AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Bienvenue sur Lycampire, Invité !


    Thomas Gardner
    Péché

    Thomas Gardner

    En bref

    Date d'inscription : 03/10/2019
    Messages : 3





    Thomas Gula Gardner


    Infos en Vrac

    Âge : 652
    Surnom(s) : Ange de la mort
    Date et Lieu de naissance : Inconnu
    Groupe : Péché
    Rang: Péché
    Pseudo du créa: Alex
    Age du créa: 27
    Nationalité du créa: Canadienne
    Code du réglement L'une est blanche et l'autre sans couleur
    Code à compléter pour le bottin:
    code bottin:

    Code:
    [size=22][color=#B61C2E]•[/color][/size] Andrew Garfield[color=#ffffff]Ϟ[/color] [url=http://lycampire.forum-canada.com/t1030-humain-vampire-demon-seulement-moi-le-sait#7679] Thomas Gardner[/url]

    Physiquement
    Une image vaut mille mots. Mais plus sérieusement, Thomas a les yeux bruns, les cheveux bruns, un sourire à faire tomber par terre. Il n’est pas le plus muscle, mais possède une grande force dû à son vampirisme. Il a un tatouage de l’archange Azrael sur l’épaule droit. Lorsqu’il réagit en vampire, ses yeux deviennent d’un rouge éclatant et vif cependant ses yeux prenne une teinte plus oranger lorsqu’il est sous le contrôle de Gula et utilise ses dons vampiriques. Lorsqu’il ne les utilise pas, Gula n’est pas reconnaissable.
    Mentalement
    Thomas est un séducteur. Avec toutes ses années derrière lui, il en a connu des conquêtes et aucune n’a su résister à son charme naturel, mais également vampirique. Mais bon, ce n’est pas seulement la seule caractéristique de Thomas. Il est dynamique et de fête, mais peut être sérieux quand le moment se présente. Il est très discret en général lorsqu’il sort la nuit. En fait, mis-à-part le fait d’être en compagnie de jeune femme, notre vampire ne se démarque jamais du lot. On ne sait jamais de nos jours ce que pourrait penser la population. Enfin, avec l’expérience qu’il a depuis plus de 500 ans, Thomas a vu mourir beaucoup de ses amis, qu’ils soient humains ou vampires. Cependant, jamais il n’avait eu de la tristesse pour eux. C’était peut-être là un de ses plus grand défaut de n'éprouver que très peu d’émotion vis-à-vis ses amis lors d’évènement triste. On peut même dire que Thomas ne s’attache jamais à personne, car il sait qu’un jour il la perdra. Par contre, M. Gardner est un véritable ami lorsque ces derniers ont besoin de lui pour quelconque raison. Malgré sa discrétion, il est très jovial et un rire n’attend pas l’autre. Même les personnes qu’il ne connaît pas peuvent venir à sa table lorsqu’il est en boite ou même à un restaurant, car le vampire sait très bien que s’ils ne font plus l’affaire, ils seront son prochain repas quoi qu’il arrive par la suite.
    Votre Histoire

    Chapitre I : L’homme


    Thomas Gardner. Ce nom est, comment dire, spécial. Non pas qu’il est original, mais la raison qu’il le porte l’est. Effectivement, Thomas ne s'appelait pas ainsi au départ. Il se nommait Jean DeLatour. Son père, Fernand DeLatour était un écrivain modeste dont le talent n’était pas apprécié, mais donc ces redevances était suffisante pour faire vivre sa femme et son fils unique. Ainsi, Jean vécu et mourus dans une petite maison dans un village disparu des mémoires depuis longtemps. Pourquoi est-il mort là-bas? Parce que sa maison brûla avec ses parents et lui à l’intérieur. Oh… mais j’oubliais, en réalité, Jean n’étais pas à l’intérieur. Celui qui avait fait brûler la maison l’avait kidnappé et emmené chez lui avant le drame. C’est ainsi que Jean DeLatour devint Thomas Gardner.

