Bienvenue sur Lycampire - Forum RPG Fantastique, Invité !
Le groupe des Lycampires est désormais ouvert mais très limité.
Bienvenue dans le Staff à Emily Haas notre nouvelle modératrice <3
Chers lycampiriens, le design est en cours de changement, pour un peu de renouveau ! Le forum reste ouvert en attendant la fin des changements ;).

Partagez | 
 

 Isaac Dwight//La vengeance sert le cœur autant que la mâchoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Isaac Dwight//La vengeance sert le cœur autant que la mâchoire   Mer 14 Déc - 5:52

Isaac Dwight

"Gagner la confiance de l'ennemi c'est d'abord devenir son ami."

Fiche d'identité :

Informations Générales

Âge Humain :
24
Âge Surnaturel :
96
Date de Naissance :
14 février 1920
Lieu de Naissance :
Paris
Lieu de Résidence :
Londres
Métier/Études :
Officiellement photographe (changeable), officieusement marchand d'armes surnaturelles
Orientation Sexuelle :
A priori hétérosexuel
Statut Civil :
Célibataire. Tué à New York en Octobre 1949 lors d'une fusillade avec la police, aucun corps retrouvé (il devient Elena Engelthan puis Isaac Dwight en 1960)
Nourriture :
Sang animal, omnivore
Moyen Financier :
Moyen
Groupe :
Vampire
Rang :
Chasseur
Avatar :
Eddie Redmayne
Image carrée :

Personnalité :
Caractère

Isaac a un cœur en or. Il ne supporte pas la cruauté gratuite et les malfaiteurs, il est comme le héros au grand cœur d'un roman d'aventure. Il est gentil, bienveillant, serviable, un véritable gentleman. Mais derrière cette apparence de bienfaiteur se cache une facette en proie aux ténèbres. Isaac est animé par la vengeance. Il veut retrouver celui qui a tué sa famille. Il est très intelligent, malin et manipulateur. Il souffre de la disparition de ses proches et sacrifie sa vie à vouloir les venger. Son envie irrassasiable de vengeance le rends plus cruel et plus dangereux que les vampires qu'il déteste.
Caractéristiques

Isaac est blond vénitien tirant très légèrement sur un roux pâle, ses yeux sont bleus sur le bord, vert autour de la pupille et des pigments de vert clair ponctuent son iris. Son visage aux joues creusées et  pointillé de tâches rousseurs, et son regard profond lui donnent un charme très singulier.

Petit mot de l'auteur
Salut à toi! Si ce scénario t'intéresse envoie moi tout de suite un message sans hésiter! Par contre, contrairement à Caleb, ce personnage est très précis et très important et je ne le confirais pas n'importe comment alors je risque d'être extrêmement chiante Smile


Ezra T. Tompkins
"Vampire"
Ezra était l'amant de son père, il est
celui qui a tué sa famille et dont il
cherche à se venger. Ezra ignore son
existence.


