Bienvenue sur Lycampire - Forum RPG Fantastique, Invité !
Le groupe des Lycampires est désormais ouvert mais très limité.
Bienvenue dans le Staff à Emily Haas notre nouvelle modératrice <3
Chers lycampiriens, le design est en cours de changement, pour un peu de renouveau ! Le forum reste ouvert en attendant la fin des changements ;).

Partagez | 
 

 Mon Nom? Jared.... Ou Gueule d'Ange...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lycans NomadesLycans Nomades
avatar
Jared Carter
Date d'inscription : 05/10/2014
Messages : 376

MessageSujet: Mon Nom? Jared.... Ou Gueule d'Ange...   Lun 3 Nov - 7:25






Jared Carter
 
 




Fiche d'identité :


     
Informations Générales
     
Âge Humain :
23 ans      
Âge Surnaturel :
65 ans
Date de Naissance :
13 Mars 1949        
Lieu de Naissance :
Une petite ville en Angleterre        
Lieu de Résidence :
Un endroit dont je ne peux pas parler        
Métier/Études :
Niveau étude... J'ai arreté avant de passer mon bac. Pour le taf, j'ai fait vendeur de fringues et à peu pres tout ce qu'on peut faire dans un bar... Quand je gagne ma vie autrement qu'avec mon corps...        
Orientation Sexuelle :
Bi        
Statut Civil :
Célibataire officiellemrnt... Officieusement...        
Nourriture :
Chair humaine        
Moyen Financier :
Ben un salaire d'employé de bar...        
Groupe :
Lycan - Je suis un loup, et alors?        
Rang :
Nomade        
Avatar :
Andy Biersack    
Je suis un :
Inventé.    
Code du règlement :
Répondre ici.    
Code à remplir :

Code:
[size=22][color=#B61C2E]•[/color][/size] Andy Biersack[color=#ffffff]Ϟ[/color] [url=Lien de votre fiche] [/url]
       


Personnalité :


Caractère
• Je suis un loup. Plutôt jeune je suppose . J'ai eu un passé très difficile. Ça m'a endurci. Maintenant, je me méfie de tout le monde au premier abord. Rien de forcément personnel, mais pour moi, les mots ne valent rien s'il ne sont pas suivis d'actes. Je peux être agressif si je me sens menacé. Après ce que j'ai vécu, c'est juste une façon de me protéger. Quand je fais confiance, je suis loyal (Comme tout le monde dirons-nous...) J'ai pris l'habitude d'être seul, mais je sais apprécier la bonne compagnie, et j'aime ne pas laisser les autres indifférents à mon passage. Certains m'aiment, d'autres me détestent. Mais je supporte mal l'indifférence. J'ai même tendance à provoquer les gens, pour tester leur limites, et voir s'ils chercherons à creuser plus loin, pour savoir qui je suis. J'ai du mal à me poser, dans tous les sens du terme... Sûrement parce que j'ai peur, au fond de moi, que ma sombre histoire se répète. Et j'espère qu'un jour, je finirai par me sentir en sécurité. Ma dégaine est une façon de mettre un mur entre mon présent et mon passé... Un genre d'armure. Vous connaissez ce besoin de faire table rase?        
Caractéristiques
• Mes tatouages n'ont rien d'anodin... Ils cachent mes diverses balafres desquelles j'ai héritées pendant mes nombreuses nuit de taf pour Jake. Ma lycanthropie ne les a pas effacées. Elle étaient trop marquées quand j'étais humain... Les plus ressentes resteront gravées dans ma peau... Les brulures à l'argent étaient trop profondes. Mes avant bras étaient à vif...
     










À propos de moi

Bonjour ! Mon surnom est Angel, j'ai 21 ans et je suis Française. J'ai connu le forum grâce à Google et je le trouve Génial! Mignon. J'estime mon niveau de rpgiste à 8/10?. Ma plus grande passion est La musique, l'écriture et le dessin. (Oui je sais, ca fait 3(a)). Je m'engage évidemment à respecter le règlement et le contexte de Lycampire. Le mot de la fin ? Let's Rock!

