmure …

Je le laisse me servir, ne portant aucune attention à ses gestes. Il me sort de mes pensées quand il me répond et attire mon regard quand je me rends compte des mots qu'il emploie. Je le dévisage un instant, toujours silencieux. Intrigué. Sans détacher mon regard, je porte le ballon de vin à mes lèvres, savourant un bref instant l'arôme fruité qui s'en dégage puis trempe mes lèvres dans le liquide. Ma tête se meut dans un léger hochement de tête, signe qu'il pouvait remplir davantage le verre, le déposant face à lui, entre nous deux. Encore quelques secondes se passent avant que je ne me décide à renchérir sur ses paroles précédentes qui continuaient de résonner dans mon esprit.

-Cela serait un crime effectivement d'empêcher un tel joyaux de s'exprimer. Dis-je d'une voix toujours aussi posée et mesurée, un tantinet charmeuse.

Déposant mes coudes sur le plateau du bar, bras croisés, je penche très légèrement le buste en avant comme pour diminuer la distance qui me séparait du jeune serveur, le regard déjà plus expressif. Je ne peux m'empêcher d'associer mes paroles, toute comme les siennes, à l'homme qui se tient face à moi. Il brillait d'une lueur qui semblait comme retenue, ensevelie sous des choses auxquelles je n'avais pas l'accès.

-Ne le faisons pas attendre plus longtemps alors … dis-je plus bas, avant d'enfin quitter son regard et me diriger, mon verre de vin rouge à la main, jusqu'à la petite estrade.

Je n'avais pas attendu qu'on me donne la permission d'y accéder. Je ne suis pas là pour autre chose que pour jouer. Déposant mon verre sur le dessus de l'instrument, je m'installe sur la banquette, sans un bruit. Il était de coutume de dire quelques mots à son public, se présenter, s'introduire … je me dérobe à cette habitude inutile. Je me contente de faire glisser silencieusement la pulpe de mes longs doigts sur chacune des notes, comme pour saluer ce compagnon de soirée, l'apprivoiser. Ma deuxième main se joint au tout et enfin, les premières notes résonnent dans le bar. Quelques voix s'évanouissent, d'autres se font plus discrètes. Moi, je m'en fiche. Je m'enferme dans cette bulle d'abandon.


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
PéchésPéchés
avatar
Angel L.Crow
Date d'inscription : 08/02/2015
Messages : 316

MessageSujet: Re: Préambule | Angel   Mar 24 Nov - 12:19


Feat Sasha & Gabriel
Préambule
On ne pouvait pas dire que je m’attendais à ce que le compositeur ne m’accorde ne réelle attention. Non pas que je me sente insignifiant ici. Je savais que j’étais utile. Et si le patron m’avait désigné pour répondre aux demandes de notre invité d’honneur, c’était bien qu’il me jugeait à la hauteur. Toutefois… Je n’avais pas la prétention de représenter une quelconque exception à ses yeux. Et pour cause, ce fut en silence qu’il me fit part de ses appréciations quant au vin. Et je ne me formalisai en rien quand son attention me préféra l’instrument, ou le reste de la pièce. Je n’étais que le garçon du bar, voué à le servir. Les exigences devaient venir de lui, pas de moi. Je le servis donc, respectueusement, nullement embarrassé par le silence. Un regard peut en dire tellement, pensai-je…

Je n’avais pas pu m’empêcher de dire quelques mots au sujet du piano qui pour moi, comme tous les instruments de musique avait une âme. Et c’est là qu’il se tourna vers moi. Je n’aurais su dire si à cet instant mon cœur avait menacé de s’arrêter, ou si au contraire il  avait tenté de sortir de ma poitrine. Je fus comme hypnotisé par les deux puis sans fond que semblaient être ces prunelles obscures. J’en perdis mes mots alors que sa voix résonnait à mes oreilles comme une mélodie exquise… Peut-être même, le murmure d’une sirène. Un léger frisson me parcourut… Peut-être aurais-je dû le percevoir comme une mise en garde instinctive, mais… Cet homme était tellement… Hors du commun, que je ne pouvais me résoudre à détourner le regard, malgré ma timidité naturelle.

Quand il se détourna de moi, cet étrange charme fut rompu… Je repris mon souffle sans pouvoir m’empêcher de le regarder s’éloigner, et évoluer dans la salle tel un Ange en possession de son royaume. Le comptoir n’était pas très loin de l’estrade. En fait, ils étaient parallèles, séparés par environ cinq mètres. Ainsi j’avais tout à fait les moyens d’apprécier le spectacle sans quitter mon poste, et je n’allais pas m’en priver. J’observais avec attention le moindre geste du musicien, transporté par sa mélodie que personne n’avait osé interrompre alors que l’annonce de la représentation n’avait pas été faite… S’il le fallait, je le ferais moi-même… Au cas où personne d’autre ne juge bon de rendre grâce au nom de Jakob Ingstat…


© PRIDE SUR EPICODE

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Sasha Winkler
Date d'inscription : 08/11/2015
Messages : 99

MessageSujet: Re: Préambule | Angel   Jeu 26 Nov - 6:42

«Aren't you something to admire'Cause your shine is something like a mirror And I can't help but notice, you reflect in this heart of
mine If you ever feel alone and the glare makes me hard to find
Just know that I'm always parallel on the other side»
Préambule




Les styles musicaux traversent les âges et chaque siècle semble voir apparaître de nouveaux genres. Je garde en règle général un style assez classique, emprunt de l'époque qui m'a vu naître. Les compositeurs classiques et romantiques sont mes modèles et bien que le temps me fasse évoluer, je ne peux entièrement me détacher de mes références. Le morceau joué en cet instant présente donc un mélange entre musique classique et blues, style musical très en vogue en ce moment aux États-Unis. Agilement, mes doigts évoluent sur les touches noires et blanches du piano. Je ne porte qu'une vague attention au public, je n'entends que le bruit des pas qui battent en mesure la mélodie jouée, certains maladroitement, d'autres plus justes … Non, à cet instant, je suis ailleurs.

Il y a cette pièce vide, sombre, juste éclairée par les rayons de la lune qui se diffusent par brides de lumière à travers les rideaux volant au gré du vent. Je ne sens pas la brise légère contre ma peau, et mes doigts pianotent infatigablement sur l'instrument. Des ombres traversent la pièce, et je sens une sueur froide glisser le long de ma colonne vertébrale. Mes yeux sont rivés sur mes doigts agités. Je sens Son regard sur moi, je ne veux pas lever le regard et rencontrer ses mèches blonde, ni son regard rouge sang. Je ferme alors les yeux et joue un peu plus fort. Je ferme les yeux pour ne pas qu'on puisse apercevoir le moindre trouble en moi, malgré des traits certainement plus tendus. Mais qui ferait attention à cela ? Je ne suis que le musicien qui apporte une note musicale du bout de ses doigts. Personne ne fait attention aux mimiques du pianistes. Du moins, c'est ce que je pensais.

