Bienvenue sur Lycampire - Forum RPG Fantastique, Invité !
Le groupe des Lycampires est désormais ouvert mais très limité.
Bienvenue dans le Staff à Emily Haas notre nouvelle modératrice <3
Chers lycampiriens, le design est en cours de changement, pour un peu de renouveau ! Le forum reste ouvert en attendant la fin des changements ;).

Partagez | 
 

 Tu me prêtes ta poupée ? (ft. Ian J. Reed)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clan BuchananClan Buchanan
avatar
Iris Reed
Date d'inscription : 23/06/2016
Messages : 74

MessageSujet: Tu me prêtes ta poupée ? (ft. Ian J. Reed)   Ven 30 Sep - 13:45

Des yeux magnifiques... Profonds... Mystérieux... Iris frissonnait dès qu'ils se posaient sur elle. Il était là, devant elle, lancé dans une conversation avec d'autres vampires sur le subconscient. La grecque ne pouvait pas décrocha son regard de lui. Elle détaillait chaque partie de son corps comme une adolescente sur son idole, la seule différence résidant dans le fait qu'une star hollywoodienne n'irait pas tuer de sang froid les parents de ses fans... Ce petit rappel arracha Iris à sa torpeur qui ferma les yeux pour se calmer. Si elle pouvait éviter des massacres aujourd'hui, elle en serait heureuse... ! Elle se détestait de ne pas pouvoir vivre pleinement sa haine envers lui... Comment faisait-il pour l'attirer autant, alors qu'elle voyait en lui la bête qu'il était sous ce visage angélique ? Comment pouvait-il l'enivrer à ce point alors qu'elle aurait voulu le supprimer aussi violemment qu'il avait supprimé ses parents ?

Elle le haïssait de tout son cœur mais l'aimais de tout son corps...

La grecque détourna vite la tête, faisant mine de pianoter sur son téléphone (« A l'aide Lizzie ! ») lorsque les créatures se séparèrent et qu'elle comprit que le beau psychologue s'approchait d'elle. Même morte, elle sentait son cœur s'accélérer et le rouge lui monter aux joues. Toujours dans cet esprit d'adolescente transie d'amour, elle passa une mèche de ses longs cheveux bruns devant sa figure, cachant ainsi son embarra. Le vampire se figea devant elle, bien trop proche, et releva son visage d'une main sous son menton. Comme il affichait, malgré lui certainement, un sourire enjôleur, Iris sentit quelque chose s'affoler en elle. Les humains appelaient aujourd'hui cet effet « avoir des papillons dans le ventre »... Beurk. Bien trop fleur bleue à son goût ! Avant de craquer complètement et de faire une action qu'elle aurait sûrement regretter, elle parla :

« Salut Ian... Tu... Tu vas bien ?  Je... Je n'avais pas remarqué que tu étais là...»

Nulle. Bien sûr qu'elle l'avait remarqué, il le savait certainement ! Tout le monde l'aurait compris, elle avait passé le plus clair de son temps à le dévorer du regard...
Son esprit s’apprêtait à replonger dans les méandres de l'amour quand la situation la frappa : que voulait-il ? Pourquoi s'était-il approché d'elle, comme cela, alors qu'il l'ignorait presque d'habitude ? Aurait-il saisit ses sentiments à son égard ? La grecque s'affola, pendue aux lèvres du meurtrier, attendant silencieusement une explication.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Clan SoulClan Soul
avatar
Ian J. Reed
Date d'inscription : 13/06/2016
Messages : 66

MessageSujet: Re: Tu me prêtes ta poupée ? (ft. Ian J. Reed)   Ven 4 Nov - 7:23

Parler de mon métier est une chose passionnante lorsque mes interlocuteurs peuvent me comprendre mais la ce n'est pas le cas, ces vampires n'ont aucune culture et ils m'ennuient. Il faut que je trouve quelque chose pour m'échapper de ce monologue.. Tout en continuant de parler à ces imbéciles je cherche l'inspiration autour de moi, mes yeux s’arrête sur Iris, une magnifique vampire qui a, étrangement, des sentiments pour moi. Un sourire se forme sur mes lèvres, elle peut être mon excuse ! Et en plus de me débarrasser de ces idiots je pourrais avoir une discussion agréable avec elle ! Je ne lui ai jamais vraiment parler mais elle m'a l'air sympathique.. et bien plus instruite que ces vampires ! Mon choix est donc vite fait, je prends mon plus beau sourire pour cacher le fait qu'ils m'ennuient au plus au point et je fait en sorte qu'ils partent tranquillement.

"Je vous pris de m'excuser messieurs, j'aimerais parler en tête à tête avec mon amies là-bas. Au revoir donc."



J’espère ne plus jamais les revoir mais il faut savoir rester poli. Je pars donc rejoindre la belle vampire qui s'est soudainement mise à écrire sur son portable avec les cheveux devant son visage, un sourire se forme sans le vouloir. Est ce qu'elle est au courant que je peux lire en elle comme dans un livre ouvert ? Je m’arrête juste devant elle, mais elle ne releve pas la tête donc je passe ma main sous son menton et fait en sorte qu'elle me regarde dans les yeux. Elle prend la parole en première comme pour se prouver une confiance en elle mais sa voix trahit le contraire. Iris a toujours ses cheveux en travers de son visage et mon sourire s’accentue quand je replace sa mèche derrière son oreille.

"Bonjour Iris, je vais très bien ! Et toi, comment vas tu ? Oh vraiment tu ne m'avais pas remarqué ?"


Menteuse. J'ai envie de rire mais je fais mine de bouder comme un enfant, espérant qu'elle oublie son embarra.

_________________




Love is danger, love is pleasure,Love is pure, the only treasure
Maybe I am mad
A force from above, Cleaning my soul, Flame on burn desire...

signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Clan BuchananClan Buchanan
avatar
Iris Reed
Date d'inscription : 23/06/2016
Messages : 74

MessageSujet: Re: Tu me prêtes ta poupée ? (ft. Ian J. Reed)   Sam 12 Nov - 10:08

Inspirer. Expirer. Inspirer. Expirer.

Trop proche. Il était beaucoup trop proche. Et sa tête d'enfant boudeur ne faisait que lui donner envie de l'embrasser... Comme d'habitude d'ailleurs. Peu importe ce qu'il fait, le plus grand rêve de la grecque serait de pouvoir enfin poser ses lèvres sur celle de Ian. Elle rit nerveusement en replaçant quelques mèches de ses cheveux derrière son oreille.

« Bon ok... Peut être que je t'avais vu... Du coin de l’œil, très vite fait ! »

Elle laissa planer un silence, gênée par la proximité entre eux, surtout qu'elle ne pouvait pas bouger, adossée au mur et bloquée par ce corps si parfait.

« Tu... Voulais me dire quelque chose ? »

Sans qu'elle ne le veuille explicitement, son cerveau lui envoya un tas de scénarios plus plaisants les uns que les autres. Tantôt il ne voulait que passer un peu de temps avec elle, tantôt il l'emmenait chasser... Son attention s'arrêta sur le plus improbable de tous : Ian lui demandait, le plus naturellement possible, de sortir avec lui. La scène s'imprima parfaitement bien dans son esprit. Il lui proposerait de sortir dans la soirée, aller dans un bar de la ville, elle mettrait du temps à accepter, trop surprise par cette requête. Le soir venu, elle aurait lâché ses longues boucles brunes et revêtit une de ses robes moulantes, puisqu'elle ne possédait quasiment que cela. Pendant la soirée, elle l'aurait patiemment écouté parler, avide d'en apprendre toujours plus sur lui. Puis, lors d'un court instant, leur main se seraient frôlées, le temps se serait suspendu, le rouge aurait coloré ses joues et elle aurait remarqué que son cavalier se mordait la lèvre à sa réaction parce que... Parce qu'il l'aime ! Oui, à ce moment-là, il lui dirait tous les mots qu'elle avait toujours voulu entendre. « Je t'aime Iris. Je ne peux plus me cacher, je te veux pour moi parce que je revis quand tu es là. Je t'aime, je t'ai toujours aimé... J'ai été idiot d'essayer pendant tant d'années de taire ce sentiment si beau qui me lie à toi... » Il se serait rapproché d'elle, caressant sa joue d'une main. Ce geste l'aurait fait frissonner de plaisir et elle aurait voulu répondre mais il la ferait taire par un tendre baiser. « Sois mienne, continuerait-il, et je te comblerai de bonheur... Je ne peux ramener ta famille mais sache que si je le pouvais, c'est la première chose que je ferai. Je te ramènerai en Grèce, je ne te lâcherai plus, je t'offrirai les plus beaux baisers dont tu puisses rêver. Je te protégerai quoi qu'il se passe et, il suffirait que tu me le demande, je n'approcherai plus ni Gloria, ni Nilin... »

Stop.

La belle vision s'effondra à cet instant. Jamais il ne dirait cela. Il se fichait largement de sa famille, de ce qu'elle voudrait faire avec lui, de ses relations avec la péché et l'humaine, tout ce qu'il voulait d'ailleurs c'était tuer cette dernière. Et pourquoi ? Parce qu'elle lui rappelait sa femme. Parce qu'il était marié. Bien sûr. Evidemment. Et surtout, il ne l'aimait PAS.

Il ne l'aimerait jamais.

JAMAIS.

Son poing se serra à ces pensées. Pourquoi diable était-elle tombée amoureuse de lui ? Il n'avait même pas remarqué qu'elle avait quitté les Etats-Unis pour lui... Pendant tout ce temps de rêverie, il avait sûrement répondu à sa question mais, perdue dans ses
pensées, elle n'avait pas remarqué le mouvement des désirables lèvres du psychiatre. Dans le doute, elle réitéra sa question.

« Tu as parlé ? Pardon, j'étais dans mes pensées... »


Elle se flanqua une claque intérieure en se sentant rougir encore. S'il ne remarquait pas l'effet qu'il lui faisait... Il était décidément complètement aveugle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Clan SoulClan Soul
avatar
Ian J. Reed
Date d'inscription : 13/06/2016
Messages : 66

MessageSujet: Re: Tu me prêtes ta poupée ? (ft. Ian J. Reed)   Lun 14 Nov - 4:38

Cela n'a rien arrangé elle est toujours gênée, j'arrête donc de faire cette tête. Elle me demande pourquoi je viens la voir.. Je veux apprendre à la connaitre je suppose.

Je retiens un rire lorsque je me rend compte qu'elle me fixe sans rien dire. Son regard est dans le vide mais elle sourit...Je ne suis pas sûr qu'elle soit encore avec nous. C'est.. mignon. Je me mord la lèvre, on va voir si elle est toujours ici.