Mon Histoire

Isaac Gaultier est né le 14 février 1920 à Paris. Son père, Charles Gaultier était professeur de littérature française et sa mère, Mathilde de Lavange, était la fille d'un président d'entreprise de transports. Isaac ne se souvenait plus de ce qu'il avait vécu avant ses huit ans. À cause d'un traumatisme, son cerveau avait effacé tout ce qui pouvait le faire souffrir. Un matin en 1928, il retrouva sa mère et ses grand-parents assassinés dans le grand salon de la maison. Il y avait du sang partout, c'était surtout de ça dont il se souvenait. Quand la police arriva, ils le conduisirent au poste de police jusqu'à ce que sa tante Hélène vienne le chercher. Il était prévu qu'il vive chez elle jusqu'à ce qu'on retrouve son père mais quelques jours plus tard, on lui annonça sa mort. Isaac était de plus en plus refermé. Sa tante lui faisait voir des psychologues et il passait régulièrement des tests psychologiques. Il lui arrivait parfois de se réveiller en pleine nuit en hurlant, tremblant. Il revoyait les corps sanglants dans le salon, il imaginait une bête les déchiqueter. Il faisait plusieurs dessins où il représentait toujours cette même scène. Au fur et à mesure des années, les dessins étaient de plus en plus réalistes et introduisaient des êtres surnaturels dont parlent les livres: les vampires. Son psychologue disait que c'était la figure qu'il avait choisie pour représenter le mal qui s'en était prit à sa famille.
L'année de ses 16 ans, Isaac fit à nouveau un cauchemar. Sa tante lui avait dit que le meurtrier n'avait jamais été retrouvé. Il ne savait pas s'il devait prendre en compte un détail qui venait d'un rêve mais il voyait un visage dans le miroir du salon et qui se reflétait directement dans sa chambre. Il essaya de le dessiner: ses cheveux étaient noirs, ses yeux rouges luisaient et un filet de sang coulait sous ses lèvres roses. Il connaissait ce visage, il devait l'avoir vu même très brièvement. Il était persuadé que c'était aussi cet homme qui avait assassiné son père. Il se mit en tête de rechercher ce meurtrier. La police ne l'avait pas retrouvé alors, cela pouvait paraître fou mais il se dirigea vers le surnaturel. Isaac paraît du principe que rien n'était impossible et surtout pas lorsque les preuves étaient là. Il demanda à sa tante plus de détails, prétextant qu'il allait écrire une nouvelle pour extériorisé ce qui le tourmentait. Elle lui révéla à contre cœur que les corps avaient été vidés de leurs sangs et que chacun d'eux avaient deux petits trous à la base du cou. On pensa d'abord à un animal encore inconnu, ce n'était pas l’œuvre d'un être humain mais ça ne tenait pas debout. Comment une bête sauvage se serait-elle retrouvée à Paris et avait-elle pu faire un tel carnage sans être découverte? Il fallait qu'elle ait au moins l'apparence humaine. Pour Isaac, il n'y avait plus de doutes possibles. Un vampire. C'était forcément un vampire. Aussi fou que ça puisse paraître, c'était un vampire. Il commença à faire des recherches sur ceux qui les chassaient. Il y avait quelques chasseurs à cette époque dont Ronald Yates. Il vivait à la frontière entre le territoire des vampires et le centre. Tout le quartier le prenait pour un fou et sa Tante Hélène l'interdisait de le voir mais Isaac savait que Ronald Yates était l'homme le plus raisonné de Londres.
Ronald Yates était un chasseur anglais de vampires très connu parmi ces derniers. Il utilisait des techniques de chasse encore jamais vues. Il était très intelligent et malin, lorsqu'il rencontrait un vampire c'était presque impossible que l'autre s'en sorte vivant. Il lui apprit beaucoup sur eux, départagea le vrai du faux et lui apprit l'existence des loup-garous sauf que selon lui ces bêtes-là étaient moins à craindre qu'un vampire. Un vampire avait l'allure d'un être humain même transformé, il était traître et fourbe. Lorsqu'Isaac lui parla du meurtre de ses parents il affirma que ça ne pouvait qu'être l’œuvre d'un vampires. Aucun être humain ne pouvait accomplir un crime pareil. Il lui montra aussi ses dessins, lui parla de ses cauchemars. Une chose chiffonnait Yates: ce vampire-là n'avait pas prit soin de couvrir son crime comme s'il avait agit dans un mouvement d'émotion. Oui, les vampires étaient peut-êtres morts mais toujours pourvus d'émotions, c'était ce qui les rendais d'autant plus imprévisibles et fourbes donc plus dangereux.
