Bienvenue sur Lycampire - Forum RPG Fantastique, Invité !
Le groupe des Lycampires est désormais ouvert mais très limité.
Bienvenue dans le Staff à Emily Haas notre nouvelle modératrice <3
Chers lycampiriens, le design est en cours de changement, pour un peu de renouveau ! Le forum reste ouvert en attendant la fin des changements ;).

Partagez | 
 

 “Your birth is a mistake you'll spend your whole life trying to correct.” ☜♥☞ Andreï M. Piotr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: “Your birth is a mistake you'll spend your whole life trying to correct.” ☜♥☞ Andreï M. Piotr   Mer 4 Mai - 16:46

AndreïMisha Piotr

 
“But I have my life, I’m living it. It’s twisted, exhausting, uncertain, and full of guilt, but nonetheless, there’s something there.”

 
Fiche d'identité :

 
Informations Générales

 
Âge Humain :
27 ans
 
Âge Surnaturel :
173 ans
 
Date de Naissance :
1 Mars 1843
 
Lieu de Naissance :
Crisana, Roumanie
 
Lieu de Résidence :
Londres
 
Métier/Études :
Photographe
 
Orientation Sexuelle :
Pansexuel
 
Statut Civil :
Célibataire
 
Nourriture :
Sang animal
 
Moyen Financier :
Dans la norme
 
Groupe :
Vampires
 
Rang :
Vampire Nomade
 
Avatar :
Sebastian Stan
Je suis un :
Inventé
Code du règlement :
Validé par Griffin
Code à remplir :

Code:
[size=22][color=#B61C2E]•[/color][/size] Sebastian Stan [color=#ffffff]Ϟ[/color] [url=Lien de votre fiche] Andreï M. Piotr [/url]

 
Personnalité :
Caractère

 
• Secret • Impulsif • Ironique • Méfiant • Protecteur • Taciturne • Charismatique • Violent • Loyal • Cynique •

J'ai toujours été quelqu'un de renfermé d'aussi longtemps que mes souvenirs me portent, mais je redouble de prudence en cette époque actuelle, ne révélant rien de qui je suis à la première personne venu. Je sais que certains pensent que c'est pour me donner un genre mystérieux, mais honnêtement je n'en ai rien à faire de ce que les autres peuvent penser de moi, c'est juste mon instinct de préservation qui me fait étendre une barrière entre moi et les autres. Après avoir vécu pendant si longtemps, on apprend à ne pas faire confiance facilement, et ceux je l'ai appris même bien avant de devenir un monstre. Les leçons de la vie sont amplement suffisante. Et c'est peut être aussi à cause de cela que j'ai développé un verbe acéré, à dire ce que je penses franchement et sans délicatesse. Dire que je fais preuve de cynisme, est probablement un euphémisme, je ne mâches jamais mes mots, et pose sur le monde un regard plein de nuances grises. J'ai vu trop de violences dans mon existence, j'ai imposé trop de douleurs aussi pour voir la vie avec des lunettes roses. Je connais la nature profonde des choses, et je l'accepte mais cela ne m'empêche pas de ne pas faire preuve de tendresse, et d'ouvrir les yeux à ses gens naïfs qui cherchent la bonté, qui pensent que certains actes sans fait sans arrière pensée.

Mais malgré mon âme profondément traumatisé, je sais que si je me lie à quelqu'un, si je le considères comme ma famille alors je fais preuve d'une loyauté sans faille, au point que mes dons innés pour la colère et la haine sont mis à profit pour les protéger des dangers qui les entourent. Je sais que la violence de mon existence court toujours dans mes veines, et qu'il faut que j'évacue d'une manière comme une autre alors avec la nouvelle vie que j'ai choisi, autant la mettre à profit pour une bonne cause. Enfin, c'est ce que je me dis, mais peut être que ce ne sont que des excuses, peut être que le monstre qui sommeille en moi trouve ainsi son compte depuis que j'ai décidé de le brider. Foncer sans réfléchir, est sans doute ma manière à moi de laisser mon instinct parler. D'arrêter de contrôler chaque parcelles de mon existence sous peur de perdre le contrôle totale de mon existence comme une soupape de sécurité.

Alors je sais que je n'ai certainement pas la personnalité idéale pour m'attirer la sympathie des gens, avec mon visage fermé, mes regards méfiants mais au moins je ne trompes pas, et même moi, j'ai appris avec le temps de faire preuve d'un certain humour, un qui peut même se révéler autre chose que sarcastique. Je n'ai jamais eu l'esprit joueur comme mon créateur, mais ces dernières années, j'ai laissé mon côté humain reprendre une bonne place, réapprendre à vivre comme un être normal. Je ne peux pas dire que ma vie d'humain m'est appris la facilité de rire avec insouciance, ni ma vie de vampires mais je fais des progrès et j'ai conscience que je suis en constant apprentissage, que chaque jour, je me forges un peu plus une nouvelle personnalité, que je laisses les remparts fortement dressé s'estomper pour me muer dans la version final de ce que je suis devenu un monstre qui cherche à écraser le poids lourd d'une culpabilité de plus d'une centaine d'années.