"J'aimerais te connaitre un peu plus"



Aucune réaction, pas même un battement de paupière. On l'a perdu je m'en doutais.Je l'observe et me mets à sourire sans m'en rendre compte. Elle est magnifique.. Non ! enfin si mais.. Mais qu'est ce qu'il me prend.. elle ne m'écoute pas, pourquoi je ne m'énerve pas contre elle. D'habitude je lui aurais fait regretter. Alors pourquoi cette fois ci je ne le fait pas ! Ses yeux sont vissés aux miens mais elle ne me vois pas elle n'est pas là.. à quoi pense t elle ? Je bouge ma main devant ses yeux mais n'obtiens toujours aucune réaction. Alors j’attends en essayant de regarder autre chose qu'elle, je ne tomberais pas amoureux.

J'ai l'impression qu'elle revient à elle. Iris est rouge écarlate.. A quoi pensait elle..

"J'avais remarqué que tu étais ailleurs" J'émets un rire "Oui je t'ai parlé, mais j'avais compris que tu pensais à.. quelque chose."



Je suis trop curieux, pourquoi.. Simple déformation professionnelle !..

"Sans indiscrétion, je peux savoir ce qui t’absorbai autant ?"



Idiot. Elle va partir en courant et t'éviter comme la peste. Mon regard est attiré vers ses lèvres, j'ai l'irrésistible envie de.. non je n'ai envie de rien. Mon regard remonte vers ses yeux, qu'est ce qu'il me prend.. Je soupire excédé, j'ai l'impression d'être un adolescent amoureux. Mais ce n'est rien qu'une impression. Je n'ai pas le temps d'aimer quelqu'un, je ne peux pas me permettre d'aimer. Je n'ai pas besoin de ça.

_________________




Love is danger, love is pleasure,Love is pure, the only treasure
Maybe I am mad
A force from above, Cleaning my soul, Flame on burn desire...

signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Clan BuchananClan Buchanan
avatar
Iris Reed
Date d'inscription : 23/06/2016
Messages : 74

MessageSujet: Re: Tu me prêtes ta poupée ? (ft. Ian J. Reed)   Sam 19 Nov - 6:39

A quoi pensait-elle ? N'était-ce pas évident ? Iris avait l'impression que tout son corps criait son amour, brûlait de désir mais il n'avait pas l'air d'avoir remarqué quoique ce soit... Un vampire n'était-il pas censé être médicalement parfait ? Parce que ce n'était apparemment pas le cas de Ian : il était aveugle. Elle hésitait à répondre. Elle ne pouvait décemment pas lui avouer en revanche, il allait forcément le remarquer si elle mentait... Que faire ? Dans son hésitation, elle observait l'objet de ses fantasmes et sursauta quelque peu en voyant le regard de celui-ci se poser sur ses lèvres. Avait-elle rêvé ? Leur regard se rencontrèrent ce qui empourpra son visage. « Oh Ian, si tu savais tout ce qui se bouscule dans mon esprit lorsque tu t'approches de moi... » Néanmoins, il fallait lui donner une réponse.

« Hum je... Je divague juste, c'est pas important. »

Elle devait rougir encore mais de toute façon, s'il voulait absolument savoir, il n'avait qu'à utiliser ses pouvoirs étrange de psychiatre sur elle ! Pour se donner un peu de constance, elle fit un pas sur le côté, histoire de ne plus l'avoir en face d'elle et avança dans la salle. Elle attrapa une rose dans un vase et parut d'un coup absorber par les pétales rouges.

« Du coup, comme je n'ai pas vraiment entendu ce que tu m'as dit... Tu pourrais répéter s'il te plaît... ? A moins que ce ne soit pas si important et dans ces cas là je vais devoir te laisser, j'ai beaucoup de choses à faire aujourd'hui... »

Menteuse. Lena s'occupait des affaires du clan, le Moonlight n'ouvrait que dans quelques heures et puisque Ian était ici et non à la poursuite de Nilin, elle n'avait pas à jouer les bouclier-baby-sitter. Son portable vibra dans sa poche, elle reçu un message de Lizzie. L'humaine la rassurait et l'empêchait de trop se laisser emporter par l'amour. Elle lui demandait des explication au sujet de son mystérieux appel à l'aide. Iris tapa rapidement « Ian est là, je sais pas quoi faire et si tu pouvais m'embrasser là tout de suite, ça m'aiderait à me rappeler qu'il n'est qu'un idiot que je dois tuer et non aimer... Je suis désolée de me servir de toi comme ça mais j'ai vraiment besoin de ton aide s'il te plaît.. » Elle rangea le téléphone sans rien laisser paraître, levant les yeux vers celui qui la sépare du possible bonheur qu'elle pourrait trouver auprès de son humaine... Si seulement elle pouvait être amoureuse de Lizzie... Tout serait plus simple ! Comme il n'avait toujours rien dit (et cette fois, elle en était sûre) elle leva les sourcils comme pour dire « Alors ? » en se contrôlant le plus possible pour ne pas recommencer à espérer une quelconque relation intime avec lui. Malheureusement, l'attirance qu'elle ressentait pour lui était bien trop forte pour que ce genre de pensées ne surgissent pas dans son esprit. Iris ne pouvait s'empêcher de le détailler de la tête aux pieds, d'imaginer à quoi ressemblerait la sensation d'un baiser de sa part, de se voir blottie contre lui, ses bras protecteurs autour de sa taille... Son visage trahissait peut-être sa tristesse, son désespoir. Elle en avait marre d'attendre un signe de sa part, d'attendre qu'il s'avance en lui disant « Je t'aime Iris »... Si elle ne se contrôlait pas autant, elle serait certainement en train de pleurer. Elle l'aimait tellement... Ses sentiments la tuait à petit feu... Elle était si faible avec lui... Il pouvait lui demander n'importe quoi, elle le ferait... Elle vivait déjà pour lui alors s'il la sollicitait pour tuer, elle tuerait. Pour mettre sa vie en danger, elle le ferait. Pour mourir... Elle mourait. « Je t'aime tellement Ian... Pourquoi tu ne le vois pas... ? Pourquoi tu ne ME vois pas... ? Que dois-je faire pour vivre pleinement mon amour ? Je n'attends qu'un mot de toi... Je t'en prie... Aime-moi... » Son visage trahissait, elle en était sûre, sa tristesse, son désespoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Clan SoulClan Soul
avatar
Ian J. Reed
Date d'inscription : 13/06/2016
Messages : 66

MessageSujet: Re: Tu me prêtes ta poupée ? (ft. Ian J. Reed)   Sam 19 Nov - 15:58

Mon regard croise celui d'Iris alors qu'elle rougit, elle est magnifique.. Je la suit du regard lorsqu'elle s'avance dans la piece pour attraper une rose rouge.. L'a t elle fait exprès.. Je vois des signes partout, je deviens fou. Elle concentre son attention sur cette rose, pourquoi ? Si j'étais en train d'analyser un rêve je dirais que la rose rouge représente l'amour qu'elle éprouve et sa vie tourne autour de cet amour mais pour qui ?Je sais qu'elle m'aime mais je ne peux pas y croire, je suis un monstre alors pourquoi quelqu'un m'aimerais... Pourquoi elle m'aimerais...
Pourquoi j'ai envie de l'embrasser.. Je le sais mais je ne la connais qu'à peine je ne peux pas éprouver ce genre de sentiments.. Ce n'est qu'une attirance physique, ce n'est que passager. Victorine est la seule que j'aime. Je ne l'oublierais pas.. Je dois la venger, les venger.. Et si je dois mourir une deuxième fois pour eux, je le ferais sans hésiter.
Je soupire discrètement à sa phrase et sourit, elle n'a rien à faire aujourd'hui.. elle ne sais pas mentir. Iris regarde son téléphone, a qui parle t elle ? Je m'en fiche... Elle parle avec qui elle veut, fait ce qu'elle veut. Nous ne sommes pas en couple.. Je ne suis même pas amoureux d'elle.. Je me mords la lèvre, je n'ai pas le droit de penser à cette éventualité. Je ne le veux pas. Elle hausse un sourcil, je n'ai toujours pas répondu à sa question.. Elle affiche un visage triste, mon cœur se serre, pourquoi.. Je ne veux pas l'aimer, je ne peux pas l'aimer, je veux la prendre dans mes bras et lui dire que tout va bien mais je reste immobile.. Je ne peux pas, si je tombe amoureux d'elle je ne pourrais plus tenir ma promesse, je ne pourrais pas essayer de les venger.. Ce n'est pas possible.. Si je tombe amoureux d'elle je la ferai souffrir et ce n'est pas ce que je veux. Je ne veux pas être responsable de sa tristesse.. Je ne veux pas voir ce désespoir sur son visage... J'ai beau le vouloir de toutes mes force, son expression reste inchangé.. Je regrette de ne pas changer d'avis, Victorine et mon enfant sont morts rien ne pourra les ramener.. Mais Victorine est encore là, son fantôme me poursuit, ou alors je le retiens.. Je ne peux pas rompre ma promesse. Qu'est ce que je suis sensé faire.. Même si j'aime Iris je ne pourrais pas penser à elle sans penser à ma femme..

"Je voulais seulement faire connaissance, te connaître un peu mieux. Mais si tu as du travail ce n'est pas grave"

Je lui sourit en passant une main dans mes cheveux. J'étais encore sûr de moi avant de lui parler que c'est il passé..

_________________




Love is danger, love is pleasure,Love is pure, the only treasure
Maybe I am mad
A force from above, Cleaning my soul, Flame on burn desire...

signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Clan BuchananClan Buchanan
avatar
Iris Reed
Date d'inscription : 23/06/2016
Messages : 74

MessageSujet: Re: Tu me prêtes ta poupée ? (ft. Ian J. Reed)   Mar 22 Nov - 12:32

Apprendre à la connaître ? Qu'est-ce qui lui prenait d'un coup ? Les yeux d'Iris trahirent sa perplexité pendant quelques instants mais elle décida de saisir l'occasion : ce n'était pas tous les jours qu'il sacrifiait son temps juste pour elle ! Elle continua à jouer avec cette rose comme si elle souhaitait inconsciemment lui délivrer un message érotique. Etait-ce le cas ? Tout bien réfléchit, certainement... Iris s'avança vers Ian, un sourire innocent aux lèvres.