Les problème qui se posaient maintenant face à Isaac étaient d'une part son inefficacité face à un vampire et d'autre part qu'une seule vie ne lui suffirait pas à retrouver le vampire qu'il cherchait... Il demanda à Yates de lui apprendre ses techniques de chasses. Il voulu quitter la maison de sa tante mais elle l'en empêcha et lui refit passer plusieurs tests de psychologie. Tous étaient négatifs. Malgré sa démence avérée, les tests le considéraient parfaitement lucide. Elle prit la décision de l'enfermer dans sa chambre pour son bien. Il ne devait plus voir ce fou de Ronald Yates mais Isaac n'en resta pas là. Plutôt que de fuir et d'inquiéter d'autant plus sa tante qui avait prit soin de lui toutes ces années, il fit semblant de ne plus s'intéresser aux vampires et mena une vie à ses yeux normale durant un an tout en continuant secrètement ses recherches.
Le 18 décembre 1940, le lendemain de sa majorité, il quitta légalement la maison de sa Tante et s'en alla chez Ronald Yates qui accepta de le prendre pour élève. Pour être un bon chasseur de vampire connu ou pas il fallait d'abord une bonne couverture. Ronald Yates tenait un laboratoire photo et avait des compétences en photographie. En claire, il était officiellement photographe. Isaac devenait logiquement son apprenti photographe. Il passa deux ans à apprendre toutes les techniques qui servaient à tuer un vampire et les stratagèmes que Yates avait lui-même créer pour les piéger. Isaac travailla lui-même à l'élaboration de nouvelles techniques mais il leur manquait quelque chose d'essentiel: l'infiltration. Gagner la confiance de l'ennemi c'est d'abord devenir son ami. Mais comment infiltrer un milieu aussi fermé que celui des vampires? Il n'y avait qu'un seul moyen: il fallait qu'il devienne lui-même un vampire. Et puis de toute façon il allait manquer de temps. Rester humain ne ferait que lui causer des problèmes, c'était un désavantage trop important. Il devait devenir un vampire lui aussi.
« C'est trop dangereux Isaac! Intelligent mais extrêmement dangereux. Tu es malin, Isaac, tu as de l'avenir et je suis sûr que tu deviendras le meilleur chasseur que l'histoire n'aura jamais connue... Mais les chances de mourir sont énormes, et tu ne vengeras jamais ta famille! » lui disait Ronald. Mais un chasseur s'il est mortel n'est pas une réelle menace pour les vampires, ce n'est que superficiel, il les amusera un temps mais ne les inquiétera jamais. C'était dur de se l'admettre mais même un aussi grand chasseur que Ronald Yates était de la rigolade. Quand la menace vient de l'intérieur elle est crédible.
Isaac mit deux ans de plus à trouver le vampire qui le transformerait. Il avait aussi passé ces deux années à étudier la morphologie et le mode de vie d'un vampire. Il savait déjà que s'il se transformait il devrait se nourrir de sang frais, qu'il n'agirait que la nuit et qu'il devrait se tenir éloigné du territoire des lycanthropes. Il avait monté un piège avec Yates non loin du territoire vampire de Paris. Ils furent très surpris d'attraper le boucher qui vivait à quatre rues de la maison de la tante d'Isaac. Comme quoi ces sales bêtes étaient partout. Le boucher était assez stupide et heureusement pour eux, facile à convaincre. Ils lui promirent la vie sauve s'il faisait ce qu'il avait à faire alors il s'exécuta. Il découvrit son poignet et fit couler son sang. « Tu es sûr de toi? » Il n'avait pas fait tout ça pour renoncer si proche du but. Il se mit à sucer le sang du vampire puis se laissa tomber des toits où ils étaient. Il était mort.
Lorsqu'il se réveilla, il sentit tout son corps engourdit comme s'il n'avait plus bougé depuis des siècles. Il était allongé dans un lit, il voyait le soleil se lever entre les mailles du rideau mais les rayons le brûlèrent si fort qu'il se mit à hurler. Yates entra en trombe dans la chambre lui demandant ce qu'il se passait. Quand il vit Isaac se cacher les yeux et le faisceau lumineux qui brûlait son visage, il ferma les volets immédiatement.
Maintenant, Isaac avait besoin de se nourrir. Yates lui ramena une poche de sang qu'il avait récupérée à l'hôpital. « C'est la première et dernière fois que je te rends un service pareil. À l'avenir tu te nourriras de sang animal sinon je vais être obligé de te tuer, Isaac. » Il en était bien conscient. Il ne voulait pas plus que Yates se nourrir de sang humain. Après tout c'était pour ça qu'il chassait les vampires. Il pouvait maintenant officiellement commencer son enquête.