L'ambiance environnante a changé. Je sais que je suis de retour dans ce bar de Miami. Mais je garde encore les yeux clos. Tous ces regards sur moi … Lesquels sont vrais ? Si j'ouvre à nouveau les yeux, vais-je rencontrer celui qui me fait si peur ? Celui pour lequel je me suis damné, celui pour lequel je suis devenu un monstre ? Sans jamais cesser de jouer, je finis par les rouvrir et c'est sur ce jeune serveur qu'ils se posèrent. C'était la seule accroche que j'avais entre ces murs. Je n'avais beau avoir échangé avec lui que quelques mots, il était pour moi le seul en ces lieux à valoir une certaine importance. J'avais vu la passion en lui, plus qu'en quiconque …


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
PéchésPéchés
avatar
Angel L.Crow
Date d'inscription : 08/02/2015
Messages : 316

MessageSujet: Re: Préambule | Angel   Jeu 3 Déc - 12:13


Feat Sasha & Gabriel
Préambule
Je ne voyais plus que lui… A-vrai-dire, j’aurais donné cher pour pouvoir approcher davantage… Le musicien avait formé dans la pièce, une atmosphère… Une bulle dans laquelle j’aurais aimé me fondre. Tout son être semblait en osmose avec l’instrument qui avait eu l’air de prendre vie sous ses doigts. Tous les jours, je voyais ce piano plongé dans l’ombre… Comme inerte. Ce soir, on aurait dit que l’objet reprenait son souffle.
Ainsi, j’observais la façon dont son corps, ses expressions se calquaient sur la mélodie et son rythme, et bien que plusieurs mètres me séparent de la scène, il me sembla y déceler une certaine tension… J’en vins à me demander dans quel contexte personnel, l’artiste avait composé son morceau... Je n’étais pas musicien… Mais pour avoir étudié un bon nombre littéraires, je savais que le vécu de l’auteur constituait une source d’inspiration majeure.

Je ne vis pas le temps passer. J’aurais pu l’écouter des heures durant…
Sans que je ne m’y attende, son regard se posa de nouveau sur moi. Il était tellement intense que je me sentis couler un peu plus dans cet état d’hypnose, pourtant étonnamment conscient en un sens… Parce que j’étais certain de ne rien perdre de cet instant…
La musique finit par s’arrêter, mais je ne quittai pas la scène des yeux immédiatement. Tout simplement parce que je me sentais bien, je cherchais à retarder le plus possible mon retour à la réalité présente.

Brusquement, quelqu’un s’interposa entre mon rêve éveillé et moi. Je sursautai sans pouvoir retenir un hoquet de surprise. Mon cœur avait raté un battement, mais je me ressaisis en reconnaissant mon double, flanqué d’une bimbo dont le sourire avait autant de substance que celui d’une poupée mannequin.

« Ouhouh… Atterris... » dit-il en sifflant, et en claquant des doigts devant mes yeux.

Je me mordillai la lèvre inférieure, gêné en réalisant à quel point j’avais été distrait, et lui adressai un sourire tristement tendre… Parce que je voyais à son attitude que son sang était lesté de poison… Et que c’était lui. Que chaque moment passé avec lui me paraissait être un cadeau… C’était étrange... Et douloureux… Oui… Une voix au fond de moi c’était déjà rendue à l’évidence, même si je m’efforçais de ne pas y penser continuellement. Mais un jour… Même ce sourire arrogant me serait arraché…

« Bonsoir, Logan… Mademoiselle. Que puis-je pour vous ? »

La fille pouffa bêtement. Elle me faisait l’effet d’une poule… Son regard m’inspirait… Le vide. Le creux. Mais je n’en fis rien. Elle était là, et je devais faire avec.
Mon frère prit l’air très inspiré avant de répondre.

« Fait moi ton cocktail bleu là… Avec le dégradé, tu sais… Et fait vite, j’suis attendu. »

Il se tourna vers son escorte sans un mot. Le fait qu’il ne me donne même pas son nom montrait bien à quel point il se sentait fier de se trouver en sa compagnie…
Oui. Même moi, je connaissais l’ironie dans ce genre de moment. Elle papillonna des yeux avant de finalement glousser pour m’annoncer qu’elle prendrait la même chose que lui, et d’embrasser mon jumeau comme si elle craignait que son vide intérieur ne devienne physique, et qu’elle disparaisse si elle ne s’accrochait pas littéralement à lui. Pauvre être. J’inclinai la tête avant de me retourner pour prendre le nécessaire à la préparation des deux boissons, en des gestes mécaniques, dans le sens où je les avais répétés un nombre incalculable de fois, ainsi, ils restaient précis et fluides, alors que les mélanges prenaient forme sous leurs yeux.
Je soupirai intérieurement en déplorant ma bulle de bien être éclatée trop vite. A cette pensée, je me demandais si notre invité avait déjà quitté la salle, sans pouvoir me laisser distraire à le chercher du regard. Si d’aventure il était parti, alors je savourerais le souvenir de cette courte entrevue, annonce de ce précieux moment de… lâcher-prise… Alors que je n'aurais même pas eu l'occasion d'encourager l'assistance à associer son nom à cette composition exquise...



© PRIDE SUR EPICODE

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Sasha Winkler
Date d'inscription : 08/11/2015
Messages : 99

MessageSujet: Re: Préambule | Angel   Mer 9 Déc - 12:50

«Aren't you something to admire'Cause your shine is something like a mirror And I can't help but notice, you reflect in this heart of
mine If you ever feel alone and the glare makes me hard to find
Just know that I'm always parallel on the other side»
Préambule


Le morceau se termina et quelques maigres applaudissements se font entendre. Si je porte mon regard sur l'assemblée c'est parce que quelqu'un s'est interposé dans mon champ de vision, me bouchant la vue du jeune serveur. Je reste un instant à les observer, et suis frappé par la ressemblance frappante du nouvel arrivant quand j’aperçois enfin son visage. Plus de doute quant à leur lien. Je n'ai jamais eu cette chance, ou alors, je ne suis pas resté suffisamment auprès de mes parents pour savoir si ils avaient eu d'autres enfants. Je me lève doucement, prêt à partir et laisser là cette rencontre imprévue. Sans l'arrivée de son frère, sans doute serais-je retourné au bar, échanger quelques nouveaux mots avec lui, mais je ne souhaitais pas interrompre cet instant. Peut être repasserai-je demain, pensais-je. Mais mon regard se pose à nouveau sur lui. Pourquoi a t-il l'air si triste? Sa mélancolie me touche plus qu'elle ne l'aurait du, comme si j'avais espéré ne jamais voir s'éteindre cette lueur qui avait brillé dans son regard lors de notre conversation.

Que faire …

Au moment où je passe prêt du bar pour rejoindre la sortie, la jeune femme qui accompagnait le frère du serveur recule et me percute. Pour ne pas qu'elle chute, je dépose mes mains sur ses épaules dénudées, ce qui déclenche sur sa peau un violent frisson en raison de ma température corporelle qui ne monte pas bien haut. Elle bafouille quelques excuses et je lui fais comprendre, d'un bref hochement de tête que cela n'est rien.