« Oh ne t'inquiète pas, je peux tout à fait me libérer, juste le temps de prévenir les filles et... »
Elle envoya un rapide texto à ses auxiliaires des Buchanan prétextant une après-midi chargée. « … Voilà ! Ειμαι ελευθερη ! »

Elle rit, d'un rire timide mais mélodieux sachant bien qu'il comprenait parfaitement ce qu'elle avait dit. Encore un autre point qui la faisait craquer... Même s'il l'avait arraché à sa terre natale en lui arrachant sa vie, il était comme un pont entre Londres et Athènes puisqu'il pouvait comprendre sa jolie langue... Maintenant, il restait à savoir ce qu'il voulait apprendre exactement. Il ne s'était pas passé grand chose d'intéressant au cours de sa vie et puis elle ne pouvait pas tout lui dire... Il était hors de question qu'il sache en quelles circonstances ils s'étaient rencontrer pour la première fois ! Ni qu'il comprenne qu'elle ne vivait plus que pour lui... Même si, Iris en était certaine, il devait fortement s'en douter. Alors que pouvait-elle bien lui dire ? Qu'elle avait eu une enfance tranquille mais plutôt solitaire, à imaginer toutes sortes de monstres inspirés des légendes de son pays ? Que son imagination débordante avait fini par s'approprier sa propre vie, étant devenue l'une de ces créatures ? Qu'elle n'était qu'une ombre durant les quatre premières années de sa mort avant qu'elle ne le rencontre pour une seconde fois... ? Avant que son corps ne frissonne à l'écoute de cette voix si particulière... Avant que ses lèvres n'éprouvent cet irrésistible désir pour les siennes... Avant... que l'inquiétante flamme d'un amour naissant ne s'empare de son être tout entier, s'insinuant dans tous les pores de sa parfaite peau bronzée, annihilant toute réflexion sensée lorsqu'il s'approchait d'elle... Avant qu'elle ne soit à lui, tout simplement... Elle posa la rose sur le comptoir à côté d'eux, juste entre leur deux corps, tout en le fixant dans les yeux. Ce geste, témoin de son désir, ardent mais intact depuis le début, se voulait le plus anodin possible mais semblait être un silencieux appel à l'éros... Le sourire d'Iris s'étira en une expression joueuse, charmeuse, ce qui surprit la vampire elle-même car c'était rare lorsqu'elle assumait ses charmes face à lui...

« Très bien, faisons connaissance alors... »


Sa voix se teinta de séduction comme lorsqu'elle s'apprêtait à achever un humain où qu'elle voulait piéger quelqu'un dans le filet de ses sortilèges sensuels qu'elle utilisait si souvent. D'adolescente timide elle était passée en un instant à femme fatale, grâce à cette rose, grâce à la courte seconde où le regard de Ian s'était posé sur ses lèvres alors que la distance entre eux était encore descente. Parce que oui, elle avait remarqué ! Pourquoi aurait-elle repris la fleur si ce n'était pour la transformer en une flèche qu'Eros tirerait sur le désirable vampire ? Iris se mordit la lèvre en attendant la réponse, lui lançant un regard enjôleur dans le même temps. Ce court moment de faiblesse de sa part avait déclenché chez la vampire son côté séducteur et s'il s'avérait qu'elle aie ne serait-ce qu'un minimum de pouvoir sur lui, elle n'hésiterait pas un instant pour obtenir ce qu'elle voulait, à savoir... Lui. C'était bien la première fois qu'elle ressentait autant de confiance en lui faisant face, qu'elle calculait chacun de ses gestes et épiait chacune de ses réactions en vue d'un nouveau mouvement. L'Iris timide s'était envolée, laissant place à la tigresse charnelle qui sommeillait en elle...  Que ses possibles doutes sur les sentiments qu'elle lui portait se confirment, elle n'en avait plus rien à faire. Son regard le fixait, ferme, séducteur. Elle réduisit encore un peu la distance entre eux, jusqu'à sentir la vibrante froideur de son corps se mêler à celle de Ian. Elle souriait, moqueuse, attractive, séduisante, alors qu'elle passait une main dans ses longs cheveux bruns.

« Que voudriez-vous savoir M. Reed ? »

Elle passa furtivement sa langue sur ses lèvres, comme pour le narguer, l'inviter à jouer lui aussi avec cette bouche brûlante de désir. Son esprit ne fonctionnait plus que pour le flirt, pour obtenir la victoire dans ce jeu d'amours dangereuses. « Vas-y Ian, pose moi toutes les questions que tu veux... Ce soir, j'obtiendrai ce baiser... Je le jure... ».



traduction du grec:
ça se prononce (en gros) imè élevsséri et ça veux dire "je suis libre"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Clan SoulClan Soul
avatar
Ian J. Reed
Date d'inscription : 13/06/2016
Messages : 66

MessageSujet: Re: Tu me prêtes ta poupée ? (ft. Ian J. Reed)   Sam 26 Nov - 14:44

Iris avance vers moi d'un air innocent, la rose toujours en main... Elle le fait vraiment exprès. Je suis la rose du regard lorsqu'elle la pose sur le comptoir entre nous, je remonte mon regard jusqu'à elle, son air innocent et timide qui lui collait au visage jusqu'à maintenant s'était envolé pour laisser place à un sourire charmeur.. Elle veut jouer ? Je retiens un rire, très bien alors jouons.
Elle a repris confiance en elle et se rapproche de plus en plus de moi en se mordant la lèvre que je fixe encore une fois.. Je me reconcentre sur ses yeux tandis qu'elle passait une main dans ses long cheveux bruns..

"Et bien je ne sais pas"


Je lui souris d'un air enfantin. Essayant de ne pas trahir mon envie de l'embrasser.

"Je ne sais rien de toi... Donc commençons par le commencement. Ta vie en tant qu'humaine ! Ta famille, tes passions, je ne sais pas εχω θελω Ξερω σε οριστε.. "


En espérant que mon grec ne soit pas trop mauvais, ça fait bien longtemps que je n'ai pas eut l'occasion de parler cette langue pourtant magnifique.. Il faut dire que presque personne ne parle grec dans cette ville.
Je la regarde, non je l'admire en faite.. Je le dis, c'est une femme magnifique.. Pourquoi cette vampire m'attire t elle autant ? D'accord elle est sublime et a l'air sensible et forte en même temps, sadique, intelligente, sincère.. Je pense. Non, en faite je n'en sais rien, je ne la connais pas, je n'ai que des ressentis des.. impressions. C'est une manipulatrice, Iris saurait très bien cacher qui elle est en réalité. Mais d'un autre côté.. Je suis sur qu'elle est comme je l'imagine, ses yeux ne mentent pas. Mais elle n'obtiendra rien de moi, rien de plus qu'une histoire sans lendemain tant que je n'aurais pas oublié ma femme.. Ma Victorine. Mais je ne veux pas, l’abandonner m'est impossible.. Je l'aime. Elle me manque.. Son sourire, sa voix.. Tout me manque. Elle ne reviendra pas, donc je la rejoindrais. Alors non, je ne peux pas aimer Iris et elle ferait mieux de m'oublier. Je me mord la lèvre, elle se fait du mal inutilement..
Et pourtant même en sachant cela, je ne peux m’empêcher de penser que je pourrai l'aimer.. Bien plus que Victorine. Mais c'est impossible.. Ma femme ne pourra jamais être surpassée, ni même égalée. Elle a beau être morte depuis longtemps, j'ai l'impression que je ne pourrai jamais m'en remettre, que je sentirai toujours sa main dans la mienne.. Pourquoi ne me suis je pas contrôlé, pourquoi est ce que je n'en ai pas été capable..? Ma vie a était merveilleuse à ses coté mais ma mort n'est qu'une succession d'erreurs.

_________________




Love is danger, love is pleasure,Love is pure, the only treasure
Maybe I am mad
A force from above, Cleaning my soul, Flame on burn desire...

signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Clan BuchananClan Buchanan
avatar
Iris Reed
Date d'inscription : 23/06/2016
Messages : 74

MessageSujet: Re: Tu me prêtes ta poupée ? (ft. Ian J. Reed)   Sam 3 Déc - 13:58

Vie humaine, famille et passions. De tout ce qu'il aurait pu demander il choisit de connaître sa vie humaine, sa famille et ses passions. La vie qu'il avait détruite, la famille qu'il avait tuée et les passions qui l'animaient... Ironie tragique. Oui, sa vie était une pièce de théâtre sans fin... Princesse grecque, tombée amoureuse du mauvais héros... La guerre de Troie faisant rage au plus profond d'elle-même à chaque fois qu'ils s'approchaient. Succombe Hélène... Laisse toi tomber dans les bras du protégé d'Aphrodite... Laisse Mélénas... Oublie ta vie, achéenne, et rejoins les côtes de la ville perse... Déclenche la colère des dieux, des tiens, peu importe ! Vis ton amour Hélène de Troie... Mais non ! Reviens ! Tu est mariée ! Rappelle toi, quelqu'un, ou quelque chose, tu ne sais plus, te retient dans ta Sparte londonienne... Reviens... Reviens Iris... Revins...

« J'habitais au Sud de la Στερεα Ελλαδα... La « Grèce centrale »... Dans un petit village entre Corinthe et Athènes du nom de Koumintri... Je n'y suis pas retournée depuis la mort de mes parents, autant dire que je ne reconnaîtrais plus rien. Mais tu sais, ma vie humaine n'est pas exceptionnelle... Mon pays était en pleine réforme, « Η Μεγαλη Ιδεα »... Je me souviens que mon père parlait fréquemment politique avec ses amis lorsqu'ils venaient à la maison... Ils parlaient souvent de l'annexion de la Crète et des décisions d'Athènes... Mais je ne m'en souviens plus très bien... J'étais jeune et cela remonte à longtemps. Je me rappelle qu'ils répétaient souvent la devise de notre pays « Ελευθερη ή Θανατος »... « La Liberté ou la Mort »...On sortait tout juste de la direction de l'Empire Ottoman à cette époque... Je ne comprenais pas bien encore, évidemment, mais ces mots ont toujours eu beaucoup d'importance pour mon père... » Elle rit tristement. « Il est mort en grec je suppose... Libre. »

Ses yeux étaient perdus dans ses souvenirs... Elle revoyait tout. Sa maison, sa chambre, les oliviers dans son jardin, sa mère Nikoleta, couchée sur un draps à l'ombre des arbres, lui lisant l'Iliade et l'Odyssée, son professeur qui lui apprenait le latin... Elle se revoyait, entourée de ses amies, racontant des histoires farfelues d'empousai encore en vie parmi elles... Iris avait toujours été fascinée par l'histoire de la fille d'Hécate... Belle séductrice en apparence... Monstre sanguinaire en réalité... Lorsque l'on dit que sa vie est une triste pièce... Qui aurait cru qu'elle allait être liée à la déesse de cette façon elle aussi ?