    Thomas était âgé de 2 ans lorsqu’il fut kidnappé alors il n’a aucun souvenir réel de sa maigre vie en tant que Jean. À cette époque, tout le monde croyait que Jean était mort et que Thomas était l’enfant de Grent Gardner, celui qu’il allait appeler père. Grent était un homme riche faisant du commerce avec tout le monde. L’argent était tout pour lui et allait le devenir pour Thomas à force de voir son père ainsi. Dès l’âge de 9 ans, son père lui apprenait à vendre et à gérer l’argent. Au début, les clients de son père ne le prenaient pas au sérieux étant donné son âge, mais rapidement, il se fit un nom. En fait, ce n’est pas tellement Thomas que les gens retenaient, mais bien Gardner. Le nom du père et du fils était sur les lèvres de tous les autres vendeurs.  Grent était très fier de lui, car un jour, Thomas reprendrait les rênes de l’entreprise et en ferait un empire comme il a toujours voulu qu’elle soit.

    À l’âge de 15 ans, Thomas nageait en plein bonheur. Les affaires familiaux étaient florissante, mais surtout, il était en amour avec une jeune fille qu’il avait connu lors d’une vente que son père avec faites avec le sien. En plus d’être d’une beauté époustouflante, son nom était divin : Florence. Après l’avoir courtisé des mois, Thomas, avec l’approbation de son père et du père de Florence, la demanda en fiançailles. Étant éperdument amoureuse de lui, Florence accepta avec joie. Étant donné le travail qu’il faisait avec son père, il dû quitter la ville quelques mois plus tard pour une ville loin d’elle. Leur amour n’avait rien perdu malgré la distance qui les séparait, car ils s’envoyaient des lettres à chaque fois qu’ils le pouvaient. Son voyage à travers les villes dura deux ans et trois mois. À son retour, il l’épousa devant Dieu et toute la ville.

    Ne voulant pas faire voyager sa femme comme il le faisait depuis sa jeunesse, Thomas demanda à son père s’ils ne pouvaient élire domicile et construire un commerce stable où tout le monde pourrait savoir où il se situe et de temps à autre faire des voyage de commerce, mais plus comme avant. Son père accepta en trouvant cette idée très intéressante, mais seulement s’il la construisait. C’est ainsi que naquît la compagnie Gardner and Son. Construite à la sueur de son front, Thomas travailla tous les jours pour construire une bâtisse pouvant accueillir toutes les marchandises qu’il allait vendre. Cela lui prit exactement trois mois seul et deux autre mois avec de la main d’œuvre qu’il paya de sa propre poche pour achever l’immeuble.

    Pendant la construction, Thomas eu une la plus belle surprise de sa vie. Florence était enceinte de lui. C’est ainsi qu’à 19 ans, il devint le père d’un magnifique garçon, James Gardner. Thomas l’aimait énormément. Il était à présent son bien le plus précieux, sa succession, son fils, le fruit de son amour pour Florence. Bien sûr, Thomas avait d’autre responsabilité que celle d’être père, il était l’héritier du Gardner ans Son. L’entreprise était extrêmement florissante depuis qu’ils avaient élus domicile. Les transactions se faisaient avec des gens de partout. Certain avait même voyagé des semaines voir des mois pour venir dans leur boutique. Il faut dire que ce que vendent les Gardner ne se retrouve pas dans les parages, car se sont tous des produits d’origine étrangère. En effet, durant  les nombreux voyages qu’ils ont fait, Thomas et son père ont rencontré d’innombrable culture et donc le moyen de payer était d’autre objet venant tout droit de leur pays d’origine.

    Chapitre II : Le renouveau


    Trois ans avait passé depuis la naissance de James et tout se portait à merveille. Thomas était en voyage d’affaire dans les régions plus au sud afin d’aller chercher de nouveaux objets rarissime. Avant de partir, il prit son fils dans ses bras, lui donnant tout son amour, embrassa sa femme avec amour et passion et salua son père en lui jurant qu’il allait rapporter des objets très rares et qui allait rapporter gros ici. Ce que Thomas ignorait lors de son départ, c’était qu’il n’en ferait plus aucun autre.

    Lors d’une nuit ombragée, Thomas et ces quelques hommes qui l’accompagnaient durent camper en plein bois étant donné la distance qui les séparait de la prochaine ville. Ce fut la pire erreur de leur vie, car un prédateur vivait dans ces bois. Une créature dont tous ceux qui l’avait vu n’avait jamais vécu assez longtemps pour pouvoir la décrire. Était-ce un loup, un coyote, un ours? Personne ne le savait. La seule chose qui était dite à son sujet c’était qu’il ne restait jamais grand-chose d’eux quand on retrouvait les corps.