Je poursuis mon chemin, jusqu'à me retrouver dans la ruelle, face au bar. Il est tard, à cette heure là, les établissements ne vont pas tarder à fermer leurs portes. J'hésite, mais le désir d'en savoir plus sur le jeune innocent est trop forte. Je traverse donc la rue pour allé me poser contre le mur d'en face, chercher un peu plus d'obscurité et j'attends. J'attends que le bar se vide. Je vois passer le jumeau du barman, accompagné de sa bimbo. Et ça n'est que lorsque le patron sort et s'éloigne que je m'avance à nouveau de l'établissement. Lentement, sans brusquerie, j'ouvre à nouveau la porte et la referme derrière moi avant de chercher du regard celui pour qui j'étais revenu.


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
PéchésPéchés
avatar
Angel L.Crow
Date d'inscription : 08/02/2015
Messages : 316

MessageSujet: Re: Préambule | Angel   Ven 11 Déc - 11:16


Feat Sasha & Gabriel
Préambule
Alors justement que je pensais à lui, le pianiste réapparut comme un miracle… Enfin il n’y avait que moi pour le voir comme ça de toute évidence, puisque la poulette de mon frère ne le remarqua même pas, au point de le bousculer en reculant sans porter la moindre attention à l’endroit où elle posait ses pieds. Monsieur Ingstat eu la gentillesse de lui éviter la chute, sans même paraitre offensé par la maladresse. Pour ma part, j’étais agacé. Le respect était une chose primordiale pour moi, et la question n’était même pas de savoir si l’on avait affaire ou non à quelqu’un de renommé. Je serrais les dents. Il fallait que je me calme. La présence de mon frère dans cet état me rendait irritable, et je ne pouvais me permettre le moindre écart. Au moins s’excusa-t-elle… Logan la réprimanda pour la forme. La pauvre fille ne savait plus où se mettre. Je posai le regard sur le musicien qui quittait le bar après avoir donné leurs verres à mes deux clients.

« Merci Gab’ ! Je sors ce soir. M’attends pas. Je rentre demain… Dans la journée. »

Je ne pus m’empêcher de sourire au jeune homme bien que mon cœur se serre… Encore une nuit dehors… Je pourrais donc prendre mon temps pour ranger la salle après le départ des derniers clients. Je savais que mon désarroi arrangeait bien le patron de ce coté là, mais je m’en fichais. Passer la porte et constater malgré l’heure tardive que mon frère n’était pas rentré, et surtout que ça n’inquiétait personne, ça me rendait malade. Mieux valait donc que je m’occupe à des choses constructives plutôt que de ronger mon frein.
Les clients défilaient ce soir. Une femme pris la suite de l’Ange Ténébreux qui avait donné vie au piano. Une femme brune à la chevelure longue qui cascadait jusqu’au bas de son dos. Sa voix était fort mélodieuse, mais pour être honnête, je ne parvins pas à y prêter grande attention. J’étais bien trop occupée, et préoccupé par les évènements qui s’étaient succédé en moins d’une heure. Je ne sortis de mes pensées que lorsque la musique s’arrêta pour laisser place un instant au brouhaha ambiant de la salle. Peu après la jeune femme vint me commander un verre. Je lui souris chaleureusement et ne pus ignorer la douceur de ses traits, illuminés par ses iris aux couleurs d’un ciel d’hiver ensoleillé que ses cheveux sombres ne faisaient que souligner. Elle aurait fait un modèle idéal.
Cette pensée parvint à me rendre le sourire alors que je la servais.

« Avez-vous apprécié la soirée ? » Me demanda-t-elle en souriant.
« Beaucoup ! » Répondis-je sincèrement. « Votre voix est enchanteresse. »

Elle alla d’un petit rire tout à fait charmant, en me remerciant… Peut-être un peu timidement. S’attendait-elle à un autre type de réponse. Je doutais que cela soit possible. Même mon oreille distraite n’avait pu manquer son talent.

« Dans ce cas, je reviendrai jouer ici » Ajouta-t-elle le regard pétillant.

J’étais ravi que mon avis la touche à ce point, et faillis en rougir, surpris qu’elle y accorde une quelconque importance.

« Sans doute serai-je là » Dis-je après un temps d’hésitation. Peut-être n’attendait-elle pas de réplique de ma part…

J’étais à deux doigts de perdre mes moyens… Elle me fit un clin d’œil, et s’éclipsa rapidement. C’était tant mieux pour mon cœur qui paraissait aussi rapide que le battement d’ailes d’un papillon.

Je pus reprendre mon souffle après son départ. Les clients commençaient massivement à partir. Il fallait dire que la nuit était bien avancée. J’entrepris donc de nettoyer et ranger le comptoir et le divers matériel nécessaire au bar avant de passer à l’ordonnement de la salle.
J’étais occupé à nettoyer une table quand la porte s’ouvrit de nouveau derrière moi. Je tournai vivement la tête en direction de celle-ci pour voir qui pouvait bien vouloir entrer, si peu avant la fermeture.
Lui… L’Ange venait d’entrer, et il cherchait quelque chose. Alors que je me trouvais dans un coin de la grande pièce, je fis quelques pas vers lui en souriant, prêt à répondre à ses attentes. J’osais à peine croire qu’il soit bel et bien revenu sur ses pas.

« Puis-je faire quelque chose pour vous, monsieur Ingstat ? » Demandais-je, moi-même surpris par la couleur qu’avait retrouvée ma voix.




© PRIDE SUR EPICODE

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Sasha Winkler
Date d'inscription : 08/11/2015
Messages : 99

MessageSujet: Re: Préambule | Angel   Jeu 17 Déc - 16:39

Le bar était désormais silencieux, vide, à l'exception de ce jeune serveur et moi. Pourquoi suis-je entré? Pourquoi m'attarder autant avec un inconnu, dans un bar dans lequel je ne reviendrai sans doute jamais. Des amateurs de musique j'en ai rencontré un certain nombre de vrais connaisseurs comme de nombreux imposteurs. Chez ce jeune humain, en plus d'une connaissance et d'un intérêt naturel, il y avait une lueur, un soupçon de je ne sais quoi qui m'a poussé à revenir. Pour faire quoi ... ? Ce qu'il voudrait. Et puis, il y avait aussi ce sang, jeune et pure qui faisait battre son coeur. Un précieux liquide dans lequel j'aimerai tremper mes lèvres, moi que l'innocence a quitté depuis longtemps. Je voulais entrevoir sa pureté. Pas le lui voler. Non. Pas lui. Il a encore pleins de choses à accomplir, je le sens.

Je retrouve sa voix en même temps que son visage. Il semble déjà plus serein que lorsque je suis parti. Je me rapproche d'une allure lente. Avec lui, je sais que je ne montrerai jamais agressif ou menaçant. Bien que ces deux facettes m'animent la plupart du temps, là je n'ai aucune raison pour agir ainsi. Il est tout de même rare que je m'attarde autant. Mais je ne suis certainement pas d'humeur à comprendre le pourquoi du comment.