« J'étais souvent seule à vrai dire... Je crois que les autres enfants avaient peur de moi... Je n'arrangeais rien en grandissant... La solitude me plaisais... Certains ont bien essayé de m'approcher... Surtout que j'atteignais un âge qui aspirait à l'hymen... Mes parents étaient assez riches pour m'offrir une dot convenable alors je reçus de nombreuses propositions... » Elle leva les yeux vers Ian, un sourire en coin, mystérieux, aux lèvres. « Un simple regard et tous les gentilshommes tombaient à mes pieds... Vampire avant l'heure... ? » Elle effectua un pas encore en avant... Maintenant, elle pouvait sentir le souffle du psychiatre sur son cou... « Il faut dire que j'ai toujours été attirée par l'ombre... Le danger... Tout ce qu'une fille de bonne famille devrait haïr m’envoûte.. »

Sa phrase sonnait comme une invitation. En était-ce une ? Peut être... Sûrement... Qu'il l'a comprenne ainsi d'ailleurs, elle n'allait pouvoir qu'y gagner ! Iris avait maintenant parler de sa vie en évoquant un peu sa famille, elle avait déjà remplit un part du contrat. Maintenant ses passions... Peut-on dire que passer ses nerfs sur de pauvres humains sans défense parce qu'elle n'a pas le courage de tuer directement Ian est une passion ? Probablement pas. Par contre, son amour pour lui en était bel et bien une. Lorsque l'on parle de nos passions, nos yeux scintillent, on s'emporte dans nos propos, on ne s'arrête plus... C'était exactement ce qui se passait chez Iris, dès qu'elle parlait de Ian. Certains vivaient pour leur art, leur sport... Elle n'existait que pour son amour. Mais il était bien entendu interdit de lui dire. Cela équivalait à lui donner l'ascendant sur elle, lui donner l'autorisation de faire ce qui lui chantait avec elle... Elle lui donnerait les clés pour la faire souffrir encore une fois...

« Concernant mes passions... » Elle fit mine de réfléchir, s'adossant au comptoir puis rit de son adorable rire mélodieux. « Tu risques de partir en courant si je t'en parle... ! »

Elle avait décidé de parler des créatures qu'elle croyait inventer étant petite. Elle aurait été une très bonne cliente pour son cabinet ! Finalement, le psychologue de la NYDP n'avait peut être pas tord lorsqu'il disait qu'elle était folle... Mais ce n'est pas dû au traumatisme de la perte de ses parents, plutôt un problème dans son enfance ! Problème qui aurait perduré toutes ces années... Parce qu'il fallait être fou à lier pour tomber dans les bras d'un meurtrier ! Mais lorsqu'on en était une aussi... Non, cela ne changeait pas la donne. Elle était folle. Folle de lui, donc folle tout court. Elle leva les yeux vers lui en souriant légèrement. Est-ce qu'il s'intéressait seulement à ce qu'elle venait de lui dire... ? Elle en doutait fortement mais qu'importe ? A cet instant, elle croyait être importante à ses yeux et même si elle savait très bien que ce n'était pas le cas, ces moments étaient tellement rares qu'Iris avait décidé d'en profiter.

« La mythologie grecque me passionne vraiment, l'histoire de mon pays en général d'ailleurs. Mais à force de lire et d'interpréter les mythes à ma façon, j'ai fini par me créer mon propre monde... Hadès était seigneur des cieux puisque partout régnait le Styx et les Moires. L'Olympe était retourné, je vivais dans un monde inversé... Les hommes étaient tous... Des créatures infernales, tantôt métamorphes, tantôt monstres sanguinaires... »

Elle choisit cet instant pour se replacer en face de Ian. Sa main trouva un chemin jusqu'aux lèvres du vampire. Son pouce se posa sur l'inférieur de sorte à lui faire légèrement ouvrir la bouche pour laisser ses canines acérées dépasser.

« Des monstres comme nous ! » Elle sourit, à son tour de montrer les crocs. « Complètement dingue cette enfant... ! »

Elle essayait de ne rien laisser paraître – y arrivait-elle ? Dieu seul sait. – mais sa bouche était jalouse de ce pouce qui avait visiter les lèvres du beau Ian avant elle. Iris jouait à un jeu dangereux... Un faux pas et elle était démasquée. Un autre, il prenait peur et coupait les ponts entre eux. Pourtant, au fond d'elle survivait l'espoir qu'il craque et se laisse sombrer... « Est-ce si difficile de tomber amoureux de moi, Ian ? »

Traduction du grec:
Στερεα Ελλαδα : se prononce "stéréa élaza" = la Grèce centrale
Η Μεγαλη Ιδεα : se prononce "i mérali izéa" = la Grande Idée
Ελευθερη ή Θανατος : se prononce "élefsséri i sanatos = "la liberté ou la mort"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Clan SoulClan Soul
avatar
Ian J. Reed
Date d'inscription : 13/06/2016
Messages : 66

MessageSujet: Re: Tu me prêtes ta poupée ? (ft. Ian J. Reed)   Jeu 8 Déc - 11:03

Je l'écoute, qui aurait cru qu'elle renfermait tant de tristesse en elle.. Ses parents.. Elle ne parle que de son père. Complexe d'Œdipe toujours présent ?.. Je retins un rire à cette pensée, ce n'est pas vraiment le moment. Comment sont ils morts..? De manière naturelle ? Je n'ai pas l'impression.. mais je ne me risquerais pas à lui poser la question. Si elle voulait en parler elle l'aurait fait.. Je suis presque sûr que si je m'avance sur ce terrain rien de bon ne va se passer.
Une solitaire accro à la mythologie et aux histoires paranormales.. Autant dire que c'était une rêveuse. Je sourit légèrement, c'est mignon.
Son pouce est posé sur ma lèvre.. Je retiens mon souffle, elle.. Pourquoi.. Ce simple contact me donne envie de lui sauter dessus.. Mauvais. J'attrape son poignet et éloigne sa main. Qu'est ce que je suis sensé faire..?  Ελευθερη ή Θανατος.. la liberté ou la mort... Victorine ou.. Non 
Je lui sourit mais intérieurement je meurs.. Je ne doit pas me laisser faire.. Je ne dois pas tomber.

"Tu n'étais pas dingue seulement rêveuse..."


J'éloigne sa main et approche mes lèvres de son oreille pour lui souffler un phrase.. Elle joue alors moi aussi.

"raconte moi ta mort.."


Je lâche son poignet mais ne m'éloigne pas pour autant. 

"Ta transformation.. Était elle voulu ou forcée ?"


Je m'écarte d'elle lentement avant de partir vers le bars et de m'assoir sur un des tabourets. J'observe ses réactions, avec un peu de chance je vais apprendre quelque chose qui m'éloignera d'elle..Quelque chose de si horrible que je ne voudrais plus rien savoir d'elle... Pour de bon.

_________________




Love is danger, love is pleasure,Love is pure, the only treasure
Maybe I am mad
A force from above, Cleaning my soul, Flame on burn desire...

signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Clan BuchananClan Buchanan
avatar
Iris Reed
Date d'inscription : 23/06/2016
Messages : 74

MessageSujet: Re: Tu me prêtes ta poupée ? (ft. Ian J. Reed)   Mar 20 Déc - 11:36

Il repoussait son geste... Uniquement pour en effectuer un plus proche... Sa voix, son souffle la firent frissonner de plaisir... S'il commençait à jouer... Iris avait beaucoup plus de chance de perdre... ! Sa mort n'avait rien de bien intéressant, elle avait été rapide et efficace. Lorsqu'il lâcha son poignet, elle sentit comme un vide autour de sa peau. Un simple contact entre leur deux corps suffisait à la plier à l'éros sans aucune difficulté... suffisait à la rendre accro... Le froid s’amplifia lorsque le beau vampire s'éloigna d'elle. Elle eu un léger mouvement vers l'avant mais ne bougea presque pas, s'empêchant de le rattraper et le prendre dans ses bras. Il ne voulait pas d'elle, il fallait qu'elle s'y fasse. Iris soupira en prenant appui sur le comptoir. Si elle devait raconter sa mort... Elle allait devoir raconter celle de ses parents... Ses yeux portèrent d'un coup un grand intérêt au sol de terre cuite. Elle allait devoir se concentrer pour ne rien laisser paraître. Pour ne pas exploser. Ne pas pleurer. Ne rien lui dire à propos de ce qu'il a fait...

« Ma transformation était voulue. » Elle prit une longue inspiration. Lance toi Iris... ! « Je ne connaissais l'existence des vampires que depuis quelques mois seulement mais je savais qu'il fallait que j'en devienne une pour... Pour venger mes parents. Ils ont été tués sous mes yeux, par un vampire affamé... J'étais dévastée et je me suis promis de retrouver cette créature et de la tuer à mon tour, pour leur honneur. Seulement... En tant qu'humaine je ne pouvais pas faire grand chose, alors je me suis fixé un programme très strict. D'abord, il fallait que j'apprenne ce qu'était la chose qui avait tué mes parents ensuite, que je sache comment les reconnaître, comment les tuer puis que j'en devienne une à mon tour, pour pouvoir être assez forte face à lui. J'ai donc fait en sorte d'attirer un des leurs, grâce à mon sang puis, lorsqu'il a voulu mettre fin à mes jours, lui ai ordonné de me transformer. Il m'a fait boire son sang et m'a brisé la nuque. C'était très rapide, je n'ai même pas eu mal. Lorsque je me suis réveillée quelques heures plus tard, mon créateur avait pris la fuite. J'ai attrapé un humain au hasard dans la rue et ai planté mes crocs dans ses veines sans même lui adressé la parole... » son débit de parole ralentissait. « A partir de ce moment, je suis devenue accro au sang. Je tuais n'importe qui, n'importe comment, laissant les cadavres à la vue de tous, je m'en fichais je voulais boire, c'est tout ce qui m'importait. J'en avais presque oublié la raison de ma transformation... » Elle laissa un rire s'échapper. « J'étais devenue pire que lui... »

Elle leva la tête vers lui en souriant faiblement. Maintenant, elle se sentait idiote de lui en avoir voulu... Ils étaient aussi dingues l'un que l'autre et sa soif de sang égalait celle de Ian. Si les rôles avaient été inversés ; elle n'aurait pas hésité une seule seconde avant d'arracher la vie aux parents... Et en entendant le fils hurler, elle lui aurait régler son compte, à lui aussi, ayant à l'époque oublié ce que signifiait le mot « police »...

Elle s'avança doucement vers lui en souriant. Maintenant qu'elle lui avait raconté son histoire, il était hors de question qu'elle le laisse poser d'autre question sur l'identité du tueur. A moins que... Et si elle lui disait ? Si elle avouait que c'est lui, l'homme qu'elle recherche, celui qu'elle s'est promis de tuer ? Est-ce qu'en le lui disant, à voix haute, en le regardant droit dans les yeux, le courage qui lui manquait referait surface ? Ils sont entourés de chaises et tabourets en bois... Un simple geste et elle est armée... Un autre et elle obtient vengeance... En est-elle capable ?