Ce qui m'aide à conserver mon aura, et qui me donne ce charisme propre à toutes les créatures de ma race, je répondrais probablement mon physique impressionnant. Je n'avais jamais pris le temps d'apprécier l'esthétisme de la beauté durant mon vivant, mais mon créateur ne m'a pas choisi par simple hasard ou caprice du destin. Non, il avait vu derrière la saleté, les cheveux trop longs et sales, le potentiel de mon physique de gitans.

 
Caractéristiques

  En tant que vampires, il partage avec ses congénères, les mêmes spécificités de base. Mais il a développé aussi ses propres talents, héritage probable de ses origines Roms, il possède un pouvoir de télépathie qui avec le temps, c'est affiné mais c'est aussi diversifié. Rajoutant l'empathie à sa simple télépathie de base depuis à peine deux ou trois décades. Si il avait été un simple humain, cela n'aurait probablement pas autant d'ampleur mais sa nature vampirique a accru son potentiel et l'a condamné à ne plus pouvoir mordre d'humain • Il parle parfaitement anglais, roumain, français et russe. • Il est très esthète, goût enseigné par celui qui l'a engendré et apprécie donc tous les arts sous leurs formes variés •

 
À propos de moi
Bonjour ! Mon surnom est Janto, j'ai 33 ans et je suis française. J'ai connu le forum grâce à à une petite annonce que j'avais passé sur PRD et je le trouve plutôt cool sinon je ne me serais pas inscris. J'estime mon niveau de rpgiste à 7/10. Ma plus grande passion est ... une bonne question. Je m'engage évidemment à respecter le règlement et le contexte de Lycampire. Le mot de la fin ? Its show time !

 
 
Mon Histoire

 





" Anges noirs qui ne sommes pas limités aux limites puantes de l' enfer mais qui pouvons vagabonder de par toute la Terre et tous les royaumes...."  Anne Rice



1851, Crisana, Roumanie



─  Nu plânge, Andreï . Ne pleures pas, Andreï. La voix faible de ma grand-mère me fit relever le regard vers elle, mon regard plein de larmes caché derrière mes cheveux trop longs. Passant une main sur mon visage noirci par la terre, elle tenta un sourire rassurant pour le petit garçon d’à peine huit ans que j’étais. Une quinte de toux l’interrompant, la tuberculose la dévorant telle un monstre aux mâchoires d’acier. J’étais terrorisé à l’idée qu’elle me quitte. La seule personne qui n’avait pas peur de moi, qui avait pris soin de moi à la mort de mes parents.  ─  Bunică. Grand-mère.  Ma voix tremblante, presque suppliante.  Malgré la peur que j’inspirais dans mon clan, elle n’avait jamais dit un mot blessant à mon égard. Qu’est-ce que j’allais devenir sans elle, dans ce clan de bohémiens qui me pensait maudit depuis ma naissance. Elle m’avait toujours appris d’être fier d’appartenir à la communauté Kalderash, des gitans, des gipsy qui m’évitait pourtant comme la peste. ─ Andreï, ne perds pas espoir, je l’ai vu. Ils te pensent peut être maudit, mais je sais que tu seras amené à faire de grand-chose. Tu as le don, tu es un Piotr. Je baissais le regard, peu sur de ce que je devais répondre mais lui faisant confiance, ma grand-mère possédait le don de prémonition et elle m’avait dit à plusieurs reprises que moi aussi, j’avais un précieux don à l’intérieur de mon esprit. Mais les autres membres de ma communauté m’avait toujours mis au ban, depuis qu’une de nos vieilles sorcières avaient lu dans les entrailles d’une volaille, une destinée sombre et maudite pour moi, peu après mes cinq ans. Je me souviens de ses mots cruels scellant mon destin. Diavolul, le diable ! ─ Andreï, il me reste peu de temps alors je dois te le dire, les choses ne seront pas simples mais n’oublie pas les rêves ne meurent que si on ne les utilise pas. Elle passa sa main dans mes cheveux, s’interrompant avec une nouvelle quinte. Je reniflais et recroquevillais mon petit corps d’enfant sur moi-même.

Elle était morte quelques jours plus tard, et j’avais été chassé de la communauté, sans la protection de ma grand-mère et le respect que celle-ci inspirait, ils n’avaient eu aucun remords à abandonner un enfant comme moi. Un porte malheur comme ils disaient. Me laissant probablement à une mort certaine, si je n’avais pas eu un tel instinct de survie. Ce fut le début d’une violence et d’une haine se nichant dans mes entrailles, pour eux. Je commençais à voler pour pouvoir me nourrir, tout en voyageant à travers mon pays natal pour oublier que j’étais seul au monde, pour ne pas me faire attraper et enfermer dans un de ses orphelinats surpeuplés.



