LYCAMPIRE
« Flesh or Blood? »

Lycampire :

 :: Where we live and die :: RPs libres :: La partie a commencé
Lycampire


 
Bienvenue sur Lycampire, Invité !

Le Deal du moment : -35%
Volant Thrustmaster T150 RS pour Pc, Ps3 et Ps4
Voir le deal
129.99 €

" Emily Haas "
Emily Haas
Date d'inscription : 04/08/2018
Messages : 37
Who am i !

Rencontre au milieu des livres Empty

Rencontre au milieu des livres

MessageSujet: Rencontre au milieu des livres Rencontre au milieu des livres EmptyMer 5 Juin 2019 - 16:31
[AVERTISSEMENT! Ceci est un début de rp que j'avais posté il y a plusieurs mois. Le personnage qui devait jouer l'autre partie n'étant plus sur le forum, et parce que j'étais déçue de voir partir à la poubelle ce rp qui aurait pu être - je pense - intéressant, je décide de le reposter en rp libre. Comme le but de ce rp était d'initier un potentiel nouveau lien pour Emily, je préférerais si possible que l'autre partie soit jouée par un personnage qui n'a pas déjà eu de lien avec elle avant mon départ. Pour les autres, promis, j'ai des projets de retrouvailles, mais il me faut encore du temps pour les finaliser. Promis, je n'oublierai personne!   ]


« Ce soir, intervention de l'auteur et philosophe Edmond Gordon sur la place du livre dans l'ère du numérique à 20h30 ! Ouverture exceptionnelle jusqu'à 23h ! Venez nombreux ! »


   L'unique serveuse relit une énième fois par transparence l'annonce placardée sur la porte du café, tandis qu'une tasse se remplie doucement de café brûlant sur le socle de la machine devant elle. Lorsque le bruit caractéristique de l'appareil cesse, elle reporte son regard sur le récipient blanc orné, à l'image des murs de l'établissement, de livres dans tous les sens, en saisit l'anse et le dépose sur une soucoupe assortie, le tout mécaniquement sans que son esprit ne quitte l'inscription. Une rencontre littéraire, enfin. La propriétaire – et patronne – du café lui avait expliqué lors de l'entretien d'embauche qu'elle en organisait de temps à autres, en fonction des personnalités disponibles, de la saison, et des débats soutenus récemment dans les « hautes sphères de la littérature » (comprenez ici au mieux une émission de télévision grand public, et le plus souvent un échange entendu au marchand de journaux du coin), mais depuis qu'elle a été embauchée, il y a de cela deux mois, aucune n'a encore eu lieu, et elle avait de plus en plus hâte d'en découvrir le fonctionnement.

    « Oh, tu verras, ce n'est rien d'extravagant, vraiment ! Ne t'attends pas à rencontrer des académiciens de renom ou à écouter des débats enflammés et riches en arguments pointus ; les invités sont souvent des auteurs un peu connus, et les questions et réponses sont assez attendues. Pas de quoi bouleverser notre époque ! » avait expliqué Amanda, la patronne.

    Mais ça ne dérangea pas Emily, qui d'ailleurs la soupçonna de trop minimiser l'impact de ces rencontres ; elle avait eu l'occasion de discuter avec bon nombre de consommateurs habitués, et de constater que certains ne payaient pas de mine mais possédaient une culture et une ouverture d'esprit appréciables, sinon enviables. Aussi ce soir elle était certaine d'apprécier ce à quoi elle allait assister, à défaut d'y participer activement puisqu'en service.

    Après avoir déposé la tasse devant un client occupé à lire un épais roman qu'elle avait aperçu une ou deux fois sur une des étagères du rez-de-chaussée, elle retourne près de la cuisine pour attendre une assiette de petits fours pour la table 2, et jette un œil à sa montre. 20H15. Elle s'inquiéterait de l'absence de l'invité si Amanda ne l'avait pas prévenue auparavant.

    « Oh, Edmond est TOUJOURS en retard. Même s'il n'avait rien à faire avant de venir. Il est incapable de tenir un horaire, aussi bien pour arriver que pour repartir. Tu verras que la semaine qui vient, il arrivera à 25 et se boira un thé alors qu'il aurait dû être prêt à commencer à 30, et qu'il continuera à discuter avec les gens jusqu'à 22h45 alors qu'il aurait dû partir à 22h15.

    _ Et les clients ne s'en plaignent pas ?

    _ Bah, les habitués connaissent son laxisme sur les horaires, et les autres, ils le connaîtront après ce soir. »

    Elle récupère l'assiette avec un « merci Meryl », et la dépose sur la petite table à côté du plateau d'échec autours duquel s'affrontent deux clients qu'Emily voit chaque fois qu'elle vient travailler, c'est à dire deux après-midi par semaine. En retournant vers le comptoir où se trouvent la caisse et la machine à café, elle croise Amanda qui redescend du premier accompagnée d'une cliente qui y a acheté un livre, le café faisant aussi librairie. Lorsque la propriétaire ouvre la porte pour la cliente, la serveuse l'entend marmonner :

« Avec des nuages pareils, Ed aura bien de la chance s'il arrive avant la pluie. »

    Mais la chance semble être du côté de « Ed », qui arrive effectivement à 20h25, et se montre dénué de toute trace d'eau ou de gêne lorsqu'il serre vigoureusement la main aux deux femmes successivement avant de demander un thé noir à la plus âgée des deux. Ici et là, des saluts se font entendre, mais les lecteurs ne lèvent pas encore le nez de leur ouvrage à une exception prêt (un client jamais croisé auparavant), preuve qu'ils savent que le débat n'est pas prêt de débuter.