« Et à présent, si tu demandes où en sont mes recherches à propos de ce vampire sache que... » Ses mots se coincèrent dans sa gorge. Les yeux de Ian posés sur elle... Sons sourire... Son si beau sourire... Elle ne pouvait pas. Elle soupira. « Je ne l'ai jamais retrouvé. » Elle laissa un silence avant de relever les yeux vers lui. « Et... Et toi ? Voulue ou forcée... ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Clan SoulClan Soul
avatar
Ian J. Reed
Date d'inscription : 13/06/2016
Messages : 66

MessageSujet: Re: Tu me prêtes ta poupée ? (ft. Ian J. Reed)   Sam 24 Déc - 10:57

Elle l'a retrouvé. C'est évident. Et j'ai l'horrible impression d'être celui qu'elle déteste tant.. Mais alors pourquoi ne s'est elle pas vengée ? Pourquoi reste elle si.. Je ne comprend pas. Est elle réellement amoureuse de moi ? Est elle partagée dans ses sentiments ? Est ce seulement un plan pour que je baisse ma garde face à elle, un plan pour me tuer ? Ou je me fais simplement des idées..? Je suis perdu..

" Forcée.."


Je soupire, ça ne sert à rien de me poser autant de questions.. elle ne me fera rien.. Et même si elle tentait quelque chose, je suis bien plus.. fou disons.

"J'étais marié.. Une femme sublime et gentille.. Nous habitions dans un coin tranquille de New York.. Je ne travaillais pas tard, je rentrais toujours tot pour la voir le plus possible.."


Je me mord la lèvre, ce n'ai vraiment pas le moment de craquer..

"Un soir.. j'ai fini en retard, un patient était venu à l'improviste.. je ne pouvais pas le renvoyer vu ce qu'il avait. Quand je suis sorti, je me suis fait attaquer par un vampire, il m'a transformé.. Je me suis réveillé bien plus tard en pensant que ce n'était qu'un rêve, que je m'étais évanoui je n'y ai pas prêté attention plus que ça.. Alors je suis rentré chez moi, comme il était tard je n'ai rencontré personne sur la route.."


Je la regarde dans les yeux.. Iris, celle qui arrive à me troubler.. A me faire douter de mon amour pour Victorine.

"Quand je suis arrivé à ma porte, ma femme m'attendait.. Le sourire au lèvre.. rayonnante comme à son habitude.. Elle a sauté dans mes bras en m'annonçant qu'elle était enceinte.. J'allais être père.."


Je détourne le regard

"J'étais heureux.. Mais son odeur.. Je l'ai tuée.. J'ai.. bu son sang. J'ai tué ma femme et mon enfant.."


Il faut que je me reprenne.. vraiment.

"Brandon était la.. il m'a transformé et m'a suivi pour me recueillir après mon premier meurtre."


Je ne lui dirais pas que je compte me venger.. Je ne peux me fier à personne sur ce point..

_________________




Love is danger, love is pleasure,Love is pure, the only treasure
Maybe I am mad
A force from above, Cleaning my soul, Flame on burn desire...

signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Clan BuchananClan Buchanan
avatar
Iris Reed
Date d'inscription : 23/06/2016
Messages : 74

MessageSujet: Re: Tu me prêtes ta poupée ? (ft. Ian J. Reed)   Sam 24 Déc - 12:49

Iris savait qu'il avait été marié... Elle savait aussi qu'il aimait sa défunte plus que tout au monde mais l'entendre en parler en de si beaux termes lui faisait mal. Très mal. C'était comme s'il retournait le couteau dans la plaie sans s'en rendre compte... Elle ne pouvait pas lui en vouloir mais la jalousie qui la rongeait vis à vis de cette femme inconnue était bien trop forte pour être ignorée... Il parlait d'un enfant à naître... Une nouvelle vie, qu'il aurait créé avec elle. Iris détestait cet enfant. Elle détestait le bonheur qu'il ressentait auprès de cette femme, celui qu'il ne trouvera jamais auprès d'elle... Son visage semblait neutre, comme si elle ne faisait qu'écouter son histoire au lieu de blasphémer un cadavre vieux de cent cinquante ans. Au fur et à mesure qu'il se dévoilait, la grecque ressentait une sorte de souffrance nostalgique en lui. Il semblait vomir le nom de Brandon Soul pour ce qu'il lui avait fait subir. C'était légitime, bien entendu, mais elle n'arrivait pas à le haïr avec lui. Elle se sentait même heureuse qu'il l'ait transformé... Etait-ce mal se comporter que d'être heureuse de l'avoir rencontré immortel ?

Il devait être tellement seul... A comparer, elle ne savait pas laquelle des deux histoires était la pire... assister sans rien faire à la mort de ses proches ou en être l'auteur ? Iris le regarda quelques instants sans rien dire, ne sachant que faire, prise entre sa jalousie et son empathie. Empathique... cela faisait bien longtemps qu'elle avait arrêté d'être « empathique »... Souffrir pour les autres, à quoi cela servait ? Elle avait déjà eu du mal à souffrir pour elle-même alors les autres attendraient... Mais évidemment... Avec lui, c'était différent ! Comme d'habitude ! Tuer, c'est facile, sauf quand c'est lui. Plaire, c'est facile, sauf quand c'est lui. Etre indifférente, c'est facile, sauf quand... Elle laissa son corps la diriger pendant une fraction de seconde et Ian se retrouva enfermé dans ses bras.

« C'est horrible ce que tu racontes... »


Elle restait dans cette position plus longtemps que prévu et, comme soudain réveillée d'un étrange songe, s'écarta d'un coup.

« Heu... Pardon. Je... Désolée... Je n'aurais pas dû. Excuse-moi. »

Elle détournait le regard, extrêmement gênée par son geste. Pourquoi avait-elle fait cela ? Elle s'était jusque là retenue d'effectuer quoique ce soit qui pourrait trop les rapprocher, que lui arrivait-il aujourd'hui ? Son amour débordait, il en devenait dangereux... Dangereux pour elle, pour Ian et pour son entourage... Elle se sentait plonger un peu plus à chaque seconde, sombrer dans une fosse de possessivité maladive... Danger... Danger... Elle allait devenir dangereuse... Il fallait que cela s'arrête. Pourtant, elle tenait tellement à lui, à ses sentiments à son égard, elle ne se rappelait même plus comment il fallait s'y prendre pour vivre sans l'aimer ! Et puis l'avoir là, devant soi, l'avoir pris dans ses bras, s'être imprégnée quelques instants de son odeur, avoir pu toucher son corps plus qu'elle ne l'avait jamais fait... Cela ne faisait qu'accentuer la force de son amour... Elle déglutit discrètement en regardant ses lèvres. Un baiser... Un simple baiser donné par cette bouche si attirante... Si désirable... Et elle s'en irait. Loin. Le plus loin possible. Un unique baiser pour apaiser sa solitude puis elle le laissera. A ce moment, elle se le promettait. Un baiser puis elle l'oubliait. Ce n'était rien, un baiser... Des lèvres qui se touchent, se frôlent même... C'était innocent, un baiser... Juste une douce preuve d'affection...

Un baiser et elle part.

Un baiser et elle l'oublie.

Un baiser et c'est fini.

_________________
I'm trying to hope
with nothing to excpect


Once upon a time, I was falling in love...:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Clan SoulClan Soul
avatar
Ian J. Reed
Date d'inscription : 13/06/2016
Messages : 66

MessageSujet: Re: Tu me prêtes ta poupée ? (ft. Ian J. Reed)   Dim 25 Déc - 7:04

Je reste figé, je.. ne m'y attendais pas.. Mon...Mon cœur bat..? Non, impossible.. Pourquoi cette impression ?.. Mais je me sens tellement bien.. Elle recul d'un coup, laissant.. comme un vide.. du froid.. Combien de temps sommes nous resté ainsi ? Pourquoi s'excuse t elle..? Elle fait ce qu'elle veut.. Elle.. Merde. Je ne peux pas.. Si..? Victorine.. Je pourrais arrêter de vivre avec son fantôme ? Est ce que je le mérite..? Non. Je ne mérite pas de retrouver l'amour, ni d'être heureux.

"Ce.. ce n'est pas grave.."


Je me lève en soupirant, je ne sais pas ce que j'ai.. Mais j'ai envie de la reprendre dans mes bras.. C'est une sorcière.. Elle regarde mes lèvres encore.. Je ne.. Je ne veux pas la faire souffrir.. Que je l'embrasse.. Vu ce qu'elle pense éprouver pour moi.. Ca la ferai souffrir plus qu'autre chose. Je m'approche et m'arrête devant elle.

"Mon histoire est tout aussi horrible que la tienne. Je suis désolé pour tes parents.. Saches que tu peux compter sur moi si tu en as besoin"


Je lui souris légèrement essayant de ne pas la regarder. Pourquoi est elle.. elle..? Je suis sans doute celui qui a tué ses parents et ça me dégoute.. Je n'ai vraiment pas envie de lui faire du mal.. Mais visiblement je ne suis capable que de ça. Je fais souffrir tout ceux que j'aime sans même le vouloir. Je me mord la lèvre et la prend à mon tour dans mes bras, la serrant contre moi. Je me sens bien.. C'est étrange.. Se sentir vivant à son contact.. C'est une sensation qui ne devrait pas m'être autorisée, je suis un monstre, un damné.

_________________




Love is danger, love is pleasure,Love is pure, the only treasure
Maybe I am mad
A force from above, Cleaning my soul, Flame on burn desire...

signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Clan BuchananClan Buchanan
avatar
Iris Reed
Date d'inscription : 23/06/2016
Messages : 74

MessageSujet: Re: Tu me prêtes ta poupée ? (ft. Ian J. Reed)   Dim 25 Déc - 12:06

« Saches que tu peux compter sur moi si tu en as besoin. »

Cette phrase tournait en boucle dans son esprit. Il était tellement doux avec elle... Iris esquissa un sourire comme pour le remercier en s'attendant à ce qu'il lui pose une nouvelle question. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle se retrouvait, une nouvelle fois, dans ses bras ! Il la serrait contre elle, tendrement, comme si cette étreinte était venue naturellement, entre deux amis – amants ? – qui prenaient soin l'un de l'autre. Là, dans ses bras, elle se sentait bien. Elle avait l'impression d'y être à sa place, comme si elle y avait toujours vécu. Ses mains étaient timidement posées sur le dos du vampire et appuyait petit à petit, alors qu'elle s'abandonnait pour la première fois à son amour. Tant pis s'il remarquait son bien-être, pour une fois qu'ils s'enlaçaient... Du plus loin qu'elle se souvienne, leurs seuls contacts se limitaient à un lointain baise-main ou un bras proposé lors de leurs promenades au début du siècle dernier. L'avoir ainsi tout contre son corps lui procurait un bonheur sans nom et elle ne le laisserait partir pour rien au monde. Au bout d'un temps objectivement long mais qui lui paraissait ne durer que quelques secondes, Iris s'éloigna un peu, estimant que ces secondes illusoires avaient été bien longues pour deux personnes qui n'étaient pas tant liées. La pudeur peut être ? Elle sourit légèrement en baissant la tête, s'inclinant presque, retour au siècle de la révolution industrielle... !