1870, Londres, Angleterre



─ Hey, le polak, tu peux partir, on a plus besoin de toi aujourd'hui. Je me redressais en laissant tomber la poutre de bois qui me fendait le muscle de l'épaule, et adressait un regard fermé à mon maître d'oeuvre. J'avais beau peu parlé anglais, je me débrouillais assez pour comprendre ce qu'il avait dit. Je ne me fatiguais pas à le corriger en lui rappelant que j'étais roumain et non polonais. Pour eux, nous étions tous les mêmes, nous les émigrants, de la main d'oeuvre bon marché qui n'avait pas peur de se tuer à la tâche. J'avais atterri à Londres depuis déjà deux ans, et je vivotais grâce à des boulots dans les scieries. A défaut d'un sens sociable, j'avais pour moi un corps impressionnant, une montagne de muscle qui était l'argument vendeur. J'avais toujours cet air sauvage, cette peau légèrement brunâtre et mes cheveux bien trop long, rempli probablement de vermines, à force d'écumer les quartiers pauvres mais ils n'hésitaient pas à m'embaucher. Je n'étais pas contre une escroquerie ou deux, pour arrondir mes fins de mois non plus. Ce que j'ignorais alors, c'est qu'en décidant de me laisser partir plus tôt, me laisser le temps de me rendre dans un de ses bars malfamées, en quête d'une compagne de peu de vertu, cet homme venait de sceller une destinée, des mots que j'avais fini par oublier en quittant non seulement la Transylvanie mais aussi la Roumanie complètement.

Quelques heures plus tard, alors que j'étais complètement ivre et que je titubais dans des ruelles peu recommandables, je me fis attaquer par un groupe de voyou, qu'espéraient ils pouvoir obtenir de moi, cela reste un mystère, je criais la pauvreté à plusieurs kilomètres à la ronde mais ils me laissaient pour mort, roués de coups avec férocité. Et honnêtement, je n'avais pas cure de ce qu'il pouvait advenir de moi, ma vie ne m'était pas précieuse, elle était plutôt un fardeau. Et finalement, elle s'arrêterait peut être, j'étais plutôt serein avec l'idée. Mourir dans une rue sombre, sale et puante. Si seulement, alors qu'il chassait ses proies, il n'avait pas été piqué d'intérêt par mon corps, sanguinolent et à l'agonie. Je me souviens que dans le flou de ma vision chancelante, l'étonnement s'était emparé de moi, en voyant ses traits délicats d'aristocrate, son sourire satisfait presque cruel, ses boucles blondes encadrant ce fragile teint de porcelaine. C'était la première fois que je voyais, un homme de sa classe. ─ Regardez moi, ce gâchis, un homme aussi fort, réduit à un état pareil. Je suis certain que tu as un goût délicieux. Il avait un anglais parfait, malgré un fort accent que je n'arrivais pas à placer. Il laissa ses doigts effleuraient mon visage couvert de sang, avant de porter sa main à ses lèvres ─ Délicieux. J'aurais pu avoir peur, mais j'étais presque mourant, et cet homme avait une grâce hypnotisante pour un rustre ouvrier dans mon genre. ─ Je suis d'humeur généreuse, mon bel ami, je vais te laisser le choix que je n'ai jamais eu. Il se rapprocha de moi, les traits formant un masque de conspiration, sa voix légèrement mélodieuse, un ton définitivement amusé que ses yeux rieurs complétait ─ Désires tu mourir comme une pauvre chose, ou as tu envie de te venger, de devenir si fort que tu seras craint et respecté de tous. Je n'avais pas encore conscience alors qu'il venait de tisser sa toile autour de moi, qu'il avait lu la haine profonde se cachant au fond de mon coeur, et qu'elle lui servait de distraction dans son ennui du moment. Je rassemblais le peu de force qui me restait, pour hocher la tête de manière affirmative. La colère se soulevant devant la façon dont j'avais toujours été traité, la colère à l'encontre de ma défunte grand mère qui m'avait promis un destin plus brillant que celui de mourir comme un rat dans cette rue. Le sourire qui transforma son visage à cet instant me fit frissonner, je n'étais pas vraiment du genre à avoir peur mais il me terrorisait dans sa nonchalance couplait à cette pointe d'indéniable sadisme. La douleur de ses dents s'enfonçant dans la chair de mon cou, me dictant à cet instant précis la gravité de ma décision. Je sentais la vie s'échappait de mon corps, le souffle de mon âme franchir mes lèvres. ─ Bois mon sang, et tu auras la vie éternelle. Un murmure s'élevant à mon oreille, tandis qu'il se reculait pour entailler son poignet sans sourciller. Collant ma bouche contre la plaie béante, le goût métallique de son sang envahissant ma gorge, puis l'écrasante sensation de mon corps entier rongeait par un poison dont je ne soupçonnais pas encore l'existence. Je perdais rapidement conscience, ne supportant plus la douleur atroce, et plus jamais, je ne me réveillerais en tant que ce vulgaire immigrant roumain sans famille, sans avenir.