Je le rejoins et me place face à lui, plus proche que ce que l'usage voudrait. Voila longtemps que je les ai perdu, les règles d'usage. Ou du moins que je ne m'y attache plus. Je suis donc très proche de lui. Il était largement à porté de bras. Toujours avec de lents gestes, je lève la main pour faire glisser mes doigts contre sa joue, en un effleurement à peine perceptible, mon regard plongé dans le sien.

- Je ne pouvais partir sans chercher à revoir cette lueur dans votre regard... Dis je à voix basse.

Je parlais de cette lueur quand nous parlions musique, et quand il m'avait écouté jouer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
PéchésPéchés
avatar
Angel L.Crow
Date d'inscription : 08/02/2015
Messages : 316

MessageSujet: Re: Préambule | Angel   Lun 28 Déc - 5:45


Feat Sasha & Gabriel
Préambule
Je laissai approcher le compositeur, mon regard posé sur lui en attendant sa réponse… Peut-être que… Pour qu’il s’approche autant, la demande qu’il avait à me faire était des plus personnelles ? Mais… Le bar était vide. Personne ne pourrait nous voir, ni l’entendre. Lui qui s’était montré plutôt distant et énigmatique avait l’air d’avoir changé d’humeur… Ou bien… Peut-être s’imposait-il une certaine attitude en présence de la foule pour ne pas être importuné par n’importe qui à longueur de temps pour avoir paru trop accessible…
Une foule de questions auxquelles lui seul pouvait répondre me passait par la tête, mais mon sourire ne quittait pas mon visage. J’étais ravi de me dire que je pourrais lui dire au revoir plus convenablement que tout à l’heure. Je n’avais toujours pas bougé quand il s’arrêta devant moi, plus prêt que je l’avais imaginé.  
Malgré cette proximité surprenante, je ne reculai pas, attendant toujours qu’il me dise ce pourquoi il était revenu sur ses pas. Mon cœur en suspens, redevenu instinctivement un peu plus rapide, accéléra davantage encore quand ses doigts frôlèrent ma joue. Sa peau fraiche me soutira des frissons, alors que le rouge me montait aux joues. Je ne m’étais pas attendu à ce qu’il cherche le contact. Surtout que… Celui-ci, me semblait-t-il n’avait rien de formel. Je faillis détourner le regard, mais il évoqua… « Cette lueur » qui l’habitait. Aussi, je pris sur moi pour continuer à le regarder, mais me mordit nerveusement la lèvre.

« Je regrettais moi aussi de ne pas avoir pu vous saluer… Avant que vous ne partiez… Mais… Vous me faites bien trop d’honneur… »

Ma voix était timide. Hésitante. Autant que mon attitude. Je ne savais plus quoi faire. Que voulait-il vraiment ? Devais-je de nouveau lui proposer quelque chose à boire, et faire ce que je faisais toujours ici, pour mettre de la distance entre nous pour lui témoigner le respect qu’il était en droit d’attendre ? Ou bien autre chose… Mais quoi ? Griffin n’était pas là pour m’éclairer.
Sans m’en rendre compte j’avais détourné les yeux. Je m’en aperçus en les reportant sur le Mystère fascinant qui me faisait face, espérant trouver en lui, quelque chose qui me mettrait sur la voie… Car là, je me trouvais au milieu du brouillard.




© PRIDE SUR EPICODE

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Sasha Winkler
Date d'inscription : 08/11/2015
Messages : 99

MessageSujet: Re: Préambule | Angel   Dim 10 Jan - 9:37

Un sourire fin éclaire mon visage aux mots du jeune homme alors qu'un très léger rire, presque un soupire, s'échappe d'entre mes lèvres. Pas moqueur du tout, je suis juste intrigué et touché par autant de timidité et de respect à mon égard. Généralement, je respect que je peux imposer n'est incité que par une certaine forme de crainte. Face à un homme aussi froid et secret que moi, l'attitude adoptée est souvent régie par une crainte de déclencher quelque chose qu'ils ne sauraient contrôler. Peu ne m'en fasse, je ne cherche pas à me montrer avenant et courtois …

-Allons … je suis sûr que vous êtes le seul à avoir réellement porté une importance à ce que j'ai joué tout à l'heure. Alors si il y a bien quelqu'un qui fait honneur ici, c'est vous.

Ne voulant pas le troubler davantage, je retire ma main mais garde pour le moment la même proximité avec lui, bien que je ne chercherai pas à me rapprocher davantage si il recule de lui même. J'ai conscience que mon attitude est déplacée, et que je ne devrais pas me mêler de sa vie. Après tout, je n'aurai sans doute rien de bon à lui apporter. Mais c'était plus fort que moi. J'avais ce désir irrépressible de profiter de cette innocence, de cette humanité dont on m'avait privé il y a déjà trop longtemps et qui battait frénétiquement dans la poitrine de ce jeune serveur. Que quelques instants me soient accordés avant que je ne retourne à ma sombre existence …
Ma musique lui avait parlé, je l'avais vu dans ses yeux quand nos regards se sont croisés. Je voulais encore voir ce regard là. C'est sans doute le genre de personne pour qui je pourrais jouer des heures durant sans jamais me lasser.

D'ailleurs … Mon regard ne l'avait toujours pas quitté, et délicatement j'attrape sa main d'une tiédeur caractéristiquement humaine pour l'entraîner jusqu'au grand piano sur lequel j'avais joué un peu plus tôt. Je pousse le long tabouret pour pouvoir m'y asseoir et entraîne le jeune brun à mes côtés. Beaucoup auraient trouvé mon comportement intrusif, déplacé … Pour moi, une telle pensée ne m'atteignait même plus à cet instant. Je sentais parfaitement qu'il se passait quelque chose de particulier, quelque chose d'encore indéchiffrable. Et si ça le dérangeait, il m'aurait sans aucun doute signifié que le bar allait fermé et m'aurait clairement fait comprendre que j'étais de trop. Je me laisse donc porté par le moment. Mes longs doigts se déposent sur les touches immaculées de l'instrument, improvisant une légère mélodie, plus personnelle – celle-ci étant d'un genre totalement différent de celui utilisé tout à l'heure – alors que je continue d'observer le jeune homme du coin de l’œil.

-Dites moi ce que vous en avez pensé, je vous en prie … Murmurais-je d'une voix basse, attendant réellement son appréciation quant à ce que j'avais joué tout à l'heure.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
PéchésPéchés
avatar
Angel L.Crow
Date d'inscription : 08/02/2015
Messages : 316

MessageSujet: Re: Préambule | Angel   Dim 24 Jan - 4:57


Feat Sasha & Gabriel
Préambule
Il reprit la parole, apparemment toujours sûr de lui… Tellement plus que moi… Mais il sourit. Et susciter une telle expression sur des traits aussi sombres produisaient un effet, un contraste incroyable à couper le souffle. D’ailleurs, je crus bien que c’était ce qui allait se produire quand ses mots résonnèrent à mes oreilles. Mes joues s’embrasèrent plus violemment que jamais encore elles ne l’avaient fait, et mon cœur se manifesta lui aussi par une cadence plus soutenue. Moi ? Lui faire honneur ? Même si c’était mon but, l’entendre le dire donnait une tout autre dimension à la chose.