Il retourna voir sa tante, il voulait connaître toutes les fréquentations de ses parents, c'était le seul moyen d'avoir un début de piste. « Isaac... je croyais que retrouver l'assassin de tes parents t'étais passé... Tu devrais arrêté de te tourmenter avec ça. Ne gâche pas ta vie à vouloir te venger, ils ne le voudraient pas. » Il insista. Sa tante lui parla alors des quelques fréquentations de son père et de son grand-père. C'était les seuls susceptibles de se faire des ennemis, les gens étaient facilement jaloux. Monsieur de Lavange était un homme d'affaire, il avait beaucoup de concurrents mais c'était une concurrence loyale, aucune raison de provoquer un meurtre, encore moins une famille entière et pourquoi l'épargner seulement lui? Ça ne tenait pas debout, ça ne collait pas à la logique d'un crime intéressé. Ou peut-être l'assassin avait-il été surpris lorsqu'il s'en prenait à son grand-père puis il tua les témoins ce qui expliquerait qu'il soit le seul survivant. Non non... dans ce cas il n'y avait aucune raison de tuer son père, il n'était pas là le soir du carnage et en plus aucun d'eux n'était un vampire... Ou alors... c'était son père la première victime qui déclencha les autres meurtres. D'après sa tante, son frère Charles était quelqu'un de très ouvert. Il traitait tout le monde de la même façon, il ne portait pas de jugements et ne faisait pas de préférences. Il côtoyait très souvent un groupe de poètes qui se réunissait dans un café sur la rive nord de l'Île de la Cité à Paris. Il interrogea le patron du café. C'était il y a dix-sept ans maintenant. « Quand Charles est mort, disait le vieil homme en lui servant une bière, les zot' étaient effondrés. C'était l'histoire la plus triste qui nous était jamais arrivée. Personne le détestait ici. Celui qui a fait ça d'vait êt' jaloux. Ouais c'est ça, y s'est fait tué pacque c'était quelqu'un de bien! » Isaac le savait bien mais il voulait des noms! « Ceux qui v'naient le plus c'taient Roger Clavin... Alphonse Marin... (il se grattait la tête et grimaçait en cherchant le nom des autres) Jacques Fusain... Eliott Barbery, c'tait un anglais. Y en avait deux d'anglais, l'ot' était plus jeune, à peu près ton âge. Il s'appelait... (il regarda en l'air et fronça les sourcils en tentant de se souvenir.) Ah merde... Ah si! Ezra. Par cont' j'connais pas d'son nom d'famille! Il l'a jamais dit. M'en s'rais souvenu sinon! »
Isaac enquêta sur chacun des noms cités. Le premier Roger Calvin, travaillait dans une usine de conserve et n'avait plus jamais écrit depuis la mort de Charles. Le second, Alphonse Marin était décédé en 1943 dans les tranchées. Il retrouva sa femme, Évelyne et il avait une fille, Nathalie. Cet homme ne pouvait pas être un vampire. Jacques Fusain était devenu mineur dans le Nord-Pas-de-Calais. Après la mort de Charles, il avait travaillé trois ans dans une école où il était professeur de littérature mais il s'était fait renvoyé et avait commencé à travailler dans les mines. Isaac le rencontra, ce n'était pas un vampire mais Jacques lui fit part d'un fait intéressant. Parmi tout ceux qu'il côtoyait, Charles était très proche de l'anglais avec un nom et un accent bizarre. Il lui apprenait la poésie paraît-il mais lui pensait pas ça. Ce gars-là c'était un démon, il le manipulait. Quoi qu'en soient les raisons, il avait une idée derrière la tête, il était pas clair. Pas clair? Ouais. Il demandait toujours à Charles de le retrouver le soir pour ses leçons pourtant il bossait pas, il allait pas à l'école. Jacques avait fait des recherches sur lui. Il ne logeait nulle part, n'allait ni à l'école ni en usine. C'était comme s'il existait pas. En plus, il supportait pas les endroits trop éclairés, sa peau était aussi pâle que celle d'un mort ça lui aurait fait du bien de prendre le soleil... il prétendait être allergique. Et ses yeux... ses yeux lui fichaient la chaire de poule. Un vampire, pensa Isaac. C'était forcément lui qui avait tué ses parents. Mais pourquoi eux? Il ne chercha plus de raisons. Un vampire n'en avait pas besoin pour tuer.