« Merci Ian. J'y penserai. »

Elle ne savait plus quoi faire. Toute la tristesse amenée par ses souvenirs s'envola. Toute la séduction dont elle faisait preuve quelques minutes plus tôt s'effaça derrière la jeune noble grecque de son siècle. Cette Iris là n'était pas apparue depuis bien des années... Elle la croyait morte avec ses parents mais elle s'était apparemment trompée puisqu'elle refaisait surface aujourd'hui. Puisqu'elle refaisait surface maintenant... alors qu'elle était dans les bras de Ian Reed... Celui qu'elle ne devrait pas aimer... Cette Iris lui avait manqué tout compte fait... Alors elle s'en fiche. Qu'elle l'aime si c'est ainsi qu'elle se sent bien ! Elle leva les yeux vers lui en souriant timidement. Si son cœur vivait, il battrait la chamade. Elle a envie, non, besoin, de revenir dans ses bras. L'avoir contre elle... Pour toujours... L'avoir pour elle, pour toujours... !

« Tu es vraiment... » Un rire s'échappa. « Aimable. C'est très gentil de me proposer cela, tu n'es pas obligé, enfin je veux dire, je... Tu as très certainement mieux à faire que de t'occuper de moi comme d'une enfant... »

Elle gardait toujours ce petit sourire chaste, timide, qui semblait lui demander de rester, de se rapprocher, de réunir une nouvelle fois leurs corps froids pour les réchauffer d'une tendre affection – elle n'osait penser « amour » - qu'ils partageraient tranquillement sous la tutelle de cette rose qu'elle avait délaisser juste avant...

_________________
I'm trying to hope
with nothing to excpect


Once upon a time, I was falling in love...:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Clan SoulClan Soul
avatar
Ian J. Reed
Date d'inscription : 13/06/2016
Messages : 66

MessageSujet: Re: Tu me prêtes ta poupée ? (ft. Ian J. Reed)   Dim 25 Déc - 13:52

Je l'observe parler, elle a changé en un instant elle est passée de la vampire séductrice à un être faible et timide.. C'est.. Terriblement mignon..

"Je n'ai rien de mieux à faire. Tu.. m'es chère Iris"


Je me mord la lèvre

"Tu es bien la seule personne qui.. Bref.."


Je m'éloigne légèrement en faisant abstraction de mon envie de l'embrasser.. Je ne sais pas ce que je suis sensé faire. Je.. pense que je l'aime.. Mais.. Victorine.. Je l'aime toujours.. Je ne l'oublie pas.

"Tu.. es importante à mes yeux.. La seule en qui je fais confiance."


Je ne sais même plus m'exprimer.. Avant ma mort, je ne parlais que très peu seulement lorsque l'on m'interrogeait. Iris me fait redevenir comme ça.. C'est assez effrayant. Je la regarde du coin de l'œil. Elle s'incruste dans mon esprit depuis notre rencontre et c'est de pire en pire.. Victorine reste aussi, mais Iris.. Iris ne remplacera jamais Vic', elle peut l'égaler.. peut être même la surpasser mais Victorine restera à jamais. Alors qu'est ce que je fais..? Je l'aime, j'aime Iris. Je ne peux plus le nier.. C'est évident.. Mais.. Je ne peux pas lui faire ça. Je suis quasiment sûr d'avoir tué ses parents. Vivre au quotidien avec le meurtrier de sa famille.. ce n'est pas possible. Vivre avec un monstre.. elle ne le mérite pas. Elle est un ange et je suis un démon. Ce genre de liaison ne peut pas exister.. Je ma tourne vers elle et lui sourit.

"Il n'y a pas plus important que de s'occuper des personnes qui comptent à nos yeux. Alors, si tu as besoin de moi n'hésite pas.."

_________________




Love is danger, love is pleasure,Love is pure, the only treasure
Maybe I am mad
A force from above, Cleaning my soul, Flame on burn desire...

signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Clan BuchananClan Buchanan
avatar
Iris Reed
Date d'inscription : 23/06/2016
Messages : 74

MessageSujet: Re: Tu me prêtes ta poupée ? (ft. Ian J. Reed)   Dim 25 Déc - 17:16

Chère. Importante. La seule en qui il a confiance.

Iris dût attendre longtemps avant de comprendre que ces mots avait réellement été prononcés par Ian et non sortis tout droit de ses rêves les plus fous. Elle le regardait s'éloigner, en plein trouble. Il se mordait la lèvre, c'était adorable... Elle aimerait savoir ce qui le tourmentait. Elle aimerait pouvoir l'aider, le réconforter, mais elle n'arrivait pas à comprendre ce qui le mettait dans cet état. Elle s'approcha de lui, souriant légèrement et posa sa main sur son bras en un geste affectueux.

« Tu seras le premier au courant si j'ai besoin d'aide. C'est promis. » Elle laissa un silence et sourit. « Tu es important pour moi aussi. Tu es d'ailleurs... » Un rire s'échappa alors qu'elle baissait la tête. « … certainement la personne qui compte le plus à mes yeux. Et cela me fait vraiment plaisir que tu dises... que je suis la seule en qui tu as confiance... Je ne sais pas si cette confiance est très légitime mais qu'importe, tes mots me touchent. »

Elle glissa sa langue sur sa lèvre, un peu gênée, réalisant juste ce qu'elle venait de lui avouer. Un mot de plus et il n'aurait plus aucun doute sur ses sentiments envers lui... Devait-elle continuer ? De toute façon... Il était tellement tendre avec elle, il ne la repousserait pas... Enfin elle l'espérait ! Elle l'observa quelques instant, détailla ses traits, son visage, son corps... Elle n'en pouvait plus de se cacher... Autant qu'il le sache puisqu'ils avaient l'éternité... Elle passa une main dans ses cheveux et s'éloigna. Elle reprit la rose, comme si elle trouvait en cette fleur une sorte de courage érotique.

« En réalité... Je sais que tu es la personne qui compte le plus à mes yeux, pour la simple et bonne raison que... Tu es la seule personne qui compte pour moi. Je pourrais... Tout faire pour toi. Me mettre en danger s'il le faut. » Elle lâcha un rire, elle commençait à trembler... « Je t'ai toujours protéger du mieux que je pouvais... Essayant de réduire ta peine auprès de Brandon Soul et Nikolaus Rosenwald par exemple... »

Ses yeux étaient rivés sur la rose qu'elle tournait entre son pouce et son index. Elle allait monologuer longtemps si elle continuait... Il avait sûrement compris d'ailleurs, ce n'était pas très compliqué. Elle n'osait le regarder, elle ne savait même pas s'il avait bouger ou non. Les sensations qui l'avaient envahies lors de leurs courtes étreintes la re-prennèrent en de vagues mais délicieux souvenirs.

« Tu ne peux pas savoir à quel point je me suis sentie... Libre... Dans tes bras... J'avais l'impression de revivre... Je sentais mon cœur battre, ma poitrine se soulever... C'est idiot, n'est-ce pas ? Le pire je crois, est que j'ai toujours su quel effet cela ferait si tu m'enlaçais, même si tu ne l'avais jamais fait auparavant... J'ai toujours eu cette impression que si jamais nous nous rapprochions autant un jour, j'allais me sentir... Parfaitement bien. Heureuse. » Elle laissa tomber la rose et baissa encore plus la tête, ne voyant plus que le sol désormais décoré de pétales rouges éparses. « Je me sens heureuse avec toi, Ian. Depuis toujours. Je ne devrais peut être pas te raconter cela, me dévoiler ainsi est indécent mais... Il parait qu'aujourd'hui, les femmes peuvent avouer ce qu'elle ressentent sans pudeur. » Elle soupira. « Alors voilà, je te l'avoue. Je t'aime Ian. Je t'ai toujours aimé et j'ai depuis longtemps abandonné l'idée d'étouffer ce sentiment. L'oublier peut être, mais aucune de mes tentatives n'aboutissaient... Ne t'inquiète pas, je n'attends rien de cet aveu, juste, ne sois pas trop méchant s'il te plait... Et j'aimerais que l'on puisse rester amis enfin, si tu me considérais comme une amie, bien entendu. »

Elle garda la tête baissée. Si son cœur vivait, il exploserait dans sa poitrine, trop excité par la peur et l'adrénaline sussitées par son discours. Elle ne supporterait pas un refus, elle le savait mais elle savait aussi parfaitement qu'elle allait en entendre un. Cela allait être dur à encaisser mais elle était prête. Et puis peut être qu'elle explosera de rage et de désespoir et avoir enfin assez de courage pour venger ses parents ? Idée stupide. C'en était fini de sa vengeance, elle n'espérait plus rien. Non, si elle explosait, il n'allait pas être la victime de sa rage. Elle le deviendrait elle-même. Elle n'en pouvait plus de vivre sans lui... Si elle essuyait un refus, elle mettrait fin à sa vie... Et pour cela, elle en était bien capable.

_________________
I'm trying to hope
with nothing to excpect


Once upon a time, I was falling in love...:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Clan SoulClan Soul
avatar
Ian J. Reed
Date d'inscription : 13/06/2016
Messages : 66

MessageSujet: Re: Tu me prêtes ta poupée ? (ft. Ian J. Reed)   Dim 25 Déc - 18:43

Tout les gestes d'Iris, toutes ses paroles, sa manière d'être, elle. Je l'aime.. c'est évident.. Pourquoi ne m'en suis je pas rendu compte plus tôt..? Sa main sur mon bras me rend vivant.. Un si petit contact.. Je la suit du regard jusqu'à cette rose rouge.. L'amour.. Elle.. Elle se déclare..? Non.. Non.. Elle ne doit pas faire ça.. Elle sait que je suis un monstre non ? Je marche vers elle mais  tout mon corps se fige

"Je t'aime Ian"


Non.. Je le sais.. Mais elle ne doit pas.. Je ne suis pas bien pour elle.. Je ne la mérite pas.. Il faut qu'elle me fuis.. Je ne suis bon pour personne. Elle.. Je suis égoïste. Un sourire fend mon visage.. Égoïste.

"Je le sais, je l'ai toujours su."


Égoïste, sadique.

"Tu es si facile à déchiffrer."


Égoïste, sadique et fou.

"Ne t'inquiète pas.. Comment pourrais je rejeter tes avances ?"


Je me place devant elle et pose une main sur sa joue

"Puisque je ressens la même chose.. Je t'aime Iris.."