    Quinze minutes, un thé noir, deux sconses et trois éclats de rire légèrement rauques plus tard, les clients posent enfin leur lecture, M. Gordon s'étant finalement installé sur la chaise qui lui était réservée, face à l'ensemble de la salle. A l'exception des deux joueurs d'échecs, tout le monde est prêt à écouter le cinquantenaire grisonnant parler littérature et outil numérique. Il commence par un bref résumé de l'évolution de la « littérature ». D'abord, la transmission orale ; la porte s'ouvre, un couple entre, s'excuse silencieusement, et s'installe. Puis, les débuts de l'écriture, purement utilitaire ; deux hommes entrent l'un après l'autre, et s'installent à la manière du couple, chacun à une table. Il rappelle la persistance de l'oral pour les contes ; une personne vient régler son addition et s'en va discrètement alors qu'une femme d'âge mûr entre à son tour. Ensuite, les progrès de l'imprimerie, et la popularisation des œuvres de fiction ; la porte s'ouvre et se referme encore une paire de fois, sur des entrées et des sorties. Et tandis que l'introduction se poursuit, Amanda et Emily ne chaument pas et vont et viennent des tables à la « fenêtre » de la cuisine pour apporter les commandes de thé et de gâteaux, déviant occasionnellement jusqu'au comptoir pour encaisser des clients ou préparer des cafés. Si la patronne, habituée, ne semble pas gênée par le bruit de la machine qui vient interrompre l'orateur, la jeune serveuse, elle, lui lance systématiquement un regard d'excuse lorsqu'elle se prépare à l'actionner, tandis que lui profite de ces coupures tapageuses pour siroter une gorgée ou deux du second thé noir que la première lui a déposé sur une petite table à sa droite. A 21h passée, il y a encore de nouvelles arrivées, toutes sèches mais bien désireuses d'une boisson chaude, alors que le philosophe et auteur s'apprête enfin à entrer dans le cœur du débat.
Revenir en haut Aller en bas
" Silver Heaven "
Silver Heaven
Date d'inscription : 27/04/2019
Messages : 26
Who am i !

Rencontre au milieu des livres Empty

Rencontre au milieu des livres

MessageSujet: Re: Rencontre au milieu des livres Rencontre au milieu des livres EmptyLun 15 Juil 2019 - 0:07
21h33 quand je me gare devant un café que je suis presque surpris de voir ouvert... Vaguement, on va dire. Parce que mes mains tremblent encore du stress accumulé dans la journée. J'ai failli perdre un gars aujourd'hui. Une transaction habituellement déjà "sensible" a été carrément musclée. C'est ça quand un padre laisse son flambeau à un sbire trop zélé et plus sanguin qu'un clébard affamé.
Des coups de feu sont parti. Stephen a pris une balle dans l'épaule. Ça s'est fini aux urgences. J'ai pu l'accompagner parce que mon équipe a su gérer le bordel et calmer les ardeurs de l'acheteur. Sur le coup, j'ai pas paniqué. Mais c'est maintenant que la pression redescend que ma mémoire fait resurgir des trucs que je pensais avoir barricadés. La détonation, le sang... L'hosto. "Steph s'en est tiré..." Me répétai-je mentalement en serrant un peu trop sèchement mon frein à main.

C'est un de ces soirs où j'ai besoin de me changer les idées, dans le calme. Qu'on me foute la paix, sans que je sois seul. J'aurais pu rentrer à la maison, Kate a dû rentrer à cette heure... Si j'ai bien suivi ces horaires. Mais elle a pu sortir. Je la flique pas non plus. C'est que ma coloc. Alors... Si la maison avait été vide, j'aurais été foutu de me taper une crise d'angoisse et j'ai horreur de perdre le dessus à ce point là. Même seulement face à moi-même. Et puis même si elle avait été là. Pas envie de péter un plomb devant elle. Pas envie qu'elle me voit faible. Pas envie de risquer de l'envoyer chier. Pas envie qu'elle me pose des questions. Pas non plus envie qu'elle face genre de s'en foutre alors qu'elle voit qu'il y a anguille sous roche. C'est un peu chelou entre nous... On s'apprivoise encore. Pas envie de me prendre la tête... hm... Ca fait beaucoup de "pas envie."

Tout ça pour dire que je pousse la porte du café sans même faire gaffe à l'enseigne. Je vois vaguement des petites affiches sur la porte, mais... J'veux juste un café avec beaucoup de sucre. Je vais pour aller demander ça au comptoir, mais j'avoue que j'hésite un moment en voyant tous ces gens écouter un mec parler. Attends... C'est vraiment dans un café que je suis rentré, hein...? Mon regard un peu troublé revient au comptoir. Ca ressemble vraiment à ce qu'on peut voir dans un endroit où on peut boire un truc.
Ca me rassure d'entendre cette conversation autour de moi sur laquelle j'arrive pourtant pas à me concentrer, même une fois assis à une petite table pour deux sans personne en face de moi. J'enlève ma veste de costard, la pose sur mon dossier, et retire ma cravate pour pouvoir ouvrir les deux premiers boutons de ma chemise. Ca marque le break avec ma fonction de PDJ glacial. Je pose mon cul avec un soupir qui j'espère, va dénouer un peu mes épaules.