Le problème restait à savoir où était allé ce vampire, où vivait-il aujourd'hui? Isaac retrouva dans les affaires de son père, quelques brouillons de poèmes et parmi eux certains étaient signés « Ezra T. Tomp. » d'autres « Ezra Tomp. » ou encore simplement « Ezra. » tous raccourcit d' « Ezra T. Tompkins » qu'il trouva sur l'écrit le plus ancien qui datait de Novembre 1924. Ezra chercha un indice mais il ne trouva rien. Rien qui ne puisse indiquer où il vivait à présent ou même d'où il venait. Il était anglais, c'était tout ce qu'il savait mais l'Angleterre c'est grand! C'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin! Ces poèmes ne parlaient que de choses auxquelles il ne comprenait rien et qu'il n'avait pas envie de comprendre! Isaac commençait à être à court d'idées. Il avait beau écrire tous les scénarios possibles et imaginables, aucun ne tenait la route et il pouvait s'être passé n'importe quoi! Isaac commençait à perdre confiance. Peut-être qu'il ne le retrouverait jamais... Il décida tout de même de partir en Angleterre où il aurait plus de chances de le retrouver. Il ouvrit un atelier de photographie comme couverture en continuant de chasser ceux qui étaient maintenant les siens. Il ne fit rien d'autre durant trois ans.
En Janvier 1949, Ronald Yates lui fit parvenir un exemplaire du poète irlandais Irwin C. O'Brien dont une note à l'intérieur du livre l'avait intrigué. En effet. À la fin de l'ouvrage, l'auteur avait laissé un court paragraphe où il remerciait « Charles Gaultier de lui avoir apprit tout ce qu'il savait aujourd'hui. ». Son sang se mit à bouillonner. Il avait l'audace d'écrire une chose pareil alors que c'était un vampire qui l'avait tué de sang froid! Il chercha l'adresse d'édition. « Under the Moon, Irwin C. O'Brien, 1948/Edited by Howl Edition/ First published in United States, New York. ». Il devait absolument vérifier l'identité de cet Irwin O'Brien.
Deux jours après, il écrit une lettre à Yates où il lui annonçait son départ et il partit pour New York. Il trouva un vampire qui travaillait de nuit au port. Il lui apprit qu'un bateau commerçant partait le lendemain à l'aube et qu'il pouvait le prendre sans risque. Il allait juste devoir être prudent en arrivant à New York, le voyage durait environ un mois et les chances pour que le bateau arrive de nuit étaient minces. Isaac dit qu'il se débrouillerait et il embarqua sur le bateau. Il paya le capitaine pour qu'il le laisse monter à bord, il resterait dans la cale et ne réclamerait pas à manger mais le capitaine lui dit que ce n'était pas nécessaire d'aller aussi loin. Il pouvait monter à bord s'il se rendait utile et il l'intégra à l'équipe de nuit.
Le bateau arriva à quai en Février 1949, deux jours avant son anniversaire. Il était bientôt seize heure, le soleil commençait à se coucher. Isaac ignorait encore combien de temps sa peau pouvait résister aux rayons du soleil et préféra attendre la nuit noire pour quitter la cale. Il s'y cacha, le capitaine le croyait déjà parti. Isaac savait que le bateau restait à quai toute la nuit et qu'il ne partait que le lendemain pour le sud à trois heure de l'après-midi le temps de décharger les marchandises. Vers sept heure il faisait déjà bien nuit alors Isaac se décida à quitter sa cale. Il n'attendit pas d'être installé et il fit tous les bars cherchant ceux qui pourraient le renseigner sur Irwin O'Brien mais New York était grande et les bars nombreux. Il dû se résigner et trouva un endroit où s'abriter du soleil. C'était un petit hôtel dans le Queens assez miteux mais Isaac n'était pas venu ici en vacances.
Il continua ses recherches trois nuits de suite sans résultat. Personne ne le connaissait jusqu'au jour où il rencontra un groupe de jeunes hommes parmi eux Jack Kerouac, le célèbre écrivain -enfin pas encore célèbre en ce temps là- et Lucien Carr. Jack connaissait Irwin, c'était lui qui l'avait poussé à publier ses poèmes. Ils étaient excellents, pas vrai? qu'il demanda à son ami qui esquissa simplement un sourire d'accord. Mais depuis la parution de son bouquin il a complètement disparu, il disait qu'il voulait pas se mêler à la scène littéraire. Il est irlandais? demanda Isaac. Il ne parlait pas beaucoup de lui... il se contentait d'écrire mais Irwin O'Brien c'est pas son vrai nom. Ah? Ouais, il s'appelait Ezra Tompkins, c'était un anglais. Quand j'y repense... il était assez spécial comme type. C'est comme ça que sont les génies, ajouta un des autres hommes assis à la table. Isaac les quitta. Plus de doute, il était sur la bonne piste.