Quand j'émergeais, un sentiment instable au creux de mes entrailles, j'étais dans un luxueux appartement, des draps en satins entourant mon corps encore bleui par les coups. Il rentra alors, une jeune femme à ses côtés et avec un sourire complice me tendit la première d'une longue liste de victime que je ne faisais que commencer. L'instinct s'emparant rapidement de mes gestes sous le regard presque fier de celui qui m'avait engendré, qui avait fait de moi un monstre. Gabriel Aimé Victor De La Croix



1895, La Nouvelles-Orléans, Etats-Unis


Un sourire sadique sur mes lèvres, je me détectais de la terreur emplissant le regard de cette jolie brune, tandis que je m'amusais à couper légèrement la peau de ses cuisses laiteuses, m'abreuvant de son sang, juste en me délectant sans vraiment la mettre en danger. J'avais pris un goût certain pour l'odeur de peur que dégageait chacune de mes victimes. Je me relevais, léchant mes lèvres vermeils, laissant la lame froid de mon couteau glissait le long de son corps dénudée. Cette jeune vierge que j'avais violé, à plusieurs reprises, dont je m'étais abreuvé en petite quantité pendant plusieurs jours. Je n'avais pas revu Gabriel, depuis plusieurs jours, il n'appréciait pas l'odeur répugnante régnant dans la chambre, lui si précieux. ─ Pitié. Ses sanglots ne me touchaient pas au contraire, il excitait mon instinct vicieux de prédateur. Elle avait été jolie quand je l'avais ramené, maintenant elle avait le visage défiguré. Dire que j'aimais ce que j'étais devenu n'était pas la vérité, je prenais juste un talent particulier à exprimer la haine que j'éprouvais à l'égard des autres. Je laissais mon visage scruter son expression avant d'obtenir ce que je voulais, que ses pensées m'envahissent que je lises ses suppliques pour que j'en finisses au plus vite. Un talent que je m'étais découvert, il y a quelques années de cela, et que je tentais de perfectionner. Gabriel avait été excité comme un gamin, quand je lui en avais parlé, voyant une nouvelle façon de jouer dans ce retournement de situation. J'y voyais la malédiction qu'on m'avait toujours prédit lors de mes jeunes années. La douleur et l'intrusion de ses pensées m'avaient demandé pas mal de temps avant que je ne puisses les contrôler, mais m'avait rendu un peu plus fou peut être. C'était peut être pour cela que je m'acharnais sur ces jeunes créatures à peine sorti de l'adolescence. Je laissais ma langue caresser son visage ensanglanté, humant le délicieux arôme du sang parvenant à mes narines.

Nous étions venu en Amérique depuis peu, et les gens me regardaient avec déférence, un effet de l'influence de mon compagnon de voyage et créateur. Il avait élevé le rustre ouvrier au stade d'un des siens. Mes cheveux trop longs avait été coupé, mon langage grossier avait été amélioré, mes vêtements miteux remplaçaient par de somptueux atours. Je dégageais la même grâce aristocratique que mon pygmalion. Même si nos talents de prédateurs avaient fini par se différencier. Gabriel usait de son statut de vampire comme un enfant trop gâtée, jouant et profitant de l'opportunité. Moi, j'en usais pour évacuer ma colère, ma haine du genre humain, révélant la noirceur de mon âme comme me l'avait prédit cette vrăjitoare, cette bohémienne qui avait vu le diable derrière mon masque d'enfant. Et cette rage était exacerbé par mon Sir, je savais que Gabriel avait fait de moi ce que j'étais, juste pour avoir un jouet le distrayant de sa solitude, qu'il n'avait à mon égard que peu d'intention si ce n'est celle de manipuler, et de me pousser encore plus dans mon talent créateur indéniable en ce qui concernait la torture. Et pourtant, il rageait tout le temps contre moi, me disant que j'attirais trop l'attention, que j'étais brouillon, et que je n'avais pas besoin d'autant de cérémonie pour me distraire. Je ne supportais pas vraiment l'idée de n'être que son jouet, mais je ne parvenais pas à me détacher de son influence, il m'avait offert une nouvelle vie me dis je, en enfonçant mes crocs aiguisés dans le cou gracile et pâle de ma jeune victime, finissant par lui offrir le répit qu'elle attendait encore et encore.