Si le café suffit pas à me passer les nerfs, j'irai en boite...
Revenir en haut Aller en bas
" Emily Haas "
Emily Haas
Date d'inscription : 04/08/2018
Messages : 37
Who am i !

Rencontre au milieu des livres Empty

Rencontre au milieu des livres

MessageSujet: Re: Rencontre au milieu des livres Rencontre au milieu des livres EmptySam 27 Juil 2019 - 15:48
Le débat se déroule avec une fluidité qui surprend agréablement la jeune serveuse. Pas de ton qui monte, même en cas de désaccord. Et des désaccords, il y en a! Quand Ed a enfin exprimé son avis que le numérique n'était pas une évolution radicale du livre, mais simplement un changement de support par praticité, comme on avait troqué un jour le parchemin contre le papier, plusieurs clients sont entrés activement dans la conversation, les uns défendant que le numérique dénaturait le livre qui, numérisé, n'en était plus un, tandis que les autres voient plutôt le numérique comme une nouvelle étape bien attendue du livre qui peut désormais être vivant, comme un film. L'échange est très intéressant, et bien qu'Amanda ait affirmé à Emily qu'elle avait le droit de participer même avec son statut de serveuse en service, elle se contente de l'écouter attentivement entre deux commandes. Vers 21h30, Ed a finit son exposé, et les gens échangent librement entre eux ou avec lui. Les deux joueurs d'échecs entament leur seconde partie, la première ayant été gagnée, comme toujours, par celui qu'Amanda appelle Dan (l'autre, si elle ne se trompe pas, se prénomme Anil).
Tandis qu'elle prépare un autre thé noir pour Ed, Emily entend la porte d'entrée s'ouvrir à nouveau. A l'oreille, elle déduit qu'il ne pleut toujours pas, mais ne se retourne pas pour vérifier. Le thé prêt, elle l'apporte au philosophe, puis cherche du regard la personne qui vient d'entrer pour aller prendre sa commande (elle sait que personne n'est sorti, parce que personne n'est encore venu réclamer son addition depuis le dernier départ). Ses yeux scannent la petite pièce à la recherche d'un nouveau visage, et s'arrêtent net en en croisant un qui lui est familier.


"Chris?" dit-elle à voix basse de derrière le comptoir, juste pour elle, sous le coup de la surprise. C'est bien lui, elle reconnaît ses traits de visages, ses yeux bleus qu'elle n'a remarqués que lorsqu'ils se sont revus à Londres, et aperçoit même certains de ses tatouages. Pas de doute, c'est lui. Et pourtant, il semble… différent. Comme un autre à l'identique. Elle se perd un instant dans cette réflexion avant de se ressaisir. Bien sûr qu'il lui semble différent; elle ne l'a pas revu depuis plus d'un an, et déjà à l'époque, elle ne le fréquentait pas de manière assidue. Les gens évoluent, physiquement et moralement. Et puis, il porte une tenue différente de ce avec quoi elle a eu l'habitude de le croiser, forcément, ça lui donne un air étranger. Elle soupire intérieurement; trop méfiante, elle est encore trop méfiante par instinct. Elle doit apprendre à moins se prendre la tête, vraiment.
Passé ce moment de doute stupéfait, elle sourit, et s'approche en gardant autant que possible une attitude professionnelle. Heureusement que c'est lui, pense-t-elle, et pas quelqu'un d'autre qu'elle connaitrait d'avant. Elle n'a encore repris contact avec personne de sa vie Londonienne passée, et elle tient à préparer ses retrouvailles, parce qu'elle sait que ça ne sera pas facile avec tout le monde. Mais Chris, avant même d'être un lien de Londres, est un lien avec son autre passé, celui avec lequel elle a renoué grâce à son année en France. Le voir ici est comme voir sa famille au café, même si, bien sûr, il n'en fait pas partie, et que ce n'est pas au programme qu'il en soit un jour. C'est donc avec une voix enjouée, mais discrète (pour ne pas déranger les joueurs d'échecs tout près), qu'elle l'interpelle:


"Salut, ça faisait longtemps."

Elle remarque alors son air sérieux, tendu même. Décidément, même s'il lui semble différent aujourd'hui, certaines choses ne changent jamais.

"Tu sais, à te faire du soucis sans arrêt, tu vas être tout ridé à trente ans. Il faut vraiment que tu apprennes à te détendre, Chris." Puis, reprenant son attitude de serveuse, elle poursuit: "est-ce que je peux te servir quelque chose?"
Revenir en haut Aller en bas
" Silver Heaven "
Silver Heaven
Date d'inscription : 27/04/2019
Messages : 26
Who am i !