Mais à la fin de l'année 1949, un événement imprévu se déroula. La police de New York lance un avis de recherche pour Isaac Gaultier, premier suspect dans une affaire de meurtre. Comment? Le soir du 14 Septembre 1949 une prostituée est retrouvée morte, mutilée et ayant subit des violences sexuelles dans le Queens. Quelques heures plus tôt cette femme avait été vue en compagnie d'Isaac Gaultier, un photographe français résidant temporairement aux États-Unis. Plusieurs témoins affirment les avoir vus se disputer violemment avant de disparaître dans une ruelle. La victime avait également deux trous profonds dans le cou. Soyez prudents, un vampire rôde peut-être dans vos rues!
Quelle bêtise ces journaux New Yorkais! pensa Isaac tandis qu'il jetait le journal. Cette femme qu'il avait rencontré ce soir-là était une fidèle. On disait d'elle qu'elle connaissait tous les vampires qui résidaient à New York, une bonne raison de se faire descendre. Elle prétendait savoir où se trouvait Ezra en échange d'une transformation. Il refusa mais comme elle insistait, ils ont commencé à se disputer. Il accepta finalement, se disant qu'il la tuerait plus tard mais elle avait changé d'avis, elle n'était plus sûre. Lassé et énervé, il la laissa seule et s'en alla. C'était après qu'elle s'était faite tuée et sûrement parce qu'elle en savait trop. Jamais Isaac n'aurait fait de mal à une humaine aussi bête soit-elle. C'était un vampire mais certainement pas lui. Il avait juste joué de malchance.
Tout ce cirque lui fit penser que s'il voulait continuer sa traque librement, il fallait qu'il se débarrasse d'Isaac Gaultier à un moment ou à un autre. Il décida alors de se rendre à la police et d'avouer le crime. Le juge avait décidé de le mettre en détention provisoire avec une caution de 5 000 000 de dollars en attendant le procès. Il passa deux ans en prison avant d'être jugé. Le jour de son procès, il déroba l'arme d'un officier et déclencha une fusillade dans la salle d'audience durant laquelle il se prit une balle dans la poitrine. Le choc l’assomma, il ne respirait presque plus. On nota la date et l'heure de sa mort. Dans la nuit qui suivit, il se réveilla à la morgue. Il était nu, allongé sur une table, entouré de cadavres. Il se releva, récupéra ses vêtements dans le bac AV336 et sortit du laboratoire. Le lendemain, tous les journaux de New York parlaient de la mystérieuse disparition du corps d'Isaac Gaultier après que celui-ci ait été tué par la police lors d'une fusillade durant son procès. Sa photo faisait toutes les premières pages. Il ne pouvait pas simplement changer de nom, il fallait qu'il change de visage au moins provisoirement.
Il se créa alors une nouvelle identité: Elena Engelthan. Elena Engelthan, de son véritable nom Abel Fridmann était un travesti né en Allemagne en 1922, âgée de 27 ans. Il rejoint les États-Unis à l'âge de onze ans où il n'arrive pas à s'intégrer. Il commence à s'habiller en femme à 15 ans, il y prend goût. Il se renomme Elena Engelthan à 20 ans et vit dans un appartement  des quartiers pauvre entre Manatthan et le Bronx. Ses parents se font assassiner pendant la guerre: crime de haine, affaire classée. Elena travaille dans un bar: Angel's Night.
Isaac pouvait de cette façon continuer ses recherches le temps que le monde oublie le visage d'Isaac Gaultier.
En 1960, un de ses nombreux informateurs lui apprend que l'homme qu'il recherche avait quitté les États-Unis il y a trois semaines et qu'il était retourné en Angleterre, Londres était sa ville natale. Il lui donna même une photo. Isaac découvrait enfin le visage de celui qui avait détruit sa vie. Si au moins il avait été moche. Il garda précieusement la photo contre sa poitrine. L'endroit précis où il lui enfoncerait un pieux en bois.