1943, Stalingrad, Russie



Les temps de guerre était des périodes en or, pour nous créatures de la nuit, les disparitions subites n'étaient que trop monnaie courante, pour que l'on s'en soucie réellement. Nous pouvions nous en donner à loisir, et nous gargariser dans des bains de sang. Profitant de la cruauté que les humains s’infligeaient à eux même. Gabriel et moi, avions voyagé jusqu'en Russie, malgré mes protestations. Je n'avais guère envie de revenir si près de mes racines, mais je ne pouvais pas refuser la moindre chose à mon capricieux créateur. J'étais son animal docile malgré ma sauvagerie qui n'avait eu de cesse d'augmenté au cours des décades passaient ensembles. Il le savait bien et en abusait sans le moindre scrupule, se comportant en enfant fragile, alors qu'il était beaucoup plus vieux et puissant que moi. Implorant ma protection avec des yeux larges alors qu'il aurait pu facilement me briser en deux, manipulant l'art de la fausse innocence pour diminuer sa carrure imposante. Ce fut donc un choc pour moi, quand alors que je me repaissais d'un soldat allemand, Gabriel revint à notre domicile après plusieurs jours sans donner de nouvelles, avec un homme dans son sillage. Un scandinave, à en juger par ses traits, ses cheveux blonds, et ses yeux bleu perçant. Il ramenait un humain chez nous, et ce n'était pas dans son habitude, mis à part mon premier repas, il avait toujours pris soin de "dîner" à l'extérieur, contrairement à moi et ma collection de poupée brune et sans vie. ─ Andreï, tu dois partir d'ici. Le ton de sa voix était doux, presque chaleureux malgré la teneur de ses propos ─ Tu es devenu beaucoup plus un ennui qu'une distraction à présent, j'ai décidé de changer de saveur. Il jeta alors un regard à l'homme qui l'accompagnait, un sourire affamé sur les lèvres. Mon cerveau ne parvenait pas à enregistrer les propos qu'il venait de me dire, même si je ne l'aurais pas dit, il était devenu la famille que je n'avais plus eu depuis la mort de ma grand-mère et maintenant, il me chassait comme un vulgaire insecte, comme le jouet un peu trop usé. La fureur s'empara de mon être, et je me rapprochais menaçant, découvrant une rangée de dents aiguisées. ─ Tout doux, Andreï. Tu sais bien que tu ne fais pas le poids. Et pour la première fois, les traces enfantines que son visage arborait en permanence avait disparu pour laisser place à un visage sérieux, fermé et dangereux. ─ Je t'avais dit d'arrêter tes petits jeux, mais tu ne m'as pas écouté. Je savais que je n'avais rien à dire, que je n'avais pas le choix, et j'enfermais ce nouveau niveau de rage et de douleur pour franchir le pas de la porte, sans me retourner.

Je pensais que son caprice passerait rapidement, et qu'il reviendrait me chercher, c'était ce dont je m'étais convaincu quelque part, car je n'avais aucune envie de me retrouver seul de nouveau. J'occupais mon temps, en torturant une douzaine de jeunes slaves, prenant encore plus de temps pour les faire souffrir, évacuant tout sur elle. Les amenant à une mort certaine avec une lenteur atrocement douloureuse, mais alors que les jours, les semaines, et les années passées. Je me rendais compte que Gabriel ne changerait pas d'avis, et que je n'avais plus qu'à quitté la Russie. Depuis que la guerre avait cessé, de toute façon, ce n'était plus aussi passionnant. Ma solitude me plongea un peu plus dans ma folie destructrice et sans Gabriel pour me restreindre, j'étais devenu un être si cruel que je n'avais même plus conscience que j'avais refoulé cette petite part d'humanité qu'il me restait complètement. J'étais devenu l'ombre menaçante qui se cachait dans les coins sombres, prêt à vous arracher vos derniers remparts d'innocence et de naïveté.



1996, Alexandri, Italie


Quand je repensais à mes moments d'existence, le fer de la malédiction encrée profondément dans chaque pores de ma peau, je ne savais pas quel moment choisir, pour déterminer de quoi il s'agissait, mais quand lors d'une de mes séances de torture, j'ai commencé à éprouver les douleurs que j'infligeais à ma victime. Que mon corps entier était ravagé par la terreur, la souffrance que ma victime réussi à m'échapper, ce fut la première fois que cela m'arrivait. Et le plus surprenant encore ce fut ce sentiment de libération. Oui, j'avais erré seul, j'avais continué à tuer, parce que je n'avais rien d'autres dans ma vie, pour occuper mon temps mais je ne savais pas que mon pouvoir télépathique finirait par s'agrandir, et que non seulement je capterais les pensées de gens, mais leurs sentiments aussi désormais. Et si j'avais appris à avoir une quelconque emprise sur ma télépathie, mon empathie ne semblait pas connaitre de limite. Ne semblait pas vouloir s'étouffer, et réveilla en moi cette étincelle qui avait sommeillait profondément, réveillant mon humanité, et la culpabilité qui allait de pair. Tout à coup, tous les horreurs que j'avais commise seul ou avec Gabriel, furent un poids trop douloureux à supporter. Et je pensais vraiment que je ne passerais le restant de mon éternité dans les limbes si je n'y remédiais pas rapidement. Mais c'est bizarre comme la vie vous réserve des surprises même quand vous vivez depuis plus d'un siècle. Hagard et affamé, je m'étais réfugié en Italie à la recherche de mon créateur, il était après tout le seul à même de pouvoir mettre fin à ce qu'il avait commencé en me mordant, quand je m'effondrais dans une ruelle, proche d'une place. Les rares passants ne me jetant pas un coup d'oeil. ─ Dis monsieur, t'es mort ? Je relevais les yeux sur la fillette qui venait de s'adresser à moi, l'envie de mordre grondant en moi alors que ses yeux innocents semblaient plein de compassion malgré son jeune âge, elle avait à peine trois ou quatre ans. ─ Katalina, Katalina, où es-tu ma chérie ? Ah te voilà. Une jeune femme brune fit son apparition, son regard se stoppant sur moi, légèrement effrayé. Si j'en avais eu la force, j'aurais souri de l'ironie. Je n'avais plus rien de l'être terrorisant que j'avais pu être. Je l'a vis agrippé la main de son enfant, la reprenant contre elle, mais la petite fille lui jeta un regard avant de reposer ses grands yeux bruns sur moi ─ Maman ... On peut pas le laisser tout seul. Tu m'as toujours dit qu'être seul était la chose la plus triste au monde et que tu étais heureuse de m'avoir. Comment cette gamine convaincu alors sa mère de me recueillir dans leur humble logis, les détails ne sont plus très clair. Je sais juste qu'elles me recueillirent alors qu'elles ne possédaient pas grand chose, qu'elles m'offrir un refuge alors que j'aurais pu les tuer, que la pensée m'avait traversé.

Je suis resté plusieurs semaines en leurs compagnies, me nourrissant de rats, la nuit tombé et les aidant du mieux que je pouvais en faisant quelques travaux pour eux. Mais jamais, elles n'exigèrent rien de moi en échange, jamais sauf un soir alors que la gamine dans sa confiance innocente, s'était endormi avec la tête posée sur mes genoux, sa mère s'approcha de moi ─ Je l'aimes tellement, et elle va bientôt se retrouver seule au monde, cela me déchire le coeur. Nous n'en avions jamais parlé mais j'avais senti la maladie émané de son corps, mon odorat de vampire probablement. Je posais mon regard sur elle, et elle m'offrit un sourire vacillant. ─ Tu fais partie de notre famille, Andreï maintenant. Promets moi que tu veilleras sur elle quand je ne serais plus là. Elle s'adressait à moi avec un regard rempli d'espoir et de chaleur, mais elle ignorait qu'elle offrait la vie de son enfant à un monstre. Je sentais ses sentiments bienveillants se diffusaient dans l'air, et c'était insupportable. Cette nuit là, je quittais ce nouveau foyer sans me retourner, je ne pouvais pas lui donner ma parole, et je ne pouvais pas lui faire croire que son enfant, la chair de sa chair serait en sécurité auprès de moi. Je repris le chemin de mon voyage, mais je savais que désormais je ne pourrais plus m'en prendre à un être humain, pas parce qu'à cause de mon empathie cela me serait intolérable, je savais qu'avec le temps, je finirais par maîtriser ce pouvoir mais parce qu'à chaque fois que je poserais mon regard, je ne pourrais m'empêcher de voir ces deux êtres qui sans aucun détour m'avait offert la chaleur d'un foyer. Comme ci, le bouton avait été tourné et que mon âme était revenu habitait mon corps. Cependant la culpabilité de les avoir abandonné me fit revenir sur mes pas, trop tard hélas, l'enfant avait disparu, la mère était morte. Il me fallut plusieurs années pour retrouver l'enfant, et veiller sur elle de loin, même si elle s’entraînait à devenir une personne qui haïrait mon existence même.


2016, Londres, Angleterre


Ma vie s'est légèrement compliqué quand Katalina s'est rendu compte de ma présence, de mon existence. J'avais toujours pris soin de me cacher, de rester dans l'ombre mais la vérité était que j'étais fasciné, et que je devais me rapprocher. Dans ses traits durs, on ne reconnaissait plus l'enfant naïve qu'elle avait pu être mais dans son regard, je pouvais toujours y lire, cette même compassion. Je ne lui ai jamais révélé qui j'étais, notre passé commun, mais elle a vite compris quel créature néfaste j'étais, et a hésité avant d'accepter mon aide. C'était la seule chose que je pouvais lui offrir, et je me demandais si sa mère avait su ce qui attendait sa fille quand elle m'avait confié sa sécurité. Cependant, je me devais d'être fidèle à ma parole, alors je veilles, je m'approche à l'occasion. Son humanité a tellement déteint sur moi, que pour la première fois, ses sentiments de luxure qui était monnaie courante de mon existence, sont devenus de l'affection, de la tendresse à son égard. Cependant, je restes un monstre à part entière et j'ai tellement de sang sur les mains qu'il m'est impossible d'être honnête. Chacune de ses émotions à mon égard sont des coups de poignards, mon empathie semble hors de contrôle quand je suis en sa présence, la méfiance, le désir, le dégoût, l'intérêt. Tout se multiplie, et l'ambiance devient insoutenable. De plus, je ne peux pas répondre à ses questions, je n'en ai pas le courage et je ne veux pas qu'elle pense que si je suis toujours à ses côtés pour l'aider, c'est juste à cause d'une requête de sa mère. La vérité est que cela fait longtemps qu'il s'agit bien plus que de respecter les désirs d'une mourante.


 
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: “Your birth is a mistake you'll spend your whole life trying to correct.” ☜♥☞ Andreï M. Piotr   Mer 4 Mai - 16:55

Bienvenu Mr Piotr ! Si vous avez des questions, n'hésitez pas ;)
(Et sinon pour l'annonce sur PRD c'est moi *est fière d'elle* tu vas voir on va te croquer bien t'accueillir parmi nous !)
Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 24/09/2015
Messages : 97

MessageSujet: Re: “Your birth is a mistake you'll spend your whole life trying to correct.” ☜♥☞ Andreï M. Piotr   Mer 4 Mai - 17:05

Bienvenue monsieur Piotr ! ^^

_________________

"Unter deiner Flagge, Deine Liebe ist mein Wort.