Rencontre au milieu des livres Empty

Rencontre au milieu des livres

MessageSujet: Re: Rencontre au milieu des livres Rencontre au milieu des livres EmptyMar 6 Aoû 2019 - 12:42
J'essaye de penser à rien pour reprendre le contrôle de moi-même. J'aime pas me sentir contraint, même si c'est "juste" par des souvenirs. Alors je regarde la salle autour de moi. L'ambiance est plutôt chaleureuse, et assez calme en même temps. Le hasard fait parfois bien les choses. Même si j'aime pas non plus le hasard... BREF.

Une serveuse approche. C'est cool, j'ai pas attendu super longtemps... Et j'ai vraiment besoin de caféine. Sa première phrase reconnecte mon esprit avec la réalité en mode "interaction sans échec". Elle parle tellement pas fort que je suis pas sûr d'avoir bien capté. Est-ce qu'elle pense me connaitre, ou est-ce qu'elle vient de me demander si j'attends depuis longtemps que quelqu'un prenne ma commande? J'hésite à lui faire répéter, mais elle enchaîne déjà. Et j'en déduis que non seulement je dois avoir l'air aussi avenant qu'un bouledogue qui ronge son os, si même au premier regard on peut voir que je suis sous pression... Pis... Elle a l'air vachement... Familière pour une fille qui me connais pas. Pas au point que je trouve ça déplacé. Mais quand même. Je l'ai même pas saluée.
Quand soudain, tout s'éclaire à la seconde où elle prononce le prénom de mon frère. Je peux pas m'empêcher de sourire. Alors comme ça il est un habitué de ce café, et en plus il a réussi à chopper la tchatche avec cette serveuse... Cachetier... Je sais que je suis pas arrivé à Londres depuis super longtemps, mais ça relève carrément de l’événement un progrès pareil pour lui. C'est qu'elle est pas vilaine en plus... Et elle a vraiment l'air contente de le voir... De se soucier gentiment de l'état de ses nerfs... C'est mignon.

Je pourrais bien apprendre des trucs en laissant la miss continuer sur sa lancée... L'idée est vachement marrante et puis pour le coup ça pourrait me détendre.

"Salut!" Lançai-je sur un ton avenant que j'ai même pas à forcer. "J'veux bien un café s'il te plait."

Combien de fois on a pu se faire passer l'un pour l'autre au bahut quand on était gosses... Et même ados. Est-ce que j'ai passé l'âge de jouer à ça? Sûrement... Promis je vais pas faire virer ça glauque. Va bien falloir qu'elle revienne me filer ma commande, façon.
Revenir en haut Aller en bas
" Emily Haas "
Emily Haas
Date d'inscription : 04/08/2018
Messages : 37
Who am i !

Rencontre au milieu des livres Empty

Rencontre au milieu des livres

MessageSujet: Re: Rencontre au milieu des livres Rencontre au milieu des livres EmptyMer 7 Aoû 2019 - 0:01
"Il a vraiment l'air préoccupé", pense la serveuse en remarquant qu'il ne semble pas la reconnaître immédiatement, ni même vraiment comprendre ce qu'elle dit. Puis elle se rappelle que physiquement elle a changé depuis leur dernière interaction, et, en voyant son regard finir par s'éclairer, elle met son temps de réaction sur ce compte-là. Son cerveau, toujours à se poser trop de questions, se demande ce qu'elle aurait fait s'il ne l'avait pas reconnue, mais elle chasse l'interrogation d'un revers mental de la main, bien décidée à ne pas laisser d'idées noires l'accompagner sur son lieu de travail (autant que faire se peut). Elle élargit donc son sourire, mais se fige un instant en entendant sa réponse.

"Salut! J'veux bien un café s'il te plait."

Quelque chose dans sa réponse la surprend. Pas le choix, elle sait que Chris bois du café. Pas la voix non plus, c'est la même que dans ses souvenirs. Non, c'est quelque chose dans le ton, dans la formulation. Il reste discret, mais il y a une familiarité, une aisance qu'il n'a jamais manifestée devant elle, même lorsqu'il travaillaient ensemble. De toute évidence, lui aussi a évolué pendant cette année de séparation, et, bien qu'elle l'ai surprise quelques secondes, finalement, elle trouve que cette prise d'assurance lui va bien, et fait plaisir à voir. De plus, elle s'en réjouit, il ne lui tient de toute évidence pas rigueur de son manque de nouvelles, ni même de l'avoir abandonné avec la boutique sur les bras (elle lui avait mis un message pour annoncer un départ d'une semaine environs, mais ne lui avait pas, à lui comme aux autres, réécrit pour l'avertir que les plans avaient changé.)
La reconnaissance vient se mêler à la joie déjà présente sur ses traits, et elle lui répond:

"Tout de suite! Je t'apporte aussi la carte des pâtisseries, si jamais tu veux grignoter quelque chose. Noir, le café je présume?"

Elle lui tend la carte le plus professionnellement possible, et va faire couler sa boisson chaude le temps qu'il se décide. Sur le trajet, elle est interpellée par deux clients qui commandent l'un une boisson, l'autre un gâteau, et fait donc un crochet par la cuisine après avoir mis la machine à café et la bouilloire en route. L'eau étant déjà chaude, le temps qu'elle transmette la commande à sa collègue l'eau est prête à être versée, et elle prépare ainsi une tasse de thé rouge avant de déposer les deux boissons sur un plateau, et de faire le chemin en sens inverse, déposant ici le thé, annonçant là l'arrivée prochaine de la commande, pour enfin revenir à la table occupée par cet ex-collègue tatoué auquel elle doit tant.