    Alors que tout le monde était couché, la bête attaqua le groupe. Sauf celui qui fut attaquer le premier, tous les autres, en entendant les cris, se levèrent et partirent en courant en voyant ce loup aussi gros qu’un ours mangé les boyaux de leur collègue. Un à un, le loup tua les hommes qui courrait dans tous les sens. Le dernier sur lequel il sauta pour le tuer fut M. Gardner. Alors que la puissante mâchoire de la bête allait déchiqueter son ventre avec sa mâchoire, quelque chose d’incroyable se produisit. Une femme sauta sur le loup et d’un coup lui brisa la nuque. Paralysé par la peur, Thomas ne compris rien.

    Avait-il rêvé? Une femme venait de tuer la bête qui, quelques secondes plus tôt, avait tué ceux qui l’accompagnaient. Peu importe s’il avait rêvé ou non, son corps avait été entaillé par les griffes acéré de la bête lorsque la femme lui avait sauté dessus et il perdait beaucoup de sang. La femme, voyant le sang giclé, s’avança vers Thomas et se pencha vis-à-vis le jet de sang et ouvrit la bouche en gémissant à chaque gorgé. Avant même qu’il ne puisse dire ou faire quoi que ce soit, la femme s’entailla la main et la posa sur sa bouche. Le sang coulait dans sa bouche et à un moment, il n’eut d’autre choix que d'avaler ce liquide. À ce moment-là, la femme sourit, enleva sa main et lui dit de faire de beau rêve avant de prendre sa tête et de la lui disloqué. C’est ainsi que Thomas Gardner laissa dans le deuil, un père, une femme et un fils.

    Les yeux de Thomas s’ouvrirent 12h plus tard. Était-il vraiment mort? Oui, mais son corps et son esprit était toujours éveillé. Seul son corps était mort à proprement parlé. Cette sensation de sang était toujours dans la bouche de notre homme. Cependant, il n’avait plus la même attitude avec celle-ci. Au contraire, il en voulait plus. Se relevant comme si rien ne s’était passé, Thomas s’avança dans la forêt. Il arrivait à la lisière de la forêt et une voix de femme se fit entendre lui disant de ne pas continuer. Thomas n’écoutant pas cette voix continua et avança dans la lumière. Lorsque sa peau entra en contact avec la lumière du soleil, il hurla et recula immédiatement. Le rire de la femme se fit entendre. Regardant tout autour de lui, Thomas la vit, accotée sur un arbre le regardant.

    Lorsqu’elle lui demanda s’il se souvenait de lui, il lui répondu qu’il avait tout oublié mis à part des éléments de sa jeunesse. Ne trouvant pas plus inquiétant que ça cette perte de mémoire et pouvant même s’en servir à son avantage, elle lui dit qu’elle était sa femme et qu’ils étaient des vampires. Sous le choc, Thomas n’en cru pas ses oreilles, mais n’eut d’autre choix de la croire lorsqu’elle lui expliqua exactement les sensations qu’il éprouvait, mais également des éléments de sa jeunesse que seul quelqu’un de proche pouvait connaître. Cependant, sachant très bien que sa transformation n’était pas fini, la nuit tombé, Thomas et la femme partir au village pour se repaître des villageois. Ce qui confirma sa transformation. Impressionné par sa soif et sa force, la femme l’emmena à la chasse au loup comme celui qui l’avait attaqué avant de se faire transformer. Ce fut un vrai carnage pour les lycan et les humains. C’est ainsi que Thomas Gardner devint un vampire impitoyable et ne demandant que plus de sang.

    Vingt ans de guerre avec les lycan et de pertes humaines s’était déjà écoulés depuis que Thomas était devenu un vampire. Alors qu’il était dans un village, le vampire s’arrêta devant une boutique qui portait son nom : Gardner and Son. Intrigué, il entra dans la boutique. Un jeune homme était derrière le comptoir. Thomas demanda à qui appartenait cet endroit et le jeune homme répondit que son père l’avait bâti pour son propre père et lui, mais que depuis sa mort, seul son grand-père tenait les rênes et qu’il essayait lui-même de reprendre le flambeau familial. Thomas le remercia de ce renseignement et sortit de la boutique avec l’histoire du jeune homme qui trottait toujours dans sa tête.