♥️:



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: “Your birth is a mistake you'll spend your whole life trying to correct.” ☜♥☞ Andreï M. Piotr   Mer 4 Mai - 17:19

Merci à vous deux, je vous en prie vous pouvez m'appeler Andreï, Mr Piotr ca me donne l'impression d'avoir 500 ans Siffle et Mr Mason, effectivement j'ai été séduit par ta réponse et ton forum, et y a de fortes chances que j'ai quelqu'un qui me suive ici *est en négociation Mignon *
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: “Your birth is a mistake you'll spend your whole life trying to correct.” ☜♥☞ Andreï M. Piotr   Mer 4 Mai - 18:08

Super ! Et content que t'ai été séduit ;) . Sinon l'une des autres personnalités qui partagent la tête de ma créa, t'as trouvé intéressant. Svenja alias Miss Curieuse a envie de faire ta connaissance rien qu'en lisant la description de ta personnalité ^^. Par contre c'est une vampire de presque 500 ans, t'échapperas pas au vouvoiement, ne serait-ce qu'au début.
Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 24/09/2015
Messages : 97

MessageSujet: Re: “Your birth is a mistake you'll spend your whole life trying to correct.” ☜♥☞ Andreï M. Piotr   Mer 4 Mai - 18:17

Un vampire de plus ^^ ça fait toujours plaisir à voir !

_________________

"Unter deiner Flagge, Deine Liebe ist mein Wort.

♥️:



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Lycans NomadesLycans Nomades
avatar
Jared Carter
Date d'inscription : 05/10/2014
Messages : 387

MessageSujet: Re: “Your birth is a mistake you'll spend your whole life trying to correct.” ☜♥☞ Andreï M. Piotr   Mer 4 Mai - 18:19

Pooooow un beau vampire Ooooooh Grogne pas Griff, je dis ça en toute objectivité Angelot Bienv'nu, j'ai hate d'en savoir plus sur toi Excité T'es déjà bien accueilli, mais c'est plus marrant quand on est plein hein? Big Smile

On est open ici! Hesite pas à poser des questions, demander de l'aide pour construire ton histoire si tu veux, des liens, des RP, parce qu'on AIME CAAA Dada
On est un peu barrés... N'aies pas peur, on s'y fait vite... on y revient même... Si si, je t'assure Siffle
Allez... Kiffe ta vie, parce que c'est bien ça le but, et à très vite Rock'n Roll

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: “Your birth is a mistake you'll spend your whole life trying to correct.” ☜♥☞ Andreï M. Piotr   Mer 4 Mai - 18:25

Bienvenue Mr Piotr! *Aime rappeler aux vampires qu'ils sont vieux* Ange
J'espère que vous vous plairez ici! J'ai hâte de lire votre histoire, mais je peux déjà vous dire que votre personnalité est sacrément inspirante! Pas le choix, faudra se croiser! *moi, autoritaire? Jamais voyons!*
Revenir en haut Aller en bas
Meute SparrowMeute Sparrow
avatar
Kalia Murray
Date d'inscription : 12/02/2015
Messages : 300

MessageSujet: Re: “Your birth is a mistake you'll spend your whole life trying to correct.” ☜♥☞ Andreï M. Piotr   Jeu 5 Mai - 4:35

Haaaaan !! Bienvenue Monsieur ! J'espère que vous vous plairez d'avantage une fois installé! Very Happy hâte d'en savoir un peu plus Dada
Bon courage pour le reste de la fiche !

_________________

De n'importe quelle façon qui soit je ne serais jamais loin de toi ..:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Lignée SiddyLignée Siddy
avatar
Edwin Roman
Date d'inscription : 24/01/2015
Messages : 210

MessageSujet: Re: “Your birth is a mistake you'll spend your whole life trying to correct.” ☜♥☞ Andreï M. Piotr   Jeu 5 Mai - 4:50

Bienvenue à vous. Votre caractère me rappelle cents fois par où je suis passé aussi. J'espère que vous trouverez ce que vous cherchez ici, à Londres.

_________________
~ My Heart ~:


S.E.:


Ed x Ed Cœur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: “Your birth is a mistake you'll spend your whole life trying to correct.” ☜♥☞ Andreï M. Piotr   Jeu 5 Mai - 7:55

Merci à tous pour votre accueil ** et pour les liens avec plaisir en espérant que l'histoire vous plaise tout autant que le caractère. Si j'ai des questions j'hésiterais pas un seul instant en tous cas les cas, ca fait plaisir de voir un tel enthousiasme I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: “Your birth is a mistake you'll spend your whole life trying to correct.” ☜♥☞ Andreï M. Piotr   Jeu 5 Mai - 8:08

nyah cet avatar >w< Encore un vampire plus vieux que moi (c'est pas dure en même temps)... Bienvenue ! J'espère que tu te plairas parmi nous, j'en doute pas parce qu'on est des gentils (pour la plupart, fait attention à certains è-é)
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: “Your birth is a mistake you'll spend your whole life trying to correct.” ☜♥☞ Andreï M. Piotr   Jeu 5 Mai - 8:12

Andreï M. Piotr a écrit:ca fait plaisir de voir un tel enthousiasme I love you

Toujours <3
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: “Your birth is a mistake you'll spend your whole life trying to correct.” ☜♥☞ Andreï M. Piotr   Ven 6 Mai - 16:00

Merci Erin ** et je suis un bébé vampire pourtant pas si vieux que ca Siffle

Griffin, c'est une bonne chose de mon point de vue Trois en tous cas, je devrais finir ma fiche ce week end si y a pas d'imprévu What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: “Your birth is a mistake you'll spend your whole life trying to correct.” ☜♥☞ Andreï M. Piotr   Sam 7 Mai - 13:22

je crois que ton lien youtube ne marche pas :/
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: “Your birth is a mistake you'll spend your whole life trying to correct.” ☜♥☞ Andreï M. Piotr   Sam 7 Mai - 13:49

(C'est BVB Goodbye Agony Fou)

(Gabriel Aimé Victor De La Croix ... si c'est pas un nom qui pète ça. En plus je vois super bien le perso dans le manoir Soul, en train de taper la discute avec Brandon sur la meilleure façon de mettre à feu et à sang le monde, avec des tas de corps exsangues de jeunes et beaux gens tout autour d'eux.)

Sinon, je viens te dire que je te valide, je vais de ce pas faire tout les arrangements nécessaires ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: “Your birth is a mistake you'll spend your whole life trying to correct.” ☜♥☞ Andreï M. Piotr   Sam 7 Mai - 14:32

Mince pour le lien YT mais oui je me doutais que on connaîtrais le groupe dans le coin vu qu'il y Andy en avatar dans le coin Hii en tous les cas, merci pour la validation Owi

Je suis en train de travailler à faire venir le Gabriel en question, je ferais part de l'idée de lien mais ca lui va bien au salopiot je dois admettre Ha
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: “Your birth is a mistake you'll spend your whole life trying to correct.” ☜♥☞ Andreï M. Piotr   Sam 7 Mai - 14:40

Bonjour et bienvenue Mr Piotr.

J'ai un message de Griffin : "En même temps Andy ressemble un peu à mon mec ;). Et si en plus tu nous ramène Gabriel, ça serait génial ^^."

Et je suis désolée de gâcher les festivités mais ... un Gabriel de plus, vraiment ? (Il se trouve que les vrais prénoms de Melvin et Angel est Gabriel). En plus, peut-être que je me trompe, mais quelqu'un n'avait pas en tête de faire un perso Gabriel de plus ?
Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: “Your birth is a mistake you'll spend your whole life trying to correct.” ☜♥☞ Andreï M. Piotr   Sam 7 Mai - 19:47

Tu écris vraiment bien ! Sincèrement ton style m'a touché !

Et ton histoire est superbe ! Nos perso ont de gros gros points communs mine de rien ( ma perso peut voir les souvenirs les plus douloureux d'une personne au contacte de leur main, ce pouvoir à été déclenché par sa trop grosse empathie) Donc je serais ravie d'avoir un lien si tu veux bien Ooooooh
Revenir en haut Aller en bas
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Scarlet Skellington
Date d'inscription : 20/01/2015
Messages : 132

MessageSujet: Re: “Your birth is a mistake you'll spend your whole life trying to correct.” ☜♥☞ Andreï M. Piotr   Dim 8 Mai - 5:53

Salutation Gentleman... Je vous prie de bien vouloir excuser mon apparition tardive, mais il me fallait venir à vous. Je serais vraiment enchantée de vous rencontre... En espérant que le plaisir sera partagé. A bientôt j'espère Mignon

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: “Your birth is a mistake you'll spend your whole life trying to correct.” ☜♥☞ Andreï M. Piotr   Dim 8 Mai - 7:44

Erin > oh merci pour les compliments, ca me touche beaucoup Mignon et ce sera avec plaisir pour le lien en tous les cas

Scarlet > le prénom et le nom je suis fan, ce sera avec plaisir pour le rencontre Câlin
Revenir en haut Aller en bas
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Scarlet Skellington
Date d'inscription : 20/01/2015
Messages : 132

MessageSujet: Re: “Your birth is a mistake you'll spend your whole life trying to correct.” ☜♥☞ Andreï M. Piotr   Dim 8 Mai - 8:18

Je vous remercie sincèrement, monsieur Mignon De plus, je vois que vous êtes photographe... Voilà un art fascinant... Mimi

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: “Your birth is a mistake you'll spend your whole life trying to correct.” ☜♥☞ Andreï M. Piotr   

Revenir en haut Aller en bas
 

“Your birth is a mistake you'll spend your whole life trying to correct.” ☜♥☞ Andreï M. Piotr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Kingdom Hearts : Birth by Sleep
» Not War But Murder / Birth of a Legend (ATO)
» Kingdom Hearts Birth By Sleep
» Birth of a legend ATO N°32
» rennels ✲ a mistake is to commit a misunderstanding. (a) come on. ❥ FINI
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycampire - Forum RPG Fantastique
  • Archives
  • Vieilles présentations
  • -
    La date/heure actuelle est Sam 16 Déc - 12:50