Je sourit légèrement, même si je n'oublierai pas Victorine j'aime Iris. Si je n'arrive pas à me décider sur ce que je dois faire.. Elle tranchera.

"Je suis un monstre. Je fais toujours du mal aux personnes que j'aime.. Alors je te préviens avant que ça n'ailles plus loin. Je ne suis pas un ange, je suis un démon. Même inconsciemment, je ne sais que faire ça. Blesser. Pareil pour mes victimes.. J'aime la torture. Je suis un sadique avec elles. Je perd le contrôle, je deviens fou.. Ma soif de sang me contrôle souvent, et quand elle est là je ne garanti rien. Elle détruit tout sur son passage et je ne peux rien empêcher. La folie pure.."


Je me rapproche d'elle nos corps son collé, ma main toujours sur sa joue et seul quelques pauvres millimètres séparent désormais leurs lèvres.

"Je suis jaloux, possessif, égoïste, sadique, fou.."


Un sourire, c'est fini. Nos lèvres se scellent, un baiser chaste mais qui suffit à me perdre. Je me sépare assez rapidement.. J'en veux plus, bien plus..

"Je t'aime, alors je te laisse le choix. Veux tu rester malgré tout cela ?"

_________________




Love is danger, love is pleasure,Love is pure, the only treasure
Maybe I am mad
A force from above, Cleaning my soul, Flame on burn desire...

signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Clan BuchananClan Buchanan
avatar
Iris Reed
Date d'inscription : 23/06/2016
Messages : 74

MessageSujet: Re: Tu me prêtes ta poupée ? (ft. Ian J. Reed)   Lun 26 Déc - 7:06

Bientôt, elle se réveillerait à Koumintri, en 1886, dans sa grande maison calcaire. Le soleil s'infiltrerait dans sa chambre par les fins rideaux de soie bleue. Elle descendrait, en tenue de nuit, comme à son habitude et Tamara, la femme de chambre, la réprimenderait pour sa frivolité. Elle l'embrasserait alors sur le front en riant, prétextant qu'elle devait profiter de sa liberté tant qu'elle n'était pas encore liée à un des fils des bourgeois de Mégara. Sa journée commencerait tard, le soleil aurait déjà atteint son zénith. Ce n'était pas convenable pour une jeune femme, se serait plaint sa mère. Iris aurait encore rit, rit au nez de la cage dorée dans laquelle l'enfermait son époque. Cettejournée aurait été banale, comme toutes les autres. Elle aurait repoussé les avances des gentilshommes, encore ; elle aurait inventé un tas d'histoires sordides pour leur faire peur, encore. Une journée banale dans sa Grèce du XIXe siècle car bientôt, elle se réveillerait.

Iris attendit quelques instants son réveil, face à cet homme, ce vampire, qu'elle pensait avoir inventé de toute pièce. Cette scène n'était pas possible. Cet aveu était forcément rêvé. Ian lui-même ne pouvait pas exister. Il était trop parfait pour être vrai. Il était le danger qui l'avait tant attiré, la douceur qui l'avait bercé, le seul homme qu'elle n'avait jamais su repousser. Sa grandeur d'âme, d'esprit, de corps, le rendait beaucoup trop désirable pour qu'il puisse exister. Il avait dit qu'il l'aimait... Le contact de sa main sur sa joue la réveilla. Impossible... Elle était bien là... A Londres, en 2016, devant cet homme qui lui disait tout ce qu'elle a toujours voulu entendre sortir de sa bouche. Il l'aimait... Iris ne bougeait pas, souriait à peine, digérant doucement la nouvelle. Quoi ? Un monstre ? Lui ? Non ! Loin de là ! Il était tout ce qu'il y avait de plus beau sur cette planète, il ne pouvait qu'être un ange... Il racontait n'importe quoi ! Sa soif de sang n'était qu'un détail, il était un vampire, elle devait avoir autant soif, être aussi sadique que lui avec ses propres victimes. C'était leur version de l'angélisme, déchu certainement, mais bien là. Il n'avait pas le droit de se flagéler ainsi... Iris se mit à trembler lorsqu'il s'approcha de lui... Jaloux ? A quoi cela servait puisqu'elle se savait déjà à lui ? Possessif ? Plus il la voudrait plus elle se donnerait. Egoïste ? Elle ne voulait que son bonheur, ils seraient donc sur la même longeur d'onde. Sadique ? Elle était tout autant. Fou ? Qu'importe puisqu'elle était folle de lui ? Il sourit, elle ne comprenait pas pourquoi jusqu'à ce que... Enfin. Son corps glacé s'embrasa. Iris avait envie de rire, de pleurer, de courir, de ne plus bouger. Elle pouvait tout faire, voler, respirer, pendant ces quelques secondes, elle sentit invicible. Les lèvres de Ian avait embrassé les siennes... Enfin. Un pieu invisible vint se nicher en son cœur lorsqu'il s'éloigna. Elle en veut plus, bien plus. Elle mit du temps pour lui répondre. Sa question était stupide. Elle cligna des yeux, comme pour être sûre qu'elle ne rêvait plus. Iris se leva et reprit ce baiser trop vite arrêté. Avait-il vraiment cru, un seul instant, qu'elle allait s'enfuir ? Non, bien spur que non ! Elle ne pouvait que sourire contre ses lèvres en le serrant contre elle, lui montrer combien elle était heureuse dans ses bras, contre lui, à la suite de cet aveu. Elle se détacha lentement, à contre-coeur.

« Bien sûr que je reste, idiot. Si tu as toujours su que je t'aimais pourquoi demander cela ? Je n'ai jamais été plus heureuse qu'à cet instant, je... Jamais je n'aurais rêvé mieux ! Je t'aime plus que tout Ian et maintenant que tu m'as embrassé, c'est trop tard ! Tu ne peux plus faire machine arrière, je suis à toi... Pour l'éternité... » Elle recula un peu, soudain prise d'un horrible doute. « Ce serait plus légitime que je te demande si toi, tu es prêt à m'aimer comme je t'aime... Si cela sera possible compte tenu de... Ton passé humain... Si tu es prêt à être heureux grâce à moi... si tu m'aimes assez pour ne voir que moi... » Elle fit quelques pas de plus en arrière. « Je comprendrais si ce n'était pas le cas, c'est promis juste...Dis le moi maintenant. Avant que je ne m'emballe trop. M'aimes-tu autant que je t'aime Ian ? »

_________________
I'm trying to hope
with nothing to excpect


Once upon a time, I was falling in love...:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Clan SoulClan Soul
avatar
Ian J. Reed
Date d'inscription : 13/06/2016
Messages : 66

MessageSujet: Re: Tu me prêtes ta poupée ? (ft. Ian J. Reed)   Lun 26 Déc - 8:24

Elle m'embrasse à son tour.. Je ne peu m'empêcher de sourire, je m'en veux un peu mais pas autant que je ne devrais.. Iris passe au premier plan désormais, devant Victorine. Elle s'éloigne de moi et je ressens le même vide que tout à l'heure.. Le même froid. Je suis idiot ? Surement mais qu'importe. Pourquoi je te le demande ? Pour être moi même sur de ce que je dois faire. Je n'ai pas envie de faire marche arrière Iris. Je fronce légèrement les sourcils, pourquoi recule t elle..? Prêt à t'aimer ? Si je t'aime autant que tu m'aimes..? Je me mord la lèvre.

"Ne recule pas."


Je m'avance pour me retrouver juste devant elle, je pose mes mains sur sa taille.

"Ne recule plus."


Je souris encore, elle est mignonne quand elle doute.

"Je n'oublierai pas Victorine, j'ai vécu trop de choses avec elle.. Mais je t'aime plus que je ne l'aime. Un simple contact avec toi et je me sans vivant.. C'est une sensation étrange et tellement agréable, avoir l'impression que son cœur bat à nouveau alors qu'il est mort depuis bien des années.. Dès que tu t'éloignes je.. me sens vide, froid.. Je redeviens.. mort en quelque sorte. Tu me fais ressentir ça. Tu es la seule personne à avoir réussi tout ça. Me faire douter de mon amour pour Victorine, me faire tomber amoureux une nouvelle fois, me faire sentir vivant.. Alors oui Iris, je t'aime. Autant que tu m'aimes je ne sais pas, tu es la seule à le savoir..  Mais.. l'éternité avec toi me tente assez."


Je frôle ses lèvres de miennes, je veux l'embrasser encore.. Mais.. Il faut que je sache quelque chose.. Je me redresse pour la regarder droit dans les yeux, mes mains toujours sur ses hanches. Je ne veux pas qu'elle s'enfuit. Mais.. Elle n'a pas intérêt à me mentir.

"Tes parents.. Est ce que c'est moi qui les ai tué..?"

_________________




Love is danger, love is pleasure,Love is pure, the only treasure
Maybe I am mad
A force from above, Cleaning my soul, Flame on burn desire...

signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Clan BuchananClan Buchanan
avatar
Iris Reed
Date d'inscription : 23/06/2016
Messages : 74

MessageSujet: Re: Tu me prêtes ta poupée ? (ft. Ian J. Reed)   Lun 26 Déc - 17:06

C'en était fini de ses doutes, de sa rancœur. Elle ne voulait plus de tout cela. Seul Ian et cet amour découvert comptaient désormais. Iris sentait courir en son corps de petites décharges électriques prenant source dans ses hanches, fermement mais doucement tenues par les mains de son beau, son magnifique vampire... Comment pouvait-il croire à sa méchanceté ? Il était l'être le plus angélique qu'elle connaissait... Il était un ange à ses yeux... Ηταν αγγελος... Ηταν καλος αγγελος... Καλος αγγελος... Cela sonnait bien, n'est-ce pas ? Bel ange... Ces simples mots le définissaient plutôt bien... Bel ange... Ce qu'il disait lui arracha le plus beaux des sourires, celui qu'elle n'avait jamais offert à personne avant lui. Celui qu'elle n'offrirait à personne d'autre qu'à lui... Elle pensa alors à ses lèvres à lui, celles qui parlaient en ce moment même et se prit à vouloir les embrasser encore. Le goût de sa bouche sur la sienne était impressionnant, exquis, divin... Cela ne faisait que deux baisers échangés au total mais elle était déjà accro... Il se pencha sur elle, il allait lui donner ce qu'elle désirait mais non ! Il l'en empêcha le fourbe ! Il reculait la tête ! Non ! Reviens, embrasse la encore bel ange ! Elle a besoin de tes lèvres, comment peux-tu lui faire cela ? Iris allait prendre d'elle même le baiser qu'il retenait mais elle se figea à sa question, avant de ne pouvoir ne serait-ce qu'esquisser un mouvement. Elle se mordit la lèvre en baissant furtivement les yeux. Ne pas reculer. Ne pas s'enfuir. Ne pas fondre en larmes. Lui répondre. Et sourire.