"Alors, une envie particulière?" demande-t-elle en lui posant sa tasse face à lui.
Revenir en haut Aller en bas
" Silver Heaven "
Silver Heaven
Date d'inscription : 27/04/2019
Messages : 26
Who am i !

Rencontre au milieu des livres Empty

Rencontre au milieu des livres

MessageSujet: Re: Rencontre au milieu des livres Rencontre au milieu des livres EmptyVen 16 Aoû 2019 - 18:09
Elle a l'air de kiffer son job cette fille... Ou bien est-ce que c'est la supposée présence de mon frangin qui lui donne autant d'entrain? L'idée élargit mon sourire. Va falloir que je me renseigne auprès du grand timide... En plus elle me propose un truc sucré. C'est un... Travers qu'on a en commun lui et moi. Si j'ai le choix, à n'importe quel heure, je préfère toujours un bon dessert à un plat salé... Apparemment, elle a remarqué ça... Sinon, elle aurait pu me proposer un sandwich. Par contre, pour le café, si je prend un café noir, je vais monter au plafond.

Si j'avais pas été pris pour mon jumeau, j'aurais certainement vanné gentiment sur la tournure de sa question... Mais pas là. Ce serait carrément pas crédible. Elle doit savoir que Chris est pas du genre à faire des sous-entendus si elle le connait assez pour s'inquiéter de son état de nerf. Du coup, je me contente de prendre la carte qu'elle me tend pour choisir un truc à grignoter. Ça ne pourra pas me faire de mal... Après tout, en y repensant, j'ai pas vraiment eu le temps de manger depuis ce matin avant de partir pour le bureau. Une fois mon choix fait, je lui rends la carte avec un léger sourire.

"Je veux bien un donut au chocolat s'il-te-plait... Et pour le café, je veux bien un peu de crème dedans..." J'ai un petit rire. "J'ai déjà passé une journée stressante alors... Si j'veux dormir un peu..."

Bon... Quand elle revient, je lui dis.
Revenir en haut Aller en bas
" Emily Haas "
Emily Haas
Date d'inscription : 04/08/2018
Messages : 37
Who am i !

Rencontre au milieu des livres Empty

Rencontre au milieu des livres

MessageSujet: Re: Rencontre au milieu des livres Rencontre au milieu des livres EmptyVen 23 Aoû 2019 - 17:21
"Je veux bien un donut au chocolat s'il-te-plait... Et pour le café, je veux bien un peu de crème dedans..." Il s'interrompt pour rire, mais le son semble dénué d'amusement. "J'ai déjà passé une journée stressante alors... Si j'veux dormir un peu..."

Le sourire de la serveuse se fige à l'évocation d'une journée stressante au point de risquer de compromettre le sommeil de son interlocuteur. Elle pense d'abord à la boutique, mais n'arrive pas à imaginer que ce soit d'une importance assez grande pour l'inquiéter à ce point. Alors le visage enjoué d'Ev lui apparaît, achevant de briser le professionnalisme affiché sur le sien.

"Oh!" S'exclame-t-elle un peu plus fort qu'elle ne l'aurait voulu, avant de reprendre d'un ton plus modéré pour ne pas attirer l'attention des tables alentours. "Ce n'est pas Ev qui a eu un problème j'espère?"

Elle se souvient qu'avant son départ, la jeune femme travaillait pour Angel au club, et bien qu'elle ne doute pas qu'il veille à la sécurité de toutes ses employées, elle sait aussi qu'un incident peut arriver très vite, quand bien même il serait pris en main dans la foulée. Emily avait beaucoup d'affection pour la sœur de son ami et collègue d'un moment, qui rayonnait toujours d'entrain. L'idée que quelque chose ou quelqu'un puisse voiler sa luminosité l'attristait profondément. Avant qu'elle n'ait le temps d'écouter la réponse cependant, elle voit du coin de l’œil un client lui faire signe. Amanda étant occupée au comptoir, la serveuse n'a pas le choix, elle doit s'en occuper elle-même. Elle s'excuse rapidement avant de s'éloigner:

"Désolée, je m'occupe de cette table rapidement et je reviens, avec ta commande du coup."

Tâchant de reprendre son attitude de serveuse souriante, elle s'approche un peu plus vite que d'habitude de la table qui l'a appelée, note la commande, et se dépêche d'aller à la cuisine demander le cookie de l'inconnu ainsi que le donut et la crème pour celui qu'elle croit être Chris. Pendant les quelques minutes d'attente qui pour la première fois lui paraissent s'éterniser, elle essaie de calmer ses craintes, en se répétant que si Ev n'allait pas bien, son grand frère serait certainement à ses côtés et non en train de commander un café, mais les mauvaises habitudes ayant la vie dure, elle ne parvient pas totalement à se rasséréner tant qu'elle n'a pas eu confirmation que ses craintes étaient infondées. Elle rit sans joie intérieurement, se disant que les mots qu'elle avait adressés au tatoué quelques instants plus tôt pourraient lui être retournés.
Le "ting" habituel de la sonnette indiquant qu'une commande est prête la ramène à la réalité, elle pose les assiettes et la petite saucière pleine de crème sur son plateau, et retourne auprès de son interlocuteur, en n'oubliant pas de faire un crochet par l'autre table pour y déposer la commande. Elle pose le contenu de son plateau sur la table du jeune homme avec un "et voilà pour toi", puis attends silencieusement qu'il réponde à sa question.
Revenir en haut Aller en bas
" Silver Heaven "
Silver Heaven
Date d'inscription : 27/04/2019
Messages : 26
Who am i !