Elena Engelthan quitta les États-Unis le 17 mars 1960 et retourna en Allemagne. Le 18 mars, Isaac Dwight débarquait en Angleterre dans la nuit. Il perdit complètement la trace d'Ezra. Impuissant, il retourna à Paris retrouver Ronald Yates maintenant âgé de plus de soixante-dix ans. Il ne chassait plus les vampires depuis longtemps et n'était plus qu'un photographe proche de la retraite. Voir les cheveux blancs et le visage ridé de l'homme qu'il avait admiré tant d'année, Isaac se demanda... depuis combien de temps était-il parti? Ronald Yates était devenu un vieil homme. Il sentait les larmes couler sur ses joues. Yates ouvrit les yeux de surprise. « Pourquoi pleures-tu? » Il avait tout raté. Voir ce visage marqué par le temps tandis que lui n'avait pas prit une ride. Il n'avait rien vu, il s'en rendait compte. Il était passé à côté de la vie. Yates était la seule personne à qui il tenait, il était sa seule famille. Il allait mourir et il serait seul. Qu'est-ce qu'il allait devenir sans Yates? Il n'avait pas le droit de mourir! Il devait vivre! Yates était une bonne personne! Les bonnes personnes ne pouvaient pas mourir! « Tu n'as pas changé, murmura Yates en le prenant dans ses bras. Tu es encore un enfant... un enfant qui n'a pas fait son deuil. » Il le regarda, les yeux d'Isaac étaient larmoyants. Il revenait 35 ans en arrière. Son père le prenait dans ses bras lorsqu'il pleurait parce qu'il était tombé. Quel âge aurait son père aujourd'hui? Probablement le même que Yates. Yates était comme son père... c'est pour ça qu'il devait retrouver cette saleté de vampire et le tuer.
Il resta à Paris avec Yates jusqu'à sa mort en 1981. Il mourut à 90 ans, à quelques jours de ses 91 ans. Comme il n'avait pas de famille proche, c'est Isaac qui hérita de la boutique. Il fit incinérer son corps et conserva les cendres dans un pot qu'il emporta avec lui en Angleterre après avoir revendu la boutique. Il le fit enterrer dans sa ville natale, York, dans le nord puis il rentra à Londres. Ezra était originaire de Londres, il allait forcément revenir un jour ou l'autre. Sa tante mourut un an plus tard, il hérita de sa fortune et de ses biens.
Isaac faisait des nouveaux cauchemars où il voyait Ezra tuer sa famille, poignarder son père, les vider de leur sang. Il ne pouvait rien faire, il était impuissant. Sa soif de vengeance ne faisait que s'accroître. Il ne chassait plus les siens, il ne voulait que lui, Ezra, celui qui avait assassiné sa famille, celui qui avait détruit sa vie. Il commença à se forger un réseau de contacts parmi les vampires qui lui permettrait de retrouver sa trace. Il commença également à vendre des armes anti-vampire et loup-garous sur le marché noir mais aussi des armes blanches et armes à feu. Ses clients étaient aussi bien des chasseurs que de simples humains, des vampires ou des loups.
La nuit du 20 décembres 2016, quelques jours avant Noël, un homme habillé d'un long manteau noir entra dans son magasin. Isaac sentit son cœur battre plus vite. Son corps se contracta d'un coup, sa mâchoire se serra. Ezra Tompkins. Son corps entier tremblait, il était paralysé, incapable de faire quoi que ce soit. Il voulait attraper une des armes de son magasin et le descendre... mais trop facile. Le vampire leva les yeux vers lui. Son regard était étrange. Ce n'était pas celui d'un meurtrier... Isaac se sentit confus, était-ce vraiment lui? Le vampire lui demanda un couteau en argent. Isaac le lui donna, bafouillant presque. Il tremblait de plus en plus. Ezra le regardait bizarrement. Il paya et sortit sans dire un mot de plus. Isaac lâcha un énorme soupir, ses jambes flageolantes le laissèrent tomber sur le sol, il regardait ses mains tremblantes. Incapable... après toutes ces années, il l'avait face à lui et il avait été incapable de le tuer. Il se mit à pleurer. Désolé papa... maman... je ferais de mon mieux. La prochaine fois je le tuerais.

Revenir en haut Aller en bas
Invitéavatar
Invité

MessageSujet: Re: Isaac Dwight//La vengeance sert le cœur autant que la mâchoire   Lun 2 Jan - 13:42


Pas encore fiché ?

JE VIENS RÉSERVER : Eddie Redmayne
POUR MON SCÉNARIO : Isaac Dwight
QUI SERA UN : Vampire
QUI SERA MEMBRE DE : Nomade
Code:
[size=22][color=#FFFFFF]•[/color][/size] Eddie Redmayne [color=#ffffff]Ϟ[/color] [url=http://lycampire.forum-canada.com/t767-isaac-dwight-la-vengeance-sert-le-coeur-autant-que-la-machoire] Isaac Dwight [/url]

Revenir en haut Aller en bas
 

Isaac Dwight//La vengeance sert le cœur autant que la mâchoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Dwight Howard
» Ne reste pas chez toi, ça n'sert à rien... E&C
» Homme lézard du désert ?
» nano:ztag : ça sert à quoi ?
» Désert Jaune Lasure
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycampire - Forum RPG Fantastique
  • Archives
  • -
    La date/heure actuelle est Lun 20 Nov - 17:03