    En sortant de la boutique, il tomba nez à nez avec une femme dans la quarantaine qui était aussi belle que la nuit. Cette femme s'évanouit en voyant le visage de Thomas. Avant qu’elle ne tombe à terre, le vampire la rattrapa et l’emmena à l’intérieur de la boutique. En voyant sa mère, le jeune homme sauta par-dessus le comptoir et alla la voir. James demanda ce qu’il s’était passé, mais le vampire ne sut quoi répondre, car elle s’était évanouie devant lui sans aucune raison apparente. Thomas ne se sentant plus concerné, sortit et alla rejoindre celle qu’il prenait pour femme. Une fois le tour de la ville faite, Thomas et sa femme prirent une chambre étant donné l'imminence du soleil levant.

    La nuit suivante, Thomas commença à faire le ménage de la ville en tuant tout ce qu’il voyait bouger devant lui. Homme, femme, enfant, tous y passaient. Il repassa devant la boutique portant son nom et y entra à nouveau, car il y avait quelque chose d'intrigant avec l’histoire du jeune homme derrière le comptoir. C’était toujours James qui tenait le comptoir, mais quelqu’un d’autre était dans la boutique. Lorsque James vit Thomas, il cria à l’autre homme que celui qui avait ramené sa mère était revenu. Thomas regarda le vieil homme s'approcher et fini par le reconnaître. C’était Grent Gardner, son père. Avant même que son père puisse le voir, le vampire quitta la salle en coup de vent et se dirigea vers l’autre vampire.

    En lui annonçant qu’il avait retrouvé son père, sa conjointe lui dit de le tuer. Ne voulant pas le faire, elle lui révéla quelque chose dont même ses souvenirs avaient complètement effacé. Elle lui dit que ce n’est pas réellement lui son père et que c’est lui qui a tué son vrai père et sa vrai mère pour de l’argent et qu’il t’avait pris avec lui, car il n’était pas résolu à tuer un enfant. Furieux, il repartit en direction de la boutique avec une seule idée en tête, tué celui qui lui avait menti toute sa vie.

    En arrivant, il ne se préoccupa aucunement de James et sauta sur Grent. Il lui murmura à l’oreille qu’il savait tout sur la mort de ses vrai parents et qu’il allait le faire payer. En finissant sa phrase, Thomas mordu le cou de Grent et se repu de lui. Bouche-bée par ce qui se passait James ne put dire qu’une chose avant de sauté sur Thomas : Grand-père. Sur le coup, le vampire ne fit pas le lien et projeta le jeune homme de l’autre côté de la pièce le rendant par la même occasion inconscient. Florence entra dans la pièce au même moment et se précipita vers son fils sans regarder qui avait fait ça.

    Toujours dans sa fureur contre son père, Thomas fonça vers la femme et la mordu jusqu’à ce qu’elle le repousse. Faible étant donné le sang qui coulait à présent dans les veines du vampire, elle regarda son asseyant et reconnu son amour d’antan. Elle prononça son nom avant de s'effondrer par terre sans vie. C’est à ce moment que ses souvenirs se bousculèrent dans sa tête. Il se rappelait de la construction de la boutique, les nombreux voyages en compagnie de Grent, la première rencontre avec Florence, son mariage avec elle, la naissance de James. Toute les pièces prenaient place, mais trop tard, car il venait de tuer sa vrai femme et son fils était inconscient juste à côté du corps de sa mère. Perturbé et croyant les avoir tué tous les deux, il sorti de la boutique et tua tout ce qui bouge en face de lui.

    En voyant celle qui l’avait transformé, il fonça vers elle et la plaqua contre le mur la plus proche. Il lui déballa tout ce qu’il se rappelait et elle comprit que son petit vampire savait qu’elle lui avait menti. Cherchant des explications, elle lui expliqua qu’en goûtant son sang, elle avait pu voir son passé alors que normalement seul le sang d’un vampire faisait cette effet. Le trouvant spécial, elle avait décidé de le transformer, mais en voyant sa perte de mémoire, elle en avait profité pour l'empêcher de retourner voir sa famille et de le garder avec lui afin de le transformer en vrai machine à tuer au service du vampire originel afin qu’elle devienne dans les cercles proche de ce dernier. Comprenant qu’il n’était qu’une marionnette manipulé par une femme qui ne voulait que son propre bien, il entra dans une rage noire ajouté par la nouvelle concernant son père. Ces yeux, alors brun depuis sa naissance, prirent un teint de plus en plus rouge jusqu’à ce qu’il soit plus rouge qu’une pomme et aussi brillant qu’un rubis. Attrapant un morceau de bois par terre qui avait tombé de la maison au moment de l’impacte, il le planta dans son cœur, la réduisant en cendre.