« Si tu me poses la question c'est que tu as déjà la réponse, non... ? » Elle sentait les larmes monter alors se blottit contre lui. Elle respirait doucement son odeur et le serra plus fort. « Ce n'était pas réellement toi... Tu ne pouvais pas te contrôler à l'époque et nous ne nous connaissions pas... alors s'il te plait, ne pense pas avoir blessé quelqu'un à qui tu tient. Mes parents sont les seules victimes dans l'histoire. Ne t'éloigne pas de moi pour cela, je t'en supplie... » Elle le serrait de plus en plus, ses main agrippant le dos de sa chemise, le griffant certainement par la même occasion. « Je t'aime trop pour t'en vouloir... Beaucoup trop pour te laisser partir... Oublies ce que j'ai dit sur le sort que je voulais réserver au meurtrier s'il te plait... Ne m'abandonnes pas... »

Iris s'imagina malgré elle sa vie sans Ian. Elle ne ferait que survire... Uniquement animée par sa vengeance, sa haine... Elle ne serait qu'un corps monstrueux, s'abreuvant de tout ce qui lui passait sous la main... Elle serait la pire des créatures, pourchassée par les hommes car elle serait un danger et par les vampires car elle menacerait leur secret... Elle n'aurait pas plus venger ses parents qu'à cet instant, elle serait trop aveuglée par son pouvoir et sa soif de sang pour s'occuper de sa revanche... Elle serait horrible... Cette vision l'effrayait... Les larmes commencèrent à rouler sur ses joues. Vivre sans lui était impossible, impensable. Elle savait pourtant qu'elle devrait lui en vouloir à cause du double meurtre, de toutes ces années de silence, de solitude et d'incertitude. Elle devrait pouvoir tout lui mettre sur le dos mais c'était au dessus de ses forces. Son corps frêle contre le sien si musclé était la seule chose qui pouvait un tant soit peu l'apaiser. Elle espérait qu'il ne la repousserait pas, maintenant qu'il savait... Il pourrait, bien sûr, on ne pouvait le lui reprocher... C'était aberrant voire repoussant de comprendre que l'agneau aime le loup ! Et il pouvait très bien avoir peur de ce qu'elle pourrait faire si jamais elle recouvrait ses esprits vengeurs, qui sait ? En attendant, plus Iris se persuadait qu'il s'éloignerait, plus elle resserrait son étreinte. Elle avait besoin de lui... Plus que de n'importe qui d'autre...

traduction du grec:
Ηταν αγγελος : se prononce "itan angelos" = il était un ange

_________________
I'm trying to hope
with nothing to excpect


Once upon a time, I was falling in love...:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Clan SoulClan Soul
avatar
Ian J. Reed
Date d'inscription : 13/06/2016
Messages : 66

MessageSujet: Re: Tu me prêtes ta poupée ? (ft. Ian J. Reed)   Mar 27 Déc - 5:10

J'ai tué la première femme que j'ai aimé et j'ai tué les parents de la femme que j'aime.. Je suis un monstre incapable de faire le bien. Je lâche un rire triste et fou à la fois. Pourquoi le sort s'acharne t il ainsi..? Iris et Victorine n'ont rien fait pour mériter ce qu'il leur est arrivé.. Je ne devrais même pas exister.. Mais Iris me serre contre elle, elle serre contre elle le meurtrier de ses parents. L'amour rend t il à ce point aveugle ? Je referme mes bras autour d'elle, comment pourrais je l'abandonner.. Une larme, mon cœur se serre.. Deux larmes, elle me tue.. Je l'écarte de moi pour la regarder dans les yeux.

"Ne pleure pas.. Je ne peux pas t'abandonner, je ne veux pas t'abandonner. Ne pleure pas.. Je t'en pris.."


Je collecte ses larmes assassines du bout des doigts sans la lâcher du regard. Je ne peux vraiment pas la laisser.. Je me mord la lèvre. Si j'ai fait en sorte qu'elle me suive à Londres ce n'est pas pour l'abandonner ici.

"Si tu ne veux pas que je parte.. Alors je resterais. Je ne veux pas être loin de toi Iris, si tu me pardonnes.. Je.. je ne vois pas pourquoi je m'éloignerais."


Je lui sourit légèrement. Je dois la protéger.

"Je t'aime.."


Les mots sont inutiles.. Je me rapproche d'elle et frôle ses lèvres des miennes

"Jamais je ne t'abandonnerai.. Je ne veux que ton bonheur.."


Je sourit légèrement avant de l'embrasser encore une fois. Accro.. Ses lèvres me rendent fou.. Elles me brulent et m'attirent. Elles me rendent faible. Elle me rend humain. Elle semble être un poison et à la fois un antidote.. Elle n'a aucun sens.. Je l'aime. Je la serre contre moi sans me détacher de ses lèvres. Une drogue..

_________________




Love is danger, love is pleasure,Love is pure, the only treasure
Maybe I am mad
A force from above, Cleaning my soul, Flame on burn desire...

signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Clan BuchananClan Buchanan
avatar
Iris Reed
Date d'inscription : 23/06/2016
Messages : 74

MessageSujet: Re: Tu me prêtes ta poupée ? (ft. Ian J. Reed)   Mer 28 Déc - 14:43

Ses mots lui faisaient du bien... Un bien fou... De nouvelles déchargent électriques naissèrent là où ses larmes disparaissaient sur les doigts de Ian. Il ne l'abandonnerait donc pas... Cela la remplissait de joie... complètement hypnotisée, elle ne bougeait pas d'un pouce, le laissant faire tout ce qu'il voulait. Lorsqu'il scella sa promesse d'un baiser, Iris sentit en elle une vague de chaleur si intense qu'elle se demanda une seconde si la résurection par l'amour véritable, comme dans les contes, n'était pas possible aussi. C'était une question légitime dans son monde, non ? Elle-même ne devrait pas exister ! Alors pourquoi pas ? Elle revint à son étrange réalité, ne se concentrant que sur leur étreinte... Ses lèvres contre les siennes la rassuraient plus que n'importe quoi d'autre... Elle resta figée sous son baiser, sous son amour, tremblant légèrement en souriant. Elle devait avoir l'air folle elle aussi... Elle l'était, il fallait le dire, elle était folle de l'aimer, folle de lui, folle d'amour... ! Elle se détacha lentement et le regarda en silence. Elle se mordit la lèvre alors que son regard se perdait dans le sien... Qui aurait cru que cette conversation se finirait ainsi ? Même si elle en avait rêvé plus d'une fois, elle n'aurait jamais imaginé finir dans ses bras, à l'embrasser en écoutant ses déclarations. Il était amoureux d'elle... Elle dû se le répéter plusieurs fois avant de le réaliser réellement. Ian James Reed, l'homme qu'elle avait tant aimé en silence, l'aimait en retour ! Il ne voulait que son bonheur avait-il dit... Elle lâcha un rire en reculant d'un pas.

« Tu n'as pas grand chose à faire pour me rendre heureuse... Juste... tes mains sur moi... ton beau sourire, assuré et charmant, répondant au mien, timide et amoureux. Ta présence me rend heureuse.. » Iris baissa les yeux en pinçant les lèvres. « J'ai l'air idiote... mais c'est la vérité... tu es mon bonheur Ian... aussi invraisemblable que cela puisse paraître... Je suis heureuse de t'avoir trouvé, heureuse de t'aimer, heureuse de compter à tes yeux autant que tu comptes aux miens... »

Elle s'arrêta avant d'être complètement emportée par ses paroles. Elle pouvait dire tant de choses sur lui... Du plus loin qu'elle se souvenait, son entourage comprennait tout de suite ses sentiments lorsqu'elle parlait de lui. Elle n'avait même pas eu besoin de parler pour l'avouer à Rosenwald... Le simple fait qu'il évoque ses envies de meurtres et le corps d'Iris s'était tendu, la vampire paniquant devant la proposition qu'il lui avait fait. « Vous n'y verrez pas d'inconvéniant à protéger ma fille, même si cela implique de devoir supprimer votre ami ? » Il avait hésité avant de dire « ami », croyant sûrement qu'un homme comme Ian ne pouvait en avoir. Iris se rappela aussi de sa discussion avec Kalia Murray. La louve s'était approché d'elle dans un moment de courte déprime, lui proposant son aide si besoin. Iris lui avait alors raconté son histoire dans les moindre détails, omettant seulement son amour qu'elle essayait tant bien que mal de garder secret, entreprise vouée à l'échec bien entendu. Kalia devina sans peine ce que lui cachait la grecque et essaya de la réconforter à partir de ses silences. C'était tout simplement impossible pour elle de dissimuler ses sentiments. Ils étaient beaucoup trop forts pour elle, elle était leur esclave...

_________________
I'm trying to hope
with nothing to excpect


Once upon a time, I was falling in love...:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Clan SoulClan Soul
avatar
Ian J. Reed
Date d'inscription : 13/06/2016
Messages : 66

MessageSujet: Re: Tu me prêtes ta poupée ? (ft. Ian J. Reed)   Jeu 12 Jan - 6:43

Ses mots me font sourire, sa voix est une douce mélodie à mes oreilles, son regard m'envoute, son sourire me fait fondre et son rire m’achève. J'ai mis du temps à accepter mes sentiments et je m'en excuse.. Mais maintenant, je ne vais plus pouvoir la lâcher. Elle baisse la tête et prétend avoir l'air idiote.. Je souris légèrement.

"C'est loin d’être idiot. Iris.. C'est mignon en faite"


Je passe une main sous son menton et relève son visage pour qu'elle me regarde dans les yeux.

"Ne baisse jamais le regard.. Pour personne, pas même avec moi"


Je frôle ses lèvres des miennes en souriant.

"Ce n'est pas digne de toi.. On pourrait penser que tu es faible.. Je pourrais en profiter.. Je pourrais, mais je ne le ferais pas.. Sauf si tu me le demandes.."


Je lâche un rire et l'embrasse légèrement avant de m'éloigner d'un pas en souriant.

"Σ 'αγαπώ"


Mea..

_________________




Love is danger, love is pleasure,Love is pure, the only treasure
Maybe I am mad
A force from above, Cleaning my soul, Flame on burn desire...

signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Tu me prêtes ta poupée ? (ft. Ian J. Reed)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tu me prêtes ta poupée ? (ft. Ian J. Reed)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Poupée Sakboy
» Shinku la cinquiète poupée des rozen maiden[validée]
» STAR WARS "Poupées Russe" (Hot Toys) 2007
» Lollipop Chainsaw : 3 hommes et une jolie poupée.
» Attention, poupée qui tue !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycampire - Forum RPG Fantastique
  • Where we live and die
  • The City
  • East Side (Interdit aux lycans)
  • -
    La date/heure actuelle est Dim 17 Déc - 2:20