Ses doigts quittèrent ma joue. Mon palpitant parut vouloir se calmer, mais d’une façon que je ne parvenais ni à expliquer, ni à décrire, j’espérais qu’il ne s’éloigne pas tout de suite…  Même si je ne savais pas quoi répondre… Pourvue que mon silence ne soit pas pris pour autre chose que de l’intimidation… J’aurais été sans doute bien en difficulté quant à savoir comment retarder le moment où il prendrait de nouveau le chemin de la sortie. Mais mes doutes s’envolèrent quand sa main vint chercher la mienne pour me guider vers le piano. Un frisson me parcourut le corps entier au contact plus franc de sa peau froide contre ma paume, mais je n’avais pas opposé la moindre résistance. Une petite voix se demandant au creux de mon esprit si la scène qu’il me semblait se dérouler en ce moment n’était pas que pur fantasme… Ceci dit, si elle l’était, je n’aurais voulu me réveiller pour rien au monde. Je suivis donc le compositeur, et m’assis près de lui sens oser trop empiéter sur son espace de peur de le gêner dans ses mouvements, réalisant à peine qu’il allait jouer encore… Avec moi pour seul public.

J’observais avec une admiration sans limite ses doigts évoluer sur les touches en une danse qui avait tout l’air d’être naturelle. Comme si cette danse harmonieuse et en un sens presque intime et sensuelle allait de soi. En effet… Le musicien semblait être en osmose parfaite avec l’instrument. La mélodie qu’ils produisaient ensemble étaient bien moins…Poignante… Dans le sens où elle ne paraissait pas refléter une douleur contrairement à l’autre. Tout comme les traits de monsieur Ingstat d’ailleurs, et les gestes de ce dernier qui étaient visiblement moi tendus.
La légèreté dégagée par le morceau alla jusqu’à dessiner  un sourire sur mes lèvres. J’avais bien eu besoin moi aussi d’un moment qui saurait contrer la peine qui pesait sur moi sans relâche depuis que mon Autre s’adonnait aux joies des frasques illicites.

Le silence revint petit à petit, après que la dernière note se soit élevée dans la salle à présent vide de toute présence autre que la nôtre. Il attendait de moi que je donne mon avis…

« Vous avez moins mal, maintenant… » Lui répondis-je sans même avoir vraiment conscience que les mots avaient franchi mes lèvres « Tout comme moi. » Pensai-je sans le dire cette fois.

Le regard brillant d’émotion j’aurais voulu dire à cet Ange à quel point je lui étais reconnaissant d’avoir partagé avec moi un tel moment.

« Il me semble que cette note positive ne fait que rendre cette nuit plus idyllique encore… Je… C’est incroyable… »

Je n'osais plus croiser son regard... Sans nul doute à cause de la timidité qui me caractérisait... Mais pour sûr, il resterait gravé dans ma mémoire.




© PRIDE SUR EPICODE

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Sasha Winkler
Date d'inscription : 08/11/2015
Messages : 99

MessageSujet: Re: Préambule | Angel   Dim 31 Jan - 9:09

«Aren't you something to admire'Cause your shine is something like a mirror And I can't help but notice, you reflect in this heart of
mine If you ever feel alone and the glare makes me hard to find
Just know that I'm always parallel on the other side»
Préambule


Les mots de l'Innocence me laissent littéralement sans voix. « Vous avez moins mal maintenant » … Alors il savait … Se pouvait-il qu'il ait vu la douleur qui m'avait traversé lors de l'exécution de mon premier morceau ? Visiblement, c'était le cas. Sinon pourquoi aurait-il prononcé de tels mots. Suite à ça je me sens déjà moins sûr de moi, je me sens plus … pudique face à cette souffrance dévoilée au grand jour. Mes doigts – toujours sur les touches du piano – se raidissent. Je n'arrive même plus à le regarder l'espace de quelques secondes, et quand enfin je reporte mes yeux sur lui, c'est son regard qui est baissé. Je me mordille la lèvre, plus nerveux. C'est troublant d'être autant déstabilisé par les mots de quelqu'un qui ne vous connaît pas et qui pourtant a su lire dans votre regard toute la souffrance qui pèse sur vos épaules, chose que je n'ai laissé entrevoir qu'à de rares personnes en ce monde, encore vivantes j'entends.

J'observais ce jeune homme qui ne me regardait pas avec l'impression de plus en plus forte que je ne m'étais pas trompé sur son sujet. Il avait tellement à offrir que je m'en retrouvais presque jaloux de ne pas faire parti de sa vie. Mais ça ne serait pas bénéfique pour lui. Ca ne l'est pour personne d'ailleurs. Et je ne veux pas briser son innocence.
Je me concentre sur les battements de son cœur, laissant le silence planer autour de nous. J'avais cette envie irrépressible de l'attirer contre moi, de retrouver son regard …

-Je suis d'accord. Et … Nous pouvons la poursuivre encore un petit peu si vous le désirez …

Lentement, une de mes mains glisse contre sa hanche pour l'attirer un peu plus proche de moi.

-Laissez vous faire … murmurais-je pour ne pas qu'il prenne peur.

Un léger sourire au coin des lèvres, j'attrape sa main gauche avec ma main droite, le jeune homme étant assis à ma droite. Ma main était en dessous de la sienne – comme un tuteur – et je les guide toutes deux au dessus des touches du piano pour recommencer à jouer, avec le contact de sa main cette fois.


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
PéchésPéchés
avatar
Angel L.Crow
Date d'inscription : 08/02/2015
Messages : 316

MessageSujet: Re: Préambule | Angel   Dim 21 Fév - 12:04


Feat Sasha & Gabriel
Préambule
Son silence me fit presque craindre d’avoir dit quelque chose de mal… Je faillis m’excuser, quand il m’attira davantage à lui. Mon sourire réapparut. Je ne lui opposai aucune résistance tant les évènements prenaient une tournure merveilleusement inattendue… Si j’avais imaginé un jour passer un tel moment privilégié avec un artiste de l’envergure de celui qui se trouvait là… Seul avec moi. Mettre des mots sur ces pensées, même sans les prononcer empourpra un peu plus mes joues, mais je me laissai guider par ses mains expertes, concentré sur ses gestes à l’aide de tous mes sens.

Le musicien semblait avoir si froid que je devais trouver un moyen de l’aider à se réchauffer… Je lui apporterais quelque chose de chaud à boire… Mais… J’aurais eu tors d’interrompre un moment pareil, non ?
Sans y réfléchir vraiment je me rapprochais toujours plus de lui jusqu’à me retrouver presque sur ses genoux… Sans doute que si j’avais du calculer mes actes, ma timidité m’aurait arrêté dans mon élan… Mais… Cette musique… Cette passion semblait s’engouffrer en moi par tous les pores de ma peau… Et la source de tout cela… C’était lui. Il méritait bien que je partage un peu de cette chaleur qui paraissait atrocement lui manquer…



© PRIDE SUR EPICODE

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Sasha Winkler
Date d'inscription : 08/11/2015
Messages : 99

MessageSujet: Re: Préambule | Angel   Ven 26 Fév - 14:24

«Aren't you something to admire'Cause your shine is something like a mirror And I can't help but notice, you reflect in this heart of
mine If you ever feel alone and the glare makes me hard to find
Just know that I'm always parallel on the other side»
Préambule


Je n'aurai pas pu espérer mieux qu'une telle réaction de la part du jeune serveur dont j'ignore toujours le prénom. Moi qui m'attendais à ce qu'il se raidisse suite à un tel rapprochement, qu'il retire même sa main, le voilà plus proche que jamais. Il est là, contre moi, presque sûr moi. Je peux sentir sa chaleur, son parfum … à tel point que j'ai presque du mal à me concentrer sur le morceau que nous jouons, moi guidant sa main sur le clavier. C'était totalement surréel, et avoir une telle pensée en étant nous même un être surnaturel … Un soupire de bien être m'échappe.

Positionné comme nous le sommes, je me penche davantage au dessus de son épaule, continuant ainsi de suivre du regard le mouvement de nos mains. Son cou était si proche … Baissant le regard, je pouvais imaginer les frissons que réveilleraient le contact de mes lèvres, ou même de mon souffle. Je pouvais aussi ressentir les battements de son cœur, tout contre ma peau … Au final, je suis si proche de son cou que mon souffle s'écrase dessus. C'est trop tard, je ne peux plus reculer. Mes lèvres en viennent même à effleurer cette peau aussi fine que délicate, et intérieurement un lourd combat débute. Je sens mes canines forcer. J'ai envie de le mordre, j'ai envie de goûter son sang. Mais je n'ai pas envie de l'effrayer. Alors je me retiens, je me contente de déposer un léger baiser contre sa gorge, puis deux ... la mélodie jouée par nos deux mains liées ayant perceptiblement ralentie.


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
PéchésPéchés
avatar
Angel L.Crow
Date d'inscription : 08/02/2015
Messages : 316

MessageSujet: Re: Préambule | Angel   Lun 14 Mar - 18:47

Préambule



Je rêvais... Et priais pour ne pas me réveiller... Le pianiste se rapprochais lui aussi, appréciant sans doute la frêle chaleur qui émanait de moi. Je souris, flottant toujours au gré de la mélodie. Le pianiste continuais à bouger contre moi... Je me demandai alors si finalement je n'entravais pas ses mouvements.
Je m'apprêtais à formuler mon interrogation, quand je sentis son souffle, tel une brise hivernale contre la peau plutôt tiède. de ma  gorge. Cette sensation créa une vague de frissons qui déferla tout le long de mon dos. Mon cœur cogna plus fort... Mais je n'eus pas le temps de déterminer si c'était un bon ou un mauvais signe que les lèvres de l'Ange Obscur atteignirent ma gorge ... C'est à ce moment là seulement que je compris.. Pourquoi cette peau froide... Pourquoi cette aura sombre .. Oui je connaissais l'existence des vampires... Mais n'avais étrangement jamais eu conscience que je pouvais avoir affaire à l'un d'eux... Jusqu' à maintenant ... Mes mains se figèrent brusquement tandis que mon palpitant s'affolait. Une erreur de proie très. certainement .. Mais la seule voix de ma Raison me répétait que j'étais piégé... Et pour cause:  seul dans son étreinte, en lieu clos... Je ne serais jamais en mesure de sauver ma peau. Etait-ce cela qu'il avait attendu en s'attardant ici? Que ma naïveté ait raison de moi? Cette dernière m'avait deja valu des déboires .. Mais jamais aussi... Radicaux. Je n'osais même pas me retourner comme si je craignais que son visage que j'avais trouvé si gracieux revêtent à cet instant les traits de la Mort..


"Monsieur Ingstat... Je..." Tentai-je d'une voix à peine audible sans savoir comment achever ma phrase...

Inutile d'implorer, pensai-je. S'il me voulait, il m'aurait... Ne me restait plus qu'à espérer. qu'il ne soit pas trop cruel...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Sasha Winkler
Date d'inscription : 08/11/2015
Messages : 99

MessageSujet: Re: Préambule | Angel   Jeu 14 Avr - 14:51

«Aren't you something to admire'Cause your shine is something like a mirror And I can't help but notice, you reflect in this heart of
mine If you ever feel alone and the glare makes me hard to find
Just know that I'm always parallel on the other side»
Préambule


Normalement, c'est à ce moment là, lorsqu'il se fige, que son cœur se met à cogner plus fort, qu'il commence à comprendre quel sort l'attend que j'échappe un léger et sournois ricanement, tandis que mes crocs viennent percer cette peau fine, ne lui laissant d'autre choix que subir ce baiser sanglant. Bloody kiss … Mais pourtant je n'en fais rien. Je ressens même, au fond de mon être mort, une pointe de culpabilité aux vues de mon comportement, emporté par cette vague de douceur, d'innocence ... Je me raidis un petit peu alors que je me décroche de son contact, à contre cœur certes, mais je ne veux pas le brusquer davantage. Pourtant je reste assis à ses côtés, je ne peux me résoudre au fait d'abandonner tout contact. Nos mains quant à elles sont en suspens dans le vide alors que la musique s'est arrêtée, nos deux mains planant au dessus des touches, suspendues, seul contact restant de cette étreinte devenue d'un coup plus pesante. Étrange paradoxe quand rien de réel ne pèse sur ce contact, juste le poids d'une nouvelle culpabilité … si peu souvent ressentie.

Finalement, après de longues secondes, sans aucune brusquerie, ma main se retourne pour soutenir la sienne dans le plat de ma paume, mes doigts ne se refermant cependant pas autour de celle du jeune serveur, lui laissant ainsi l'opportunité de fuir ce contact ou non.

-Pardonnez moi … murmurais-je. Je ne voulais pas vous faire peur …

Je ne le regardais plus. Même si je convoitais son sang, je ne voulais pas le prendre de force … et encore moins l'effrayer.


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
PéchésPéchés
avatar
Angel L.Crow
Date d'inscription : 08/02/2015
Messages : 316

MessageSujet: Re: Préambule | Angel   Lun 16 Mai - 19:08

Ce frisson... Je m'y accrochais presque aussi fort qu'il me faisait peur... Je m'attendais à ressentir cette brûlure fatalement sensuelle décrite par Theophile Gauthier ou Baudelaire... De ces sensations qui brouillent l'esprit et les sens.

Le moins qu'on pouvait dire, c'était que le vampire contre lequel je me trouvais presque lové, n'avait rien des figures monstrueuses parfois décrites dans certains romans et textes sacrés, voire même dépeints sur certaines toiles.... Non... Sa magnificence était telle, que malgré mon souffle court et ma main trembla nte au creux de sa paume je ne pouvais détacher mon regard de lui.

