Bienvenue sur Lycampire - Forum RPG Fantastique, Invité !
Le groupe des Lycampires est désormais ouvert mais très limité.
Bienvenue dans le Staff à Emily Haas notre nouvelle modératrice <3
Chers lycampiriens, le design est en cours de changement, pour un peu de renouveau ! Le forum reste ouvert en attendant la fin des changements ;).

Partagez | 
 

 Le début d'une éternelle fin (ft. Matthew J. Gordon et Iris Reed)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Grouu T. Reverse
Date d'inscription : 05/01/2017
Messages : 34

MessageSujet: Le début d'une éternelle fin (ft. Matthew J. Gordon et Iris Reed)   Lun 9 Oct - 9:02

Le début d'une éternelle fin

Matt - Grouu - Iris



Mais il est chiant, c'est pas possible ! Ca fait quinze putain de minutes que Matt me rabâche que j'suis gay. J'ai une gueule d'homo sérieux ?! Non ! Alors qu'il fasse pas chier !
J'avance un peu plus rapidement en marmonnant des insultes envers le couillon qui me sert de pote derrière moi. A côté, y'a Sha mais lui il dit rien, comme d'hab. Il est d'accord avec Matt, c'est sûr, mais au moins il enfonce pas le clou quand je suis déjà énervé ! Franchement, j'sais pas comme j'fais pour l'supporter. Il s'arrête pas ! Jamais ! Un Gordon en délire c'est pire qu'un jouet VTech en marche ! Et ce qui m'énerve le plus, c'est quand il m'embrasse. Enfin, quand il me viole la bouche plutôt ! Il a déjà ouvert un dico à « consentement » ? J'suis sûr que non avec le nombre de fois où il le fait dans une journée. J'commencerais même à croire qu'il aime ça, tiens ! Bon clairement j'le jugerai pas hein, Sha est avec un mec aussi et j'crois que Matt est bi, même si pour l'instant j'suis l'seul mec qu'il a embrassé « devant » moi. D'habitude il passe son temps à emballer les premières pétasses qui viennent. La dernière en date, une grecque j'crois... ouais, une pote de Tay... et elle avait vraiment rien d'spécial. Bref, j'sais pas où j'vais alors je ralentis quand même pour qu'il me rattrape, même si je préférerais clairement être seul pour l'instant. Il me saoule.

Ce jour là, les garçons se baladaient tranquillement dans les rues londoniennes à la recherche, comme souvent, d'un café ou d'un bar où passer la soirée. Tout allait parfaitement bien, chacun racontant sa vie aux autres, blaguant tous les trois sur des sujets quotidiens lorsqu'ils arrivèrent à l'habituel sujet qui les divisait : la sexualité du futur vampire. C'est Matt qui le lança en premier. Le fameux et sempiternel « t'es gay Grouu » qui avait le pouvoir de le faire sortir de ses gonds. Bien sûr, au fond de lui, une toute petite voix lui hurlait qu'ils avaient raison. Mais cette petite voix était chaque jour étouffée par la peur d'accepter la vérité. Qu'engendrait une telle révélation ? Que dirait ses parents ? Les autres loups de la meute ? Comment évolueraient les relations qu'il avait timidement tissé avec son entourage ? Et surtout... que signifierait alors cette infime chaleur qui apparaissait lorsque les lèvres du blond se posaient sur les siennes ? Evidemment il savait. Ce n'était pas compliqué à comprendre. Pourtant, il refusait d'y croire. Il ne supportait pas l'idée d'être ainsi lié à un homme... bien que toutes les femmes paraissent fades à ses côtés...
Code by AMIANTE

_________________




So trace the lines of my tattoos
Whisper
...that you love me too

signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Date d'inscription : 11/09/2017
Messages : 25

MessageSujet: Re: Le début d'une éternelle fin (ft. Matthew J. Gordon et Iris Reed)   Dim 22 Oct - 14:25

Le début d'une éternelle fin

- T'es gay Grouu.