Rencontre au milieu des livres Empty

Rencontre au milieu des livres

MessageSujet: Re: Rencontre au milieu des livres Rencontre au milieu des livres EmptyDim 29 Sep 2019 - 16:49
Ca me fait sourire qu'elle pense direct à Evangéline. Elle doit donc savoir à quel point ils sont proches tous les deux. Mais est-ce qu'elle sait vraiment le drama de famille, au moins de leur coté? Dans le doute je vais pas trop en dire... Voire éviter soigneusement le sujet. On verra bien si elle en vient aux faits elle-même. Une histoire pareille ça s'invente pas.
Je suis pas plus surpris que ça qu'elle puisse ne pas envisager que Chris ait un frère. Jumeau, je veux dire. La discrétion c'est notre botte secrète. Pour ne pas qu'elle se fasse de mouron inutilement, je lui souris.

"Merci, mademoiselle." Voilà que je deviens naturel. Qu'elle pense pas à une mauvaise blague.
"T'inquiète pas. La frangine va bien."

Je croque dans un des donuts, la gourmandise dans les yeux. Ça fait vraiment du bien un peu de douceur dans mon monde où les brutes au kilomètre carrés paraissent un peu plus concentrée que dans celui des lambdas.

"Chris t'a peut-être pas parlé de son frère venu tout droit de New-York. Je gère une entreprise d'import export, et on vient de s'implanter à Londres. Donc j'ai un tas de boulot."

Je garde mon sourire. Malgré la fatigue que je sens peser un peu sur mes traits, je tiens à rester cool... Et puis la partie de l'histoire où je ramène mon castard au bureau pour passer des plombes en réunion, c'est pas un secret.

"Rien de bien méchant... Mais c'est gentil de t'inquiéter..." Conclus-je avec une lueur taquine dans les yeux à la fin de ma phrase. Inconsciente de mon existence, c'est clair que c'est pas pour moi qu'elle s'est fait du souci vitesse grand V... Mais ça m'amuse d'autant plus. Me jugez pas...
Revenir en haut Aller en bas
" Emily Haas "
Emily Haas
Date d'inscription : 04/08/2018
Messages : 37
Who am i !

Rencontre au milieu des livres Empty

Rencontre au milieu des livres

MessageSujet: Re: Rencontre au milieu des livres Rencontre au milieu des livres EmptyDim 13 Oct 2019 - 22:14
L'air inquiet qui s'était dessiné sur le visage de la serveuse devient plus serein en entendant l'homme en costard lui assurer que sa soeur va bien. Un sourire revient même se dessiner sur ses lèvres au souvenir du dynamisme de la jeune femme. Elle se focalise tant sur cette information qu'elle manque le détail qui aurait du la faire tiquer dans sa phrase précédente.
Mais la suite de son discours, elle, ne lui échappe pas. Un frère? Venu de New-York? Elle regarde cet homme qu'elle était persuadée de connaître il y a à peine quelques secondes en ne sachant pas s'il plaisante ou s'il s'agit réellement d'un inconnu. La jeune femme cherche des yeux une lueur joueuse, plaisantine dans les yeux du client assis en face d'elle qui lui indiquerait qu'elle fait l'objet d'une farce complice. Elle ne trouve qu'un sourire sincère mais fatigué sur ses lèvres. Que penser de ce qu'elle vient d'entendre? Assurément, l'homme en face d'elle est le portrait craché du Chris qu'elle connaît et apprécie. Plus qu'un portrait physique, il a la même voix que lui également, comme un véritable jumeau. Perdue dans ses réflexions qui vont désormais vers sa première impression en le voyant au café, elle n'entend que d'une oreille discrète sa taquinerie, dont elle manque d'ailleurs le caractère gentiment moqueur.

"Rien de bien méchant... Mais c'est gentil de t'inquiéter..."

Est-ce vraiment son frère, jumeau qui plus est? Un jumeau dont Chris, même après leur collaboration et la confidence qu'il lui a faite un soir, ne lui aurait jamais parlé? Elle ne peut pas dire qu'elle se sente trahie, ni même en colère ou frustrée de savoir qu'il lui ait caché quelque chose d'aussi important. Non, malgré la complicité née entre eux, elle n'a jamais envisagé qu'il ait à lui dire tout de sa vie, et réciproquement. D'ailleurs, elle lui a peut-être caché plus que lui ne l'a fait. Pas de colère donc, mais plutôt une nouvelle interrogation. Qu'est-ce qui peut justifier, non, nécessiter qu'il garde le silence sur une telle information? Un frère jumeau, ce n'est pas un oncle éloigné dont on connaît à peine le nom. D'ailleurs, maintenant qu'elle y pense, elle n'a pas de souvenirs de ce frère lors de ses années en France (cela dit, elle doit reconnaître qu'elle n'avait pas tant de souvenirs de Chris non plus avant de le revoir, il est donc possible qu'elle ne l'ait tout simplement pas remarqué, ou qu'elle les ait confondu déjà à l'époque). Pourquoi s'ouvrir assez à elle pour mentionner son incarcération, mais malgré tout continuer de cacher un frère qui n'a de spectaculaire que sa ressemblance avec lui? Ça lui paraît tellement absurde...