Je restai donc là, medusé plusieurs secondes avant de pouvoir repondre la première chose à peu près construite qui me traversa l'esprit:

"Mais... Que voulez-vous alors?" L'interrogeai-je sincèrement malgré ma voix presque dépourvue de timbre.

Que pouvait bien vouloir de moi un être des Ténèbres si ce n'était ma terreur mortelle qu'il avait d'ailleurs été sur le point d'obtenir...? Non pas que je me plaignent qu'il m'épargne... Loin de là... Mais voilà que je nageais de nouveau en eaux troubles... Et puis... Persistait en moi, malgré tout cette reconnaissance, cette admiration respectueuse qui me donnait envie de le satisfaire.. Si toutefois j'en étais capable...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Sasha Winkler
Date d'inscription : 08/11/2015
Messages : 99

MessageSujet: Re: Préambule | Angel   Sam 25 Juin - 12:19

«Aren't you something to admire'Cause your shine is something like a mirror And I can't help but notice, you reflect in this heart of
mine If you ever feel alone and the glare makes me hard to find
Just know that I'm always parallel on the other side»
Préambule


Mon regard était perdu dans l'innocence du sien. Le temps passait et je restais là, infiniment troublé par sa présence et l'étrange pouvoir que celle-ci avait sur moi, celui de ne pas laisser se déchaîner le monstre de sang qui sommeille en moi. Il l’appelle c'est certain. Comme une bête tapie dans l'obscurité, il attend de pouvoir goûter ce nectar carmin, cette force vitale. Sagement. Patiemment. Ce jeune serveur n'est pas de ces proies sur lesquelles on se jette sans retenue mais desquelles on prend le temps de séduire …

Dans le creux de ses yeux, je peux y lire la peur. Il ne s'en cache pas. Elle est visible et elle s'entend. Mais il y a autre chose, autre chose qui l'empêche de prendre ses jambes à son cou et de fuir. Cela rajoute davantage à ma fascination pour lui. Doucement, sans aucune brusquerie, et toujours avec une infinie lenteur, mes longs doigts viennent effleurer le dos de la main qui est posée au creux de la mienne. Lentement, je caresse cette peau douce, effleure cette couche délicate tandis que mon ouïe est dirigée sur les battements de ce coeur vivant, réguliers bien que sans doute légèrement précipités à cause de l’instant vécu.

-Je veux … Commençais-je d’une voix basse qui s’évanouit pourtant rapidement dans le silence.

Je ne peux lui dire de but en blanc que je convoite son innocence, que j’aimerai y goûter … Si je ne compte pas lui mentir, je ne compte pas non plus le faire fuir.
Un léger soupire m’échappe tandis qu’enfin mon regard se détache du sien et se pose sur les touches de l’instrument. Dans le même temps, ma main libre passe lentement contre mon torse, effleurant cette place qui abritait autrefois un coeur amoureux et aujourd’hui beaucoup trop douloureux.

-Voilà des années que les ténèbres ont envahi mon existence et … j’ai appris à les cotoyer, à en faire mes plus précieuses alliées, au point d’avoir perdu de vue tout éclat d’innocence, que ce soit de près ou de loin. Et je vous rencontre … vous, un merveilleux joyaux d’innocence.

J’avais relevé les yeux sur les derniers mots pour que dans ce nouveau lien entre nos regards, il puisse voir à quel point ces mots sont vrais.


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
PéchésPéchés
avatar
Angel L.Crow
Date d'inscription : 08/02/2015
Messages : 316

MessageSujet: Re: Préambule | Angel   Mar 2 Aoû - 0:02

J’écoutais le vampire répondre à ma question, toute mon attention focalisé sur lui… Mais pas uniquement ses paroles, mais aussi son expression… Et le moindre de ses gestes. Je dus prendre sur moi pour détourner un peu mon regard… Ca faisait plusieurs  secondes que je le dévisageais… Sans doute était-ce déplacé. Après tout, pour un artiste aussi talentueux, il avait l’air assez réservé. Peut-être même pudique en dehors de l’exaltation que lu procurait la communion avec ses morceaux.  

« Ne vous excusez pas… » Soufflai-je. Ce genre de comportement devait relever de son instinct. C’était à moi de prendre mes précautions.

C’est à cette pensée qu’une petite voix au creux de mon esprit qu’il devait lutter contre lui-même pour ne pas céder à sa soif, et que je me trouvais toujours trop proche de lui aux regard des convenances…. Mais j’hésitai. Ne risquait-il pas de se vexer si je prenais mes distances maintenant ? Ou au contraire… Si je restais ainsi… Cela pourrait revenir à tenter le Diable…
Aussi, me redressai-je lentement pour jauger de sa réaction, quand  sa réponse à ma question attira une nouvelle fois toute mon attention sur le vampire.

« M… Mon innocence ? » Répétai-je sans savoir comment interpréter ses mots…
S’il aimait cette partie de moi, ce n’était pas pour me l’arracher, n’est-ce pas ? Je ne rêvait pas… Il semblait bien vouloir me faire comprendre que « l’innocence » lui avait manquée… Et j’avais beau réfléchir, je ne voyais aucun comportement rationnel à adopter. Peut-être y en avait-il un, mais il m’échappait totalement.

Absorbé par mon intense réflexion, il me fallut plusieurs secondes avant de croiser nouveau ce regard aussi sombre qu’hypnotique. A tel point que le temps d’une seconde, mon souffle en fut coupé. Subjugué par cette intensité inconnue, couplé à cette voix au timbre presque palpable… C’était comme si... Il pouvait me faire frissonner par la vibration de sa voix.
Tout doucement, je levai une main vers la joue du poaniste pour en retracer la courbe du bout de mes  doigts, avant de rompre le silence revenu en répétant :

« Ainsi… Que puis-je pour vous, Monsieur… ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Sasha Winkler
Date d'inscription : 08/11/2015
Messages : 99

MessageSujet: Re: Préambule | Angel   Mer 17 Aoû - 14:03

Que puis-je pour vous Monsieur ... Ce fut ses mots après que je lui ai implicitement fait comprendre à quel point j'étais rongé par le mal et l'obscurité. Alors que je suivais avec attention les battements de son coeur, je fus surpris que ce dernier ne le pousse pas à me fuir tant qu'il le pouvait encore. Néanmoins, s' il lui prenait le désir de fuir, je ne sais pas quelle réaction j'aurai, je ne suis sur de rien. Et j'osais espérer qu'il ne fuira pas, craignant trop qu'une telle action me pousse moi même à en faire une que je regretterai assurément ... Troublé par les cauchemars qui tournent dans mon esprit, je me vois l'empêcher d'atteindre cette porte dans le fond du bar, le bloquant fermement contre, une main plaquée durement contre sa bouche pour étouffer ses cris, les doigts de l'autre main fermement ancrés dans sa hanche, et me pencher au dessus de lui en lui arrachant sauvagement la carotide. M'effrayant moi même, je me crispe soudainement alors que la main de l'humain est toujours contre ma joue.
Mon regard est perdu, animé par un mélange de crainte et de violence, fuyant celui du jeune homme pour ne pas l'effrayer plus qu'il ne l'est déjà. Meme si je n'ai plus besoin de respirer, j'ai l'impression de suffoquer. Sa question appelle une réponse mais je n'en ai pas de précise à lui fournir. J'attends de lui qu'il me donne son sang, qu'il me laisse profiter de la tiédeur de son corps, de la douceur innocente de son regard ... Mais il est bien égoïste de réclamer de telles choses quand on ne connait pas son interlocuteur, et même si je le connaissais depuis des années.