Cette phrase je la lui répète comme une litanie. Dès que je le vois, je lui dit, quand j'ai envie de le faire chier, pareil, quand j'ai envie de lui foutre des claques.. Quand j'ai envie de le baiser, je lui dit. Il pense que je cherche qu'à le faire chier mais en vrai c'est pour me rassurer et le convaincre. Ouais c'est con.

Alors je la lui répète encore une fois alors que nous sommes en train de chercher un bar lui, Sha et moi, et maintenant il fait la gueule. Il marche un peu plus loin devant nous, comme un gosse, d'ailleurs il ralentit à chaque fois qu'il sait plus où aller c't'idiot. Il me fais vraiment chier à pas accepter alors je jure sur tout ce qui m'est cher, ce soir Grouu va capter qu'il est gay. Mais Shaton me laisserait pas faire, il pense qu'il vaut mieux attendre qu'il pige tout seul comme un grand... Je retiens un rire, Grouu a besoin d'être forcé sinon il restera bloqué.

- J'ai envie de voir le quartier vampire, parait qu'y a un bon bar par là

Sha me lance un regard et comprend rapidement ce que je compte faire, c'est quand même pratique de se connaître par cœur ! Il soupire, il aimerait ne pas nous laisser mais il sait que je trouverais toujours un moyen de parvenir à mes fins alors il capitule et je souris.

- Vous faites pas chopper ok ? Bye
- Bon app Shaton !

Il fait un petit signe de la main en partant et je regarde Grouu.

- Tu boudes encore ?


© 2981 12289 0

_________________





Love ya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Vampires NomadesVampires Nomades
avatar
Grouu T. Reverse
Date d'inscription : 05/01/2017
Messages : 34

MessageSujet: Re: Le début d'une éternelle fin (ft. Matthew J. Gordon et Iris Reed)   Sam 13 Jan - 7:05

Le début d'une éternelle fin

Matt - Grouu - Iris



Je me crispe dès qu'il ouvre la bouche. Est-ce que je « boude »... il a quel âge pour utiliser des mots pareil, sérieux ? Ben ouais, je « boude ». Parce que putain tu m'saoules Gordon ! Tu peux pas t'arrêter, c'est plus fort que toi, hein ? Toujours besoin de m'rabaisser H24, y'a pas un jour férié dans ton calendrier ! Je décide – très adulte – de pas répondre. S'il continue je vais finir par lui en coller une, il verra si j'suis gay ou pas ! En plus Sha nous laisse tous les deux. J'déteste ça, il en profite toujours pour m'embrasser ce con ! S'il est en manque personne lui interdit d'aller baiser la première meuf qu'il trouve. Et puis le coin des sangsues quoi... de tous les quartiers de Londres, c'est le seul qu'il veut visiter ? J'déteste ces... choses. Mortes en plus. Putain je comprends pas les humains (et pire, les loups) qui se tapent des vampires. Ils jouent à quoi ? Au parfait petit nécrophile ? Au pire z'ont qu'à travailler à la morgue, ça va plus vite ! En plus on risque d'en croiser en plein repas... c'est encore pire j'crois, rien qu'd'y penser je tourne de l'œil... c'est dégueulasse le sang ! D'où c'est nourrissant sérieux ? C'est quasi que d'l'eau ! J'comprends qu'y ait beaucoup d'bars chez eux, l'alcool doit atténuer le goût ! Bref, je me décide enfin à ouvrir la bouche parce que je vois pas duquel il parle en disant « un bon bar » :

« On va où en définitive ? »