"Emily!" La voix d'Amanda la rappelle à la réalité, et la serveuse se rend compte que non seulement elle regarde fixement l'inconnu depuis sans doute plusieurs bonnes secondes, mais qu'en plus elle ne lui a pas répondu. Confuse, elle se retourne rapidement vers sa patronne pour voir ce qu'elle veut d'elle. La femme plus âgée tapote son poignet là où une montre pourrait être accrochée, et Emily comprend; c'est l'heure de sa pause, pour prendre ses médicaments. C'est un des nombreux bons points à travailler pour Amanda, elle s'est montrée tout de suite très compréhensive au sujet des contraintes qu'imposaient à la jeune femme sa récente maladie, et est presque plus attentive à ce que cette dernière prenne ses traitements bien à l'heure que l'intéressée elle-même. Et en bonus, malgré les protestations de la serveuse, la patronne lui fait préparer systématiquement un scone ou une autre pâtisserie pour accompagner sa prise de médicaments, "parce que c'est jamais bon de prendre ces trucs-là le ventre vide, et qu'il est hors de question que tu manges une saleté industrielle alors qu'on a tout ici pour te faire un truc décent". Si elle était moins préoccupée, Emily aurait souri au souvenir de cette conversation qu'elle n'avait pas prévu lors de sa première demi-journée de service. A la place, elle hoche la tête à la femme qui lui indique maintenant le premier étage, vide à cette heure, signifiant qu'elle pourrait prendre sa pause là-haut pour éviter les regards des clients sans devoir affronter la pluie et la nuit.

Elle se retourne vers son client mystérieux avec un air d'excuse:

"Désolée pour la confusion, j'ignorais que Chris avait un frère. Mais je suis contente pour vous que vous n'ayez rien de grave. Je vous laisse profiter de votre pause du coup, Monsieur...?"

Son ton trahi son esprit encore en proie à ce mystère sans réponse, alors qu'elle lâche le dernier mot peu sûre d'elle avant de se diriger vers l'escalier et de monter vers la partie librairie, non sans un dernier regard inconscient vers l'objet de ses réflexions. Arrivée à l'étage, elle trouve sur le comptoir, à côté de la caisse, une assiette avec deux choux fourrés à la vanille, et une tasse de ce qu'elle devine être du thé aux fruits rouges à l'odeur. L'odeur fruitée lui décroche enfin un sourire, et, bien que toujours dans ses pensées et hermétique aux bruits alentours, la jeune femme sort machinalement les deux boîtes de médicaments, et alterne pilule, gorgée de thé chaud et bouchée sucrée, le regard perdu hors des murs du café.
Revenir en haut Aller en bas
" Silver Heaven "
Silver Heaven
Date d'inscription : 27/04/2019
Messages : 26
Who am i !

Rencontre au milieu des livres Empty

Rencontre au milieu des livres

MessageSujet: Re: Rencontre au milieu des livres Rencontre au milieu des livres EmptyJeu 19 Déc 2019 - 11:52
Je suis pas surpris qu'elle ait un moment de flottement, limite ça aurait été le contraire qui aurait été chelou. Genre c'est normal de croiser des gens qui ont la même dégaine et de les confondre entre eux. Du coup je peux pas lui en vouloir. Et elle a l'air tellement gênée... Alors qu'il n'y a pas de quoi, j'aurais pu lui dire tout de suite que je ne l'avais jamais vue, et me présenter.
Je suis également bien content qu'elle ne prenne pas la mouche en mode pète sec, en me faisant bien sentir qu'elle est froissée d'avoir eu l'impression que je me foutais de sa gueule :
1) Parce que j'ai pas eu de mauvaise intentions, (et les gens qui me connaissent savent que quand ça m'arrive, c'est pas de l'ordre de la plaisanterie DU TOUT)
2) Parce que je suis pas DU TOUT d'humeur à gérer une tension supplémentaire.

Y a qu'au taf que je serre la main aux femmes, étant donné que je les considère égales aux hommes avec qui je bosse. Mais là... Ma veste est pendue sur le dossier de ma chaise, et ma cravate roulée dans la poche intérieure. C'est comme une libération de desserrer mon col quand je passe en mode "Off" même si j'ai jamais eu de problème existentiel à porter un costume et ce qui peut aller avec. C'est la vie que j'ai choisie... Bref. Revenons à la demoiselle plongée dans le flou artistique que je viens de foutre dans son crâne. Je me contente d'élargir mon sourire sans la moindre onde négative.

"Silver... Enchanté, Emily. Merci beaucoup."