             
Mon Histoire
     

Bon, je vais vous faire un topo. Mais j’aime pas parler de moi. Enfin… De mon passé. Mais puisqu’il faut, je vais faire un effort. Bon alors… Dans l’ordre, je suis né le 13 mars 1949 à Londres. Période d’après guerre… Les gens avaient envie de tourner la page de la violence. Et malgré les dégâts causés, tout le monde avait besoin de relâcher la pression. Mon père avait pris de sales habitudes au front. Il lui manquait une case… Il gueulait sur tout le monde. Aussi bien sur ma mère que sur moi. Il avait vécu un truc dur, donc, hors de question qu’on se la coule douce. Il passait sa journée avec sa bouteille de whiskey à la main en hurlant des choses que je finissais par ne même plus entendre. Enfin, quand ca s’adressait à moi. Parce que je nourrissais une haine grandissante envers mon père qui rendais ma mère malheureuse. Elle passait ses nuits à pleurer. Je me souviendrais toujours de ça… Y a des choses qui marquent quand on est gamin. Vers l’âge de 15 ans, comme beaucoup d’ados, je rêvais de faire de la musique. Comme d’habitude mon père refusait que je fasse quoi que ce soit en rapport avec ça. Et pour être sur que j’avais bien saisi les mots qu’il me martelait, il n’hésiter pas à joindre le geste à la parole. Tellement facile de mettre une volée à un gosse. Quand j’ai eu 20 ans, j’ai commencé à vraiment tenir tête à mon ivrogne de père. A partir de 1968, beaucoup de sujets tabous sont apparus au grand jour. Les gens étaient libres de faire ce qu’ils voulaient. Il régnait une atmosphère de paix et de liberté, sur tous les plans, notamment au niveau du sexe, de la circulation et de la consommation de drogues en tous genres, et du style vestimentaire… Il y a certainement eu d’autres choses, mais j’avoue que je me suis senti moins concerné… Enfin bref. J’avais une bande de potes aux pantalons à chaines et blousons en cuir. Avec eux, je me sentais dans mon élément. Et parmi eux, une fille… Un sourire éblouissant, des yeux d’un brun aux reflets de braises que j’aurais pu suivre au bout du monde… Emily. Voilà donc comment, un soir pas fait comme un autre, mon père et moi, on en est venus aux mains. Ma mère tentait de nous séparer, mais j’avais trop contenu ma rage pour écouter qui que ce soit. Après avoir frappé mon père au pif assez fort pour le lui casser, j’avais pris quelques fringues et que j’étais parti de chez moi avec une poigné de Livres en poche. Ma mère était une fois de plus en larme. Ca me fendait le cœur, mais s’en était trop pour moi. Je lui avais embrassé le front en lui promettant que je reviendrais. Un jour. Mes pas m »avaient conduits chez Jake. Celui que je prenais pour mon meilleur ami à l’époque. Jamais je ne m’étais senti aussi rongé par la colère. C’est ce soir là qu’il m’avait proposé mon premier joint… Et pour être franc, je ne mesurais pas les conséquences, et je m’en foutais. J’esperais juste que ça m’aiderait à redevenir Zen. Comme tout le monde, j’avais toussé un peu, et j’avais fini par planer. On s’était endormis comme deux pauvres merdes. J’étais lessivé. Petit à petit cette habitude s’était installée. Toute la journée, je pensais à ce moment, puis c’était devenu une obsession, et j’avais plus de thune… Sans compté que mes joins étaient de plus en plus chargés, et… Exotique aussi. Donc de plus en plus chers… Chaque fois que j’essayais un nouveau truc, les premières doses étaient gratuites, juste assez longtemps pour qu’au moment de payer on soit prêt à faire absolument n’importe quoi… J’avais pensé à Emily, et m’étais dis que j’étais qu’une merde… Jake était là, comme un vautour à coté de moi. Il était temps que je paye le mec… Et j’étais à sec et complètement déchiré… J’espérais ne pas me souvenir de cette soirée. Le mec en question avait soulevé mon menton de ses doigts tremblants sous l’effet de la dope « Si tu peux pas payer gueule d’ange, on peut s’arranger… T’as la chance d’être croquer… » En parlant il avait passé sa main derrière ma nuque… Et je vous passe les détails… Et ce cercle vicieux ne faisait que se refermer sur moi, comme un piège à loup… Donc c’est là que j’y viens… Ce mec en demandait toujours plus… Pour lui, des potes… Même cette ordure de Jake en a profité… Un soir, c’est une fille qui est venue me voir… Je serais bien incapable de la décrire vu l’état dans lequel j’étais… Plus besoin de réfléchir, je savais pourquoi les gens venaient me voir. J’avais donc enlevé doucement mes fringues, et tout ce passa normalement… Enfin, si on peut dire que cette situation est normale… Et… Alors qu’elle m’embrassait dans le cou, elle me mordit. J’avais ressenti une douleur à la fois vive et diffuse. J’étais pris de vertige violents, et là trou noir… Et pas moyen de