« Bouder » était un bien grand mot... en réalité, il fulminait. La question incessante de sa sexualité le gênait. Lui, ce qu'il voulait, c'était que Matt le laisse tranquille. Pourquoi vouloir à tout prix se fixer sur sa sexualité ? Que lui apportait cette information ? A chaque fois que son ami lançait cette phrase, une multitude de questions afluaient dans sa tête. Au fond de lui, il espérait que ce soit parce que le blond lui-même l'était et que ce n'était qu'un moyen de lui faire comprendre qu'il avait envie de lui. Bien sûr, jamais le futur vampire n'accepterait cette idée. Se sentir ne serait-ce qu'intéresser par le corps de son ami le terrifiait. Comment évoluerait leur relation s'il se dévoilait ? Ce serait une catastrophe. Jamais Matthew Gordon ne sera attiré par Timothée Reverse. Sa plastique était bien trop parfaite pour lui. De plus, il pouvait avoir n'importe qui dans son lit. Il n'avait qu'à demander et le monde était à ses pieds. Alors quelles étaient réellement les chances du Schäfer ? Malheureusement, elles étaient relativement proches de zéro.
La peur monta d'un cran lorsqu'il entendit la volonté de Matt d'essayer un bar vampirique. S'il y avait bien une chose qu'il détestait – hors le fait d'être pris pour un gay – c'était la vue du sang. De ce fait, il n'avait presque jamais mis les pieds dans ce quartier et évitait le plus possible la compagnie des vampires. Après tout, sa famille était des loups, pourquoi irait-il s'amuser avec ses  ennemis traditionnels ? Cependant, il ne devait pas flancher. Il ne devait pas montrer de faiblesses devant Matt car si c'était le cas, le blond n'hésiterait pas une seconde pour se moquer de lui pendant des mois. Il bifurqua alors, toujours en ignorant son acolyte, dans la rue menant à East Side. Ce coin ne lui inspirait pas confiance... il lui donnait l'impression que quelque chose de terrible allait se passer... laissant ses peurs de côtés, tout en ralentissant quand même le pas, il ouvrit enfin la bouche pour demander quel bar Matt visait. Il ne s'intéressait tellement jamais à cette partie de la ville qu'il ne pouvait pas citer un seul nom des établissements publics présents ici.  
Code by AMIANTE

_________________




So trace the lines of my tattoos
Whisper
...that you love me too

signature par littleharleen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil
Date d'inscription : 11/09/2017
Messages : 25

MessageSujet: Re: Le début d'une éternelle fin (ft. Matthew J. Gordon et Iris Reed)   Dim 11 Fév - 19:52

Le début d'une éternelle fin


Je crois que mon innocent "tu boudes ?" l'a foutu en rogne, en tout cas il me répond pas. Pire qu'un gosse. M'enfin, il continue d'avancer dans le silence et en roulant un peu du cul.. Bon, j'invente peut-être le fait qu'il roule du cul. Peut-être. On tourne finalement dans le fameux quartier vampirique et putain ça se voit qu'il est pas rassuré.

- On va où en définitive ?

Et bah on va au bar de mon informatrice préférée ! On va y boire un coup ou deux puis ensuite j'irais lui parler pendant que tu feras semblant de ne pas être dégouté puis on se séparera... J'irai baiser avec elle et toi t'ira geeker comme d'hab je suppose.

- Un bar à deux rue d'ici, le Moonlight Shadow je crois... C'est une fille avait qui je baise qui m'a dit que c'était le meilleur bar de la ville... Et que la patronne est canon aussi.

Je lâche un bâillement et commence à chantoner un air de musique, je me rappelle plus du titre de la chanson ni de qui la chante mais je l'ai dans la tête. Et bordel c'est quand même chiant de pas s'en rappeler. Je jette un coup d'œil à Grouu, il me regarde toujours pas...

- hm..! Si tu baises personne ce soir, tu vas regarder un porno ou tu vas geeker ?

Ah, c'est ça ! Zedd, The Middle. On se sent mieux avec toute sa mémoire.

© 2981 12289 0

_________________





Love ya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Voir le profil

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le début d'une éternelle fin (ft. Matthew J. Gordon et Iris Reed)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le début d'une éternelle fin (ft. Matthew J. Gordon et Iris Reed)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Ahhh l'éternelle Moisson... !
» [L'éternelle Moisson] Capturer les mob par zone = Gagner du temps !
» [Sort du feu et du métal]Épées Ardentes de Rhuin et Lames...
» 18 juin: La Guerre Éternelle, Bordeaux & Bourgogne
» Cabale de la Nuit Eternelle
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycampire - Forum RPG Fantastique
  • Where we live and die
  • Spirits' world
  • I Remember...
  • -
    La date/heure actuelle est Mar 23 Oct - 14:49