Même si j'avais pas lu son badge, c'est le moment que choisit celle que je devine être, au moins sa responsable pour la héler. Elle s'éclipse donc bien vite, toujours visiblement troublée. Pas de malaise pour moi, c'est un gros dossier quand on le découvre. Moi j'ai eu le temps de tout apprendre par coeur depuis le temps.
Je ne sais pas à quel point elle peut être proche de mon frère. Aucun surnom ne lui a échappé... Et à-vrai-dire, il est pas trop fan de ce genre de... Marque d'attention, qu'elles soit positives ou pas, alors c'est pas forcément significatif. Quand la demoiselle s'éloigne je suis à deux doigts d'envoyer un message à Chris pour savoir ce qu'il lui a raconté... Mais s'il ne me répond pas direct, je serai pas très avancé... Elle va forcément revenir. M'enfin... J'imagine que si elle ne savait pas que Chris Moreau avait un frère, j'ai bien fait de ne pas lui donner mon nom. Même si j'aime bien jouer sur son sens, ça n'aurait pas aidé à ce qu'elle pige et croit à mon histoire sans lui raconter trop de trucs. Si elle a vraiment une importance, elle saura bien un jour ou l'autre. Mais pas aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
" Emily Haas "
Emily Haas
Date d'inscription : 04/08/2018
Messages : 37
Who am i !

Rencontre au milieu des livres Empty

Rencontre au milieu des livres

MessageSujet: Re: Rencontre au milieu des livres Rencontre au milieu des livres EmptySam 25 Jan 2020 - 12:46
Au premier étage du café, seule au milieu des livres et face à une tasse à moitié vide de thé sucré et à une assiette déchargée de ses pâtisseries, la jeune serveuse au regard ambré demeure plongée dans son esprit et les réflexions qu'il abrite. Dans sa mémoire, elle revoit Chris, sa timidité qui contraste tant avec son physique avantageux, sa discrétion qui lui a dissimulé sa force jusqu'à ce qu'elle se réveille dans une chambre d'hôpital après s'être écroulée en forêt, littéralement exsangue, pour le trouver assis à ses côtés et apprendre qu'il est celui qui l'a déposée ici. Sa discrétion encore qui, lorsqu'elle ne fournissait pas d'explication à son état, l'a fait ne poser aucune question, respecter son silence. Une discrétion qu'il n'a brisée qu'une fois, pour lui confier un passage d'ombre au sein de sa vie. Elle non plus ne lui a pas posé de questions, en sentant qu'il n'était pas adapté de vouloir en savoir plus. C'est ça que représente le jeune homme et ancien collègue pour elle. Un mélange de discrétion et de confiance malgré tout ce qui n'est ouvertement pas dit.
Et justement, en parlant de ce qui n'est pas dit, il y a maintenant ce frère à rajouter dans l'équation. Ce jumeau sorti du néant - et de New York - qu'elle a rencontré par hasard alors qu'il était sans doute prévu qu'elle ne le connaisse jamais. Mais la chose est faite, elle a désormais un second visage à l'identique du premier, un nom aux reflets d'argent et un lien du sang dont elle ne peut prétendre ne rien savoir. Il lui faut maintenant composer avec sans trahir cette discrétion confiante qui s'est construite entre elle et Chris. Sans possibilité de revenir en arrière, il s'agit de ne pas aller trop loin. Elle laisse couler la dernière gorgée sucrée dans sa gorge avant de redescendre, tasse et assiette vides dans une main, plus sereine, ayant décidé de l'attitude à adopter.

Un coup d’œil à l'horloge lui indique que sa pose a duré cinq bonnes minutes, et que le café ferme officiellement dans une grosse demi-heure. Elle ne retourne pas immédiatement à la table du dénommé Silver, n'ayant pas de raison d'y aller (en tant que serveuse), mais lui adresse cependant un léger sourire en redescendant, sans être certaine qu'il l'ait vue, afin qu'il n'ait pas l'impression qu'elle se soit vexée ou que cette histoire étrange l'effraie au point de ne pas vouloir s'approcher. Et la revoilà partie dans sa valse entre les clients, le comptoir et la cuisine, servant et déservant les tables en scones, cookies, cafés et thés brûlants au rythme modéré mais constant des demandes. Enfin cette danse dynamique la conduit près de la table du jumeau tout juste découvert, et elle profite de n'être pas rappelée de suite pour faire un détour par sa place et lui adresser un poli mais souriant:

"Tout se passe bien pour vous?"

Pas d'autres questions. Elle ne lui en posera pas, c'est ce qu'elle a décidé, et s'en tiendra à ce qu'elle a découvert par accident (ou coïncidence hasardeuse), et à son rôle de serveuse. Si les deux décident de lui apprendre autre chose, elle sera réceptive, mais s'ils gardent le silence elle le respectera, comme elle a respecté celui de Chris sur son incarcération, et comme lui a respecté le sien sur ses blessures en forêt. Encore une fois: discrétion et confiance...
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Rencontre au milieu des livres Empty

Rencontre au milieu des livres

MessageSujet: Re: Rencontre au milieu des livres Rencontre au milieu des livres Empty
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycampire :: Where we live and die :: RPs libres :: La partie a commencé-