savoir si c’était à cause de la dope, ou de la morsure. Tout ce que je savais c’était que je m’étais réveillé sur ce foutu pieu, avec l’envie frénétique de coller des beignes à tout ceux qui m’avaient cherché des noises. Je me sentais plus lucide que jamais. De jour en jour, cette énergie avait grandi en moi. Jusqu’à ce fameux soir, où la pleine lune éclairait le ciel nocturne aussi bien que le soleil le faisait en journée. J’avais toujours aimé la lune. Elle éclairait le ciel sans brûler les peaux blafardes comme la mienne. Je disais donc, en levant la tête vers la lune, c’est pas la tête de cette enflure de Jake que j’avais vue… Ni celle de son enfoiré de pote, mais celle de mon père. L’heure de la vengeance avait sonné. Je m’étais tapie dans l’ombre. Quand j’avais vu mon père sortir de la maison, mon sang n’avais fait qu’un tour, et l’adrénaline s’était mise à affluer dans mes veines. Sans que je n’ai eu le temps de comprendre ce qu’il se passait, j’avais bondi et littéralement déchiqueté cet être qui m’avait fait tant de mal, qui avait fait pleuré ma mère un nombre incalculable de fois. J’avais pris un malin plaisir à lui briser les cotes, à le défigurer, à lui arracher les doigts un par un… Je n’avais pas vraiment eu conscience de ce qu’il m’arrivait. Autant dans ma tête, que dans mon corps, mais ça avait été pour moi, une libération. J’avais fait payer à cet homme des années de souffrances contenues, et j’avais enfin libéré ma mère de son calvaire. Il devait bien avoir eu des arguments pour la retenir tout ce temps. Apres avoir fait brûler chimiquement toutes traces du corps qu’il m’était tout simplement impossible de manger, j’avais fait en sorte de ressembler à quelque chose pour aller voir ma mère quelques jours plus tard. Je lui avais promis. Je devais m’y tenir. En me voyant, elle avait d’abord hésité, comme si elle était pas sur que ce soit vraiment moi, Et quand je m’étais approché, elle m’avait serré contre elle, enfouissant son visage dans mon épaule. C’était ma première fois que je la voyais pleurer de joie… Je la serrais moi aussi dans mes bras. Elle m’annonça la mort de mon père entre de sanglots. J’avais pas pu m’empêcher de chuchoter à son oreille « Tu es en sécurité maintenant » J’étais resté quelques semaines avec elle, jusqu’à la pleine lune suivante en fait. J’avais trouvé un petit job dans une boutique de fringues alternative de la ville et j’avais pris un p’tit appart’. J’avais un endroit à moi, et j’essayais d’arrêter de partir en vrille Mais malheureusement, les veilles habitudes ont la vie dure, et… Fils de la lune ou pas, je garde quelque traces de tout ce que je viens de vous raconter. Je suis plutôt solitaire… Enfin… J’ai du mal à m’attacher au gens. Vous avez vu ce que m’ont fait ceux en qui j’ai cru : Jake s’est servi de moi, Emily m’a simplement ignoré, et mon père… M’aura appris au moins une chose… Même la famille n’est pas synonyme de sécurité. Je garde aussi des traces de toute ma période junkie, et… Objet de désir pour rester soft… Ça fait partie de moi maintenant. Oui, j’ai du vendre mon corps pour me détruire à petit feu. Donc maintenant, je suis un all-… Oups, un charmeur invétéré. Sûrement parce que mon corps est la seule valeur qu’on ait pu me trouver… Donc vos discours sur le grand amour sincère et à tout épreuve, j’y crois pas. Jamais eu l’occasion de voir que ça pouvais exister et mener quelque part. Je ne supporte plus non plus la violence gratuite. Ça me fait passer sur la défensive, et je ne contrôle plus ma rage dans ce cas. Inconcevable pour moi de revivre la soumission aux coups ou tout autre style de maltraitance physique. Je suis venu dans le quartier en espérant changer de point de vue sur la vie, et les rapports entre gens civilisés. On sait jamais, l’espoir fait vivre…

     


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Lignée SiddyLignée Siddy
avatar
Lycampire
Date d'inscription : 30/09/2014
Messages : 223

MessageSujet: Re: Mon Nom? Jared.... Ou Gueule d'Ange...   Dim 25 Jan - 20:43

Mon Loup... Ooooooh C'est poignant comme à chaque fois..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
 

Mon Nom? Jared.... Ou Gueule d'Ange...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» TENNESSEE M. DREW ✱ ta beau avoir une gueule d'ange la vie ne fait pas de cadeau
» Mon Nom? Jared.... Ou Gueule d'Ange...
» Ethan C. Anderson ~ Une tête d'ange, dans un corps de démon
» « Qui s’y frotte, s’y pique. » ft. Jayden
» [Fiction] Les héros d'Ovron
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycampire - Forum RPG Fantastique
  • This is where we start
  • This is you
  • Présentations
  • Présentations validées
  • -
    La date/heure actuelle est Ven 22 Sep - 17:26