Dans un mouvement fluide, je fais passer l'une de mes jambes de l'autre côté du siège sur lequel nous sommes assis de manière à me retrouver à califourchon sur celui-ci, face au serveur. Presque dans le même temps, j'enroule de nouveau mon bras autour de sa taille.

-Vous ... C'est là ma seule réponse sensée que j'arrive à lui donner, fredonnant presque ce mot d'une voix vibrante.
Ainsi, je me retrouve assis de manière à avoir l'humain plus ou moins entre mes jambes, sa main gauche dans ma main droite et ma main gauche autour de sa taille. Bien que cette étreinte puisse paraitre entravante, elle n'est en rien oppressante. Retrouvant son regard dans lequel je me perds automatiquement, je me penche à nouveau sur lui, approchant mes lèvres des siennes jusqu'à les effleurer, d'abord de mon souffle, puis de la pulpe de mes lèvres, guettant ses réactions.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
PéchésPéchés
avatar
Angel L.Crow
Date d'inscription : 08/02/2015
Messages : 316

MessageSujet: Re: Préambule | Angel   Lun 3 Oct - 20:34

Je restai silencieux en attendant la réponse de l’artiste. Comme figé… A l’instar de son regard qui semblait à nouveau perdu à mille lieues d’ici. Difficile pour moi de déterminer s’il souffrait ou non, ou même si ce… Débat intérieur avait directement à voir avec moi… Peut-être lui rappelais-je quelqu’un, pour qu’il me porte autant d’attention… Devais-je poser la question ? Du Diable si je le savais…
Le voir en quelques sortes revenir à lui fut presque un soulagement. Je n’avais aucune idée quant à la façon de poursuivre cet échange. Heureusement, il se meut à nouveau, comme une statue reprendrait vie. Je le regardai faire, toujours aussi admiratif devant cette grâce qui visiblement ne lui demandait aucun effort…
C’est seulement quand sa voix me parvient à nouveau que je réalise qu’il tend presque à m’étreindre… Impossible de me dérober à l’obscurité majestueuse de son regard.

« Vous… »

Moi ? Qu’étais-je donc censé comprendre… Devais-je attendre une suite, ou la déduire… ? Ce mot à lui seul ne pouvait répondre à la question que j’avais posée… J’ignorais si mon incompréhension se reflétait à travers mes traits, mais… Mon cœur rata un battement quand son souffle vint caresser mes lèvres… Un intense frisson parcourut mon corps tout entier, tandis que ma main dans la sienne se mit à trembler… Puis… Mon souffle fut littéralement coupé par la sensation de sa bouche contre la mienne… Je craignis un instant m’être laissé aller à mes rêveries. Après tout, qui ne voudrait pas embrasser un ange... ?
D’ailleurs, il était si proche, que ma main libre vint se poser sur son genou, alors que j’étais irrémédiablement attiré vers lui, sans m’en rendre vraiment compte. Je lui rendis donc cette caresse avec une timidité immanquable… Mais mon palpitant battait si fort… Si c’était un rêve, je priai pour ne pas être réveillé tout de suite. Si c’était réel, et bien… Carpe Diem…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Sasha Winkler
Date d'inscription : 08/11/2015
Messages : 99

MessageSujet: Re: Préambule | Angel   Dim 9 Oct - 6:29

«Aren't you something to admire'Cause your shine is something like a mirror And I can't help but notice, you reflect in this heart of
mine If you ever feel alone and the glare makes me hard to find
Just know that I'm always parallel on the other side»
Préambule


Il n'avait pas reculé, n'avait même pas montré le moindre signe de recul … ni de protestation. Moi qui avais plutôt l'habitude que les choses ne se passent jamais comme espéré, je ne pouvais que constater, avec le plus grand des soulagements, que le jeune homme allait même jusqu'à répondre à mon approche. Ses lèvres … La douceur de ses lèvres se révélaient être comme un nouveau souffle de vie que je m'empresse de capturer. Aussitôt m'a t-il démontré que mon intrusion contre ses lèvres ne le dérangeait pas que j'appuie davantage le contact. C'est néanmoins avec une certaine délicatesse que mes lèvres viennent s'écraser contre les siennes, reculant légèrement entre chaque baiser, comme pour lui donner le choix à chaque fois de prolonger le contact, ou non … Tout en poursuivant cet échange suave, l'étreinte de ma main autour de la sienne se resserra légèrement, comme pour en contenir les tremblements. Mais plus longtemps il me laissera faire et moins je pourrais me retenir ...

J'avais conscience que ma réponse n'était pas des plus claires. Mais le défi restait toujours le même … comment lui dire en des termes qui ne le feraient pas fuir, que je veux qu'il m'accorde ce que je n'ai aucun droit de demander.
Les battements frénétiques de son cœur m'enivrent … Je peux sentir son sang pulser … Un pouce venant instinctivement effleurer la peau de son poignet, je peux sentir cette veine frémissante sous la pulpe de mon doigt. Fermant les yeux, je rêvais déjà d'y planter mes canines. Vu la vitesse de son palpitant, le sang coulerait sans le moindre mal. Mais non, je devais attendre … pour lui. Lui qui avait eu la bonté de ne pas fuir, de me répondre …
Sans que je puisse vraiment m'empêcher, ma langue caresse sa lèvre inférieure, lentement, sensuellement presque … pour me délecter un peu plus de sa personne.

-Restez avec moi … soufflais-je contre ses lèvres, presque suppliant.

Je rouvre les yeux pour poser de nouveau mon regard sur lui, restant un long instant contre ses lèvres. Et … dans l'attente de sa réponse, ma main jusqu'alors posée sur sa hanche, remonte pour se déposer contre sa nuque, toujours sans aucune pression … et mes lèvres glissent jusqu'au creux de son cou, d'abord pour m'imprégner de son parfum, laissant ce délicat arôme m'enivrer davantage, puis déposer quelques baisers, tout aussi délicats que ceux que j'avais pu laisser contre ses lèvres. Je réprime un grondement tandis que mes canines forcent davantage sur mes gencives … Patience.


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Préambule | Angel   

Revenir en haut Aller en bas
 

Préambule | Angel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Blood Angel][2011] liste de BLOODYTITI
» [Blood Angel][2011] Liste de Luis
» [Résolu] Platinum Angel + Abyssal Persecutor
» Angel-City,la ville de toutes les folies
» [Dark Angel][2011] Liste Deathwing de Mikoo
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycampire - Forum RPG Fantastique
  • Where we live and die
  • Spirits' world
  • I Remember...
  • -
    La date/heure actuelle est Lun 18 Déc - 4:46