    Ce fut la période sombre qui commença. Tout ce qu’avait vécu Thomas n’était que mensonge et les deux seules choses de vrai qui lui soit arrivées, il les avait tuées. Le vampire parcouru le continent en entier assouvissant sa soif et sa rage partout où il le pouvait. Il ne faisait plus confiance à personne. Même pas au vampire. Par contre, bien qu’il ne leur fasse pas confiance, il ne les tuait pas pour autant. Le seul vampire qu’il avait tué était celle qui l’avait transformé. Thomas était une bête de sang impitoyable. Le surnom d’ange de la mort lui fut attribué dans tout le monde des ténèbres après avoir tué des villages entier à lui seul et une quantité incroyable de lycan sur les champs de bataille. Cependant, être l’ange de la mort ne te fait pas beaucoup d’ami et ce, même parmi ta propre race.

    Cependant, le vampire avant attiré l’œil d’un autre vampire nommé Brandon. Et donc, 400 ans plus tard, ce dernier lui proposa de rejoindre ses rangs. Il refusa aimablement l’offre disant qu’il préférait vivre sa vie comme il le souhaite. Furieux de s’être fait refuser son offre pour une raison aussi banale que la liberté, Brandon l’emprisonna dans un cachot.

    Chapitre III : La faim, toujours la faim

    C’est vingt-cinq ans plus tard, alors que Thomas se trouve toujours au cachot, nourrit une fois toutes les semaines, que je fais mon apparitions. Je me présente, mon nom est Gula. Certain me connaissent plus par mes antécédent, car je suis un péché. Le péché de la gourmandise. Comment je connais l’histoire de Thomas Gardner? Tout simplement parce que je l’observe depuis un moment déjà. Sa soif, son envie toujours grandissante pour tout m'a attiré vers lui. Bon je ne le surveille pas depuis qu’il est jeune, mais je sais tout ce qu’il y a à savoir sur lui, sur ses sentiments, car j’ai pris possession de son corps. L’envie de boire du sang pendant ces vingt-cinq années m’ont rendu excité et je ne pouvais me permettre de perdre un être de cette qualité.

    C’est ainsi, qu’une fois la possession faite, je demandai à un garde de voir Brandon. Après deux semaines sans nouvelle, il apparut enfin devant moi, le grand chef des vampires. Lui expliquant que j’avais compris la situation et que j’étais prêt à me rangé de son côté et de faire tout ce qu’il voulait, Brandon me rit au nez et partit sans rien dire. La seul chose que j’ai su fut qu’une semaine plus tard, un homme bien placé vis-à-vis de Brandon lui avait demandé de me libérer, car je pouvais être un atout majeur dans cette guerre face au lycan. Ainsi, après des semaines à attendre la libération de Thomas, me promenant de corps en corps pour essayer de faire bouger les choses, je pu sortir avec le corps de Thomas.

    Faisant comme promis à Brandon, j’étais devenu son arme, un pion, mais pas comme Thomas l’avait été par le passé. Bien au contraire, j’avais choisi cette destinée pour Thomas. C’est ainsi que recommença la terreur de l’ange de la mort, mais cette fois-ci avec moi au commande du corps. La mort, la soif, le sexe, tout ce que je rêvais je le vivais à travers lui. Au final, Thomas vivait également tous ses fantasmes les plus inavouables. Cela fait maintenant plus de 200 ans que je vies dans le corps de Thomas sous les ordres de Brandon. Je fis d’innombrable victime, ce qui renforça mon titre d’ange de la mort. Ce nom fut une telle révélation que je me fis tatouer Azrael, l’ange de la mort, sur mon épaule droite.

    Maintenant, je vis à Londres faisant fortune dans un cabinet de comptable portant mon nom : Gardner. Avec la mort de Brandon, mon contrat d’ange de la mort pour le clan avait cessé et je peux maintenant vivre comme je le souhaite. Cependant, Thomas devient de plus en plus fort pour me contenir en lui sans aucune chance de prendre le contrôle. On verra bien combien de temps cela va durer.

    Codage par Dory pour Epicode.

    Enora K. Siddy
    Lycampire

    Enora K. Siddy

    En bref

    Date d'inscription : 26/05/2019
    Messages : 86

    Tu es validé Monsieur Gula Very Happy !!!! Bon retour ;)

    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum